Les grands enseignements de la justice sociale – problèmes et solutions

image_pdfimage_print

Ceci est vraiment le concentré de mon livre, les enseignements qui permettent de prendre les bonnes décisions. Ça commence !

Les entreprises qui se comportent bien quand ça rapporte et mal quand ça rapporte vont s’en sortir mieux financièrement et plus survivre. Au bout de nombreuses décennies devrait surtout survivre ces entreprises qui se comportent bien quand ça rapporte et mal quand ça rapporte.

Et ça c’est vraiment important à comprendre, car si on réfléchi un peu, on peut deviner quels mauvais comportements vont s’imposer dans les entreprises pour mieux lutter contre! Il suffit de s’imaginer les mauvais comportements qui rapportent de l’argent à l’entreprise. Par exemple tromper ses clients quand ils ne s’en rendent pas compte, mais pas quand ils s’en rendent compte! Surexploiter ses employés! rendre difficile financièrement le départ des employés pour qu’ils ne puissent pas négocier leurs salaires etc.

Pour la surexploitation: ces entreprises qui surexploitent leurs employés gagnent plus et survivent plus. Au bout d’un certain temps devrait rester surtout ces entreprises.

Il y a bien d’autres cas où mal se comporter rapporte de l’argent à l’entreprise!

Pour lutter contre la surexploitation des employés, une solution simple et efficace: faciliter les arrêts maladie au moindre signe de burn out. Ainsi les employés surexploités coûteront de l’argent à leur entreprise et les entreprises n’auront plus intérêt à les surexploiter. Elles arrêteront de le faire. Sinon ce sera les entreprises qui ne surexploitent pas leurs employés qui y perdront.

Dans certains domaines pour les entreprises où mal se comporter rapporte vraiment beaucoup plus, il est obligatoire de mal se comporter pour ne pas faire faillite. Effectivement il suffit qu’une entreprise triche (et donc que ça lui rapporte plus de part de marché et qu’elle puisse baisser ses prix et fasse petit à petit couler ses concurrents) pour que les autres entreprises soient obligées de faire pareil. Par exemple les médias doivent exagérer les faits ou même mentir (car ça rapporte de l’audience) et ne pas faire de vraies enquêtes (car les enquêtes coûtent chers) pour survivre financièrement. Survivent uniquement ces médias qui se comportent mal ainsi. Les autres ont fait faillites. Et ça, c’est surtout le cas depuis que la concurrence s’est accrue entre les médias depuis internet et la TNT. D’autres domaines sont surement moins touchés par ce problème.

Les labos pharmaceutiques sont aussi des domaines où mal se comporter rapporte vraiment beaucoup d’argent. En effet les coûts de recherches sont très importants pour un médicament et les coûts de fabrication assez faibles. Si un médicament est vendu suffisamment pour être juste rentable, l’entreprise ne va pas s’en sortir. Par contre si les visiteurs médicaux utilisent des astuces malhonnêtes pour persuader les médecins que le médicament est génial, ils en vendront 10% en plus! Mais là les bénéfices exploseront car les coûts de fabrications auront été largement remboursés. C’est pour ça que ces labos pharmaceutiques qui abusent en persuadant à tort de l’efficacité de leurs médicaments font plus de bénéfices et survivent plus et logiquement s’imposent.

Si se concentre par le phénomène précédemment décrit des gens au mauvais comportement dans les labos pharmaceutiques, ça peut aller vraiment plus loin. Ils peuvent dénigrer les médecins qui ont fait des découvertes scientifiques qui pourraient sauver des millions de personnes. En créant une cabale contre eux, les autres chercheurs hésitant vraiment à aller dans le même champs de recherche. Que Didier Raoult avait tort ou non sur l’Hydroxychloroquine sur le Covid, c’est ce qui s’est passé sur lui: il a eu une cabale. Il y a eu énormément de rumeurs le détruisant injustement qui ont circulé sur lui que ce soit à la télé, sur les journaux internet et dans le milieu médical. On peut s’imaginer que ça a été guidé par les labos pharmaceutiques et les services secrets de pays qui défendent les intérêts de leurs entreprises. Il y a plusieurs autres scientifiques qui ont des découvertes importantes et qui ont eux des rumeurs pas possibles sur eux. Il y a aussi des lobbyistes sur Wikipédia qui ont détruit la réputation de Luc Montagnier qui a fait des découvertes très importantes et qui ont banni des dizaines voir des centaines de comptes qui participaient pacifiquement à Wikipédia.

Et il peut se créer ces phénomènes de concentration petit à petit des gens se comportant mal dans certaines entreprises sous l’impulsion du PDG. Aussi les PDG des grandes entreprises ont pu être sélectionnés par les actionnaires parce qu’ils se comportaient mal car ils ont fait un chiffre d’affaire important dans sa précédente entreprise. C’est des phénomènes un peu plus poussés que j’explique dans le livre.

Comme ça on pourrait se demander si ces phénomènes existent ou non, après tout on n’en a pas la preuve. Moi je crois qu’ils existent car j’ai vu certains abus dont ceux sur Wikipédia. Voici un élément qui va en faveur de cela. Je vous passe dans ce document qu’un seul lien, celui vers cette vidéo qui montre bien qu’il y a des gens qui connaissent le phénomène et luttent contre: “Quand le lobbying empoisonne la démocratie, avec la journaliste Stéphane Horel”.

C’est hyper important de savoir ce phénomène (que les entreprises qui se comportent mal quand ça rapporte et bien quand ça rapporte survivent le plus). Savoir ça ça permet de lutter contre ces mauvais comportements qui menacent la démocratie. Ça permet aussi de savoir contre quel type d’entreprise lutter: celles où tricher rapporte vraiment beaucoup d’argent.

Et cela menace aussi la démocratie! Effectivement certains milliardaires qui possèdent nombreux médias ont pu devenir milliardaires car ils se sont mal comporté. Ils peuvent imposer leurs mauvais points de vue égoïste contre les plus pauvres dans leur médias et faire passer au pouvoir les gens qui supportent leurs idées! Les actionnaires très riches (de l’ordre de 25000 actionnaires en France) risquent aussi d’avoir du pouvoir pour faire passer leurs propres idées, plus que les gens moins aisés, et ça c’est injuste. Les partis politiques qui ne sont pas financés par les plus riches peuvent aussi représenter un danger si ils s’y concentrent de mauvaises mentalités! je le concède. Mais ce devrait être aux médias de bonne qualité de mettre en avant les politiques qui ont les bonnes idées. J’explique à la suite dans ce document et dans mon livre comment créer des médias sains qui mettraient en avant les bons politiques de manière démocratique.

Et puis, les entreprises peuvent faire de très nombreux autres abus totalement immoraux pour mieux s’en sortir, comme tromper le client, faire de l’obsolescence programmée etc. . Je décris de nombreux abus possibles dans mon livre complet.

Pour lutter contre ça il faut que les parlementaires enquêtent sur les mauvaises actions de ces entreprises. Une des choses simples à faire est de questionner des employés tirés au sort dans les entreprises. J’explique d’autres moyens dans le livre et le livre complet. Puis ils doivent utiliser les services secrets de leur pays pour lutter contre les gens qui détruisent la réputation de ces scientifique ou d’autres abus difficiles à mettre en évidence, en les espionnant puis en les traînant en justice. Enfin ils doivent détruire le réseau, la tête du réseau est surement souvent le PDG des entreprises qui décident de ces actions. Ça peut être aussi les dirigeants des services secrets ennemis qui aident leurs entreprises dans la guerre économique mondiale, dans ce cas il faut les persuader de s’arrêter. Pour lutter contre ça il faut une transparence des entreprises. Il faut aussi s’autoriser à surveiller pendant plusieurs décennies ces gens qui ont dénigrer ces scientifiques ou qui ont fait d’autres abus.

Il faut absolument que les entreprises qui abusent soient perdantes financièrement, donc il faut un contrôle serré des abus, et il faut de lourdes amandes. Si on fait ainsi ces entreprises qui abusent seront perdantes et ne le feront plus.

C’est hyper important de savoir cela, sinon on ne peut pas lutter contre ces abus qui menacent la démocratie.


Aussi si nos entreprises sont empêchées de mal se comporter pour gagner de l’argent sur le territoire étranger et que les entreprises étrangères font ce qu’elles veulent, nos entreprises finiront par y perdre financièrement et faire faillite. C’est pourquoi il faut empêcher les abus de nos entreprises que quand elles sont en concurrence avec des entreprises qui se comportent bien. Puis il faut légiférer à l’échelle mondiale avec un parlement mondial.

C’est hyper important de savoir cela, sinon en luttant contre les abus on coule notre pays.


Autre sujet: Il faut déjà être riche pour investir dans une idée technologique, sauf si on fait appel à un business angel, mais c’est le business angel qui récoltera l’argent! logiquement les entrepreneurs qui ont des idées importantes les gardent pour eux. Ce système d’investissement dans les entreprises est donc inefficace. C’est autant d’inventions importantes pour la santé et contre le réchauffement climatique auquel on passe à coté. Je propose dans mon livre le principe de parcelles d’état: un système hybride entre l’état et les entreprises tout autant performant que les entreprises voir plus parfois qui permet aux entrepreneurs non riche de se lancer sans enrichir un business angel.


On ne peut pas se passer du marché, on peut se dire que le marché est néfaste car il favorise les inégalités et parfois le mauvais comportement des entreprises, et c’est vrai, mais je ne vois pas comment s’en passer. En effet même si on réduit nos besoins au minimum on a besoin du marché: admettons que la nourriture, un peu de distraction, pouvoir se déplacer un minimum, et les besoins minimum doivent être comblés. Et bien pour se nourrir il faut faire de l’agriculture, et pour faire de l’agriculture il faut un tracteur! Si une pièce de notre vieux tracteur tombe en panne on est bien content que le marché soit présent! Qu’ainsi on puisse racheter la pièce mécanique qui va nous permettre de réparer notre tracteur et nous nourrir. C’est pareil pour la distraction, pouvoir se déplacer un minimum, etc. . Il faut un marché pour pouvoir répondre aux besoins. Dans les pays communistes, sans le marché et quand tout était décidé là haut, il manquait plein de produits indispensables, aussi comme les pays communistes exportaient peu il se sont ruiné et n’avaient plus de quoi se nourrir.


Le marché exacerbe les inégalités et crée aussi des produits qui sont comme des drogues et certains qui ne sont pas utiles! ou ça peut créer d’autres phénomènes où l’entreprise se comporte mal pour gagner plus d’argent. Il faut franchement lutter contre ça. Je propose des solutions dans mon livre, que ce soit contre les étales d’alcool qui font vendre aux alcooliques, contre les téléphones portables qui rendent dépendant etc.

La publicité pourri la performance des entreprises, en effet avec les médias, l’internet, les entreprises sont contraintes de passer une grande partie de leur temps à faire la publicité de leur produit! C’est du temps gâché et ça nous pourris la vie avec les plages publicitaires. Il faut trouver une solutions à ça, ainsi on pourrait utiliser le temps de travail perdu pour de meilleures choses comme mieux s’occuper des personnes âgées en maison de retraites.

Il y a certainement tout un tas de choses inutiles dans le temps de travail de tout le monde, il faut analyser cela et trouver des solutions pour cela. La paperasse est surement une charge importante. Pour évaluer l’ampleur du problème il faudrait aller questionner 1000 employés tirés au sort pour savoir ce que représente leur temps de travail. On verrait si c’est pour créer un bien utile en majorité, faire de la paperasse, faire des taches utiles à l’entreprise mais pas à la société?

Les médias qui ne font pas d’enquêtes et qui exagèrent tout sont mauvais pour la démocratie. Et c’est obligé qu’ils soient ainsi pour être rentables, sinon ils font faillite. En exagérant tout ils favorisent la peur et favorisent la nomination de personnes parfois dangereuses au pouvoir. Je propose dans mon livre comment faire des médias sains: qu’ils ne soient dirigés ni par les politiques ni par les milliardaires mais par des gens tirés au sort dans la société et qu’ils ne soient pas contraints à cause de la concurrence à tout exagérer (car ça fait de l’audience) sans faire d’enquêtes (car ça coûte moins cher).


Les inégalités empirent aux fil des décennies. Si on empêche pas ça les pauvres seront terriblement pauvres et les riches gaspilleront tout. Pour empêcher ça il faut taxer les plus riches et limiter les importants héritages. Si la répartition des richesses est en l’an 2000 de 50% les plus pauvres possèdent 30% des richesses et 50% les plus riches possèdent 80% des richesses, ça doit rester ainsi au fil des décennies pour que le progrès bénéficient à tous.


Si il y a une forte concurrence pour chercher un emploi entre les pauvres, leur salaire se réduira à peau de chagrin! c’est pourquoi il faut un salaire un minimum important. Il faut aussi faire de l’apprentissage pour que ces employés puissent aller vers un emploi demandé. Inversement si il y a un déficit d’employés dans un domaine, leur salaire peut s’envoler. Par exemple ceux qui créent la publicité pour les entreprises (si ils sont en déficit par rapporte à la demande des entreprises) pourront négocier un salaire allant presque jusqu’à ce que ça rapporte à l’entreprise. Il faut donc des parades à ces phénomènes là, une des parade est de mieux répartir les richesses, et d’avoir un smic élevé.

De manière un peu similaire, si il y a un excès de production d’un produit, les coûts de vente peuvent gravement baisser. Si il y a une pénurie (par exemple d’essence, d’électricité ou de nourriture) les coûts peuvent franchement augmenter et l’argent va dans la poche des entreprises et surtout des actionnaires car le salaire des employés reste le même. Ça peut être une stratégie d’une entreprise ayant un monopole que d’organiser une pénurie. Une des parades est de punir les entreprises qui organisent une pénurie et de faire en sorte que la majorité des services publiques restent dans l’état et non les entreprises.

Le marché apporte une certaine efficacité au système en comblant les besoins, mais il ne donne pas un salaire juste!


On vient tous dans la région parisienne et quelques régions, car elles sont plus attractives au niveau de l’emploi et de la qualité de vie. Le gros soucis, c’est qu’on s’entasse vraiment et qu’à ce rythme on sera plusieurs millions en plus dans l’Île de France dans 20 ans. Ça veut dire qu’on devra s’entasser, construire de nouveaux appartements (hors la création de béton est une source première de pollution au CO2), détruire le paysage, que les loyers coûteront chers! que les gens ne seront pas satisfaits de vivre dans leur appartement plutôt que dans des maisons. C’est pourquoi il faut faire revenir les gens vers les territoires désertés où il y a plein de maisons vides pour pas chères. Pour ça il faut faire du marketing territorial pour ces régions, construire des trains, y faire venir les entreprises etc. .


Il faut faciliter le télétravail pour diminuer le réchauffement climatique car on évite des allers retours nombreux en voiture.

Il faut qu’une entreprise soit un monopole suivant ma définition pour qu’elle dégage vraiment de l’argent. En effet une entreprise peut faire une vraie marge si elle augmente les prix au dessus du prix de production, hors ça c’est possible si les clients ont tendances pour une raison x ou y à aller plus vers cette entreprise (c’est ma définition du monopole). C’est le cas d’Apple où les gens sont attirés par cette marque ou de google où les gens n’ont pas trop le choix, mais il y a plein d’autres exemples. C’est un problème car c’est injuste et ça favorise les entreprises qui abusent. Aussi à l’échelle mondiale, ce sont les pays qui favorisent les monopoles qui l’emportent le plus, c’est pourquoi il faut autoriser les parades contre ces monopoles si ils nuisent et aider les pays en retard financièrement. Aussi ce sont ceux qui investissent dans des entreprises qui seront des monopoles suivant ma définition qui gagnent de l’argent et pourront investir dans d’autres entreprises. Ce sera des entreprises qui seront des monopoles suivant ma définition et non des entreprises utiles dans de nombreux cas.

Les guerres sont là pour des raisons géostratégiques: pour l’accaparement des richesses minières et des biens, pour que le pays qui mène la guerre ne soit pas largué économiquement. Chaque bloc est obligé d’agir ainsi pour éviter de se retrouver largué. Sinon un jour le pays risque d’être en manque de nourriture ou d’armée et de faire attaquer. Pour éviter cette épée de Damocles qui les pousse à s’accaparer les richesses, il faut un parlement mondial qui aide les pays en retard économiquement. Il faut aussi que ce parlement fasse aussi une désescalade militaire mondiale progressive et fasse une répartition mondiale des ressources minières. Ça évitera les pays d’aller vers la guerre.

Dans les partis politiques comme dans tout groupes de personnes qui se forme, il peut y avoir un phénomène de sélection: ce sont les personnes qui adhèrent à la mentalité majoritaire de ce groupe qui restent dans le groupe. Ça peut expliquer par exemple que dans certains services de labos pharmaceutiques se concentre des gens qui ont un mauvais comportement. En effet une grande partie des gens y ont un mauvais comportement car il faut obéir aux ordres immoraux (même si légaux) et l’ambiance serait malsaine, seuls restent ceux qui adhèrent à cela. Dans les partis politiques peut exister un phénomène similaire. Là, les adhérents qui restent dans le parti politique adhèrent au discours ambiant, ceux qui n’adhèrent pas partent. Cette idée peut favoriser l’idée que se met en place des gens extrêmes dans les partis politiques. Je pense qu’il y a du vrai là dedans. Mais il faut savoir aussi que les médias exagèrent ce qui est inquiétant pour faire de l’audience donc vont raconter que les partis politiques sont malades parfois à tort.

On pourrait tirer au sort une partie des députés dans la population, on aurait ainsi peut être des députés moins extrêmes dans leur pensées, plus à même de discuter des toutes les idées.

Pour que les députés fassent des bonnes lois, il faut qu’ils tirent au sort des personnes dans les entreprises et les interrogent et qu’on interrogent aussi ceux qui sont parti de l’entreprise, ainsi on verra les abus de l’entreprise, et on pourra mieux savoir si ce que raconte les lobbyistes aux députés est vrai. Il faut aussi qu’ils parlent avec les juges qui appliquent la loi, eux savent les conséquences des lois.

Il faudrait qu’on fasse une continuité dans les lois. Pour ça on pourrait noter à coté des lois pourquoi on a fait la loi ainsi, qui l’a faite et se basant sur quelles idées expliquées dans quel livre ou quel document. Souvent quand les députés doivent refaire des lois, ils ne comprennent pas pourquoi elles sont faites ainsi. Parfois la loi a pu être bien élaborée en se basant sur de bonnes idées. En renouvelant cette loi, si on n’a pas compris ces idées on risque de casser un système qui marche bien.

Il faudrait augmenter l’effectif et l’activité de la cours des compte qui fait remonter les problèmes et députés et les résolvent. Je crois que le système est très complexe et qu’il y a énormément de problèmes que les décideurs ne comprennent pas. Il faut aussi qu’on mette des gens tirés au sort dans l’état à enquêter longuement sur les problèmes des institutions en restant parfois des années sur un problème. Par exemple on pourrait tirer au sort des médecins statisticiens qui iraient comprendre les problèmes de la santé, des médecins, des patients, des hôpitaux, pour faire des enquêtes, des vidéos des rapports diffusé aux médecins et parlementaires! Au final les députés prendraient les bonnes décisions.

Remplacer un service de l’état par une entreprise est dans bien des cas une mauvaises idée: pourquoi? Car quand on demandera un service supplémentaire à cette entreprise remplaçant un service de l’état elle rendra ce ce service uniquement si c’est dans son intérêt financier ou dans son contrat. C’est Mélenchon qui décrivait ça: si un barrage électrique privé doit arrêter le passage d’eau (passage d’eau qui lui rapporte de l’argent puisque ça crée de l’électricité qu’elle revend) car l’eau contient des rondins de bois qui menace de bloquer la centrale nucléaire en aval et la faire exploser, ce barrage électrique risque de ne pas bloquer le passage de l’eau. C’est une situation qui s’est déjà présenté alors que le barrage électrique était publique, que se passerait t’il si il passait en privé? C’est qu’un exemple mais il y a bien d’autres situation similaires quand on privatise une partie de l’état.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *