La justice sociale – problèmes et solutions

image_pdfimage_print

Le livre complet

Introduction

J’espère que je vais attirer les gens vers mon livre car je crois qu’il a beaucoup d’importance.

Les notions de ce livre sont fondamentales pour résoudre pas mal de problèmes de la société et éviter les dangers la menaçant.

Phénomène de sélection appliqué aux entreprises, aux médias, aux services secrets, psychologie, astuces pour améliorer le parlement, injustices sociales, danger des IA, sont des sujets que j’aborde.

Ils ont de l'importance, car ils sont à l'origine de nombreux problèmes: que les entreprises se comportent mal, que nous sommes mal informés, que nous ne sommes mal soignés, que la guerre nous menace, que les milliardaires ou les partis politiques menacent la démocratie. Et pour tout ça je propose des solutions.

Même si je constate, comme pas mal de personnes d’extrême gauche, que tout un tas de choses dysfonctionnent, je sais que renverser toutes les entreprises et bloquer les actionnaires du jour au lendemain ne sera pas la solution. Il faut des solutions fortes, mais qui tiennent la route. Pour tout ça, il y a des propositions se basant sur la compréhension du vrai phénomène qui est derrière et qui est dur à percevoir : celui de la sélection.

En discutant j’arrive à convaincre bon nombre de personnes que mes idées sont justes. Serez vous convaincus ?

Dans le livre, j’aborde en suite ces sujets :

• Un liste d’astuces pour rendre les décisions du parlement de meilleure qualité.

• Pourquoi les inégalités sont souvent injustes, et j’essaie de trouver des parades. Dans une analyse que je pense être réaliste, je pense qu’on ne peut empêcher toutes les inégalités injustes mais on peut les diminuer et faire en sorte que de génération en génération elles n’empirent pas.

Comme le livre est très long, je l’écris en trois versions : un résumé très court de quelques pages, pour comprendre les grandes notions que j’y met. Un résumé plus détaillé. Puis la version complète très détaillée, limite ennuyeuse, mais dont pas mal d’idées peuvent être intéressantes pour les députés, si vous lisez cette version, je vous invite à lire d’abord le résumé long.

J’ai besoin de personnes pour m’aider dans ce combat, je besoin qu’on critique mon travail, qu’on m’aide à l’améliorer, qu’on m’aide à envoyer des mails pour faire connaître ce travail aux personnes les plus concernées. Donc si vous voulez rejoignez moi sur le site www.lajusticesociale.fr dans le forum.

This document is licensed under the terms of the creative commons BY, which allows others to copy, distribute, display, perform and remix it if they credit my name (Nicolas Bourdon).
Ce document est sous licence selon les termes de Creative Commons BY, qui permet à d'autres de copier, distribuer, afficher, exécuter et modifier si ils créditent mon nom (Nicolas Bourdon).
licence

Le phénomène de l’évolution, de la sélection

Résumé du chapitre :

Dans ce long chapitre j’explique ce phénomène de sélection qui s’applique dans les entreprises et dans les groupes de personnes. Ici j’appuie surtout l’idée que ça sélectionne les entreprises qui se comportent mal quand mal se comporter rapporte de l’argent. J’explique par A plus B en quoi cette sélection est probable dans certains domaines. Je prend ici l’exemple surtout des laboratoires pharmaceutiques et des médias : quelles mauvaises actions rapportent ? Comment arrive à se mettre en place un tel système alors que je crois que la plus par des humains sont bons et seraient incapables de faire ça ?. Puis je liste les coups que j’ai vu et qui me font penser qu’il y a de grandes chances qu’il y ait un réel problème avec des lobbyistes qui se sont peut être infiltrés dans les médias (c’est les lobbyistes que j’ai vu sur Wikipédia qui me font penser cela). Les personnels des services secrets étrangers sont aussi peut être dans le coup, en effet c’est leur rôle de défendre les intérêts économiques des entreprises de leur pays, y compris par des mauvais coups. Puis j’aborde quelques propositions indispensables pour solutionner la situation. Et je parle aussi des PDG et actionnaires qui ont pu se spécialiser dans tout les domaines pour gagner plus avec les coups pourris et comment les bloquer. Puis aux chapitres qui suivent j’aborde encore plus en détail ces phénomènes pervers dans les entreprises et je propose plus de solutions.

Ce que je vais expliquer par la suite c’est un peu des trucs parano sur ce qui se passe dans des entreprises, des services secrets étrangers ou dans les partis politiques. En lisant, bon nombre d’entre vous vont se dire que ça ne pourrait pas exister car des personnes les dénonceraient. Je pensais pareil avant, jusqu’au jour où je me suis battu sur Wikipédia avec des lobbyistes, et bien que ces gens possédaient certaines pages et faisaient des actions tout à fait immorales de propagande et de dénigrement dans leurs intérêts, et bien rien ne pouvait être fait contre eux. Aucune loi leur interdisait de prendre le contrôle d’une partie de Wikipédia : Oui les mauvaises actions de la part de grandes entreprises ou de services secrets de pays étrangers peuvent arriver, et non, ça ne se sait pas forcément surtout si comme aujourd’hui les médias font pas vraiment d’enquêtes. Et non ça ne s’arrête pas forcément, si il n’y a pas de loi pour interdire une mauvaise chose, elle continue. Il y a un panel d’actions de propagande possibles, y compris à la télé, pas que sur internet, et comme on ne peut avoir la preuve que c’est de la propagande ou non, la justice ne peut agir contre, car elle risquerait de punir des innocents. Finalement ce sont les pays autoritaires ou ceux qui sont malins (qui enquêtent sur les lobbyistes) qui vont être les pays qui vont pouvoir bloquer cela. Évidement je suis contre mettre en place un système autoritaire, mais on peut essayer d’être malin.


Liste des sous-chapitres:

Comment cela se met en place dans les labos pharmaceutiques

Voici ce que j’ai vu qui me fait penser qu’il y a un problème

Des solutions

Pour revenir sur ce phénomène de sélection, je vous demande si ça a de l'importance de comprendre un phénomène qui peut créer des entreprises à la fois très puissantes et malveillantes qui pour certaines contrôleraient les médias et ainsi menacerait la démocratie? si ça a de l'importance de se préoccuper d'un phénomène qui a peut être provoqué 2.5 millions de morts entre 2020 et 2022? si ça a de l'importance de comprendre un phénomène qui a pu entraîner et peut entraîner encore que des ouvriers sont contraints à rester dans un travail difficile et mal payé sans pouvoir changer de métiers ? Que des petits commerçants se font détruire injustement par les grands (par dumping) ? Qui peut faire que les gens sont trop mal soignés ? Qui peut provoquer que la têtes des pays renseignés par les services secrets de leur armée se haïssent entre eux ? Un phénomène qui fait que nous sommes mal informés par nos médias, nous rendant fous, faisant reculer le progrès?

Évidemment, comprendre un tel phénomène a une importance colossale car c’est le premier pas pour prendre les décisions qui vont améliorer ces situations.

Je vous défini ce phénomène de manière logique, ça devrait pas trop vous parler. Puis je vous montrerai l’application à chacun de ces domaines pour bien comprendre ce qui a des bonnes chances de s’y dérouler.

Si, ce que j’appelle une unité de vie (ça peut être une entreprise, un individu dans un groupe etc.) a certaines caractéristiques qui lui permettent de mieux survivre ou de mieux rester présent dans un milieu, si il y a de nombreuses unités de vie qui arrivent dans ce milieu, alors au bout d’un moment surtout les unités de vie ayant ces caractéristiques leur permettant de mieux survivre vont rester présentes dans le milieu.

C'est un phénomène de sélection des entreprises, de sélection des employés, de sélection des agents des services secrets et de sélection des médias, de sélection des membres des partis politiques suivant certains critères,. On ne se rend pas forcément compte de ce phénomène de sélection si on n'analyse pas la situation avec la connaissance de ce phénomène de filtre par la sélection.


J’imagine que ça vous parle toujours pas vraiment, alors je vais vous donner un exemple, celui des entreprises :

Les entreprises qui survivent le plus sont celles qui font le plus d’argent car elles survivent aux crises. Si pour une entreprise dans un certain domaine, pour certaines actions, agir mal la favorise, lui fait gagner de l’argent, et pour d’autres actions agir bien lui fait gagner de l’argent, alors les entreprises qui agissant mal le plus possible quand ça leur rapporte et agissant bien le plus possible quand ça leur rapporte vont le plus survivre. Après plusieurs décennies de sélection, il n’y aura plus que des entreprises comme ceci, qui agissent mal quand ça leur fait gagner de l’argent et bien quand ça leur fait gagner de l’argent. Car à chaque décennie, les entreprises qui ont agit ainsi ont un peu plus de chance de survie que celles qui n’ont pas agit ainsi.

L’intensité avec lequel ce phénomène est marqué dépend du domaine de l’entreprise. Je pense par exemple que c’est plus marqué pour les labos pharmaceutiques et les médias qui eux ont un grand intérêt à faire certaines mauvaises actions. J’expliquerai cela plus loin.


Je vous donne un exemple plus précis : Si, pour une entreprise, sur-exploiter ses employés rapporte dans certains domaines une marge plus grande (c’est logique puisqu’on les paye autant et qu’ils créent plus de produits qu’on revend), alors il risque de survivre d’abord ces entreprises du domaine qui sur-exploitent leurs employés, qui les maltraitent pour les exploiter au maximum. En réalité ce n’est pas si évident pour tout les domaines : car si on le sur exploite, l'employé finira par craquer et devenir non fonctionnels (surtout dans les domaines intellectuels où il faut réfléchir car ici un burn-out limite vraiment l’efficacité) ! Aussi parce que les employés les plus compétents iront chez la concurrence si ils sont maltraités.

Mais voila, ça reste vrai: si agir mal favorise un type d’entreprises, alors les entreprises agissant mal dans ce domaine vont être les plus présentes dans ce domaine au bout d’un certain temps. Du moins ça paraît franchement logique. Et je pense que parfois, dans certaines entreprises ça peut aller très loin dans le coté néfaste.

Question difficile : La sélection des entreprises qui survivent favorisent quel type d’entreprises ?>
Les entreprises qui font le plus de bénéfices car elles survivent mieux aux crise. Donc si pour faire plus de bénéfice il faut bien se comporter dans certains cas et mal se comporter dans d’autres cas, alors ce sont les entreprises qui se comportent bien quand ça rapporte et mal quand ça rapporte qui vont survivre le plus.

Je suis plutôt du genre à me dire que la plus part des gens sont bien intentionnés, mais voilà, il faut avouer que certaines personnes agissent mal. Ce genre de phénomènes peut amener à la concentration dans certaines entreprises, dans certains services, de ces gens qui se comportent très mal. J’explique ce phénomène de sélection d’employés un peu plus loin dans l’exemple des labos pharmaceutiques.

Cette théorie de dire que les entreprises qui se comportent mal quand ça rapporte et bien quand ça rapporte, survivent et se propagent plus paraît d’être un raisonnement bête et simple. Oui mais en le formulant clairement comme je l’ai fait, on arrive à faire tout un tas de déductions sur le marché, les entreprises, et donc cette formulation du problème a vraiment beaucoup d’importance car elle va nous permettre de résoudre ces problèmes.

Un autre exemple plus classique est le marketing : Le marketing c’est les stratégies pour faire vendre le produit que l’entreprise fabrique, et là il y a plusieurs moyens pas toujours géniaux.

Le marketing peut être une bonne chose si il permet d'informer de l'existence d'un produit qui aide dans nos vies, par contre si il est là pour rendre le client dépendant au produit, ou pour créer une affiche médiatique plus grosse que celle du concurrent (comme Coca et Pepsi par exemple), alors ce marketing ne sert à rien de bien à part faire rêver. Mais à titre personnel, j'en ai un peu marre de ces vendeurs de rêve qui nous font grossir ou qui nous pourrissent la vie par la pub! Ce marketing existe car il est dans l’intérêt des entreprises, mais il n'est souvent pas dans l’intérêt général.

Par exemple on peut mettre devant les caisses au supermarché des bonbons, que les enfants vont péniblement nous demander d’acheter quand nous ferons la queue avec eux. Ou par exemple le fait de mettre de grandes étales d’alcool, ça m’attire alors que je déteste le goût de l’alcool, alors ça doit vraiment attirer les gens ayant un alcoolisme. Pour sonder si ce phénomène de vente d’alcool est important on pourrait sonder les caissiers sur la quantité de vente d’alcool qu’ils réalisent. On pourrait limiter la taille des étales d’alcool pour éviter que tout ces gens à la limite de l’alcoolisme tombent dedans. Mais il y a bien d’autres stratagèmes néfastes qui sont dans l’intérêt du supermarché mais pas de celui du client. Ici nombreuses de ces astuces sont expliquées sur cette vidéo https://www.youtube.com/watch?v=Y3wA7gOqXnM nommée « 12 techniques de SUPERMARCHÉS pour vous faire acheter +++! (NE VOUS FAITES PAS AVOIR) 🍎🍊🍌 ». Cette vidéo m’a l’air d’être un témoignage authentique (celui de la fille d’un ancien manager de supermarché). Si ce qu’elle dit est vrai, c’est est un argument fort pour dire ces phénomènes peuvent arriver. Et qu’il peut se passer bien pire dans d’autres domaines, il suffit juste que des gens sans aucune morale se concentrent petit à petit dans ces entreprises.

Une solution pour ces supermarchés seraient de construire quelques supermarchés financés par l’état et presque autant rentables en concurrence de ceux là, des supermarchés sans ces stratagèmes pénibles qui nous pourrissent la vie. Ça permettrait aux gens voulant éviter ces stratagèmes d’avoir une option.

Pour les grandes étales d’alcool qui font vendre, c’est un business qui vie sur le malheur des gens en les rendant alcoolique. Je suis pour qu’on légifère sur la taille de ces étales pour limiter l’impacte qu’elles ont sur les personnes ayant un alcoolisme (si ces étales sont grandes, c’est qu’elles font plus vendre, les réduire fera moins vendre).

J'expliquerai un peu plus loin la proposition de système que j'ai pour une telle solution. Il ne s'agirait pas de remplacer tout les magasins mais d'en implanter quelques un pour que les consommateurs aient le choix!

Je crois que cela pose un problème plus globalement car il me semble bien que les lois internationales interdisent de créer une concurrence par l’état dans pas mal de domaine (je crois bien que c’est ainsi qu’on a libéralisé la poste), ceci pour éviter que les pays fassent du protectionnisme défavorisant une grande entreprise étrangère. Par exemple l'Europe pourrait créer un concurrent d’Amazon subventionné dans le but de faire couler Amazon, ce ne serait pas juste surtout si par vengeance l’état américain faisait des subventions à ses entreprises qui sont en concurrence avec les entreprises Européennes. Pourtant je crois qu’il faut proposer une alternative quand les entreprises privées posent problème.

Les problèmes qu’amènent les entreprises, ça peut être pour les téléphones mobiles, le fait d’attirer l’attention de l’utilisateur pour proposer toujours plus de pubs. C’est réellement un objectif des programmeurs du système d’exploitation du téléphone que d’accaparer l’attention des gens le plus possible ! Je le sais, une personne dans le domaine en contact avec les programmeurs du système me l’a témoigné.

Là aussi, une solution serait que l’état crée un système d’exploitation de smartphone alternatif nous rendant moins dépendants, avec moins de notifications, avec moins de news et de distractions en permanence! Les gens auraient le choix entre Android, Iphone et celui là ! Les news sur ce système seraient un problème, car il ne faut ni qu’elles soient dirigées ni par une entreprise, ni par l’état. J’aborderai un peu plus loin ce sujet avec des solutions.

Le marketing c’est le fait de faire vendre le plus possible son produit ! Parfois ça peut être une bonne chose, comme par exemple décrire les vrais avantages d’un produit qu’on pense acheter. Mais bien souvent le marketing c’est une mauvaise chose car il faut rendre dépendant au produit, car on n’explique pas tout ses défauts. Voilà !

Dans les études de managers ou du marketing, il y aussi déjà un filtre: Les cours de cette filière pousse, je suppose, à agir immoralement pour vendre les produits. Ainsi les étudiants qui ne se préoccupent pas de mal agir vont plus volontiers rester dans les études de marketing. Ceux ayant mauvaise conscience vont changer de voix. Il risque de rester surtout des étudiants en marketing sans morale. Du coup, quand une entreprise va employer une personne spécialisée dans le marketing, c’est bien possible que ce soit une personne qui ne se préoccupe pas vraiment de mal agir ! Et c’est parce qu’elle ne s’embête pas avec la morale qu’elle est douée dans le marketing. C’est comme ça qu’on arrive à des situations salles 🙁


J’avais discuté avec un ancien étudiant en marketing qui travaillait pour une marque de sport. Il me disait ceci : dans son domaine du sport, ce qu’ils font n’est pas vraiment immoral à son sens. Cependant il ne se dirigeait pas vers le domaine des labos pharmaceutiques car il pensait, d’après les histoires qui circulaient, que les gens du marketing sans morale se dirigeaient dans cette branche. En effet, ça ne les dérangeaient pas de mal agir pour gagner plus qu’ailleurs. Donc pour avoir une vision plus rigoureuses, le marketing n’est pas très immoral dans tout les domaines, mais dans certains ça a l’air de l’être. Il s’agit surtout ceux où on peut tromper le client, où il est difficile de savoir si le produit qu’on consomme est bien ou non ou des domaines en faisant rêver le client avec les pubs on arrive à faire vendre, comme pour les voitures, les baskets, le parfum etc.

Les écoles de marketing qui donnent des cours où on explique comment mal agir pour mieux vendre, ont possiblement eu la réputation de former des professionnel du marketing efficaces (étant donné que dans certains domaines, mal agir fait plus vendre). Ainsi les entreprises ont possiblement d’abord sélectionné des professionnels du marketing qui viennent de ces écoles là. Les écoles de marketing ne donnant pas les astuces immorales et efficaces pour vendre ont peut être bien fini par faire faillite. Encore une sélection.

Une autre astuce est de faire croire que son produit est indispensable, que la concurrence fait des produits nuls, que notre produit est génial alors qu’il ne l’est pas tant que cela. Pour certains produits, il est assez facile de savoir si il est bon ou non, par exemple si vous prenez une voiture, vous vous rendrez compte si elle marche ou non, si elle tombe assez souvent en panne ou non, si les coûts des réparations, de l’essence sont faibles ou non. Comme le nombre de marque de voiture sur le marché est de l’ordre de 15, ce qui est assez faible, vous aurez toujours un ami pour vous dire si sa Renault, son Opel etc, sont fiables ou non, consomment beaucoup etc.

Par contre pour la nourriture et les médicaments, il n’est pas évident de savoir si ces produits sont bons ou non pour notre santé. Le Doliprane, l’effet est assez évident, on en prend un, on n’a plus mal. Pour un médicament soignant un cancer, soignant le Covid, évitant les infarctus sur le long terme etc. , ça n’est pas évident du tout. C’est juste une efficacité statistique, qui arrive parfois ou pas. Difficile au consommateur de savoir si c’est efficace si on ne répète pas l’expérience. Si on n’est pas guéri par ce traitement, vous comprenez bien que ça n’est pas la preuve qu’il marche pas, peut être juste qu’on a pas eu de chance et que les circonstances de notre corps ont provoqué notre mauvaise santé, pourtant le traitement fonctionne sur la plus part des gens. Inversement si on est soigné, ça n’est pas la preuve que le traitement fonctionne, peut-être juste qu’on a eu de la chance !


Je pense que dans ces situations là où l’intérêt du produit est difficile à connaître, on peut tromper le client et le médecin! Les entreprises qui lancent des rumeurs faisant croire à l’efficacité de leurs produits, qui détruisent la réputation de tout ce qui entre en concurrence, qui créent des études le plus en faveur de leurs médicaments donnant de fausses impressions favorables vont logiquement faire plus de bénéfices et plus survivre après plusieurs décennies.

Par exemple pour la santé, si le médicament que votre entreprise vient d’inventer n’est pas prescrit par les médecins, parce que ces médecins croient à tort ou à raison que les traitement est globalement néfaste au patient (que la balance bénéfice risque est négative), alors vous allez perdre des milliards. La création de ce médicament et les années de recherche sur ce médicament vous ayant coûté des milliards, et vous en avez vendu très très peu. Inversement si vous arrivez à persuader les médecins par mille et une idées et campagne marketing que votre traitement est génial, alors qu’il ne l’est pas tant que cela, vous allez gagner des milliards.

C’est pour ça que les labos qui ne font pas ce marketing auprès des médecins y perdent énormément. Et c’est pour ça qu’il paraît franchement logique que dans ce domaine, seuls les labos qui font ainsi survivent.

C’est quelque chose de connu en médecine : le laboratoire pharmaceutique ne sait pas si son traitement est efficace ou non au début où il commence la recherche sur ce médicament. Ce n’est qu’à la fin qu’il le sait, et bien souvent, il ne l’est pas autant qu’il l’espère.

C’est différent des voitures ou de bien d’autres produits, où l’on est à peut près sur à chaque fois d’en vendre une bonne quantité, d’autant plus que les coûts de recherche pour une voiture ne représente qu’une partie du prix de vente, l'autre étant le coût de fabrication qui n’est pas à dépenser si on ne vend pas. Pour le médicament, souvent le coût de fabrication est faible et le coût de recherche élevé ci bien que si on n’en vend pas c’est vraiment la catastrophe pour l'entreprise.

Finalement le labo pharmaceutique qui va survivre aux crises n’est pas forcément celui qui fait un médicament un peu meilleur, mais celui qui fait croire ou comprendre qu’il est meilleur.

Le coût de conception et de recherche sur un médicament est faramineux. Les labos pharmaceutiques au début de la recherche d’un médicament brevettent quelques milliers de molécules candidates médicaments. Ce sont des molécules qui ont des chances d’être adaptées à la maladie mais c’est pas sûr. Ces labo pharmaceutiques testent pendant une dizaine d’année ces molécules pour au final sélectionner la plus intéressante. Puis les dix années suivantes, ils vendent cette molécule en faisant la marge qu’ils veulent, car il n’y a pas de concurrence. Ils ont les droits dessus. Les génériques de ce produits sont alors interdits. Puis après 20 années après le brevetage de la molécule, celle-ci passe dans le domaine publique. Alors cette molécule est vendue par nombreux labos, elle entre en concurrence, et son prix baisse drastiquement, il se rapproche alors du coût de fabrication.


Ainsi les labos pharmaceutiques sont un domaine où mal agir rapporte vraiment beaucoup. Et bien agir fait vraiment perdre beaucoup. Ce qui laisse supposer que parmi les centaines de labo pharmaceutiques présents au début du 20ème siècle restent surtout ceux qui agissent mal.
Voilà ! Ça n’est pas une preuve que tout ces labos agissent mal, mais c’est un élément en faveur de cette idée. Il faudrait vraiment enquêter pour savoir si c’est le cas où non, par exemple en questionnant pleins d’anciens employés de ces entreprises, surtout les employés qui lançaient les études cliniques et ceux qui dirigent les visiteurs médicaux.

Les gens ont tendance à croire que dans le milieu médical tous s’accordent sur un consensus. Que les médecins arrivent bien à communiquer entre eux pour trouver tout les remèdes qui marchent bien dans un domaine. Moi, ayant été dans ce milieu, c’est très faux, il suffit de demander à deux ou trois médecins ce qu’ils pensent de Didier Raoult ou de la maladie de Lyme, vous risquez d’avoir des réponses très différentes, pas toujours extrêmes, mais assez souvent faites d’émotions et de colères, qu’on croit ou non à la bonne foi de Didier Raoult ou des médecins traitant Lyme.

Il faut dire aussi que pour d’autres domaines, certains médicaments ou certaines méthodes de traitement font consensus. Heureusement. Globalement il faut écouter son médecin :).

En réalité il y a presque toujours de la subjectivité dans les déductions qu’on fait suite aux observations médicales. C’est pourquoi je pense que la science médicale ne doit pas être faite par des gens qui vendent des médicaments qui risquent d’être influencés en faveur de la vente du médicament. Je reviendrai plus loin sur la subjectivité de la science médicale.

Malheureusement, je l’ai vu durant mes études de médecine, un nombre trop important de médecins se font avoir par ces petites anecdotes qui circulent dont je me demande si elles ne sont pas lancées par les visiteurs médicaux (les employés des labo pharmaceutiques qui voient les médecins):

« Dr Claudia : Un naturopathe a demandé à un de ses patients à se soigner uniquement par les plantes de son cancer, le patient est mort bien-sûr, en plus il persuade d’autres patients de faire ainsi.
Dr Bertrand : Donc tout les naturopathes sont des dangers pour les patients ! »

En y réfléchissant, on ne va pas dénoncer tout les ORL, parce qu’un ORL a fait une connerie. Pourtant j’ai connu un ORL dont le but dans la vie me semble être de faire le plus d’opérations inutiles pour faire de l’argent. Et bien pour certains médecins si un naturopathe fait une connerie, tous les naturopathes sont des dangers pour les patients.
Ou :

« Dr Claudia : tu as vu tel nouveau médicament est génial car il a tel mécanisme d’action qui sur le long terme sauverait les patients.
Dr Bertrand : Ah oui, je vais le prescrire tout de suite »

Ce qu’ils oublient c’est que ces anecdotes mettant en valeur les médicaments, sont souvent lancées par les visiteurs médicaux, formés par les laboratoires pharmaceutiques. Il y a t’il vraiment la preuve que ce mécanisme d’action aide le patient à long terme ? est ce si sûr ? Ben non puisqu’il n’y a pas encore assez de recule pour entre être sûr. Et puis non, si il y a un argument en défaveur du médicament qu’ils vendent, les visiteurs médicaux ne vont pas le mettre en avant, et pourtant il y en a souvent. Ce que ne comprennent pas nombreux médecins, c’est que ces anecdotes, c’est pas de la science, c’est du marketing ! Et ça c’est bien dommage. Ils sont trop nombreux à se faire avoir.

Aussi souvent pas mal d’anecdotes font passer les scientifiques qui recherchent sur des sujets à part, controversés, pour des tricheurs sournois et dangereux qui trafiquent le résultats de leurs études dans un but mystérieux, parfois soit disant vendre des produits qu’ils ne vendent pas ! Ces anecdotes persuadent certains médecins, ci bien qu’ils sont très remontés et très parano envers tout ce qui est alternatifs et rend la discussion avec eux quasiment impossible. Il y a là, quelque chose qui les prend au tripe. Je trouvais ça vrai pour certains médecins que j’ai côtoyé, après il faut avouer que c’est un petit échantillon par forcément représentatif.

Pour les anecdotes qui circulent sur les médecines parallèles, une partie de ce qui persuade les médecins que ça ne tient pas la route, comme ça a pu me persuadé, c’est qu’à première vue, l’explication de fonctionnement de ces médecines parallèle est téléphonée, ne correspond pas à ce qu’on connaît de la biologie. En réalité, pour m’être intéressé un peu à certaines médecines parallèles ou médecine mal vue du milieu médical, il y a parfois de vrais arguments scientifiques expliquant que ça peut fonctionner. Après je ne nie pas qu’il y a parfois aussi des intégristes dans les médecines parallèles, mais elle peuvent aider dans certains cas, surtout en cas d’impasse thérapeutique.

Pour les études faites par l’industrie pharmaceutique pour montrer l’efficacité d’un médicament, là aussi il y a de nombreuses triches légales possibles. Des triches qui peuvent donner l’impression que le traitement est mieux qu’il ne l’est réellement. Je redoute aussi que de grandes découvertes comme celles de Luc Montagnier ou du professeur Fourtillan (si ces découvertes sont vraies) soient bloquées par les labos pharmaceutiques et les services secrets de certains pays, j’expliquerai bien en détail dans le chapitre dédié à la médecine comment on peut arriver à cela.

Comment cela se met en place dans les labos pharmaceutiques

Aussi on peut se dire qu’il est difficile de mettre en place un tel système de mensonges généralisés dans les labos pharmaceutiques, car les employés n’accepteraient pas cela et le dénonceraient.


En vrai, si, c’est possible.


Il suffit que le PDG décide de mettre un peu la pression sur l’équipe marketing et sur l’équipe qui fait les études pour vérifier l’efficacité du traitement pour informer les médecins. Il suffit de les inciter d’abord à un peu abuser, sans rien faire d’illégal d’ailleurs, juste favoriser leur produit en donnant l’impression qu’il est génial, faire oublier les défauts qu’on pourrait découvrir (rien n’est illégal dans une telle démarche). Au début les employés rechigneront, puis petit à petit ils accepteront. Et si certains employés ne supportent pas ces méthodes, ils ne pourront rien dénoncer, car rien d’illégal est fait. En effet dans ces études, il y a la possibilité de nombreux biais légaux qui donnent une impression faussée au médecin. Je ferais un chapitre dessus. Petit à petit, les employés les plus intègres, qui supportent mal cette situation vont démissionner, les bras ballants, déçus et en colère mais sans recours possible. Petit à petit au fil des décennies ce sont des gens de plus en plus mauvais qui resteront dans l’équipe marketing et l’équipe qui fait des études pour estimer l’efficacité des médicaments, c’est une sélection.

Aussi il est possible que dans les services des visiteurs médicaux, on rémunère mieux les employés qui gagnent beaucoup et on sélectionne ainsi parmi les meilleurs employés ceux qui vont diriger les équipes. Là aussi c’est un puissant filtre pour sélectionner les plus mauvais.

De plus la rumeur que ces services sont composés de personnes avares et sans morale va attirer l’embauches des personnes avares et sans morale, ceux avec morale fuiront ne voulant se mettre dans des soucis, c’est aussi une sélection.

Au final ce pourra être la santé des patients qui est en jeu ! Même si globalement il y a un progrès en médecine, il est pas génial, et je trouve que bien des traitements alternatifs qui coûtent rien ne sont pas reconnus à leur hauteur, et que parfois ils sont dénigrés dans le milieu médical. En effet il n’y a pas de moyen pour prouver leur efficacité, la plus part des budgets sont là pour prouver l’efficacité des médicaments qui rapportent encore. Aussi pour certains traitements reconnus très efficaces par certains spécialistes, dont il ne serait pas nécessaire de faire une étude pour prouver l’efficacité, ça met parfois des années à être reconnu par la communauté, alors qu’un traitement qui rapporte met seulement quelques mois à être connu grâce aux visiteurs médicaux. Non les médecins ne connaissent pas forcément le traitement qui peut vraiment aider dans certains cas rares car c’est l’information qui favorise les traitements payant qui circule le mieux. Il y a les visiteurs médicaux, les congrès, et je crois des lobbyistes dans les médias pour faire passer le message. Pour les initiatives qui rapportent rien il n’y a pas tout ça et en plus il y a des rumeurs qui vont contre elles. Je tiens à préciser, pour avoir été étudiant en médecine, qu’en général les médecins savent ce qu’ils font, et qu’on risque aussi de faire une bêtise si on ne prend pas leur traitement alors qu’on ne connaît pas bien la situation, c’est juste que parfois, il est bien possible qu’on puisse être mieux soigné par une vieille molécule, mais il n’y a pas d’étude prouvant cela, donc le médecin ne le prescrit pas.

Dans les médias, il se déroule des phénomènes similaires qui filtrent les journalistes, ci bien que seuls ceux qui obéissent à la direction et à l’obligation de faire de l’audience pour pas cher survivent. La vérité, ils s’en tamponnent car ils ont été sélectionnés pour faire de l’info qui rapporte sans passer trop de temps à enquêter par la concurrence. En effet les médias qui ont un ton rigoureux, sans exagérés rien font moins d’audience, ceux qui font des enquêtes perdent de l’argent car enquêter coûte, les médias qui survivent sont donc ceux qui utilise un ton non rigoureux et qui ne font pas de vraies enquêtes. Je crois que la plus part des gens sont bons, mais il y a réellement une sélection des journalistes qui sont, je le crois dans la majorité des cas, des gens qui ne se soucient pas de faire passer la vérité mais d’abord favoriser l’audience par mille stratagèmes.Vous penserez que faire une enquête amène de l’audience, donc ce que je dit est faux ! Mais d’une part la plus part des informations des médias sont basées sur des rumeurs qui circulent en général, sans enquêtes et font quand même de l’audience, et d’autre part, même si ça rapporte un peu de présenter une enquête dans un média, ça ne rapporte pas autant que ça a coûté, donc ça n’est pas rentable, donc ça n’existe plus depuis qu’il y a la TNT et internet qui exacerbe la concurrence entre les médias. C’est mathématique! À la limite quelques émissions financées par

l’état tel que cash investigation peuvent le faire. Les journalistes qui voulaient faire un travail de qualité ont abandonné leur métier car on leur demandait de ne pas faire de vraies enquêtes. Seuls ont perduré les médias qui ne faisaient pas d’enquête et qui faisaient du spectaculaire. J’aborderai plus longuement cela dans mon chapitre sur les médias.

Avant la TNT et internet, chaque chaîne de télé ou chaque chaîne de radio avait quasiment à coup sûr une bonne audience en nombre d’auditeur, du coup ces chaînes avaient forcément des revenus conséquents, ils pouvaient se permettre si le patron voulait bien, faire des enquêtes. Maintenant c’est impossible.

A noter que la plus part des employés des labos pharmaceutiques sont en dehors de ces deux équipes (marketing et études randomisées) et donc n’ont pas vraiment conscience de cela (des personnes de labos pharmaceutiques en dehors de ces deux équipes m’ont confirmé qu’elles ne connaissaient pas ce qui s’y passait).


Encore une fois ce n’est pas une preuve que c’est le cas, mais ce sont des éléments pour dire que c’est loin d’être impossible. On peut imaginer ces mécanismes plausibles pour dire que ça peut arriver.


Là encore on pourrait se demander pourquoi le PDG serait aussi mauvais, et là aussi il y a un phénomène de sélection : Si un PDG d’un petit labo pharmaceutique voit les performances de son labo pharmaceutique grandement s’améliorer, alors les actionnaires de plus grands labos auront envie de le choisir comme PDG de leur propre labo pour augmenter les ventes et faire de l’argent.

(Ce sont les actionnaires lors des réunions annuelles qui choisissent le PDG de l’entreprise). Ce qu’ignorent peut être les actionnaires de ce grand labo, c’est comment le PDG du petit labo a réussi à augmenter les performance de son groupe ? Peut être bien en faisant toutes ces astuces néfastes ! Ainsi, là encore il peut y avoir un phénomène de sélection du PDG du labo pharmaceutique vers quelqu’un d’assez mauvais moralement qui va favoriser toutes tricheries légales ! Également les écoles qui forment les grands PDG se sont peut-être spécialisées dans l’apprentissage de ce genre de coups tordus ! Pour vérifier cela c’est simple, il suffit d’aller voir le contenu des cours dans ces écoles.


Je suis plutôt quelqu’un d’optimiste à penser que la plus part des gens sont bons. Mais il faut bien comprendre qu’au long de l’histoire il y a déjà la réunion de personnes assez mauvaises faisant d’énormes drames, ça a existé, il n’y a pas de raison que ça recommence pas. On peut citer des dirigeants d’états tyrannique, Hitler, Mussolini, Staline. Dans des entreprises, ça a pu arriver aussi, comme dans l’industrie du tabac, qui aurait d’après ce que j’ai pu me renseigner, fait la pub d’un produit dont nombreux dirigeants savaient qu’il tuait après la seconde guerre mondiale. Ils ont aussi réussi à discréditer les études mettant en avant que le tabac augmentait énormément le risque de cancer du poumon et au début ça a marché, ça a persuadé ! Il n’y a pas de raisons que ça n’ait pas recommencé à cause de ce phénomène de sélection et de concentration.

Certains me diront, oui mais il y a internet et du coup tout se sait ! Et je leur réponds : connaissez vous un seul scandale qui ait émergé grâce à internet à part wiki leaks ? Moi j’en connais pas. Si des documents compromettant s’égaraient sur internet, ça créerait juste une théorie du complot supplémentaire sur internet dont on ne peut savoir si elle est vraie ou fausse et dont la plus part des gens croiraient qu’elle est fausse.

J’expliquerai aussi dans le chapitre correspondant en quoi les études faites par les labos prouvant l’efficacité de leurs traitements peuvent donner des impressions fausses au lecteur, au médecin qui lui va choisir le traitement que le patient prendra, même si elles sont encadrées.

L’intensité avec lequel ce phénomène est marqué dépend du milieu. Par exemple pour les labos pharmaceutiques ou les médias, je pense que ce phénomène est extrêmement marqué, car mal se comporter rapporte beaucoup plus que bien se comporter. Ceux qui ne se comportaient pas mal ont fait faillite. Du coup les entreprises pharmaceutiques et les médias utiliseraient presque tous ces coups tordus qui leur permettent de vendre au maximum leur produit.

C’est moins le cas certainement dans d’autres domaines, comme le bâtiments, etc. Mais, à vrai dire, même dans les milieux moins marqués, si on réfléchit on trouve toujours un moyen pas très morale de gagner un peu plus d’argent que ses concurrents, ce qui mérite qu’on enquête pour savoir.

Il faut bien comprendre que je ne suis pas en train de dire que toutes les entreprises agissent mal forcément, ou que tout les PDG sont des gens mauvais, mais il faudra prendre en compte mon phénomène pour essayer d’y voir plus clair. Il faut enquêter pour savoir, évidemment, accuser à tort serait une erreur.

Les députés devraient pouvoir faire des enquêtes sur ces gens, pouvoir questionner des personnes tirées au sort dans ces entreprises pour savoir si de mauvaises choses comme celles-ci arrivent. Dans certains cas, on devrait pouvoir mettre des enquêteurs dans les entreprises pour vérifier que rien de mal n’est fait.


Tout ça, c’est l’évolution par la sélection mais appliqué aux entreprises ou aux groupes de personnes. C’est un concept fondamental pour comprendre ces phénomènes et pour mettre en place les lois qui vont empêcher l’émergence de phénomènes similaires. C’est très proche de la théorie de l’évolution des espèces au fond.

Je tiens aussi à dire quelque chose aux gens qui sont plutôt de droite et pour la liberté d’agir dans les entreprises : je suis d’accord avec vous si vous pensez qu’il ne faut pas mettre trop de contraintes, de règles, de législations bloquantes dans les entreprises, sinon, on s’en sort pas ! Mais il faut avouer que parfois l’effet néfaste de ne pas mettre de règles est lourd, ici que les gens soient mal soignés. Il faut créer un système de députés qui agissent intelligemment et créent les bonnes lois qui luttent contre le phénomènes vraiment néfastes sans bloquer les entreprises. Il faut dans les domaines les plus gangrenés par ce phénomène de sélection, que l’état gère à la place des entreprises. Pour ça il faut que les députés soit bien informés en particulier par des médias qui fonctionnent bien !

Je me demande si l’état ne doit pas gérer les labos pharmaceutiques, il ne faut pas hésiter à le faire si besoin. Un soucis que j’aborderai plus loin si on améliore vraiment la performance des labo pharmaceutiques par un meilleur système est le danger des technologies, je pense ici au risque de maîtriser la chimie. Si on arrive à maîtriser la chimie au point de savoir très facilement créer un médicament, ou une protéine soignant les gens… on sera peut-être aussi capable de créer une maladie infectieuses, un virus ou une bactéries, extrêmement pathogène ! Si cette technologie était dans de mauvaises mains, ça pourrait être une catastrophe. C’est pourquoi je voudrais que ces labo pharmaceutiques, la découverte des médicaments et la recherche sur la chimie qui en découle soient gérée par l’état, et que si l’avancement sur ces recherches va trop vite sans qu’on ait le contrôle, on ralentisse cette cherche. Il faudra que des scientifiques très doués se penchent sur le problème pour empêcher qu’un jour un ensemble de virus créés par des fous nous tuent tous. Je redoute qu’un jour nous ayons besoin d’une espèce de système immunitaire mondial pour lutter contre ces dangers.

Aujourd’hui la chimie n’est pas parfaitement maîtrisée. Par exemple quand on connaît la séquence d’une protéine, il est très difficile de connaître sa conformation (sa forme dans l’espace), de savoir comment elle va interagir, du coup de savoir son rôle dans la cellule et dans le corps. Ça implique des calculs qu’on ne maîtrise pas. Du coup, ça paraît impossible que des terroriste ou un état crée un virus par conception par ordinateur.

Une bonne partie de ce que j’ai expliqué là fait penser que c’est tout à fait envisageable qu’il y ait de tels problèmes, mais ce n’est pas une preuve.

Ce que j’ai pu voir, et que je vais décrire ci dessous me fait penser que c’est bien réel, qu’il y a bien des lobbyistes font de telles actions de propagande pour les labos pharmaceutiques. Et j’irai même un peu plus loin : je me demande si les médias français ne seraient pas infiltrés par de nombreux journalistes opérants pour les intérêt de pays étrangers. Ce genre d’action est connu dans les services secrets dans les années 70-80 si on en croit certains livres témoignant des actions d’anciens espions tel que le livre « KGB DGSE : 2 espions face à face ». D’autant plus que les services secrets de pays sont connus pour défendre les intérêts économiques de leurs entreprises. Je pense qu’il pourrait s’agir surtout des États-Unis, un pays où le financement de leur armée est colossale. De plus d’après certaines infos, ce sont les grandes entreprises qui dirigent indirectement aux États-Unis car ce sont elles qui financent les campagnes électorales des présidents.

Voici ce que j’ai vu qui me fait penser qu’il y a un problème

• Parmi les plus grands infectiologues de France, quatre d’entre eux disaient qu’il y a un problème de complot avec l’industrie pharmaceutique au début du Covid : Didier Raoult, Christian Perrone, Luc Montagnier et Alexandra Horion-Caude. Je veux bien croire aux coïncidence, mais là il faut reconnaître que c’est très surprenant qu’autant de grands infectiologues soient tous devenu bêtes, fous, complotistes en même temps.

• Quand on prend le temps de regarder les vidéos YouTube de Didier Raoult, Luc Montagnier (« on a retrouvé la mémoire de l’eau ») ou du professeur Fourtillan, chaque fois leur vidéo met en évidence des choses très intéressantes, potentiellement révolutionnaire pour Luc Montagnier et Fourtillan.

• Chaque fois des rumeurs dans les médias accusent ces gens d’être antivax, d’être dangereux, pseudo-scientifiques ou même intégriste religieux pour Fourtillan. Ces scientifiques se défendent sur leur vidéo et expliquent que ce sont des mensonges. Pourquoi donc se mettraient ils tous à mentir ? D’autant plus que dans certains cas, il est complémentent sûr que ce sont les médias qui mentent. Pour l’exemple de l’insulte antivax envers Didier Raoult, celui ci avait depuis le début de la crise du Covid, précisé qu’il n’était absolument pas contre les vaccins, juste qu’il avait des réticence dans certains cas d’utilisation de certains vaccins, et qu’au contraire d’autres vaccins méritaient d’être plus prescrits. En rien il est en antivax, c’était un mensonge coordonné des médias français, et ça c’est bizarre ! Pour l’accusation de Fourtillan comme extrémistes religieux, c’est similaire, celui ci dans un discours d’une heure (accessible sur youtube à « Le Pr Jean-Bernard Fourtillan réponds aux questions du professeur Henri Joyeux (Version intégrale) » ) explique ses recherches qui selon moi et mes années d’études de médecines, me paraissent tout à fait censées, et dont certains reportages se sont acharné pour faire croire que c’était un intégriste religieux.

• On pourrait se demander si de tels mensonges ne sont pas placés là, par le média, pour faire de l’audience ! Les médias français sont défaillants, pourquoi pas. Après tout, il n’y a pas forcément un complot. Je me suis posé cette question jusqu’à ce que j’observe des gens qui semblent vraiment être des lobbyistes sur Wikipédia.

La page Wikipédia française de Luc Montagnier est tenue à mon sens par ces lobbyistes. Sur Wikipédia tout le monde peut modifier les pages, et il y a une trace d’absolument toutes modifications que chaque utilisateur (à part rare exception). Ces traces sont visibles par tous si on sait chercher sur le site. Pour éviter que des gens se battent sans cesse dans de rare cas, des administrateurs sont nommés et ont le droit de bannir d’autres utilisateur qui abuseraient.

En avril 2020 j’ai modifié l’article sur Luc Montagnier et j’ai essayé de le rendre moins à charge contre lui, immédiatement mes modifications ont été annulée. Puis dans la page de discussion, quelques 3 ou 4 personnes synchronisées qui semblaient se connaître m’ont attaqué. J’ai trouvé ça surprenant d’autant plus que depuis 2009 où je me suis inscrit sur Wikipédia personne ne m’a jamais posé de problème et je n’ai posé de problème à personne dans mes centaines de modifications et d’améliorations des pages Wikipédia (surtout sur la médecine et les maths). Je n’ai aussi jamais eu aucun conflit sur aucune page de Wikipédia. Alors que 3 zozos me tombent sur le coin du nez du jour au lendemain, c’est assez surprenant. Je me suis demandé si c’était des lobbyistes ou si c’est moi qui me faisait un cinéma. J’ai alors insisté pour leur faire comprendre qu’ils étaient en tort. En effet la phrase de la page Wikipédia de Luc Montagnier : « Ces prises de positions l’ont amené à être marginalisé par la communauté scientifique » et les phrases qui le précédent ne sont que des avis de journalistes dans des publications sur des sites. Hors l’avis d’un journaliste ne doit pas être repris dans Wikipédia, on peut reprendre les faits dit par des journalistes mais pas les avis, ça fait parti de la charte de Wikipédia. Pourquoi je dis que cette phrase correspond à l’avis d’un journaliste ? Car savoir si Luc Montagnier est marginalisé ou non par le monde scientifique n’est pas vérifiable, ou très difficilement. Il faudrait interroger une centaine de scientifique pris au hasard et leur demander si ils jugent Luc Montagnier comme marginal ou non, je doute que ça a été fait. Oui, sûrement que certains médecins le trouvent marginal, parmi mes amis médecins, je pense que c’est souvent le cas, j’ai d’autre amis médecins qui l’admire plutôt. Donc ces phrases ne sont pas vérifiables, il en est de même sur l’accusation de pseudo-science qu’il reçoit sur cette page. Nombreux scientifiques qui s’intéressent à son travail le trouve tout à fait scientifique, d’autres non. Dans mon entourage, j’ai trouvé que ceux qui le trouvait non scientifique se basaient sur les rumeurs qui circulaient plus que ses paroles, donc le discréditer en disant qu’il est mal vu du monde scientifique n’est pas un argument valable puisque je crois bien qu’une bonne partie du monde scientifique se base sur des rumeurs fausses pour avoir une mauvaise vision de lui.

Alors pourquoi cela me fait penser qu’il y a un complot ?

Car ces gens que j’estime être lobbyistes m’ont banni sur Wikipédia et ont banni des dizaines, voir des centaines de gens qui comme moi ne posaient pas de problème et contribuaient à Wikipédia (j’ai pu le voir car il y a des historiques pour chaque utilisateur). Je ne me suis jamais fâché avec personne sur Wikipédia en 10 ans de participations, eux se sont fâché avec la moitié des gens (on peut voir ça dans l’historique). Je pense que ces lobbyistes sont suffisamment bien organisés, et pourraient modifier l’historique de Wikipédia. Mais si ils n’ont pas encore fait cette action, l’historique de Wikipédia montre bien ces abus. Ces lobbyistes s’attaquent à des articles qui sont politiques, semblent souvent défendre l’intérêt américain, en particulier celui des entreprises pharmaceutiques et ils passent toute leur journée à faire de telles modifications (comment gagnent ils leur vie si ils ne sont pas lobbyistes?). Aussi je me suis pleins à la direction de Wikipédia, et ces gens semblaient de mèche. Donc il semble y avoir une vraie organisation derrière ces lobbyistes sur Wikipédia. Si ils sont sur Wikipédia, l’organisation de ce système peut aussi être bien plus grande, et ils peuvent très bien être à la télé, dans les institutions, etc. si c’est coordonné par les service secret du pays du labo pharmaceutique. Aucune loi leur interdit de prendre le contrôle d’une partie de Wikipédia donc ils peuvent continuer impunément.

J’ai eu, il y a longtemps, un conflit sur le forum de futura-science, avec des gens que je pense aussi être lobbyistes, et qui défendaient l’industrie de la viande. Un cash investigation récent (mars 2023) a montré que ce genre de lobbying dans l’industrie de la viande était réel (on peut retrouver cette vidéo pendant quelques mois sur le site de France 2).

C’est quand j’ai découvert ces gens que je me suis rendu compte qu’il y avait sûrement un problème.

• Dans le milieu médical où j’ai été jusqu’en 4ème année de médecine, j’ai bien vu qu’il y avait des rumeurs dont certaines ne tenaient pas la route à mon sens qui faisaient passer certains médecins ou biologistes pour des fous. Je ne sais pas si ces rumeurs se sont crées d’elles même (car à chaque fois qu’elles sont reprises, elles se transforment un peu) ou si ce sont des médecins lobbyistes qui les ont créé !

• Quelques scientifiques connus ont clamé que l’Hydroxychloroquine fonctionnait bel et bien contre le Covid 19. Le site c19hcq.org fait tout un tas de méta analyse des traitements qui fonctionnent dans le Covid, dont l’Hydroxychloroquine d’après eux. J’expliquerai dans le chapitre sur la santé comment on peut arriver à ce que l’Hydroxychloroquine fonctionne et que l’industrie pharmaceutique étouffe cela. Je ne suis pas sûr que ce soit le cas, mais je pense que c’est assez facile à réaliser en réalité à condition d’avoir un minimum de moyen humain pour pirater les serveurs des journaux médicaux.

• Durant la crise du Covid, sur Facebook, YouTube et LinkedIn, quand je mettais des commentaires qui donnaient des arguments en faveur de la faible gravité du Covid, que peut être l’HCQ fonctionnait, ou quand je disais qu’il y avait peut-être des lobbyistes sur les commentaires (sur des publications scientifiques sur le Covid) je voyais fréquemment des vagues de haines contre moi. Il y avait un fait marquant, ces gens mettaient des icônes rire sur mon commentaires, il y avait parfois 70 icônes rire sur mon commentaires et 3 icônes pouce, je suppose qu’effectivement c’était des lobbyistes qui étaient là pour me pousser à m’énerver pour me discréditer. Ça voudrait dire que des gens sont payés pour faire des campagnes de dénigrement, et qu’ils l’étaient en faveur de ce qui favorisait le vaccin.

Je comprends que certains doutent à me croire, avant d’avoir rencontré les lobbyistes sur Wikipédia, je n’osais pas croire cela même si il y avait des éléments en faveur de cela, et si il y a une vraie organisation de lobbyistes sur internet. Je vous autorise à ne pas me croire, je ne vous en voudrai pas:) C’est aussi normal que les députés ne me croient pas, c’est pourquoi il faudra leur apporter les preuves de cela.

Les députés, pour vérifier si ce que je dis est vrai, doivent d’abord enquêter sur le lobbying dans Wikipédia, et sur le problème de l’hydroxychloroquine en se basant sur le site c19hcq.org. Je suis prêt à leur répondre pour les guider là dessus. Quand ils auront compris avec ça qu’il y a vraiment un problème de lobbying, ils pourront agir. Il faudra alors aussi contacter les gens du ministère.

J’ai réfléchi et je me suis demandé comment avait pu être mis en place un tel système, et ma conclusion est que c’est le PDG des entreprises qui ordonnent ce genre d’action. Seul le PDG et son équipe a intérêt à lancer ce genre d’actions car en améliorant les bénéfices de l’entreprise, il va augmenter son salaire (les actionnaires vont lui voter un meilleur salaire). L’initiative, à première vue et dans un premier temps, ne vient pas d’une autre partie de l’entreprise, car sûrement aucune partie de l’entreprise ne voit le salaire de ses membres augmenter lorsque les bénéfices de l’entreprise augmentent à moins que le PDG établissent une telle règle sur certains employés, mais encore une fois dans ce cas le PDG est à l’origine du problème. Les services secrets de chaque pays sont connus pour faire des actions en faveur des entreprises de leur pays, du coup il est possible qu’ils soient impliqués aussi.

C’est aussi logique que la concurrence favorise la mise en place de systèmes dans les entreprises qui favorisent ces mauvais coups. En effet si on dit aux visiteurs médicaux, ou au chef du secteur publicité d’un labo pharmaceutique, qu’il va avoir des primes si il y a de bonnes ventes (ce qui favorise l’entreprise dans la concurrence), alors ces personnes risquent de mal tourner.

J’imagine que vous lecteur, vous vous demandez pourquoi les médias n’ont pas dénoncé ces choses. J’expliquerai plus loin, en quoi notre système de média actuel n’est pas fait pour dénoncer ces choses et ne le fait pas. Je trouve que les médias affirment actuellement et déjà depuis longtemps des choses qui ne sont pas vérifiables, par conséquent, ce sont des gens qui se moquent de raconter la vérité. C’est, de mon point de vue, la sélection des médias par la concurrence qui a rendu les choses ainsi. Je pense que c’est principalement du au manque d’argent des médias pour faire des enquêtes, allié au besoin de faire des sujets simples et attirant pour faire de l’audience. Il y a des sujets qui prennent dans les médias, et d’autres non, alors qu’ils sont importants. Je crois que c’est aussi le besoin d’audience qui fait que des sujets vraiment importants ne font pas le buzz. Ces sujets ne s’y prêtent pas. Cash investigation qui a de l’argent pour faire des enquêtes est une des seules émissions qui fait des vrais enquêtes. Et effectivement dans un des reportages elle dénonce des agissements similaires dans l’industrie agro-alimentaire.

Je focalise mon attention sur les labos pharmaceutiques car ce sont des entreprises où mal agir, ici répandre de fausses informations sur son produit et toute forme de concurrence, fait vraiment beaucoup gagner. Les autre entreprises sont aussi soumises à ce principe de sélection, mais généralement, je pense que, pour elles, l’avantage de mal agir n’est pas aussi flagrant. Mais ça mérite aussi que soit fait des enquêtes pour le savoir.

On pourrait se dire, ce phénomène n’est pas sûr d’exister. Mais un élément pour se dire que ces phénomènes existent sûrement, c’est la nature, les animaux et les plantes. En effet l’évolution des espèces suit des règles similaires de sélection. Ces règles là, favorisant les formes de vie qui ont le plus de chance d’avoir une descendance, ont permis de créer les animaux, les plantes, les humains avec son intelligence et sa folie. De la même manière que l’évolution des espèces est réelle, ce phénomène dans les entreprises a de vraies chances d’être réel créant certains problèmes.

Avec nos yeux d’humains naïfs, il est impossible de comprendre pourquoi tel animal ou plante est ainsi. Pourtant il y a des raisons : les caractéristiques de ces plantes ou animaux assez présents sont là car elles lui ont permis d’avoir plus de descendance que les autres. C’est pourquoi aujourd’hui chacune de ces espèce est très présente sur terre.

Il y a 2 milliards d’années, lorsque les bactéries sont apparues, personne n’aurait pu penser en voyant ça : « dans deux milliards d’années, ceci aura évolué pour donner l’humain doté d’un cerveau incompréhensible mais qui fonctionne» et pourtant c’est arrivé de par ce phénomène de reproduction et d’évolution. Pour les entreprises, et les groupes de personnes, il peut aussi se passer des phénomènes impensables et pourtant bien réels sur quelques décennies. Même si à chaque fois on ne peut savoir à coup sûr comment ça a évolué.


Pareillement les entreprises et les groupes de personnes (que ce soit des parties politiques ou d’autres groupes) sont soumis à de tels phénomènes de sélection.

Imaginons que mon livre permette de prendre conscience de tels phénomènes néfastes et de lutter contre. Si on garde ce système d’entreprises qui implique qu’il y a une sélection des entreprises les plus rentables, alors un jour, peut être dans 1000 ans, les entreprises auront peut être trouvé le moyen de contourner ces systèmes de surveillance pour empêcher les actions néfastes par des mécanismes auquel on ne pensait pas ! Il faudra alors des gens malins pour débusquer ces mécanismes et lutter contre à nouveaux !


C’est ça qui est embêtant dans ce système d’entreprise, mais je pense qu’il faut le garder tout de même un peu pour permettre la liberté d’entreprendre !

Comprendre ce phénomène devrait permettre de savoir où enquêter pour mieux lutter contre certains cotés néfastes des plus grandes entreprises. On pourrait éviter que des labos pharmaceutiques bernent les médecins dans le but de vendre aux mieux des médicaments pas toujours géniaux. On pourrait empêcher que les services secrets d'un pays deviennent fous et guident mal le politiciens chefs des armées de son pays, ou que les médias racontent des informations peu fiables nous rendant dingues, et qu'ainsi étant mieux informés nous prenions de meilleures décisions pour notre pays, contre le réchauffement climatique, contre la délinquance, etc.. Je donnerai par la suite des mesures que je suggère pour lutter contre ça.

Un petit exercice pour m’assurer que vous avez bien compris ce phénomène.

Expliquez ce phénomène qui favorise des mauvaises actions dans les entreprises ou qui favorise certaines personnes dans les groupes humains.>
Pour les entreprises : les entreprises qui survivent le plus sont celles qui vont avoir le plus de bénéfices car elles survivront aux crises qu’elles rencontreront. Si pour faire des bénéfices il faut mal agir sur certaines actions et bien agir sur d’autres, alors les entreprises qui survivront le plus seront celles qui agiront mal quand ça leur rapporte et bien quand ça leur rapporte. Il risque de ne survivre que les entreprise agissant ainsi, donc qui agissent mal sur certaines situations.
Pour les groupes d’humain : se concentre dans ces groupes, les personnes qui décident de rentrer dans le groupe (que le groupe soit un parti politique, les services secrets d’un pays, une entreprise, un ministère ou tout autre groupe) et qui restent dans le groupe. Ainsi, les personnes se sentant mal à l’aise dans ce groupe finiront par partir, ne restera plus que les personnes à l’aise dans ce groupe. Par exemple si dans ce groupe se concentre des gens à la moral douteuses, les gens ayant plus de moral, ne supportant moins les mauvaises action de leur groupe finiront par partir, ne restera plus que les gens à la morale douteuse. On peut imaginer que d’autres groupe se concentrerons sur d’autres critère que la malhonnêteté, comme par exemple l’honnêteté, une passion commune, l’envie d’aider les autres etc. .

Des solutions

Pour résoudre ce genre de problèmes, je propose plusieurs choses :

Tout d’abord une campagne pour inciter à dénoncer ces mauvais coups que les entreprises peuvent faire. Le but étant qu’on favorise uniquement les entreprises qui ne font pas de mauvais coups.
Il faudrait une cellule avec un numéro de téléphone où les employés peuvent dénoncer de manière anonyme les mauvaises actions qui se déroulent dans leur entreprise. Ces personnes pourraient après être écoutées par les députés. Elles seraient informées que leur témoignage n’est pas enregistré, qu’il n’y aura pas de procès contre l’entreprise qui fait ces mauvaises actions, sauf si l’employé témoignant veut les dénoncer, auquel cas les députés le guideront. L’intérêt de cela est de connaître les abus de ces entreprises pour trouver des moyens d’y remédier à l’échelle globale, pour qu’ainsi les entreprises se comportant bien soient récompensées et non le contraire.

Par la suite, il faudrait des institutions dans chaque département qui se chargent de récupérer ces témoignages, filtrer ceux intéressants, et les faire remonter aux députés. Il faudrait donner une lettre à une partie des employés des entreprises, à leur embauche, pour leur dire qu’ils peuvent signaler à cette institution les vrais gros problèmes.

Les entreprises et leur PDG peuvent aussi avoir un rôle dans la dénonciation. Et oui, les entreprises qui se voient lésées par rapport à la concurrence parce qu’elles se comportent bien, le vivent sûrement mal et ont envie que ça cesse. Dans ce cadre, il ne faut pas punir l’entreprise qui dénonce, mais il faut empêcher les mauvais coups par la loi.


De manière similaire, on pourrait créer un système où les employés dénoncent la lourdeur de la législation dans les entreprises. Il faudrait bien-sûr s’assurer que ces employés dénonçant la lourdeur des lois ne soient pas des lobbyistes qui veulent favoriser les bénéfices de leur entreprise au détriment de l’intérêt général en élimant des lois utiles pour la population mais néfaste pour les bénéfices de l’entreprise.

Pour s’assurer de ce que les députés semblent observer dans ces entreprises ou institutions, les députés doivent pouvoir demander la venue de membres du personnels des entreprises tirés au sort qui vont témoigner devant eux de la vraie situation ! Les employés doivent dans ce contexte, n’être autorisés qu’à dénoncer les abus, et non à témoigner des technologies que l’entreprise utilise et dont elle souhaite garder le secret.

La première chose à faire serait de mettre en place des médias qui font bien leur travail, qu’au moins un quart des médias fassent un travail d’enquêtes et ne soit pas poussé à faire le buzz pour faire de l’audience pour être rentable. Ainsi on pourrait mettre en évidence ces problèmes que je crois réel. J’expliquerai dans le chapitre sur les médias, comment mettre ça en place.

Une solution pour trouver ces actions de lobbyistes qui sont parfois difficilement détectables (car ils ne laissent pas vraiment de preuves de cela) serait de mettre du personnel de la DGSI (les services secrets intérieurs français ou les services secrets intérieurs du pays concerné) pour chercher les preuves que ces gens sont bien des lobbyistes. Ils pourraient interroger l’entourage de ces gens, piéger ces gens, en leur faisant croire qu’ils veulent les recruter, pour mieux obtenir des informations sur ce qu’ils font déjà comme lobbying. Suite à cela, les agents de la DGSI pourraient monter un dossier et les amener en justice. Évidement, dans cette hypothèse, il faut absolument que la DGSI soit un organe tout à fait sain et non infiltré par des lobbyistes ou des gens ayant trop une idéologie, il faudrait prendre toutes les prudences pour cela. On pourrait faire un tirage au sort de ces gens parmi les fonctionnaires.

Les actions des lobbyistes peuvent être de passer dans les médias pour vendre leurs produits en se faisant passer pour un médecins neutres, de répandre des rumeurs dans le milieu médical etc. (j’expliquerai ça dans mon chapitre sur le milieu médical). Il faut les punir, les soigner (que ce soit en soignant leurs mauvaises idées ou leur pathologie s’ils en ont une, en effet ceux à qui j’ai eu affaire se comportaient vraiment mal ), s’autoriser à les surveiller après leur sorti de prison, et ça même dans les entreprises où ils travailleront.. Il faut être particulièrement prudent que ces gens que j’ai combattu sur Wikipédia et qui sont sûrement ailleurs ne deviennent pas députés. Une interdiction de devenir un élu serait la bien venue.

À défaut de les traiter médicalement par la force, on peut les forcer à ce qu’une équipe les écoute et leur parle, leur expliquant qu’ils sont néfastes et malheureux.

Pour le marketing illégal qui a pu être fait, une chose importante que les députés doivent voter, c’est une loi qui pénalise lourdement d’abord les dirigeants et légèrement les petites mains. Pourquoi ? Car si certaines petites mains (je parle par exemple des lobbyistes sur Wikipédia ou dans les médias ou tout les mauvais coups possibles) du dirigeants décident un jour de dénoncer les méfaits, elles auront peur de prendre une peine de prison et une amende lourde, et finalement, ces petites mains ne dénonceront pas le phénomène. Et d’autant plus légère que ces gens se sont sentis forcés de faire ces mauvaises actions. J’imagine que nombreuses petites mains ont pensés dénoncer à l’état les méfaits qu’ils étaient ordonné de faire, mais leur chef les a persuadé ne pas le faire en expliquant que si ils faisaient cela, ils seraient punis par la loi. C’est vrai que si on puni fortement les petites mains, celles ci, si elles connaissent la loi, ne vont pas commencer leur mauvaises activités. Cependant, je suppose que de nombreux lobbyistes ne connaissent pas cette loi au début de leur activité ce qui donc, ne les a pas empêché de commencer. Mon père m’a dit que dans les années 95, après qu’il y a eu de nombreux cas de corruptions révélés entre des entreprises du bâtiment à Paris et les politiques, la loi a renforcé la punition des petites mains dans ces corruptions. Le soucis de cela est, comme je le disais, que les petites mains sont amenée à ne plus dénoncer. On doit aussi s’autoriser à surveiller pendant quelques années les petites mains et les donneurs d’ordre dans toutes leurs activités.

Il faut être assez prudent. Il faut que ces gens qui espionnent les lobbyistes ne les condamnent pas sur une idée de mensonge scientifique car l’histoire de la science a montré qu’à chaque grande découverte le monde scientifique se trompait. Et donc à chaque grande découverte si on croyait la majorité des scientifiques, on croirait que les découvreurs mentent. Pour les condamner, il faut plus se baser sur l’idée que ces gens sont payés pour faire leur propagande ou qu’ils répandent des mensonges sur leurs opposants. Des médias sains seraient sûrement le meilleur rempart contre ces lobbyistes, des médias qui enquêtent pour trouver la vérité, avec des gens neutres (de préférence tirés au sort).

Il faut des gens de la DGSI qui enquêtent sur les médias, en particulier sur Wikipédia pour savoir si il y a un problème ou non. Il faut que ces agents de la DGSI aillent au contact des personnels des médias pour leur expliquer qu’il y a possiblement un risque de corruption par des agents étrangers ou des lobbystes et qu’il faut s’en méfier. Ça a été fait en 1984 quand les Russes ont infiltré les médias en France, c’est ce que dit la vidéo du média Blast nommée « JOURNALISTES, POLITIQUES : RÉVÉLATIONS SUR LES TAUPES FRANÇAISES DU KGB ».

Je pense aussi qu'il faut trouver un système qui évite de créer un nombre trop important de lois et rendre le système déjà trop complexe hypercomplexe, mais le système que je décris là me paraît assez simple.

En suite il faudrait documenter ce genre d’abus pour que les députés actuels et futurs soient conscients de la situation ! J’expliquerai comment faire une bonne documentation pour les parlementaires dans le chapitre sur le parlement.

Je me demande si durant la période qu’on vit, il n’y a pas une spécialisation de ces PDG de gagner un peu plus d’argent en agissant mal, en faisant des coups tordus.

Je vais vous lister ici tout ce qui me fait penser à cela :

• Un ami camionneur m’a expliqué qu’une entreprise de transport de marchandise a racheté son entreprise et rachète une bonne partie de ces concurrents. Il m’a expliqué qu’une des astuces de cette entreprise est de réduire quasiment complètement les coûts d’entretiens des camions. C’est comme ça que certains de leurs camions ne freinent plus très bien. Pour un des camions le conducteurs doit parfois éteindre le camion et redémarrer sur la file d’arrêt d’urgence sinon le système de frein ne freine qu’à environ 10 %.

• Ou le témoigne de cette employée qui, dans la chaîne de restaurant de pokebowls où elle travaille, voit que les conditions sanitaires sont lamentables, avec des dizaines de souris dans un restaurant et dans l’autre des cafards (voici son témoignage en vidéo https://www.youtube.com/watch?v=lmLyAuObvuY , vidéo nommée « "Esclavage moderne" : Moussoukein témoigne sur son expérience dans une enseigne de Poke bowls. »).

• Ou le témoignage de ce youtubeur connu pour son franc parler, qui explique ce qu’il a vécu dans son premier métier, chez un manufacturier de pièce automobile ! Les chefs étaient simplement de profonds tirants, utilisant tout les coups de p… pour arriver à faire plus de bénéfices, en sur exploitant complètement et torturant psychiquement ses employés. « Encore viré de mon boulot:

L'histoire de valeo (et on parle argent) »


Ce ne sont que trois témoignages mais j’ai l’impression par les discussions que j’ai avec les autres que ces phénomènes empirent franchement ces dernières décennies. C’est logique que ça soit ainsi : les entreprises qui se comportent mal dans ces cas, font un petit peu plus de bénéfices chaque année. Ce petit peu plus de bénéfices chaque année va au final permettre aux patrons, aux actionnaires de racheter d’autres entreprises et d’y placer la même politique.

Parfois, des entreprises où les choses se passent vraiment bien existent, et c’est parce que ça se passe bien que l’entreprise fonctionne bien. Mais il faut reconnaître que si, en plus, ces entreprises se comportaient mal quand ça leur rapporte, alors ces entreprises feront encore plus de bénéfices et cette politique finira par s’imposer partout.

Là aussi faire des enquêtes permettraient de mettre en évidence ces phénomènes. Je serai pour retirer tout les excédents gagnés de manière immorale, et le récupérer même auprès des actionnaires. Mais il faut bien reconnaître que c’est sûrement impossible. Et puis il est très subjectif d’estimer cette somme d’argent, donc le jury qui ferait cela serait injuste. Je propose tout un tas d’autres idées par la suite pour résoudre ça.

S’il y a réellement une spécialisation, une sélection des PDG qui font à la fois des coups tordus qui rapportent et qui se comportent bien quand ça rapporte, il faut pouvoir défaire ce phénomène de sélection en punissant ces PDG, qu’ils ne puissent plus exercer ou que pour exercer l’entreprise qui les emploient soient obligée de payer une lourde taxe tout les ans.

Là je parle calmement avec une description logique de ces phénomènes de sélection. À la limite on pourrait croire que ce n’est pas grave tellement c’est en dehors de jugement de valeur.
Mais en réalité, c’est grave, il faut agir car petit à petit ça risque d’être franchement néfaste. On risque de se rapprocher de dictature par des entreprises qui prennent de plus en plus le contrôle des médias ou par le lobbying.

On pourrait se dire que c’est impossible d’empêcher cette évolution des entreprises ! Mais je propose pas mal d’idées à la suite, en décortiquant le problème qui permettrait à la fois d’empêcher cela et de permettre que des formes d’entreprises répondent à nos besoins, je pense particulièrement aux parcelles d’état, proposition pour progressivement remplacer les entreprises que je fais par la suite.

Je pense qu'il faut bien comprendre cette théorie de sélection que j'ai établi et comprendre toutes les situations où elle se déroule pour pouvoir mieux prévenir ses effets néfastes dans le futur lointain.

il faut une solution contre la spécialisation des PDG et contre les directeurs pourris.

Cependant il se peut que des coups tordus invisibles, des effets pervers difficilement visibles s'imposent très lentement. Il faudra se poser ces questions.

Le plus important pour garder le contrôle, c’est la démocratie qui peut tordre les plus puissants si elle le veut. Un autre soucis est que le capitalisme pousse aussi les pays qui se comportent mal en jouant à la guerre économique à être plus forts et à imposer leur politique sur le long terme. C’est pourquoi il faut que les politiques des pays du monde entier se coordonnent pour éviter cela. J’expliquerai comment faire.

Ces idées, j'ai mis des années à les comprendre, c'est normal qu'il vous faille du temps pour les comprendre. Ce sont des idées de valeurs car si on ne les comprend pas on va mal décider.

Il faut toujours comprendre pour bien décider.

Par exemple le fait de savoir qu’il est possible que se concentre des gens mauvais dans les labos pharmaceutiques peut amener les députés à enquêter dessus pour au final prendre les décisions qui vont empêcher les labos pharmaceutiques de mal agir, ainsi on pourra mieux soigner de nombreuses maladies. Donc oui, savoir ces choses là va permettre aux députés de mieux choisir ! Et le reste du livre est, je le crois, rempli de ces informations importantes.

Vous êtes là et j’ai besoin de soutient, de main d’œuvre, j’ai aussi besoin de personnes qui ont les bonnes idées, c’est pour ça que je vous invite à me rejoindre dans mon combat pour aller vers les députés, pour traduire dans d’autres langues ce livre et le faire connaître, pour s’assurer que ce livre n’est pas néfaste et prendre les décisions pour l’améliorer. Rejoignez moi sur le site www.lajusticesociale.fr

This document is licensed under the terms of the creative commons BY, which allows others to copy, distribute, display, perform and remix it if they credit my name (Nicolas Bourdon).
Ce document est sous licence selon les termes de Creative Commons BY, qui permet à d'autres de copier, distribuer, afficher, exécuter et modifier si ils créditent mon nom (Nicolas Bourdon).
licence

Une analyse de ces phénomènes plus détaillée

Résumé du chapitre :

Pour résoudre ces problèmes, il faut que les entreprise qui abusent avec ces coups tordus dus à la sélection soient perdantes, pour qu'elles ne survivent pas plus que les autres et ainsi disparaissent. J’explique aussi dans ce grand chapitre en quoi ce phénomène de sélection est mauvais : car ça favorise ceux qui se comportent mal, c’est à la fois injuste et dangereux pour la démocratie et aussi car parfois les produits ainsi créés sont mauvais pour l’homme. Je pense en particulier aux labos pharmaceutiques ou aux médias qui sont soumis à ce filtre et qui sont de mauvaises qualités, nous rendant fous et nous faisant mal choisir les décisions. Aussi la richesses des milliardaires et surtout des nombreux actionnaires ont un effet négatif sur notre pouvoir d’achat et c’est pas négligeable. Je montre par la suite que les deux moyens majeurs pour qu’une entreprise fasse des bénéfices c’est d’une part qu’elle diminue ses coups de productions, et c’est d’autre part qu’elle soit une certaine forme de monopole suivant ma définition, c’est à dire que les clients aillent plus acheter vers cette entreprise, ainsi cette entreprise pourra augmenter ses prix au-delà des coups de production et cette entreprise fera des bénéfices importants. Aussi nombreux moyens de faire en sorte que son entreprise soit un monopole suivant ma définition ou que l’on diminue les coups de productions sont immoraux, donc effectivement la sélection des entreprises favorisent celles qui se comportent mal. Également les actionnaires peuvent devenir des rentiers et ça aussi c’est immoral. C’est tout cela le problème actuel des entreprises.

Puis je propose deux types de solutions : qu’on surveille plus les entreprises pour qu’elles n’abusent pas, que celles qui abusent soit perdantes, pour chaque type d’abus je propose des solutions. On peut aussi légèrement récompenser les entreprises qui n’abusent pas (avec un accord pour les surveiller) pour que celles qui abusent soient perdantes et finissent par disparaître. Il faut aussi empêcher nos entreprises de mal agir si elles sont en concurrences avec d’autres entreprises qui agissent pas mal, par contre si elles sont en concurrences avec des entreprises étrangères qui agissent mal, il faut leur autoriser de mal agir, sinon nos entreprises vont couler. Puis à l’échelle international il faut limiter ces abus. Il y a un chapitre à la suite du livre qui décrit comment faire pour résoudre le problème mondialement. Pour résoudre le problème que les actionnaires sont des rentiers, et que c’est injuste et le problème que la recherche n’est pas efficace car il faut déjà être riche pour investir dans des technologies, et donc très peu de personne peuvent le faire, je propose les parcelles d’état : un système hybride entre entreprise et état qui permet d’être efficace et juste.


Liste des sous-chapitres:

En quoi ce système d'entreprise risque de promouvoir des mauvais super puissants financièrement et en quoi c'est mal.

Comment argumenter ces idées de complots:

D'où me vient ce raisonnement de sélection:

Les coups bas des entreprises qui rapportent

Des exemples pratiques de ce qui se déroule peut être dans certains domaines

Est-on dans une situation encore pire ?

Des solutions

Surveiller et corriger les entreprises

Mettre en place les parcelles d'états, système hybride entre l'état et les entreprises

Des conclusions sur ce phénomène de sélection

Pour la France

Phénomènes dans les entreprises similaires à ce qu’on voit en biologie du à l’évolution

Les choses surprenantes dans l'histoire qui font penser que ce phénomène de sélection et d'entente entre des puissants est vrai

En quoi c'est facile que se mette en place ces coups tordus



Introduction

Dans ce chapitre, je vais aller plus en détail et voir chaque mesure qui doit être prise par l'état pour lutter contre tout les problèmes que ça engendre.

Un détail très important dans ce cadre est qu'il faut que les entreprises qui trichent soit perdantes, ainsi elles ne survivront pas plus que les autres.

Pour ça il faut absolument mettre suffisamment de contrôle pour surveiller que la loi est respectée et des peines suffisamment fortes. Sinon les entreprises qui respectent la loi (et donc se mettent certaines contraintes) seront perdantes face à celles qui ne la respectent pas. Le problème est aussi qu’il y a déjà beaucoup de lois qui contraignent les choses et rouillent le système, empêchant la moindre décision. J’expliquerai dans mon chapitre sur le parlement les méthodes que le parlement devrait utiliser pour faire de meilleures lois.

Enfin à l’échelle mondiale, si on puni nos entreprises qui agissent mal à l’étranger alors on va y perdre, c’est pourquoi il faut empêcher nos entreprises de mal se comporter sur notre territoire (quand la concurrence est saine) mais laisser nos entreprises mal se comporter à l’étranger (quand la concurrence est malade), puis faire des accords entre pays pour empêcher cela.

En ayant un raisonnement purement logique sur la dynamique des entreprises on comprend ceci : les actions que font les entreprises ont des chances d'être optimisées pour gagner de l'argent et optimiser sa situation pour le futur.

Pourquoi? car les entreprises qui n'ont pas agit comme cela n'ont pas survécu, il reste donc que celles agissant pour leur bien, pour leur argent.

Du coup quand une grosse entreprise investit dans quelque chose, généralement c'est pour avoir un revenu de cette chose. Il faut savoir aussi que les PDG ont la pression des actionnaires pour faire des bénéfices. C'est pour ça que par exemple en médecine, aucune entreprise n'investit sur des découvertes qui ne rapportent rien (du moins, il me semble), quand il s'agit de molécules non brevetable ni bio-mimétisable, et tout ce qui est méthode de soins plutôt que médicaments. C’est aussi pour ça qu’on peut supposer que les entreprises qui financent aux États-unis les campagnes politiques des membres du parlement et du président attendent quelques chose en retour.

En quoi ce système d'entreprise risque de promouvoir des mauvais super puissants financièrement et en quoi c'est mal.

En lisant mon livre vous pourriez vous dire: d'accord, ce que vous me racontez dans ce livre est vrai, et alors? Le soucis c'est que ça pose de réels problèmes aux gens, il y a deux soucis:

• D'abord les coups tordus que font les entreprises nous pourrissent la vie. Le fait de sur exploiter ses employés, de lutter contre des découvertes médicales qui pourraient aider, d’utiliser mille stratagèmes commerciaux nous rendent la vie plus mauvaise comme les téléphones qui nous rendent dépendants. Également les médias gérés par les entreprises font du mauvais travail d'information car la concurrence les pousse à faire du rentable, donc pas d’enquête et du sensationnel, et nous mettent en danger, car si on ne comprend pas bien les dangers futurs, on ne les évitera pas. Ils ne mettent pas en avant les vrais problèmes, mais ceux qui font de l’audience. Je pense par exemple aux accidents d'ascendeurs dont on entendait tout les ans parler dans les médias et qui faisaient 10 morts par an. Le fait, que les médias, tout les ans, abordaient ce sujet est la preuve qu'on rapporte des choses sans vrais intérêt mais pour l'audience. Les accidents de la route, c’est 5000 morts par ans, le cancer du colon 17000, les accidents d’ascenseur 10 accidents par ans. Mais comme nombreuses personnes ont peur d’être bloqué dans leur ascenseur, ça faisait de l’audience.

• En s'infiltrant dans la démocratie, par exemple par le biais de lobbyistes en contact avec les députés, ou par le biais de milliardaires qui possèdent les médias, ou comme aux États-Unis par les entreprises qui financent les campagnes électorales des candidats (et qui ont donc leur mot à dire sur la politique menée), tout cela menace la démocratie. Des gens qui ont suffisamment peu de morale pour en arriver là risquent d'amener à des injustices lourdes.

Il y a plusieurs choses à comprendre avant tout.

Si vous pensez que les actionnaires qui possèdent les médias ne peuvent pas influencer ceux ci car les journalistes sont libres, vous vous trompez!

Le milliardaire qui possède les actions d'un média peut le contrôler.

Légalement il a les moyens d'influencer son contenu. La personne qui choisi le contenu de l'article du média n'est pas le journaliste, c'est le chef de rédaction. Si un journaliste veut publier un article mais que le chef de rédaction ne veut pas, légalement, le chef de rédaction a le pouvoir d’empêcher la publication de l'article. Il peut aussi changer l'article, si le journaliste ne veut pas, il peut se faire virer. Ce sont des gens qui travaillent dans les médias qui m'ont expliqué cela!

Le chef de rédaction est choisi par le PDG du média. Le PDG du médias est choisi lors de l’Assemblée générale des actionnaires par les actionnaires. La boucle est bouclée, les actionnaires (ici les milliardaires) peuvent en choisissant le PDG qui leur convient, choisir le chefs de rédaction qui pourra arranger le média à leur sauce. Si le PDG ou le chef de rédaction ne fait pas ça, il sait qu'il pourra se faire virer. Comme il sait qu'il pourra se faire virer, et que ces gens sont des carriéristes (on les a sélectionné pour cela), ils vont accepter les ordres qu'on leur donne. Dans le témoignage de Juan Branco (crépuscule qui témoigne qu’Emmanuel Macron était proche des milliardaires qui possèdent les médias en France), on voit que c’est ainsi, et c’est logique que ça soit ainsi car si les chefs de rédaction qui n’étaient pas carriéristes et ne suivaient pas les ordres pour faire de l’audimat à tout prix permettant d’être rentables, ils auraient fait couler leur média.

Les journalistes qui ne se plient pas à l'exercice se font virer, ne reste que les dociles. Le fait que les journalistes apprennent éventuellement l’éthique journalistique ne suffit pas de toute façon.

Si ces gens qui contrôlent les médias ont suffisamment peu de morale pour contrôler les médias, pour faire les mauvaises actions qui les ont mené riches avec l'égoïsme qui va avec, est ce qu'ils sont vraiment bien placés pour choisir le président de la république en faisant sa promotion dans leur médias?

Pourquoi je dit qu'ils sont égoïstes? car ils ne sont pas dit que l'argent qu'ils gagnaient, d'autres plus dans le besoin pourraient en profiter, quand il négociaient un contrat, quand ils vendaient leur produits, il n'ont pas pensé à ça mais d'abord à leurs bénéfices. C'est vrai qu'on peut contre argumenter qu'ils collectent de l'argent pour faire fonctionner leur entreprise dans un but utile, et ce serait pour ça qu'ils ne sont pas tous tant égoïstes.

Pourquoi c'est immorale de contrôler les médias ? parce que c'est au peuple de contrôler comment il s'informe et pas à une poignée d'hommes qui ne représentent pas le peuple. Ces hommes ne se posent pas la question "de quel droit je contrôle les médias à la place de la population". C'est du vol et ils ne sont même pas capables de s'en rendre compte. Il faudra mettre un système où les médias sont représentés par le peuple, tout le peuple, les gens de gauche, de droite etc. J'expliquerai ça dans mon chapitre sur les médias.

Je continue sur les raisons de penser que ces gens devenus puissants sont dangereux et donc que ce système d'entreprise nous menace.

Ces raisons sont valables, surtout, si ils sont issus d'entreprises dans un milieu concurrentiel car ils ont alors été obligés de faire ces mauvaises actions:

• Forcément les actionnaires, les entreprises et les PDG qui exacerbent le gains le plus sont à la fois ceux qui font des bonnes actions quand ça rapporte et des mauvaises quand ça rapporte, ainsi on a sélectionné des gens sans trop de morale.

• Les PDG sont filtrés par leur manque d'humanité: si un employé pourtant de bonne volonté est très peu performant il faut le virer pour que l'entreprise survive. Les entreprises qui sont humaines et ne virent pas les gens peu performants et de bonne volonté font faillite. Survivent celles qui virent ces pauvres gens. Ce phénomène commence très tôt dans la croissance des entreprises.

• Il faut être embrigadé dans l'idée d'optimisation des négociations de peur de se faire avoir quand on gère une entreprise, les gens maladivement pingre auront très peur de se faire avoir et y gagneront.

• Les entreprises qui peuvent grandir sont celles qui font de belles marges, autrement dit plus on prend de l'argent au consommateur plus on est récompensé. Il ne faut pas hésiter à mettre le prix cher au produit, si ça nous rapporte (ça peut se faire en situation de monopole, ce qui n'est pas une situation si rare dans ma définition du monopole, c’est à dire toute situation qui amène à ce que les clients choisissent de préférence notre produit).

• C'est parce que le milieu des entreprises est très concurrentiels avec coups tordus qu'il y a beaucoup de chef d'entreprises paranoïaque, car je suppose qu'ils arrivent à prévoir les coups tordus des ennemis. Je pense aussi que la paranoïa étant souvent associée à la mégalomanie, ces gens ont envie de prendre le pouvoir des entreprises, c'est pourquoi on les retrouve souvent là. Le fait que la paranoïa est souvent associée à la mégalomanie fait parti des choses que j'ai appris durant mes études de médecine. Bien que pour la plus part des pathologies psychiatriques ayant des symptômes de paranoïa, les gens sont gentils, pour la personnalité paranoïaque, les gens sont bien souvent de sales types. Par exemple cet article du monde « mon patron ce psychopathe daté du 22 septembre 2016 » met en avant, en se basant sur une étude américaine que 21 % des dirigeants américains dans le secteur de la gestion de chaîne logistique ont des traits psychopathiques (moins dans nombreux autres secteurs apparemment d’après cet article).

• Ils y a bien d'autres points expliquant que bien souvent ces chefs se comportent mal. Il faut reconnaître que sur d'autres points il faut bien se comporter pour gagner. Mais je pense que ça sélectionne des gens que ça dérange pas de mal se comporter par moment. Après dans certaines situations où il n'y a pas de concurrence, par exemple pour Google qui est une forme de monopole, ils ne sont pas obligés de faire ces coups tordus pour survivre car ils son très en avance, ce qui peut expliquer que certaines entreprises se comportent bien. Aussi, bien traiter ses employés et ses clients peut être un plus pour une entreprise. Ça peut aussi expliquer que parfois les choses se passent bien.

• Ils ont aussi sûrement des capacités de se créer des réseaux de gens avec qui ils s’entraident. Donc ils ont peut être la capacité de créer des réseaux qui prennent un peu le pouvoir dans l'état par le biais des médias.

Il y a donc un risque que pas mal de ces gens soient sans morale. Il faut enquêter pour le savoir. Des gens qui se soucient peu des autres ainsi, qui ont suffisamment peu de morale et ont un égoïsme suffisant pour collecter des milliards sans en donner aux autres, qu'est qu'il me dit qu'ils vont pouvoir se soucier des plus pauvres, des handicapés, des gens dans le besoin? Qu'est ce qu'il me dit qu'ils ne vont pas les prendre pour les gens responsables des problèmes du pays? C'est en ça que c'est grave que ces gens possèdent les médias.

Si on ne bloque pas le phénomène, je pense que ça peux empirer. Il est difficile d'estimer si oui ou non ça s'empire.

J’imagine que certains d’entre vous en lisant ce paragraphe, pensez que certains partis politiques peuvent être dangereux. Vous pouvez donc penser que laisser le pays à un parti, comme par exemple, l’extrême gauche, le centre ou l’extrême droite ne sera pas mieux, et en fait je suis assez d’accord. Je l’expliquerai dans un prochain chapitre : il y a aussi des phénomène de sélection des personnes dans les partis politiques, ce qui provoquent qu’ils peuvent être trop extrêmes ou pas assez extrêmes quand il le faut, ou pas humain avec telle idée aveuglément. C’est pour ça que les médias doivent appartenir au peuple, des gens tirés au sort dans la population. Et que le parlement doit être en parti fait de personnes appartenant au peuple.

Après je remarque un autre élément important en faveur de ces milliardaires : ce sont des gens entreprenants qui peuvent chercher à faire un progrès en créant un bon produit. Un autre argument en leur faveur est que leur argent, ils le possèdent pas le biais des actions de leur entreprises, autrement dit ils n’ont pas vraiment sur leur compte en banque des milliards. Le système étant ainsi fait que si ils voulaient créer une grande entreprise en gardant le contrôle, ils ont été obligé de posséder ces milliards. J’expliquerai plus loin, dans le chapitre sur les parcelles d’états, comment mettre en place un système qui permet à des gens de fonder des projets, en étant aidé, sans s’enrichir de fou et sans enrichir un business angel qui le financera.

En possédant les médias, ces personnes puissantes peuvent diriger les médias pour détruire la réputation des hommes politiques qui ne font pas les lois qui vont dans leur intérêt, et ça possiblement au détriment de la population. Ils peuvent faire chanter le présidents au pouvoir. Ils peuvent aussi promouvoir un homme politique qui va marcher pour eux. Je me demande si ce n'est pas aujourd'hui cette situation qu'on voit avec Macron au pouvoir. En effet les médias télévisés sont beaucoup plus doux avec Macron qu'avec François Hollande, hors je vous met au défi de argumenter que la politique de François Hollande était vraiment pire que celle de Macron (l'augmentation des impôts par Hollande était due à la dette de la crise de 2008 qu'on a préféré comblé, et non par une mauvaise gestion de Hollande).

Je suppose que les médias sont plus doux avec Macron, car lui, est ami avec les milliardaires qui possèdent les médias. Il faut être honnête: je n'en ai pas la preuve. Mais il faut reconnaître qu'un virement si radical dans le traitement médiatique du président de la république est très surprenant, et ça juste au moment de l'élection de Macron. Il peut aussi influencer les médias en mettant une pression financière sur eux par le biais des aides de l'état (en leur retirant les aides si ils ne vont pas dans son sens).

Il faudrait connaître les lois qui permettent au président et à son entourage de changer les dotations aux médias pour savoir dans quel mesure c'est possible.

Je sais que l'Arcom (les personnes qui contrôlent les médias publiques), ses membres sont nommés par les députés et sénateurs. Je trouve ça assez malsain car ce sont les politiques qui possèdent les médias, certes c'est toujours mieux que si c'était une seul personne, le président de la république, mais c'est pas génial. Je pense que les médias doivent appartenir au peuple. D'ailleurs le fait que je ne saches pas comment sont contrôlés les médias est une preuve de leur opacité. Si les médias étaient fiables et honnêtes, la première chose qu'ils expliqueraient, ce serait qui les dirigent, qui les financent.

La vidéo de Juan Branco sur YouTube de son livre, crépuscule, témoigne de cette connivence avec les milliardaires (Juan Branco était un ancien avocat qui a travaillé pour l'état et a vu de ses yeux la rencontre entre le président et les milliardaires qui possèdent les médias). Je ne peux pas dire si le témoignage de Juan Branco est vrai, mais je pense que si il était faux des plaintes des gens concernés aurait déclencher l’arrêt de la diffusion de cette vidéo, hors elle est toujours disponible.

Ces milliardaires vont défendre leurs intérêts dans ces médias et non ceux du peuple. Petit à petit créant de plus en plus d’injustices financières et de situations pénibles dans nos vies… et ça jusqu’à quel point ?! Je n'ai pas la preuve qu'ils vont agir ainsi, mais on peut se poser la questions légitimement.

Certaines personnes avec qui j'ai parlé me disent que les gens sont intelligents et se rendent compte si une informations est juste ou non, je leur réponds que si l'information est biaisée elle est biaisée. Bien qu'on puisse comprendre que l'information est non fiable, on ne peut pas connaître la vérité si elle est non fiable. Je vous rappelle aussi que la propagande existe et a persuadé les Allemands, les Français, etc. de mener des guerres folles.

Au États unis par exemple, les lobbys des armes influencent suffisamment les gens pour leur faire croire qu'il n'y a pas d'autres solutions que les armes. Durant la seconde guerre mondiale, Hitler a réussi à embobiner presque tout son peuple dans son idéologie par les médias. À la vieille de la première guerre mondiale, les médias français et allemands avaient, dans leur pays, persuadé (volontairement ou non) que la guerre leur serait victorieuse en seulement trois semaines, les soldats allaient à la guerre la fleur au fusil. Tout ça est bien la preuve que les médias influencent la population, et que si on est mal informé, on a beau être hyper intelligent, il est difficile d'y voir clair. Il faut reconnaître qu’aujourd’hui, c’est plutôt un gros brouhaha qu’une propagande dirigée surtout sur les réseaux sociaux. Encore une fois j’explique dans mon chapitre sur les médias comment faire en sorte de les assainir en restant démocratique.

C'est bien la preuve qu'il est dangereux que les médias appartiennent à un groupe de gens et aussi appartiennent à un système de concurrence qui les pousse à donner des impressions inquiétantes et fausses pour faire de l’audience. Qu'on risque de rentrer dans une spirale où l'on suit la politique de ces gens, en leur faveur, par forcément en faveur du peuple.

Après je pense qu'il est réellement difficile de faire une bonne propagande qui persuade la population, et que bien souvent les gens comprennent qu'il y a un problème là dedans. Mais de toute manière des médias qui appartiennent à des milliardaires ou des entreprises qui risquent de défendre leurs intérêts, ça n'est pas sain.

Je pense que ces milliardaires redoutent les gauchistes trop extrêmes qui ont une vision étriques sur l'entreprise. Je pense que les milliardaires ont en parti raison de redouter ces gauchistes anti entreprises. Du moins les entreprises rapportent de l'argent à la France et le fait d'entreprendre est aussi une bonne chose. Je comprend donc leur peur qui veut que si on laisse les médias aux peuples, que les médias soient contre les entreprises, ils vont faire couler le pays. La réalité c'est que le peuple, même les gens de gauche, comprend bien que les entreprises apportent des choses intéressantes aussi, et il comprend que tout changer d'un coup est dangereux. En réalité, si on laissait les médias au peuple, vraiment au peuple, à des gens tirés au sorts dans la population, certainement ils critiqueraient les entreprises et les riches comme il faut, sur les choses qu'ils font mal, mais ils auront sûrement la justesse de garder ce qui est bon. Si aujourd'hui on a dans les médias des gens souvent trop extrêmes (y compris les gens de gauche), c'est justement parce que les médias ne sont pas tenus par le peuple, mais sont tenus par des entreprises dont le but est de faire de l'audience dans une concurrence féroce, de créer des problèmes pour faire de l'audience, ou de raconter des trucs pas rigoureux pour faire de l'audience. Les gens extrêmes dans les médias sont là car ça fait de l'audience. Ça fait de l’audience de montrer un fou dangereux de gauche ou un fou dangereux d’extrême droite et de faire croire que de très nombreuses personnes pensent comme lui, car on aura peur pour le futur, pour la démocratie et on regardera à nouveau le média. C’est une astuce qu’utilise les médias pour faire de l’audience. Il est plus efficace de faire passer Zemmour ou d'autres personnes d’extrêmes gauches qui ont l'air radicaux plutôt qu'un mec qui a du bon sens, car si on sera d’accord avec le mec qui a du bon sens on le regardera pas à nouveau. C'est pour ça que nous avons une vision biaisée des gens dans les partis politiques, la caricature des gens de ces parties rapporte plus que la réalité. Pour avoir parler à pas mal de gens, la réalité est que les gens ont généralement du bon sens et que souvent ils ont une vision caricaturale du partie politique dans lequel ils ne sont pas. À noter que l'inquiétant fini par lasser et rebuter les gens, donc ça c'est un bon point, oui mais la concurrence entre les médias poussera à ce qu’ils trouvent de nouveaux stratagèmes pour faire de l’audience souvent au détriment de la vraie information.

Donc, oui, il faut que les médias soit tenus par le peuple (de nombreuses personnes tirées au sort), et qu'ils n'aient pas pour but de faire de l'audience à un prix moindre, que ces journalistes soient payés pour faire des enquêtes. C'est ainsi qu'ils se rapprocheront de la vérité des problèmes des gens pour qu'après on puisse les résoudre.

C'est aussi ainsi, qu'on saura si les hommes politiques en place font bien ou non leur travail, pour savoir si on doit continuer de voter pour eux. On voit bien que les médias nous informent mal car quand les médias veulent faire de la polémique pour faire de l'audience, ils font croire que le président en place fait n'importe quoi, ça inquiète les gens qui se disent qu'on a un fou à la tête de l'état, et ça oblige les gens à regarder à nouveau les médias pour se tenir au courant, se rassurer ou non de cela.

Inversement si les médias sont possédés par l'état (par divers moyens décrits plus haut) les médias disent que du bien de l'action du président. Ce qu'il faut, c'est évidemment de mettre en place des médias sains qui appartiennent au peuple. On arrive bien à faire une justice indépendante même si financée par l'état. On doit pouvoir créer des médias indépendants même si financés par l'état, les régions, et les départements. Il suffit que les gouvernants ne puissent légalement pas faire de pression sur ces journalistes, ne puissent pas les virer, changer leur audience, ni leur salaire. C'est aussi ainsi qu'on connaîtra la réalité des politiques et des partis politiques plutôt que voir une caricature de ceux là, c'est ainsi qu'on choisira le mieux. C’est aussi ainsi que les politiques pourront parler de vrais problèmes plutôt que cacher la poussière sous le tapis de peur d’un scandale supplémentaire.

D'autres mesures bien sûr consistent à empêcher que des milliardaires possèdent les médias, le soucis c'est que si on laisse ça à d'autres entreprises très riches, liées à d'autres puissances ça n'est pas non plus une bonne solution morale.

Pour bien enregistrer les idées, voici un exercice: En quoi est ce dangereux que des gens ainsi sélectionnés par les entreprises arrivent au pouvoir?>
Car ce sont, je le crois, des gens qui, plus souvent que dans la population générale, se comportent mal car ils ont été sélectionnés par ce système d'entreprise. Ils n'auront pas de sens démocratique et menaceront la démocratie par la concentration des médias et des pouvoirs.
Si ils se comportent mal, qu'est ce qui me dit qu'ils vont bien se comporter envers le peuple, envers des gens innocent dans la souffrance, comme les pauvres?

Ils peut arriver encore pire qu’une forme de dictature progressive, un phénomène qui bloquerait toute chance de sauvetage du système. Certaines entreprises font de l'espionnage sur les gens.

Ils pourraient arriver à bloquer les opposants politiques ou les lanceurs d'alertes en faisant des coups montés sur eux. La vidéo Youtube d'amnestyFrance explique comment certaines entreprises espionnent déjà les particuliers grâce à des virus sur les téléphone: "Cybersurvaillance, un impact planétaire [Documentaire en intégralité]"

En ayant rencontré des gens ayant une mentalité de stratège, je me dis que certains chefs d'entreprises qui ont réussi mais qui ne sont pas franchement humainement mauvais, sont des stratèges, ont un raisonnement de stratège. En participant à des jeux de plateaux, un ami qui gagnait presque tout le temps m'a expliqué son astuce pour réussir: il faut prévoir surtout sur le court terme, sur les coups qui font gagner un peu à chaque fois. Il ne faut pas non plus être dans l'émotion, dans la vengeance, elle ne rapporte pas dans les jeux de plateau car elle pousse à faire des actions non optimisées, et sur le long terme la somme des action non optimisées nous font perdre. Je crois que c'est un peu pareil pour les entreprises, il faut faire une somme de petits coups qui rapportent.

L’idée de se rendre compte qu’on est en tort quand on est en tort, la peur et la colère face aux injustices pour les autres sont des émotions qui ne sont pas autant présentes chez tout le monde. Les émotions sont en réalité là pour des raisons, je pense qu'une des raisons est de garder une système pérenne. C'est l'évolution des espèces, de l'être humain qui a mis ces émotions en nous. Pour m'être intéressé au sujet de l’évolution, on est sûrement génétiquement très proche des hommes d'il y 10000 ans, on n'est pas fait pour vivre dans le monde d'aujourd'hui. Comme je le disais je pense qu'une des raisons des émotions est de garder une système pérenne. Par exemple dans les villages si une personne se comporte très mal, la vengeance ou la mise de coté que les gens auront envers lui permettra qu'il arrête de mal se comporter. Je pense que dans notre société, les caractères favorisant l’intérêt général ne favorisent pas toujours l'individu portant ces gènes alors que dans le passé si ! Du coup ces gènes devraient disparaître. C'est pas terrible la vengeance, mais si elle est là, dans notre esprit, c'est sûrement qu'elle a été utile à l'humain à condition de se venger sur les coupables et non les innocents. Le sentiment d'injustice permet aussi que des gens s'organisent pour éviter que d'autres (ici des entreprises) vont, en se comportant mal y gagner, évitant ainsi la concentration de mauvais. Car si des mauvais très puissants dirigent le village, ça amputera la chance d'avoir une descendance à tout les membres du village. Du coup pour protéger de cette effet, des gènes qui permettent de créer dans notre esprit ce sentiment d'injustice qui va nous pousser à lutter contre les mauvais auront perduré.

Je ne dis pas non plus que les stratèges sont inhumains, mais ils ne sont pas dirigés par leurs émotions. Sur le long terme, ça paye pour leur revenus mais pas pour la communauté. Inversement, être uniquement dans l’émotion n'est pas top non plus si les autres communautés voisines sont dans la stratégie et l'optimisation face à notre communauté, notre communauté finira par y perdre dans cette concurrence. Quand je dis ça, je pense en particulier aux États-Unis qui font mille coups pour voler les contrats des entreprises françaises et sûrement d'autres pays.

Si l'humain survit les prochains siècles, il y aura un vrai défi à garder des humains qui génétiquement, dans leur mentalité agissent pour l’intérêt général. Pour parer cela sur le très long terme, il faudrait établir une carte génomique de la population mondiale et voir comment elle évolue au fil des générations (je me base sur le principe qu’une bonne partie de mal agir de manière gagnante est basée sur les gènes, ce qui n’est pas totalement sûr non plus). Si les gènes qui provoquent qu’on se comporte de manière injuste sans se poser de questions se propagent de plus en plus, il faudra agir. C’est pas pour tout de suite, c’est peut-être pour dans 100 ans ou beaucoup plus.

Pour bien enregistrer les idées, voici un exercice: En quoi il y a peut être un risque que l’évolution actuelle amène à sélectionner de plus en plus de gens égoïstes?>
Car l’égoïsme peut payer parfois dans nos villes actuelles, avec l’anonymat et les entreprises qui peuvent récompenser cela. Ces gens auront plus de descendances, là où dans les villages, par le passé, ces gens étaient mal vu de la population et avaient du mal à faire du business avec les autres, diminuant ainsi leur chances d’avoir une descendances.

C'est là aussi que je me suis rendu compte d’une différence entre les gens plus de droite et les gens plus de gauche suivant mon impression. Quand ils gèrent une entreprises, ils pensent d’abord à l’intérêt de l’entreprise et non à l’intérêt général, c’est mon impression. Parfois, dans mon métier de programmeur, je suis un peu frustré, déçu, démotivé car je pense que la mission qui m'est donnée n'est pas utile pour la société voir même néfaste. J’ai l’impression que c'est ça la fracture entre la gauche et la droite, cette différence de sensibilité sur l’intérêt général auquel, quand on a un esprit plus à gauche, on pense tout le temps et quand on est plus à droite, on ne réalise pas toujours qu'un projet n'est pas dans l’intérêt général, on se limite à l’intérêt de notre groupe, de la France. C'est peut être une impression que je me fais, mais il me semble bien que j'ai souvent ressenti cela chez les gens de droite. Pour revenir sur agir pour l’intérêt de la France, je pense que oui, il faut agir pour l’intérêt de la France, mais en faisant attention que ça ne se fasse pas au détriment des autres pays, d’abord parce que c’est injuste et puis parce qu’on risque de voir une vengeance et une escalade avec ces pays.

Quel est l'impact d'avoir des milliardaires sur la justice sociale?

En réalité si les quelques milliardaires français ne dépensent pas trop leur argent ça n'a pas trop d’impact sur les prix. En effet si les milliardaires dépensaient énormément d’argent en maisons etc. ça ferait augmenter les prix des maisons et ça limiterait la possibilité d’achat de maisons par la population (ou de tout autre bien que les milliardaires achèteraient). Vu qu’une grande partie de leur revenu, les milliardaire le garde, donc les autres gens peuvent acheter à peu près autant de bien pour la même somme. C'est juste que le coût du produit qu'ils achètent à l'entreprise du milliardaire est sur évalué par une forme de monopole (comme je l’expliquerai par la suite), et qu'ils y perdent lors de cet achat. Ça veut dire que ça appauvri les gens qui achètent beaucoup les produits avec une grande marge qui enrichissent les milliardaires. Ça veut aussi dire que si l’entreprise vend à l’étranger elle enrichit notre pays et les employés de l’entreprise.

Du coup si tous ceux qui dépensent trop d'argent en achetant aux milliardaires s'appauvrissent, il y a un phénomène de vase communicant et tout le monde redevient moyennement riche en moyenne et par un équilibrage les prix qui diminuent, donc le pouvoir d’achat reste le même. Donc l'impacte de la richesse des milliardaire sur ce plan de la diminution de l'argent des autres n'est pas réel à partir du moment où ces milliardaires dépensent très peu pour leur propre bien.

Malgré ça leur fortune est assez indécente même si elle ne pose pas problème.

Ce qui me pose nettement plus problème, c'est la puissance qu'ils possèdent et le risque qu'ils représentent dans la démocratie surtout s'ils possèdent des médias.

En tout cas, je suis pour qu'on limite les dépenses en bien personnels des milliardaires pour que ça n’ampute pas le pouvoir d'achat des plus pauvres. Après ils peuvent investir sur des entreprises, c'est moins dérangeant et ça peut permettre un peu le progrès même si, je le montrerai plus loin, l'entreprise d'aujourd'hui n'est pas le mieux pour l’intérêt général.

Par contre si les nombreux actionnaires dépensent une grande partie de l'argent (alors qu'ils ne travaillent pas pour récupérer cet argent), là ça diminue de manière plus importante ce que peuvent acheter les plus pauvres. 3% des revenus du CAC 40, soit quelques 50 milliards d'euros par an en France, reviendrait dans les poches des actionnaires. Eux aussi peuvent représenter un danger si ils possèdent les médias ou les politiques. Une dame un peu âgée a passé une bonne partie de sa vie dans les milieu riches de Paris et en avait des livres pour dénoncer les dérives de ces milieux et la collusion avec les médias, elle a fait aussi des vidéos Youtube dont celles ci : « LES ULTRA-RICHES : Luxe, Mépris et Guerre des Classes (Monique Pinçon-Charlot) », c’est bien possible qu’une partie de ces ultras riches étaient des actionnaires.

Comment argumenter ces idées de complots:

C'est pas forcément facile d'argumenter pour ces hypothèses complotistes et sûrement justes, mais je vous donne une accroche pour les dîners mondains pour expliquer ça:

Les gens ne veulent pas croire la théorie du complot car ils devraient être tous de mèche. Je comprend qu'on ne veuille pas y croire, je trouve que la plus part des gens sont de bonnes volonté, donc ça parait effectivement impossible d’imaginer que des gens corrompus dans les labos pharmaceutiques, ou des médias qui racontent des choses hasardeuses, un état qui se comporte mal.

Mais en réalité même si ces hypothèses paraissent impossibles il y a des phénomène qui favorisent que de tels complots aient lieu. Ce sont des phénomènes de sélection expliquant que seule les médias, les labos pharmaceutiques ou d'autres types d'entreprises qui vont se comporter mal survivent. Et ces phénomènes, ils sont expliquer dans le livre: La justice sociale – problèmes et solutions !

En particulier qu'il y a un filtre qui fait que les entreprises se comportent mal sur certains points y gagnent financièrement et vont être seules à survivre, étant plus riches. C’est pour ça qu’on peut imaginer des labos pharmaceutiques qui font des coups vraiment pourris !

Il y a aussi des gens qui croient des hypothèses complotistes folles comme les soit disant platistes. Peut être que ces platistes existent, moi j'en ai rencontré qu'une personne qui croyait des hypothèses complotistes folles sur des centaines de gens à qui j’ai parlé. Par contre j’ai croisé nombreuses personnes qui croyaient à des hypothèses plus plausibles. Je dis ça pour appuyer que la plus part des gens ne sont pas si bêtes et ont des vrais raisonnement même si ils peuvent se tromper quand ils font des idées complotistes. Il y a donc aussi des gens qui défendent des hypothèses de complots qui ont du sens.

C'est des phénomènes qui expliquent que des voyous se concentrent comme il se sont déjà concentré dans l'industrie du tabac qui a trompé les politiques, qui a corrompu des scientifiques, qui a tué des millions de personnes. C'est déjà arrivé.

Tout ces phénomènes de complots et de propagandes, en fait certains ont essayé de s'y opposer. Mais comme le dernier recours, la justice, n'est pas en leur faveur car il n'existe pas de loi adaptée, du coup ils peuvent agir en impunité totale malgré la monstruosité de leurs actions. C'est comme ça qu’il y a sûrement des lobbyiste sur Wikipédia, ou des mauvaises actions dans les entreprises, comme ce que dénonce le mec de vilebrequin dans sa vidéo « Encore viré de mon boulot:

L'histoire de valeo (et on parle argent) »

Et on retrouve cette argumentation dans le chapitre: "Le phénomène de l'évolution, de la sélection"

Le soucis c'est qu'il est difficile pour l'humain de discerner, de ne pas faire des amalgames. Quand on pense que les gens dans ces entreprises sont gentils, on voit mal pourquoi, ils seraient mauvais. Et quand on sait qu'il y a des gens vraiment comme ça, et qu'il y a des phénomènes qui les favorise, on est tenté de penser qu'il y en a partout dans les institutions. La réalité est différentes.

D'où me vient ce raisonnement de sélection:

Ça part de deux idées simples:

Premièrement, je me suis dit comme de nombreuses personnes qui se font avoir en étant gentil, que si des gens se comportent mal et gagnent en se comportant mal, alors au bout d'un moment notre société aura rendu riches et puissants des gens qui se comportent mal… Et c'est à la fois injuste et dangereux, nous rendant de plus en plus esclaves de ces gens là.

J'avais l'idée que je serai contraint de me comporter comme un connard pour réussir et ça m'inquiétait de pas y arriver et m'énervait car ceux qui se comportent comme des connards réussissent mieux dans mon idée. Et cette injustice m’a hanté au point de me poser ces questions.

À partir de cette idée j'ai essayé de comprendre est ce que vraiment, mal se comporter permettait de mieux s'en sortir, et bien se comporter ne rapportait jamais à la personne. J'étais dans un esprit de colère à m'imaginer que ceux qui trichent y gagnent et ceux qui respectent les règles y perdent.

Et je suis arrivé à cette conclusion que bien se comporter pouvait rapporter dans certaines situations et mal se comporter aussi, mais uniquement pour certaines actions. Du coup les gens qui se comportent mal quand ça leur rapporte et se comportent bien quand ça leur rapporte y gagne le plus. Idem pour les entreprises.

Comme je l’ai dit, dans les villages ces coups tordus étaient puni car l’anonymat n’existait pas et les entreprises non plus. Du coup, ceux là avait moins de chances d’avoir une descendance. À vrai dire, il y a un comportement moyennement morale qui se passait à l’époque des villages sans que les gens s’en plaignent, c’était l’enrichissement des prêtres. En effet sous couvert de la religion et du coté sain et sacré de leurs actions, on donnait lors de la messe des sommes, qui je crois, finissaient sur plusieurs années à être colossales bien qu’une bonne partie des gains de l’église était du aux legs de riches personnes, c’était une forme d’injuste acceptée. Cette injustice n’était pas forcément mauvaise si les prêtres n’exagéraient pas les dépenses, mais je crois que par période c’était le cas.

Je l'expliquerai dans mon chapitre sur la psychologie: je pense que bon nombre de problèmes psychologiques, y compris ceux qui amène à mal se comporter, pourraient se guérir. Je pense qu'il s'agit d'une anomalie biologique qui agit sur le métabolisme des neurone et sur les récepteurs des neurotransmetteurs dans quasiment tout les problèmes psychologiques. J'ai longtemps recherche sur ce domaine de la médecine dans les publications médicales, et pour certaines pathologie, il y a des hypothèse très cohérentes avec certaines observations et qui vont dans ce sens.

Quand on met des singes mauvais avec des singes gentils alors que les deux groupes étaient séparés il se passe deux choses, le groupe des singes mauvais prend le dessus, et je crois, la performance du groupe chute. Ça peut s'expliquer ainsi:

Par exemple si il y a une coopération entre les singes gentils pour que chacun récolte une partie des fruits. Mais si il y avait une majorité de singes méchants, non coopérant, les singes qui coopérent finissent par copier le comportement des singes qui ne coopèrent pas. Au final ça pourri la vie du groupe. Dans cette expérience qui est celle de primatologues de l’université Emory en 2002 dirigée par Frans de Waal, les singes gentils devenaient méchants. Je crois que c’est assez souvent cela qui se passe avec les humains par mimétisme, par contre de rare personnes persistent à essayer de rester dans la coopération.

Et bien c'est pareil pour certaines entreprises, il suffit qu'une entreprise se comporte mal et toutes les autres sont obligées de se comporter mal pour survivre. C'est par exemple le cas pour la surexploitation des poules ou des vaches dans des fermes de tailles restreintes. Les agriculteurs faisant ainsi vont y gagner un peu plus, être un peu plus rentable, et pour survivre les autres agriculteurs seront obligés de faire pareil! ça ne s'applique bien sûr pas qu'à l'agriculture mais à bien d'autres domaines avec des situations différentes à chaque fois.

C'est pour ça qu'il faut des règles. Souvent la droite dit que la gauche met trop de contraintes, et je la comprend cette critique: Il faut bien choisir les règles pour qu'elles ne soient pas trop complexes et pas trop lourdes ou trop contraignantes pour rien, qu'elles agissent sur ce qu'elles doivent agir.

Les coups bas des entreprises qui rapportent

Je vais décrire ici les injustices, les coups bas que certaines entreprises peuvent faire pour améliorer leur revenus. Pour améliorer leur revenu, globalement les entreprises peuvent jouer sur le salaire des employés, sur la marge qu'elles font, ou sur le nombre de ventes qu'elles réalisent. Augmenter le nombre de ventes peut être fait de manière morale mais aussi de manière immorale. Je vais lister tout ce genre de coups bas auquel j'ai pensé dans ce chapitre. Je vais proposer à la suite des solutions face à ces coups bas.

C'est en réalité difficile de savoir si ces coups tordus sont totalement répandus ou non juste comme ça. C'est une question que je me pose.Il faudra enquêter sur chaque coup tordus, pour savoir à quel point il est répandu et si ça vaut le coup d'intervenir pour bloquer ce type de coup tordu.

Quand on crée les lois pour lutter contre ces problèmes dus à la sélection des entreprises, il faudrait vraiment se poser deux questions:

• La première est « est ce qu'on y perd vraiment à cause de ce type de coups tordus, est ce que ça pourri vraiment la performance des choses qu'on fait ou non, est ce que le marketing omniprésent nous pourris tant la vie ou non? »

• Et l'autre est: « est ce très dangereux de laisser des gens de plus en plus désintéressés de l’intérêt général et parfois de plus en plus mauvais à la tête de certaines entreprises, des gens capables d'employer des lobbyistes, de raconter des mensonges, peut être de placer dans l'état des personnes téléguidés par le biais des médias qu'ils possèdent. »

Une solution serait d'instaurer la transparence dans les entreprises, sur ce qui ne posent pas de problème de secret industriel. Une autre solution serait de faire remonter l'information comme je l'ai expliqué: mettre un numéro de téléphone où l'on dénonce ces méfaits et faire témoigner auprès des députés les employés des entreprises tirés au sort. J’expliquerai dans le chapitre sur le parlement les bonnes mesures à prendre pour faire des lois de qualité.

Cependant si notre pays fait ainsi, il se pourrait que seuls les pays faisant des coups bas similaires dans les autres pays gagnent beaucoup d'argent et survivent. C'est pour ça qu'il faudrait se coordonner à l'échelle internationale pour résoudre ces problèmes. J'expliquerai ça dans un chapitre plus loin.

Le principal moyens de faire plus d'argent dans une entreprises est de devenir un monopole suivant ma définition, c'est à dire une entreprise dont les gens vont plus acheter les produits, ainsi ça limite la concurrence qui elle pousse à baisser les prix au prix de production. Il y a tout un tas d'astuce pour faire en sorte que les gens vont plus acheter les produits de l'entreprise, ça peut être l'obsolescence programmée, la fidélisation, la fidélisation forcée, etc.. Dans tout les cas si on peut monter les prix du produits pour faire des bénéfices, c'est parce que l'entreprise est une forme de monopole suivant ma définition (les gens vont plus acheter le produit de l'entreprise), si il n’y avait pas cette forme de monopole, les gens iraient à la concurrence et l’entreprise serait obligé de baisser les prix aux coûts de production. Un autre moyen de gagner beaucoup d'argent est de diminuer les coups de production. Ainsi surtout les entreprises qui sont des monopoles suivant ma définition font beaucoup d'argent.

Pour ancrer vos connaissances, je vous pose deux questions : Quelle est ma définition du monopole ?>
C’est le fait que le client vienne plus acheter nos produits. Logiquement c’est le cas de bon nombre d’entreprises qui font de bons bénéfices car le fait d’être un monopole suivant ma définition permet aux entreprises d’augmenter les prix sans voir leurs clients fuir trop.
En quoi ces monopoles sont mauvais ?>
Une partie de ces monopoles suivant ma définitions sont dus à des coups bas, ça favorise donc économiquement les entreprises qui font ces coups bas.

Dans le marché un équilibre devrait s'établir pour que les services et produits vendus par l'entreprise aux consommateurs soient proportionnels au travail effectué par les employés, et du coup le service rendu doit permettre d’améliorer la vie du consommateur à un coût juste, sauf avec cette histoire de coups bas, ou d'astuces saines améliorant la performance. C'est un phénomène d'équilibre entre les employés d'une entreprise et l'entreprise qui permet que le salaire des employés soit à peu près le même partout. L'idée est que si une entreprise vend trop cher son produit, alors elle ne le vendra qu'en faible nombre et donc elle devra diminuer les prix de vente ainsi les employés gagneront moins et devront aller dans d'autres entreprises où l'on gagne plus, l'ensemble des ces entreprises vendant ce type de produit auront plus de mal à embaucher, elles seront contraintes d'augmenter un peu les salaire. Il se crée ainsi plus ou moins un équilibre où les gens gagnent à peu près le même salaire partout. Bien sûr en réalité il y a beaucoup d'inégalité de salaire, mais ce phénomène participe à l'égalisation des salaires.

Donc voici plus dans le détail les manières immorales de faire de l'argent :

Par le fait qu'il n'y a pas de concurrence :

• Par l'entente sur les prix. Par l’obsolescence programmée et l'entente sur l'obsolescence programmée.

Un aparté, je pense à cette chose qui montre qu'il y a des moyens de faciliter ces coups tordus, ici les ententes sur les prix: Des personnes malfaisantes ont pu avoir l'idée d'aborder les PDG des entreprises d'un domaine pour faire en sorte que celles-ci fassent une entente sur les prix. Ces personnes se feraient rémunérer, ainsi ces personnes vivraient de ce marchandage. Ils suffit que des gens pensent à faire cela, et qu'ils réussissent à sonder les PDG les plus voyous pour que ça marche. Est ce qu'un tel phénomène existe? je ne sais pas.

• Parce que l'entreprise est grosse et puissante et a pris de l'avance

• Ou parce que le fait d'avoir pleins de clients facilite l'entreprise comme Google, Uber ou les entreprises d'assurances qui utilisent les statistiques, les informations obtenues par le fait qu'ils ont des clients pour avoir un service de meilleur qualité et donc plus de clients.

• Parce que tout le monde connaît ce produit: comme Google, Uber, Microsoft, Kinder etc. ce qui facilite la consommation par le client énormément.

• Ou parce qu'ils possèdent des brevets et des technologies. Du coup il faut un investissement colossal pour les rattraper, et cet investissement se fera pas car, il n'y a rien à gagner. En effet, le premier sur le marché aura beaucoup de facilités à abaisser les coûts, si un second arrive, le second sera alors contraint de suivre ces tarifs et du coup ne fera pas de bénéfices.

• La publicité sur certains médias, comme la télévision qui favorise les plus gros répartis sur tout le territoire.

• Parce qu'ils sont puissants il arrivent à bloquer les entreprises ou initiatives concurrentes. Les labos pharmaceutiques peuvent étouffer les découvertes scientifiques qui vont à leur encontre, les puissants groupes pétroliers peuvent racheter et tuer les start up qui luttent contre le réchauffement climatique par exemple.

• Par exemple par dumping pour (le dumping est interdit il me semble, mais encore faut-il le démontrer pour que l'entreprise concernées soit punie),en tuant la concurrence, donc augmentant au final les prix, au bénéfice des actionnaires.


• Ou pour les labos qui font passer les initiatives concurrentes comme dangereuses me semble t-il.

• En faisant en sorte que le client soit bloqué à acheter ce produit:

• En devenant le produit de luxe d'un domaine, comme pour les Iphone ou le groupe LVMH. Le produit de luxe attire car il donne l'impression de qualité. Le principe d'un produit de luxe c'est que c'est une référence absolu, il se vend plus si on augmente les prix car ça donne au client l'impression de qualité. Je ne saurai l'expliquer mais dans un domaine, il y a souvent qu'une seule référence dans les produits de luxe: pour l'informatique Apple, pour les voitures électriques Tesla, etc.

• Si une entreprise se rend indispensable dans une situation elle peut augmenter ses revenus comme pour Windows ou mac, Microsoft office, où il est difficile de passer à la concurrence car on a accumulé des fichiers compatibles qu'avec notre système d'exploitation. Ça marche bien pour les produits informatiques mais les produits mécaniques sont aussi concernés si on les rend compatibles qu'avec les pièce qu'on vend. Ou avec les imprimantes qui se vendent pas chères mais dont la recharge se vendent chères.


• La corruption lors de vente de marché à une autre entreprise ou à une mairie, un état.


• Lors de la négociation avec les autres entreprises, l'entreprise qui négociera le plus égoïstement y gagnera.

• Si il y a une action en justice contre une entreprise concurrente ou contre un lanceur d'alerte, l'entreprise aura des gros moyens pour agir. Bien que j'ai assez confiance en la justice, la situation où en tant que particulier, on est attaqué juridiquement par une grosse entreprise peut vraiment faire peur, à tort ou à raison. Il faudrait enquêter pour savoir si oui ou non les fait d'avoir plus de moyens financiers pour les avocats dans un procès fait vraiment pencher la balance. Je sais qu'il y a des système dans la justice pour équilibrer les peines entre plusieurs procès portant sur le même sujet pour s'assurer au mieux que la justice soit égalitaire, je ne suis pas sûr que ça suffise face à une armée d'avocats qu'une grande entreprise peut avoir?

• Ça peut être en trompant le consommateur sur la qualité du produit. Si il est difficile de savoir si le produit qu'on achète est bien pour nous, il peut y avoir plus facilement une fausse impression donnée au consommateur.

• Soit parce que le consommateur ne connaît pas parfaitement sur le long terme l'effet d'un produit, je pense, aux téléphones qui pourraient dysfonctionner, à la nourriture qui peut rendre malade (je pense aux viandes rouges dont l'OMS a récemment déclaré que c'était de probables cancérigènes et dont j'ai aussi pu voir les études correspondantes mettant en évidence cela sur pubmed. Cash investigation a montré qu'il y avait un lobbying pour cacher ça). Aux informations dans les médias dont on ne sait pas si elles sont vraies ou fausses, et qui nous guident pour choisir pour qui on vote. Aux médicaments dont il est difficile parfois de savoir si ils sont bons pour nous ou non.

• Par un contrat pas clair qui parait bon pour le consommateur, mais en fait ne l'est que sur le court terme.

• Soit parce que le besoin est crée de manière immorale

• Par exemple en humiliant par certains spots publicitaires ceux qui ne mettent pas de déodorants, qui n'achètent pas de belles voitures.

• Pour tout les produits vendus pouvant être apparentés à une drogue, c’est à dire en donnant envie, et en diminuant la qualité de vie. Je pense que c'est un peu le cas des téléphones pour nombreuses personnes qui y sont devenus dépendantes.

• Le fait d’utiliser la publicité. Le fait d’utiliser la publicité est bénéfique à l’entreprise, pas toujours à la société. Par exemple si toutes les entreprises emploient à outrance la publicité, ça crée plusieurs effets néfastes: Les gens sont débordés de publicités (par exemple dans les téléphone, sur les panneaux publicitaires dans la rue, à la télé) et ça crée une pollution. Aussi si on est débordé de publicité l’impacte de chaque publicité est faible ci bien qu’on emploie énormément de monde (ceux qui créent les pubs) et de temps de travail pour pas grand-chose, c’est du temps de travail gâché qui aurait pu être utilisé à autre chose de bien mieux! C'est pareil pour la création de site web à but publicitaire. Et puis la publicité qui nous fait passer un message chaque fois pour nous vendre un produit, nous rend un peu dingue, en tout cas pour moi je le ressens ainsi. Ça donne envie de toujours aller de l'avant, vers le turfu (futur en verlan), c'est noël tout les jours, c'est enthousiasment d'un coté, mais d'un autre c'est très pénible! Les pubs nous saoules à toujours vouloir nous imposer leur truc en faisant croire que c'est pour notre bien, donc à nous mentir. Ce coté là nous fait bien comprendre qu'on est dans une société malade qui vit pour le profit quitte à mentir pour mieux vendre! Ce coté là nous fatigue tous et nous donne une vision pessimiste des gens puisque la société veut que nous mentons pour vendre un produit. Il serait intéressant d'aller voir les publicitaires pour qu'ils nous expliquent quel message ils font passer aux gens et en déduire et savoir en quoi c'est mauvais pour notre psychisme.

Dans un ensemble d’entreprises du même type, l’entreprise qui tire son épingle du jeu en vendant un peu plus cher ou de manière plus rentable, cet excédent d’argent reviendra logiquement aux actionnaires et PDG puisqu’on peut employer aussi peu cher les employés dans chacune de ces entreprises. Ceux sont eux qui récupèrent les fruits des coups tordus.

Ces actionnaires ont investit et sans rien faire ils gagnent des dividendes jusqu'à la fin de leur vie. Ça c'est la définition d'un profiteur. Les dividendes reversées aux actionnaires auraient explosé entre 2021 et 2022 de 45,6 à 56,5 milliards d'euro pour le CAC 40 qui représente 1640 milliard du chiffre d'affaire. Ça veut dire que 3,4% du chiffre d'affaires de ces entreprises est reversé à une petite minorité d'actionnaires qui ne font rien.

Le soucis, il faut le reconnaître, c'est que si on tue nos monopoles, dans notre pays, on y perdra car ils exportent. Mais il faut reconnaître qu'ils sont injustes. Il faut trouver des solutions à cela, comme par exemple faire des accords internationaux pour résoudre ces problèmes. J’explique comment résoudre ce problème dans le chapitre « Solutions aux tensions entre pays, à la guerre économique, aux coups tordus des entreprises à l'échelle mondiale » .

Globalement il faudrait interdire le fait que des actionnaires soient rémunérés à rien faire tout en permettant le progrès, c’est le chapitre sur les parcelles d’état. Un point sur lequel j'insiste et j'insisterai plus loin: la technologie est dangereuse, il faudra la limiter dans le futur.

Là aussi, on voit que ceux qui y gagnent et pourront investir dans de nouvelles technologies ne sont pas forcément les mieux placés pour ça car ils ont été sélectionné en parti sur des mauvaises actions.

On pourrait se dire alors, si il n'y a pas de concurrence à cause de ces formes de monopoles, il faudrait installer une concurrence en tuant les mécanismes qui tue la concurrence. Le soucis c'est qu'avec la concurrence c'est presque pire puisque les entreprises qui se comportent mal quand ça rapporte, et bien quand ça rapporte vont s'en sortir le mieux, sélectionnant ces entreprises qui d’un coté se comportent mal !Ce ne seront que les entreprises qui font une somme de petits coups tordus en plus de bien gérer leur entreprise qui vont y gagner ! En effet si il y a suffisamment d'entreprises dans un domaine, alors il y a concurrence, or concurrence est synonyme de sélection comme je l'ai décris dans le chapitre: "Le phénomène de l’évolution, de la sélection"

La solution ne vient donc pas du fait d'interdire les monopoles. Je pense qu’elle vient plus du fait de mettre de la transparence dans l’entreprise et d’interdire ou fortement limiter ces coups bas et les bloquer à la source quand ces coups bas se répètent (je pense à Pfizer qui a été puni à de nombreuses reprises aux États-Unis à verser des milliards par la justice et ils ont répété les actions illégales). Ça consiste aussi à créer un système alternatif à l’entreprise où l’actionnaire ne sera pas un rentier. J'aborderai un peu plus loin les mesures et le système alternatifs auquel j'ai pensé qui limiterait ces problèmes dans le chapitre « des solutions »

Un petit exercice pour renforcer ces idées dans votre esprit : En quoi cette situation avec des monopoles ou sans monopole n’est pas idéal ?>
Pour qu’une entreprise fasse des bénéfices important il faut surtout qu’elle soit un monopole suivant ma définition (que les gens aillent plus consommer les produits de l’entreprise). D’une part c’est injuste car ceux qui se comportent mal y gagnent et d’avoir une telle rente à vie et c’est inefficace car ce sont les entreprises qui font des monopoles qui investissent par la suite dans d’autres entreprises, ça favorise donc encore les monopoles et non les projets intéressants.
• Et si il n’y a pas de monopole, alors il y a une concurrence forte avec nombreuses entreprises. Il suffit alors dans cette concurrence, que quelques entreprises fassent des coups tordus qui favorisent un peu leur situation économique pour que petit à petit ces entreprises prennent le dessus. Ce sont ainsi les entreprises avec les PDG qui ont un mauvais comportement quand ça rapporte qui survivent le plus.

Du coup, dans cette concurrence les coups tordus qui rapportent sont favorisés, et ça c'est déjà un problème.

Je vous rappel que certains coups tordus consisteraient à lutter contre des découvertes médicales, car elles vont en concurrence des médicaments de l'entreprise alors que ces découvertes pourraient sauver des gens.

Je continue sur ces manières immorales de faire de l'argent qui consiste à baisser les coûts:

• En surexploitant ses employés, surtout si il est difficile pour eux d’aller voir une autre entreprise pour y être employé. Éventuellement en trouvant des stratagèmes pour empêcher ses employés de facilement se déplacer à une autre ville par exemple en ayant des membres qui font parti du conseil municipal qui limitent l’accès à la ville par les transports en commun, ainsi les employés sont bloqué à rester dans la même usine et l’entreprise pourra baisser les salaires. Et ça, ça marche surtout si les employés sont pauvres.

• En ayant un processus de fabrication économique mais qui pollue.

• La création de contrats tordus avec des entreprises partenaires qui vont mettre les entreprises partenaires dans la mouise au profit de l'entreprise qui a bien géré le contrat. Je crois savoir qu'il y a des armées d'avocats qui s'occupe de ces choses là, les petites entreprises ne peuvent pas suivre.

Tout ça c'est grave, car ce sont ceux qui se permettent ces mauvaises choses par leurs entreprises qui vont après diriger les médias, qui nous influencent pour le choix de notre vote. C'est pas sûr que tous se comportent mal, mais il y a au moins une certaines forme d’égoïsme, de pingrerie, à vouloir accumuler des sommes folles d'argent au détriment des autres, et à posséder les médias.

Et puis il y a un point très important sur lequel il faut d'abord lutter:

• Les entreprises peuvent interdire à leurs employés qui connaissent cela de dénoncer cela à la justice sous peine de ne pas recevoir les fonds qu'ils méritent, ça peut se faire par le contrat d'embauche. D'après le témoignage d'un ancien de Canal + ça a été le cas pour nombreux journalistes. C'est le premier point qu'il faut interdire: les entreprise ne doivent pas pouvoir interdire les employés de témoigner des mauvais coups.

Je pense aussi que certaines entreprises sont épargnées par ce phénomène: celles pour lesquelles le domaine où elle fonctionne n'est pas propice à faire des coups tordus. Je pense aussi aux petites entreprises qui existent depuis peu car il n'y a pas eu encore de filtre sur elles qui a rendu plus riches celles qui sont la depuis longtemps et qui se sont mal comporter quand ça rapportait (à condition qu'elles ne soient pas dirigés par d'ancien de grandes entreprises). Je pense aussi aux grandes entreprises qui par un moyen ou un autre sont un monopole suivant ma définition mais sur un point justifié, comme avoir créé un produit utile, si bien qu’elles n’ont pas à abuser pour sortir leur épingle du jeu.

Une chose vraiment importante à retenir est qu’il y a pas de limite clair entre ce qu’est un monopole et ce qui n’en est pas un (rappel : Je définis par la suite le mot monopole, comme le fait que les gens viennent plus volontiers acheter à cette entreprise que ce soit de manière consciente ou inconsciente de la part du client). Chaque entreprise si elle veut tirer son épingle du jeu doit faire en sorte qu’on aille plus chez elle que chez son concurrent pour pouvoir vendre un peu plus cher, investir et grossir. Or cela est dans ma définition un monopole. Un monopole va gagner de l’argent au détriment des autres donc il est injuste. Donc en tant qu’actionnaire, pour gagner de l’argent son entreprise doit se comporter injustement, et ce sont ces entreprises qui investissent pour demain car seules elles ont les moyens.

Par exemple si un restaurant est bien placé, il aura plus de client, et pourra un peu augmenter ses prix, comme ses employés sont payés au même salaire, il pourra faire une vrai marge par rapport aux restaurants mal placés. Dans ce cas la raison d’être un monopole n’est pas trop imorale. Ça vaut aussi pour les coups bas qui rapportent des clients ou augmente la marge.

Des exemples pratiques de ce qui se déroule peut être dans certains domaines

Pour les gens qui défendent les entreprises, je suis d'accord avec vous: par certains points les entreprises gagnent à se comporter bien. Par exemple, créer un produit de qualité, pratique, qui rend service ou qu’il y ait une bonne entente entre les membres de l’entreprise. Mais ce que je veux dire c'est que les entreprises qui à la fois se comportent bien quand ça leur rapporte et mal quand ça leur rapporte vont survivre le plus et pas uniquement celles qui ne font que se comporter bien, et ça c'est un vrai problème.

Voici des exemples de ce qui se passe peut-être.

Les entreprises pourraient donner des salaires très faibles pour que les gens n'osent pas quitter leur boulot par peur de ne plus avoir du tout de revenu si le changement de travail marche pas et qu'ils n'ont plus de ressources. Si une personne quitte le boulot et souhaite revenir, on la refuse et ainsi on fait passer le message aux autres employés qu'il ne faut pas chercher à partir.

Un coup tordu qui a pu être fait par les constructeurs automobiles, serait de posséder les magasines qui parlent d'automobiles qui étaient très vendus avant internet. Moi qui lisais ces magasines, je voyais bien qu'ils faisaient l'éloge de certaines marques. Pareillement Bernard Arnault, pourrait posséder les magasines, les médias qui font la promotions pour les produits de luxe de son groupe, LVMH. C'est évidemment injuste car si un indépendant ou une petite entreprise veut créer son produit de luxe, il n'aura aucune chance face à ce géant si ces magazines sont contre. Ça reste une hypothèse à vérifier, je n’ai pas le temps d’enquêter sur tout, mais c'est pour dire que mal se comporter pourrait faire gagner dans ce cas. Il me semble que c'est par ces médias que les gens fan de mode découvrent ces produits. Si c'est le cas c'est injuste car ça empêche les petits de se développer.

Ça pourrait aussi se passer par les actionnaires des journaux médicaux spécialisés pour guider les médecins qui pourraient aussi posséder des actions dans les labos pharmaceutiques, les journaux médicaux refuseraient alors plus facilement les articles qui vont dans le sens contraire de la vente de certains médicaments. Ça favoriserait que les gens soient mal soignés, si c'est le cas, c'est horrible, pensez aux personnes qui souffrent et/ou ont peur de la mort qui vient à cause de cela!

Pour rappel, les actionnaires choisissent le PDG. Il me semble que chaque année, les actionnaires peuvent en changer. Du coup le PDG a intérêt à agir dans le sens de ce que les actionnaires veulent, pour le bénéfice de l'entreprise.

J'avoue que je ne sais pas si c'est le cas où non, il faudrait beaucoup enquêter pour savoir. C'est parce qu’il faut enquêter et qu'il faut contacter les députés que j'aurai besoin de personnes qui m'aident, si vous voulez m'aider contactez moi!

Au moment où je sortirai ce livre j'aurai sûrement créer mon site: www.lajusticesociale.fr avec un forum pour se mettre en relation. Je cherche des gens qui ne soient pas parano mais qui comprennent qu'il y a un certain raisonnement logique derrière ça et donc que ça mérite de faire des enquêtes poussées pour savoir.

Pour l'extraction de ressources minières, il peut s'être mis en place des mauvais coûts géostratégiques. Si, pour un type d'exploitation minière, notre entreprise a les coûts d'extraction les plus faibles, il faut neutraliser le deuxième concurrent ayant les coûts les plus faibles, ça fera beaucoup plus gagner d'argent car notre entreprise pourra vendre au prix du troisième concurrent ayant les coûts les plus faibles. Si l'entreprise la deuxième moins chère est neutralisée, les clients auront le choix d'aller acheter le prix le moins cher ou le troisième le moins cher. Si le premier moins cher ayant des coûts d'extractions très faibles vend juste un petit peu moins cher que le troisième moins cher, il vendra toujours presque autant en quantité, mais il gagnera plus que si l'entreprise la deuxième moins chère n'est pas neutralisée car il aurait été obligé de fixer ses prix sur celui là. C'est peut être pour cela qu'est apparu des terroristes au Maroc et en Algérie durant les années 60. Je suis bien-sûr pour l'indépendance de ces pays face à la France, mais les premiers terroristes pouvaient être des gens financés par une puissance étrangère pour détruire les usines à gaz dans ces pays, pour que les entreprises du pays où le coût d'extraction le plus faible fasse une plus grande marge. Une personne ayant fait la guerre d’Algérie m'a effectivement témoigné que les terroristes étaient riches, avaient des armes dernier cri de l'époque et avaient largement l'argent pour se nourrir et se déplacer, étonnant pour de simples paysans. Par la suite, je crois que nombreuses personnes les ont rejoins car la France aurait utilisé la torture de personnes très souvent innocentes, ça aurait crée une colère créant le déclic, amenant ces gens à résister contre la France. Tout ça tue des gens et ça enrichit ceux qui se comporte de manière monstrueuse donc c'est mal.

Les centres commerciaux sont en quelques sortes des monopoles, des endroits où il y a peu de concurrence. C'est ce que je me dis du moins pour pas mal de centres commerciaux. Pourquoi? car les clients habitants proche d'un centre commercial et loin d'un autre, ont tout intérêt à aller dans le centre commercial le plus proche si ils ne veulent pas perdre leur temps et l'argent de l'essence. De plus dans certaines villes, comme ma ville, Évry, beaucoup de gens ne se déplacent qu'en transport en commun, et un grand centre commerciale le plus proche après celui d'Évry est au moins 30 minutes en transport en commun. Le centre commerciale peut ainsi fixer des prix de locations de parcelles élevés, ces prix seront répercutés sur le clients. Comme le client ne peut que difficilement aller voir ailleurs, il continuera d'acheter ici. Encore une fois, je ne sais pas si c'est le cas, mais ça me parait plausible. Ce seront les actionnaires qui feront les bénéfices. Ça favorise ceux qui profitent le plus des monopoles, des gens qui gagnent de l'argent sans rien faire, ça favorise l'implantation des centres commerciaux aux endroits où ça gronde de monde, et ça c'est un peu dommage pour l'architecture d'une ville.

Pour les sites de rencontres, si on trouve une fille, on se désinscrit du site. Le site de rencontre a tout intérêt à ne pas faire trouver la femme de sa vie! Les sites de rencontre qui ne font pas cela, sont peut être ceux qui font faillites, d'autant plus que rester longtemps sur un site de rencontre va permettre d'en parler à ses amis et le faire connaître. Sauf peut être certains pour ceux qui veulent plein d'aventures d'un soir et qui trouvent plein des copines (ou de copains) car même si ils trouvent une fille ou un garçon, ils resteront sur le site. Ça permet que ces gens friment, et fassent connaître le site et de faire inscrire d’autres. Peut être un algorithme détecte les gens qui veulent des aventures d’un soir et leur trouve une copine/copain, et détecte ceux qui veulent une histoire sérieuses et ne leur trouve pas de copine/copain Ce problème empêche de trouver un copain ou une copine.

Pour les bouteilles d'huile d'olive, j'imagine que le bec verseur en met plein dans la poêle car les vendeurs de bouteilles d'huile avec des verseurs qui en mettent plein gagnent plus. Ça favorise le gâchis.

Pour les banques, elles sont contraintes de vendre des produits financiers qui ne servent à rien à la partie de leurs clients qui se font avoir. Ainsi ces banques sont rentables et seules ces banques peuvent survivre. C'est idiot car ça oblige les banques à employer des gens qui servent à rien.

Il faudrait un panneau informant les gens qui vont dans les banques que les produits financiers ne servent à rien et font perdre de l'argent. Il faudrait indiquer dessus le gain moyen par client de la banque par produit financiers et le salaire des banquiers. Ça ruine des gens innocents et peu méfiants, ça crée des métiers inutiles qui mobilisent du temps de travail qui serait plus utile ailleurs.

Les entreprises peuvent payer pour faire des campagnes de clique sur les critiques Google, que ce soit pour s’encenser, et détruire l’ennemi.

Les actionnaires d'EDF sont en parti l'état, mais une partie n'est pas l'état. Le gouvernement a intérêt à gérer pour que ce soit bénéfique à la population, sinon il a des chances de ne pas être réélu, mais le reste des actionnaires a intérêt à ce que les actions rapportent de l'argent. Dans ce cadre, ils peuvent choisir un PDG qui va créer une pénurie d'électricité pour augmenter les prix, la loi du marché fera exploser les prix et donc les bénéfices. Et ça, le PDG le ferait pour satisfaire les actionnaires qui ne sont pas l'état. C'est peut être pour cela que les prix se sont envolés. Ça enrichie injustement des gens déjà très riches, ça favorise des coupures de courant sans cesse mettant en danger les gens ayant des dispositifs médicaux électriques (comme les concentrateurs d'oxygène pour respirer), ça risque de mettre en danger géostratégique pour le futur sur le plan de la dépendance énergétique. J’image, sans être sûr, que c’est pour ça qu’aux dans certains pays il y avait des pannes régulières.

En règle générale, si on ne peut pallier à une pénurie, les prix s’envolent et ceux qui vendent le produit s’en mettent plein les poches. C’est ainsi pour les pénuries alimentaires qui, je suppose, enrichissent extrêmement les supermarchés, et dont je suppose que ça ne rapporte pas aux agriculteurs car ils n’ont pas les capacités de négociation face aux supermarché qui achètent leurs produits.

Si la justice ne fait pas son travail de punition rapidement, les entreprises ont intérêt à ne pas payer les fournisseurs ou les payer tard. Ça favorise les entreprises les plus mauvaises humainement, et ça tue les entreprises qui se comportent bien, c'est particulièrement injuste.

La négociation du salaire:

Le fait de ne pas pouvoir négocier son salaire est d'un coté une bonne chose, car même ceux qui ne savent pas négocier sont payés pareil. Dans ce cas, on est payé tous le même salaire horaire ce qui est plutôt juste. Par contre ça n'incite pas à faire des efforts pour travailler plus efficacement.

Dans l'optique où on laisse l'entreprise négocier les salaires avec l'employé les entreprises qui négocient bien les salaires, pour qu'ils soient adaptés à leur rentabilité vont y gagner. Mais si l'entreprise a intérêt à mettre un salaire faible sur les employés fragiles pourtant efficace, et ça c'est injuste. L'employé qui vient d'être embauché et qui n'a pas d'argent pour chercher un autre travail, on pourra le prendre en étaux financièrement. Ou l'employé à vouloir être gentil pour ne pas peser trop sur l'entreprise, l'entreprise pourra profiter de sa gentillesse, et lui fixer un salaire extra faible.

On peut du coup se demander si certaines entreprises ne font pas des injustices avec ceux qui ont du mal à négocier. D’un autre coté, agir ainsi fait passer les patrons pour des monstres et pourri l’ambiance dans l’entreprise, donc fait perdre à l’entreprise. Encore une fois, il est difficile comme ça de savoir si c'est un phénomène répandu ou non. Il faudrait enquêter longuement en tirant au sort des employés dans des entreprises pour savoir.

Aussi sur internet, dans les médias, des actionnaires peuvent avoir des intérêts financiers à propager la rumeur que la viande c'est bien, c'est mal ou d'autres rumeurs qui vont jouer sur le cours des actions. Ainsi en achetant et revendant des actions, ils pourront faire de gros bénéfices.

Si les lois obligent les entreprises à être transparentes sur le lobbying ça risque d'être certains gros actionnaires qui organiseront le lobbying.

Je me demande si il y a une entente sur les prix des forfaits mobiles dans de nombreux pays, car les tarifs dans pas mal de pays sont exorbitants et il y a peu de concurrence, généralement pas plus de 4 concurrents. Je crois que ça a existé en France avant l'arrivée de Free.

Un élément très important à se souvenir de tout ça est que le PDG est placé par les actionnaires pour augmenter les bénéfices sur le court terme et augmenter la qualité de l'entreprise sur le long terme, pour que les actionnaires fassent de l'argent par ces bénéfices et puissent revendre leurs actions chères. Du coup, ça créer des écoles des PDG optimisés pour ces situations, et des écoles de PDG qui forment ainsi les PDG. Il serait intéressant d’aller se renseigner dans les écoles de PDG pour voir si effectivement on apprend ces coups tordus !Il faudrait empêcher l’apprentissage de ces coups tordus dans ces écoles, mais ça il faut le faire à l’échelle mondiale, car sinon, ce sera les pays qui forme aux coups tordus leur PDG qui feront gagner leurs entreprises à l’échelle mondiale.

Si, pour certaines fonctions de l'état, on les mets dans un tel système d'entreprise, il faut savoir que ça va s'optimiser pour l'augmentation des bénéfices. On peut s'imaginer ainsi qu'une entreprise d'électricité de taille nationale va organiser des pénuries pour augmenter les prix si géré par une entreprise. On peut s'imaginer que si les prisons sont gérées par des entreprises, elles risqueront de favoriser que si tôt dehors, les anciens prisonniers retombent dans la délinquance (je me demande si ce n'est pas ce qui se déroule dans certains états des USA), les prisons ne faisant pas ainsi feront faillite. Il y a plein d'effet pervers à faire gérer des fonctions de l'état par des entreprises.

Si on fait construire et gérer un hôpital par l'état avec les médecins et employés gérés par l’état, l'entreprise qui va vendre ce service va se débrouiller pour que le contrat qui le lie à l'état soit totalement en faveur de l'entreprise. Je crois que c'est qui est arrivé à l’hôpital de Corbeil à coté d’Évry avec une armée d'avocat. Il faudrait enquêter pour savoir.

A contrario, quand on fait gérer par l’état on remarque parfois une lourdeur. Je pense qu’en mettant des médias qui enquêtent sur ces lourdeurs pour prendre les bonnes décisions, on doit réussir à améliorer le problème. Donc je pense que bien souvent, pour les fonctions de l’état, il faudrait que ce soit l’état qui gère avec des enquêteurs, des journalistes, tirés au sort qui cherchent à résoudre les problèmes.

Les entreprises qui survivent le plus sont aussi celles qui sont discrètes sur leurs mauvaises actions, c'est pour ça que ça se voit pas si ça existe réellement comme je le suspecte.

Alors comment faire pour empêcher que les entreprises nous cachent des mauvaises actions ?

Je pense qu'il faut faire ainsi: garder à l'esprit, que par filtre, les entreprises agissent d'abord pour leur intérêt, même si souvent il faut aller dans l’intérêt général pour aller dans l’intérêt de l'entreprise. C'est pourquoi il faut une surveillance supérieure de l'état sur les entreprises: pour s'assurer que celles ci ne fassent que des choses dans l’intérêt général.

Déjà, ça serait un vrai plus pour limiter le problème de ces entreprises. Malgré cela, ceux qui arrivent tout de même à trichoter (tricher un petit peu) finiront par y gagner plus. Il faudrait vraiment punir fort ceux qui trouvent des coups tordus pour gagner plus et ça même si ça n'est pas explicitement décrit dans la loi.

Je vous explique comment faire: il faut une loi qui punissent les nouveaux coups tordus qui ne vont pas dans l’intérêt général! le soucis est de réussir à choisir judicieusement à partir de quand on considère qu'une chose est un coup tordu ou non. Est ce que le marketing qui nous impose la vente de voiture de luxe si on ne veut pas paraître ringard fait parti des actions néfastes des entreprises ou non? Ce n'est qu'un exemple de questionnement si une action est néfaste ou non!

Je pense que c'est d'abord les PDG qui fabriquent ces coups tordus, car c'est eux, pour leur carrière dans leur future entreprises, qui sont les premiers gagnant à faire ce genre de choses. Je veux dire que si ils arrivent à faire de meilleurs bénéfices à leur entreprises en agissant avec ces coups tordus, ils auront une bonne réputation dans le milieu des actionnaires. Les actionnaires choisissent le salaire du PDG du coup c'est dans l’intérêt des PDG de faire ainsi. Aussi ce sont les actionnaires qui choisissent quel PDG va diriger leur entreprise. C'est pour ça que si le PDG veut progresser et devenir PDG d'une très grosse entreprise il doit faire tout en son pouvoir pour améliorer la situation financière de l’entreprise actuelle, y compris par des coups tordus. Comme c'est sûrement le PDG qui initie les coups tordus, c'est lui qui doit être puni si il en fait. Pour cela, je suggère qu'on lui mette un malus sur le dos si on détecte qu'il fait ces coups tordus illégaux et que chaque entreprise qui l'embauche par la suite doive payer une certain malus chaque année. Une telle mesure bloquerait vraiment les mauvais PDG, là où les autres mesures ne feraient que ralentir le phénomène de pourrissement des entreprises par les coups tordus. Il faut le faire sinon ça va empirer progressivement, et je crois que ça a déjà franchement pas mal empiré.

Est-on dans une situation encore pire ?

Parfois je me pose cette question, est ce que les puissantes entreprises auraient pris le contrôle de l'état? Il y aurait des cabinets de lobbyings, qui auraient une influence sur les parlementaires et peut être bien sur des gens dans les gouvernements. Je ne sais pas si c'est le cas où non, mais ça pose question. Je sais que les lobbyistes sont en contact avec les députés européens, mais est ce que pour autant ces députés suivent à la lettre ce qu’ils proposent ?

Il se pourrait que les services secrets d'autres pays aient vraiment pris le contrôle de la situation. Je pense particulièrement aux États-unis.

Est ce qu'il arrive que des entreprises se liguent pour détruire d'autres entreprises ou agir mal?

Le fait que beaucoup d'entreprises sont gérées par Black Rock, une énorme société de gestion d'actif (ils gèrent les actions des actionnaires à leur place si j’ai bien compris) pourrait permettre de créer plus facilement ces alliances. Ceux qui gèrent les actions pourraient faire passer le message au PDG de chaque entreprise de se coordonner comme BlackRock le désire, dans l’intérêt de leur groupe d'entreprise. BlackRock gère 15 000 milliards de dollars d'actions. Encore une fois je ne saurai répondre à cette question mais on est en droit de se la poser.

Certains médias font croire que ces phénomènes existent. Je me méfie de ces médias car ils ont pour intérêt de faire de l’audience et donc de raconter ce qui fait de l’audience : que les lobbyistes ont forcément pris le contrôle.

Si on attaque les lobbys de toutes part, il y a le risque qu'ils piratent la démocratie en plaçant leur propre députés et autres (si ce n'est déjà le cas!). Si il y a des éléments qui font penser que c’est le cas, il faudrait permettre aux services secrets d’enquêter sur les députés pour voir si ils sont lobbyiste et documenter cela pour les autres députés. Éventuellement si trop de députés sont lobbyistes, il faudrait leur interdire d’être député. Il faut aussi que dans les partis politiques soient choisis démocratiquement les personnes qui vont se présenter comme candidat député, ce qui n’a pas été le cas dans la république en marche, puisque c’est l’équipe dirigeante de la république en marche qui les a choisi.

Des solutions

Je propose 2 types de solutions à mener en parallèle face au problèmes de ces entreprises:

• Garder les entreprises actuelles et leur imposer une transparence pour qu'on surveille ces mauvais coups et qu'on les empêche par la loi. Il faut le faire principalement dans les domaines où la concurrence oblige à mal se comporter pour survivre. Il faut s'assurer de faire des bonnes lois qui bloquent les coups tordus sans pour autant être d'une grande lourdeur. Et il faudra le faire progressivement à l’échelle mondiale, ce que j’explique dans le chapitre : « Solution aux tensions entre pays, à la guerre économique, aux coups tordus des entreprises à l'échelle mondiale ».

• Créer un système alternatif à l'entreprise qui s'installera en plus des entreprises. Ses avantages seraient multiples: éviter de rémunérer des actionnaires qui ne travaillent pas, innover mieux que les entreprises, permettre aux petits entrepreneurs de pouvoir entreprendre en grand si l'idée vaut le coût, et mettre en place dans ces systèmes un mode de travail humain et évitant les coups tordus.

Ces deux solutions vont correspondre aux deux prochains chapitres.

Surveiller et corriger les entreprises

Dans ce chapitre, je fais une synthèse: À chaque type de problème qu'apporte le capitalisme, sa solution. Une des solutions serait d'instaurer la transparence dans les entreprises, sur ce qui ne posent pas de problèmes de secrets industriels.

Il faut vraiment faire un système qui étudie les mauvais coups bas des entreprises. Il faut d’abord faire remonter l'information comme je l'ai expliqué précédemment: mettre un numéro de téléphone où l'on dénonce ces méfaits. J'ai vu qu'en France un numéro pour les lanceurs d'alerte existe, il faut en faire la promotion, en parler dans les médias et surtout dire qu'on ne va pas forcément punir l'entreprise concernée, mais qu'on va mettre des lois pour améliorer la situation. Il faudrait aussi informer par un papier de ce numéro le nouvel employé lors de la prise d'un emploie. Ou du moins qu'on le donne qu'à une proportion des nouveaux employés pour éviter que beaucoup trop de gens dénoncent ces choses et que le service soit débordé. Il faut que ces coups bas ainsi détectés remontent aux parlementaires. Les lanceurs d’alertes ont parfois peur et parfois pas le temps de témoigner. On pourrait rémunérer les lanceurs d’alerte par un tribunal ponctionnant à l’entreprise si l’alerte était justifiée, ça les inciterait vraiment à témoigner car il faut parfois un investissement de plusieurs mois pour réussir à bien alerter.

Si après enquête, on voit qu'il y a nombreux coups tordus qui sont rependus dans les entreprises, il faut plus s'autoriser à mettre des gens qui vont enquêter dans les entreprises, des personnes de la justice et des journalistes tirés aux sorts qui pourraient faire témoigner les anciens employés, tout en gardant leur anonymat.

Un soucis est que les entreprises peuvent faire des contrats de travail avec l’employé qui vont lui interdire de témoigner des problèmes à la justice et éventuellement aux parlementaires. Apparemment ça avait été le cas pour un ancien journaliste de Canal + après que Bolloré ait pris le pouvoir. Il faut interdire de telles clauses. On le voit dans la vidéo : « Autorisation de la diffusion sur la TNT : Jean-Baptiste Rivoire, ancien rédacteur en chef sur Canal + »

J'adore les maths, je pense que j'aurais pu devenir mathématicien.

Ici j’essaie de faire un travail de mathématicien, c'est à dire trouver des phénomènes similaires dans des situations qui paraissent très différentes et d’y appliquer la même solution.

Par exemple il y a le même problème de tromperie du client quand on manipule les médecins pour qu'ils vendent notre médicament, que lorsque on ment sur les qualité de la nourriture qu'on vend, ou sur les qualités d'une voiture qu'on vend. Face à ce même problème, il y a une même solution: Bien informer de la qualité des produits, faire comme dans les anciens magazines, des comparatifs mais s'assurer qu'ils sont indépendants!

En particulier pour les médicaments ça ne doit pas être les labos pharmaceutiques qui estiment l’intérêt des médicaments car ils ont mille et une astuces pour faire croire au maximum que leur traitement est génial, même si c’est contrôlé comme aujourd’hui. Aussi les gens qui font la promotions des médicaments auprès des médecins ne doivent pas être des gens du labo pharmaceutique car ils vont trouver tout les argumentes en faveur de prendre le médicament et vont complètement oublier tout argument contre, à moins qu'il soit trop flagrant! En effet le médecin ne se rendra pas forcément compte des mauvais effets secondaires si ils sont sur le long terme et qu'il a assez peu de patient concernés.

Pour écrire ce chapitre je me suis basé beaucoup sur l’idée assez parano que la sélection des entreprises va forcément amener les entreprises survivantes à mal se comporter. C’est une vision qui pose problème car elle incite à mettre des contrôles absolument partout, mais en même temps il y a sûrement un peu de vraie dans cette vision. Il faudrait lutter d’abord contre les problèmes les plus lourds, et peut être abandonner le contrôle des mauvais coups les plus légers ! A la fin du chapitre, dans la conclusion, je fais une synthèse de cette problématique.

Aussi il faut interdire les coups tordus des entreprises quand cette entreprises est en compétition avec des entreprises dont on interdit les coups tordus. Il faut interdire les coups tordus sur le territoire nationale, les autoriser à l’étranger, puis faire des accords avec les autres pays et les autres blocs pour limiter s’accorder sur ce problème.

Voici le types de problèmes dont j'essaie de trouver des solutions:

• Pour l'entente sur les prix, pour l’obsolescence programmée et l'entente sur l'obsolescence programmée.

Il faut s'autoriser à surveiller l'entreprise de l'intérieur, il faut aussi voir les marges des entreprises: si plusieurs entreprises concurrentes font de grosses marges, il y a anguille sous roche. Il faut pas hésiter à sanctionner.

• Lutter contre les monopoles.

Il faut créer des lois qui détectent ces monopoles, qui les empêchent ou qui prend les bénéfices excédentaires de ces monopoles. Il y a plusieurs soucis à empêcher les monopoles: si des gens investissent dans une entreprise c'est qu'ils attendent en retour de l'argent, si on empêche de gagner de l'argent aux actionnaires, c'est vrai qu'il risque de ne plus y avoir d'investissements dans le pays où on fait ces lois, car les riches n'auront plus d’intérêt à investir. C'est un problème: soit on permet les monopoles, les bénéfices importants pour permettre l'investissement, mais on créé des injustices puisque surtout les plus riches peuvent investir et gagner de l'argent sans rien faire. Soit on empêche les bénéfices importants, mais alors il n'y a plus d'investissement dans des technologies qui pourraient être utiles (par exemple contre le réchauffement climatique) et on n'exporte de moins en moins et notre pays appauvri. La solution, je la propose au chapitre suivant, ce sont les parcelles d'état, un système intermédiaire entre entreprise et état qui s'installerait en parallèle des entreprises permettant des investissements utiles sans que cela rapporte à des privilégiés. À partir du moment où l'on empêche de faire des bénéfices quand il y a monopole, les entreprises n'auront plus intérêt à créer des produits dont on ne peut se passer, qui ne sont compatibles qu'avec les même produits de la marque, car de telles pratiques seraient punies. Et ça c'est tant mieux, car ça va dans l’intérêt du consommateur qui est libre de choisir les solutions les mieux pour lui.

• Les problèmes liés à la sur exploitation des employés et l'abus sur la négociations des salaires. pour ça il faudrait peut-être que la gestion du personnel soit gérée extérieurement. Que le droit de virer une personne et la surveillance si les chefs maltraitent leurs employés soit faite par des gens indépendants. Que le salaire soit négocié par ces gens indépendants. Il faut bien-sur que ces gens qui surveillent ça comprennent que les employés doivent obéir aux ordres, mais sans d'abus des chefs. Ainsi il n'y aura pas d'entreprise qui vont y gagner en surexploitant leurs employés, ni en virant ceux qui sont fragiles ou en négociant un salaire faible à ceux qui savent pas négocier. Il ne faudrait peut être pas installer cela dans toutes les entreprises, mais ça reste une piste.

Je crois qu'il y a un réel problème d'injustice des gens qui savent pas négocier leur salaire ainsi que beaucoup de maltraitance. Même si c'est loin d'être toutes les entreprises, ça existe.

Un système plus léger serait de mettre des enquêteurs de l’état (des gens tirés au sort pour s'assurer de leur indépendances) dans ces entreprises quand une demande est faite par un de ces employés. Ces gens qui enquêtent auraient le droit de s'introduire dans l'entreprise et de questionner les gens pour savoir. Puis, avec un système juste, ils pourraient rétrograder les dirigeants si il s'avère que par plusieurs enquêtes successives, ceux là abusent. Ils pourraient aussi témoigner à la justice si les faits sont graves. Ça risquerait de faire légèrement diminuer la performance des entreprises dans un premier temps, car la pression serait plus faible, mais dans un second temps, si ça permet la bonne entente dans l'entreprise en virant les chefs qui maltraitent ça augmenterait sûrement les performances des entreprises. Encore une autre solution beaucoup plus simple serait que les médecins puissent plus facilement mettre en arrêt maladie les personnes en burn-out, l’entreprise aura à y perdre à mettre trop de pressions sur les employés.Une chose à faire avant de faire une telle loi, serait de mesurer de la gravité de la situation par des études et l'analyse d'anciennes études, pour savoir si oui ou non c'est répandu.

• Dumping: Il faut écouter les concurrents petits et surveiller en interne avec la possibilité que la justice mette des contraintes sur les prix. Si on ne fait pas ça, ce sont les plus grosses entreprises qui gagneront et seuls leurs actionnaires gagneront de l'argent, il n'y aura pas de place aux petits et c'est injuste et ça empêche l'innovation.

• Pour le fait contraindre les clients à rester sur un produit :

Il faut faire des lois qui facilitent la documentation pour créer des produits concurrents et interdire les initiatives qui font ça volontairement. Si le PDG ordonnent de faire cela, il doit être puni.

• Les problèmes liés aux contrats tordus que peuvent faire les entreprises avec leurs petits partenaires. Contre ça, il me parait difficile de trouver des solutions, à part créer une réglementation qui peut s'appliquer à certains contrats si les deux partis du contrats le décide (si les deux entreprises le décident) limitant les dégâts injustes. Si jamais une telle réglementation ne convient pas aux deux entreprises, on peut faire un contrat hors cette règle. Il pourrait être aussi documenté sur un site, la liste des actions en justice que l'entreprise avec lequel on va faire un contrat a eu les dernières années, voir même il serait obligatoire de donner un tel document lors de la négociation d'un contrat entre deux entreprises ou un document qui liste les critiques des autres entreprises à son égards suite à des contrats. Ainsi, l'entreprise pourra se rendre compte si l'entreprise en question est procédurière et assassine les petits!

• Pour la pollution, il faut contrôler les entreprises potentiellement polluantes.

• Pour la publicité, il faudrait permettre aux gens de ne pas trop y être exposer, en particulier en mettant en place un système alternatif au système Android, en proposant des alternatifs à Facebook et Youtube, TikTok qui se baseraient sur leurs contenus tout en ayant un algorithme plus avantageux. En ayant une partie de l'information gérée par des personnes tirées au sort indépendantes comme j'expliquerai dans le chapitre sur les médias. Ces infos ne contiendraient pas de publicités et débusqueraient les bêtises de certains produits de manière rigoureuses.

Aujourd'hui, par exemple, il est difficile de savoir si la voiture électrique est une bonne chose ou non pour la pollution, pourtant si on enquêtait de manière rigoureuse sur les procédé de fabrication de la voiture, de l’électricité, du pétrole etc, on aurait des réponses plus claires. Idem pour le nucléaire et le renouvelable. Il faut des enquêtes qui éclairent les gens sur les vraies qualités et défauts des produits. Sur internet on trouve des personnes qui ont fait des enquêtes, je pense à la chaîne « osons causer » qui ont repris des documents officiels de chercheurs pour estimer le mieux entre le nucléaire et le renouvelable, c’est la vidéo : « Nucléaire VS 100 % renouvelable : ce qu’il faut savoir pour choisir », mais il faut creuser pour savoir, c’est pas idéal.

• Pour les mauvaises actions qui consistent à faire croire que le produit de l’entreprise est génial (comme je crois que ça existe dans le domaine du médicament), on pourrait créer des instituts réellement indépendants pour estimer l’intérêt du médicament ou du produit.

Pour faire un institut réellement indépendant, je ne vois qu’une solution:

Tirer au sort parmi les fonctionnaires, les personnes qui assureront cette tache. Il existe des moyens de tirer au sort qui minimisent le risque de tricherie, j’expliquerai cela dans le chapitre : « tirage au sort ». Ainsi on s'assure que ce ne sont pas des gens choisis par les dirigeants et donc en faveur de tel ou tel produit. Également pour éviter d’avoir des gens biaisés petit à petit, on pourra remplacer progressivement ces gens tout les 15 ans.

L’information de qualité du médicament ou du produit serait alors donné aux personnes concernées. Ça peut être les médecins ou les consommateurs.

On peut aussi légèrement récompenser les entreprises qui n’abusent pas. Un moyen simple est efficace pour ça est de mettre une personne de la justice avec le PDG et les personnels proches du PDG en permanence dans les entreprises qui le désirent. On récompenserait financièrement à hauteur de 1 % du chiffre d’affaire les entreprises qui se comportent bien pour qu’elle puisse mieux survivre à la concurrence de celles qui se comportent mal. Comme c’est le PDG qui donne les ordres d’abus à mon avis, cette personne de la justice pourrait savoir si il y a ou non des abus. Les entreprises qui n’abusent pas seraient alors récompensées. Il faudrait punir fortement les PDG qui utilisent ce système et font passer un ordre de coups tordus de manière discrète face à cette personne de la justice. Il y a, je crois d’autres mécanismes qui existent pour récompenser les entreprises qui se comportent bien, il faut faire connaître ces mécanismes aux entreprises.

Toutes ces mesures permettraient que des PDG de meilleurs volontés, plus humains prennent le contrôlent. Et non que les mauvais gagnent. Ceux faisant de mauvais coups bloqués par ces mesures ne seraient pas promus par les actionnaires car l'entreprise n'y gagnerait pas.

Il y a un danger si les bons PDG, plus performants sur le plan humain et sur le plan de l'innovation gagnent, c'est le danger de la technologie. Je pense qu'un système plus humain où il y a une meilleure création et circulation des informations sur la sciences et la technologie va réellement amener à la singularité: un état où l'intelligence artificielle arrive à prendre le contrôle. Pour ça il faudrait trouver des solutions.

Comme pour tout les moyens de contrôle, il faut s'assurer qu'il n'y a pas de corruption (que les entreprises ne payent pas les contrôleurs pour ne pas subir de contrôle). Un bon moyen de faire est de tirer au sorts les gens qui contrôlent et qu'il y ait plusieurs personnes qui contrôlent en même temps une entreprise.

Je donnerai dans mon chapitre sur les labos pharmaceutiques les astuces qu'on peut utiliser pour lutter contre les lobbyistes. Mais déjà faire un système de médias, d'informations sains, avec des gens tirés au sort dans la population ou dans l'état pour enquêter et rétablir au mieux la vérité va sûrement permettre de lutter contre la désinformation des lobbyistes et permettre de mieux choisir ses produits et médicaments.

Si il y a des gens vraiment mauvais à des postes élevés d'entreprises, il faut les virer et les surveiller car, à ces postes là, ils ont un vrai pouvoir néfastes.

Si ce livre se fait connaître et atteint les députés, il faut absolument qu'ils utilisent des moyens d’enquête pour savoir si oui ou non, comme je le crois, ces gens mauvais qui prennent le pouvoir est une menace. Un article de La tribune.fr se basant sur une étude mettait en évidence que 20% des patron auraient des traits psychopathiques. Le monde reprend cette étude en y mettant des nuance, mais avoue qu’ils sont en nombre supérieur à la moyenne.

Comment mettre en place un système qui légifère bien sur les entreprises et sur les parcelles d'états (une solution que je propose au chapitre suivant similaire aux entreprises)? Il faudrait que ce système de journalistes que je proposerai dans mon chapitre sur les médias enquête sur les problèmes dans les entreprises. Il faut aussi que les députés aillent poser des questions aux employés, pris au hasard dans des entreprises prises au hasard. Que ce nombre d'employés soit assez élevé, genre 30 employés quand on s'intéresse à une problématique. Que des employés qui ont quitté leur travail pour diverses raisons soient aussi questionnés car eux ont parfois conscience des mauvaises pratiques. Qu'on questionne absolument les PDG pour savoir si c'est tenable financièrement de changer les lois pour éviter ces dérives. C'est ainsi que les députés devraient mener les enquêtes. Il faut que des juges aident les députés à faire les lois, car ils savent vraiment comment est appliquée la loi.

Il faut quand même garder une grande liberté d'innovation dans les entreprises, et réglementer après qu'on soit sûr qu'un effet pervers existe et pose problème en ayant enquêté. Dans un cas particulier, il faut légiférer avant, c'est contre les grands dangers de la technologie, la singularité, etc., je ferais un chapitre dessus. Il faudrait un institut mondial pour gérer ces problèmes. Il faut des gens qui estiment les dangers futurs, les scénarios futurs pour empêcher les mauvaises choses.

Il faut permettre et pousser les entrepreneurs et les votants à faire remonter la possibilité d'inventions dangereuses aux députés et à cette institution. Le soucis est que ces entrepreneurs et les votants risquent d'être surtout des gens pro-technologie, il faudra aller chercher des scientifiques qui peuvent avoir peur de certains points de la technologie parmi les gens qui ont abandonné ces fonctions de votant, de scientifique ou gérant, pour savoir si il y a des dangers à la technologie.

Un des facteurs qui provoque qu’une entreprise va mal se comporter est que parfois ceux qui se comportent mal sont plus promus au sein de l’entreprise, si tel est le cas, il faudrait virer les tirants envers les subordonnés de leur poste. Par exemple les subordonnés d’un chef que ce soit dans les entreprises ou l'état, en votant, à plus de 60% pourraient virer le chef, sauf le PDG toujours élu par les actionnaires. Des gens qui maltraitent les employés subordonnés doivent partir. On créerait ainsi un système de vote où si un subordonné le désir on organise un vote des subordonnés d'un chef, la consigne de vote serait la suivante: « Vous devez voter positifs si vous avez vu votre chefs se comporter mal à plusieurs reprises . Il ne s'agit pas de voter si il fait bien ou non son travail, vous devez choisir si il se comporte mal de manière récurrente. Appuyez vous uniquement sur ce que vous avez vu et non les rumeurs qui circulent, car celles ci peuvent être faussées par des ennemis. » Ça permettrait de limiter la promotion des mauvais au pouvoir. Aussi, à la demande des employés

des enquêteurs pourraient venir surveiller le coté tirant des chefs, pour les empêcher d’agir ainsi que ce soit en les rétrogradant, en les virant, ou avec leur accord, en leur faisant consulter des soignants.

Mettre en place les parcelles d'états, système hybride entre l'état et les entreprises

L'idée serait de mettre en place, en plus des entreprises, un système intermédiaire entre l'entreprise et l'état que j’appelle parcelles d'état. Ils seraient plus surveillés dans leurs comportements néfastes.

Tout ce qui est néfaste à la population, tout ce qui n'est pas dans l’intérêt général, il faut le bloquer dans ces parcelles d'état. Pour ça, soit il faut limiter ce blocage pour qu’elles restent rentables, soit il faut les subventionner très légèrement.

• Ici j'explique en quoi le système d'entreprise qui existe est injuste, inefficace, pas idéal.

Il est injuste car c'est les actionnaires déjà riches qui gagnent en faisant rien.

Il est injuste car les entrepreneurs qui peuvent entreprendre sont seulement ceux déjà riches.

Il est inefficace pour la même raison: seuls les entrepreneurs déjà riches peuvent entreprendre, alors qu'il y a énormément de personnes avec des idées et de la motivation. Sinon l'entrepreneur non riche peut passer par un business angel (un investisseur millionnaire) mais dans ce cas, c'est injuste car celui qui gagne l'argent n'est pas celui qui a travaillé dur et a eu l'idée, mais le business angel. Souvent l'entrepreneur prêt à agir pour le bien commun refusera une telle démarche de passer par business angel pour des raisons morales.

Il est inefficace car ce sont des gens qui ont réussi à faire des monopoles et pas toujours des choses utiles qui peuvent investir (car comme je l’ai montré surtout les entreprises qui sont des monopoles suivant ma définition font des bénéfices), et donc ces gens sont plus susceptibles de faire des monopoles que des choses utiles.

Il est donc injuste car il enrichit les plus riches, et laisse de coté les plus pauvres et inefficace car ne permet pas les bonnes idées d'être investis.

Pour revenir sur l’idée que surtout les monopoles font des bénéfices : quand il n'y a pas de concurrence, quand il y a une forme de monopole suivant ma précédente définition, alors l'entreprise qui vend son produit peut faire une marge au dessus du coût de fabrication car les clients n'iront pas voir la concurrence. Et ça c'est injuste car c'est une rente permanente pour les actionnaires. Et dans pas mal de cas, même avec un gros investissement ça ne sert à rien d'aller concurrencer une entreprise qui est un monopole, car après elle baissera les prix un concurrent apparaît, et l'investissement sera inutile.

Par exemple personne ne va aller concurrencer YouTube, ou Google, car il faut un investissement colossal pour arriver à leur niveau, et si l'entreprise y arrive, il y aura une concurrence, qui obligera Google et ce nouveau concurrent à avoir des prix serrés, ce qui fera que ce nouveau concurrent ne sera pas rentable face à son investissement. C'est en ça que Google ou pleins d'autres entreprises ne peuvent avoir de concurrents.

Et seules les situations de monopoles suivant ma définition, et la baisse du coup de production peuvent permettre une grande marge. Donc ce sont surtout les gens qui créent ces monopoles qui peuvent investir.

Pour moi même me sentir être ingénieux, je crois qui il y a des idées pour créer des voitures qui polluent moins, créer des meilleurs isolants thermiques de maison, des moyens de productions qui limitent les pertes d’énergie, ou des méthodes pour mieux soigner les gens ! En réalité il y a sûrement beaucoup de gens qui ont de telles idées qui mériteraient vraiment qu’on mette de l’argent dessus. Mais si on est une de ces personnes on ne veut pas travailler sur un projet qui va enrichir un mec déjà riche comme Crésus. En effet vu que seul une personne richissime qui peut spéculer sur notre projet.

Ce système d'entreprise est dangereux, néfaste, et injuste car il sélectionne les entreprises qui se comportent mal quand ça rapporte (même si ça sélectionne aussi celles qui se comportent bien quand ça rapporte).

Donc ce système d'entreprise, par tout ces points est mauvais!

Une note importante est que pour l’instant, à l’échelle internationale, on a besoin d’avoir des entreprises qui sont des formes de monopoles pour récupérer un peu d’argent, la France étant en déficit commercial depuis 35 ans. Par exemple LVMH qui fait une bonne marge car les gens ne vont pas voir ailleurs, permet d’enrichir un peu les français et d’éviter qu’ils soient trop mal financièrement. A noter que le PDG de LVMH, Bernard Arnault est devenu très riches car il possède ces entreprises, ce n’est pas de l’argent qu’il dépense donc ça n’est pas trop grave pour la diminution du pouvoir d’achat des autres. Aussi il ne faut mieux pas lui prendre cet argent pour le donner aux plus pauvres, car il faudrait vendre ses entreprises à d’autres actionnaires, parfois d’autres pays. Certes ça ferait un revenu temporaires aux plus pauvres, mais ça ferait déménager ces entreprises ailleurs, diminuant encore la pauvreté de la France. Mon système de parcelles d’état permet que des formes d’entreprises rapportant à la France se créent sans pour autant enrichir des actionnaires injustement.

• Comment ça se passerait étape par étape

Des gens proposeraient des idées de projets, que ce soit des inventions technologiques ou des commerces, des restaurants etc..

L'idée c'est que l'état déciderait de financer suivant les conseils d'universitaires d’abord et suivant les conseils de gens qui se proposent. Un système de vote permettrait de choisir les initiatives qui seront utiles, marcheront bien, et qui seront financées. Ces projets de parcelles d’état auraient des finances à auteur du nombre de votes qu’ils ont reçu. Ça évite que des actionnaires rentiers profitent de la situation en s'enrichissant sur les employés. Ces universitaires et ces gens ne gagneraient pas plus d’argent que cela, une somme juste qui correspond à leur travail . Contrairement aux actionnaires, ils ne deviendraient pas rentier.

Cet argent avec lequel ils investiraient n'appartiendrait pas à eux même mais à l'état. Évidemment au début ces gens ne pourraient choisir d'investir que des petites sommes.

Ceux qui choisissent d’investir dans les bons projets, auraient plus de poids par la suite pour investir dans d’autres projets. Il y aurait un système qui vérifierait à quel point les parcelles d'états lancées ont été utiles plusieurs années après leur début (d'abord basé sur le nombre de ventes et l'argent des ventes, pondéré par l'utilité du produit pour les gens, puis le bon comportement envers les employés). Puis ceux qui ont choisi les bons investissements auront une plus grande force de vote par la suite. Hors de question de récompenser ceux qui ont voté pour financer les vendeurs de cigarettes par exemple, non plus un système d'exploitation de téléphone portable qui est fait pour rendre accro au téléphone. L'utilité doit être estimée d'abord en fonction du chiffre d'affaires plutôt que des bénéfices car il ne faut pas financer des projets qui ne marchent pas.

Plus il y a de votes avec un poids lourd, plus le projet serait financé.

Si l'initiative d'une personne présentant un projet est financé, on donnerait l'argent à ce gérant sur un compte qu'il gérerait pour financer tout.

Un peu comme une entreprise, la parcelle d'état vivrait principalement de ses ventes et auraient parfois une petite aide financière qui leur permet d'être en concurrence face aux autres entreprises qui y gagnent parfois en abusant. Le salaire du gérant doit être plafonné, il agit dans l’intérêt général, les gens qui agissent dans l’intérêt général n'ont pas besoin de salaires de dingues, on ne se prive donc aucunement des meilleurs en plafonnant le salaire. Des gens de l’état tirés au sort feraient des contrôles autant qu'ils veulent en faisant appliquer une loi un peu plus sévère sur certains points. Il faudra bien penser les lois, qu'elles laissent une liberté importante et qu'on légifère uniquement si on est sûr qu'il y a un problème, il faut aussi vérifier après coup que la loi est efficace et pas trop contraignante. Le contrôle des mauvaises actions serait plus amical que ce qui est fait avec les entreprises : comme ceux qui dirigent les parcelles d’états n’ont pas de pression d’actionnaires, ils seront plus près à respecter les règles dictées par des contrôleurs, donc ça minimise la quantité de contrôle à faire.

La parcelle d’état résout les problèmes d’inefficacité cité ci dessus et d’injustice d’enrichissement à l’infini des actionnaires : les faits que les gens qui ont des idées ne veulent pas être financés par des business angel car c’est injuste, et le fait que les actionnaires sont des rentiers, le fait aussi qu’est évalué l’efficacité d’une entreprise sur ce qui rapporte et non sur son intérêt à la population ce qui favorise parfois dans les entreprise les mauvais comportements.

En effet les parcelles d'états y perdent financièrement à bien se comporter, mais font gagner à la communauté à bien se comporter. C'est ainsi sur tout les points que j'ai cité au précédent chapitre.

Un autre avantage est qu'il n'y a pas ce phénomène de filtre du PDG (l'idée que les PDG des grosses entreprises ont pu être choisi parce qu'ils ont été bénéficiaires dans d'autres entreprises en se comportant mal).

Un ami me disait qu'il faut pouvoir entreprendre pour résoudre les problèmes, et je suis d'accord avec lui. L'avantage des entreprises et de la liberté d'entreprendre c'est qu'on est payé ce qu'on fabrique, du coup on fabrique des trucs qui, à première vue, ont forcément une utilité. Si on laisse la gestion par l'état, il y a le risque de faire plein de trucs inutiles. Ma proposition de systèmes avec ces parcelles d'état permet à la fois de faire de l'innovation utile, éviter la promotion de coups tordus et empêcher l’enrichissement injuste des actionnaires. Dans la majorité des cas, Il ne faut pas pourvoir être payé à faire une action inutile c'est à dire une action qui ne se vendra pas aux autres, sinon on jette l'argent et le temps travaillé par les fenêtres.

On pourrait penser que l’intérêt d'un produit est proportionnel à combien on est prêt à acheter un produit, donc la marge du vendeur augmente avec l'impacte positive avec le client qui mesure cette impacte, ainsi logiquement ça sélectionnerait les entreprises qui apportent un intérêt. D'une part comme je l'ai expliqué, il y a plein de coups tordus qui font que des mauvais comportements font gagner, d'autre part parfois le clients n'est pas enclin à payer alors que le produit mériterait qu'il paye, je pense en particulier à certains types d'informations utiles pour choisir un bien. Les parcelles d'états seraient financées principalement par leurs ventes. Mais dans de rares cas on pourrait financer des initiatives non rentables mais très utiles. Ce serait les gens qui estiment l'utilité des parcelles d'états qui pourraient choisir de laisser un financement. Si il s'agit de financer des recherches scientifiques, on cherche à savoir toutes les impactes positives issues de cette recherche. En effet, une entreprise n’a pas intérêt à trouver le traitement de l’autisme si ce n’est pas un médicament qui rapporte des l’argent, ou une découverte qui n’a pas d’implication directe, mais très indirecte comme la découverte de l’ADN. La parcelle d’état aurait cet intérêt.

Il faut dans l'entreprise que personne n'ait intérêt à ce que l'entreprise fasse des coups tordus (du point de vu financier ou autre) qui rapportent de l'argent à l'entreprise. En effet les entreprises qui financent leurs employés qui font des coups tordus sont peut être responsables du lobbying de l’industrie pharmaceutique et d’autres industrie, car ça attire des gens se comportant suffisamment mal.

Par contre, je pense qu’on est obligé d’avoir des professionnels du marketing. Je trouve qu’une partie du Marketing, qui veut maximiser les ventes est immorale. Mais ça augmente, je crois, vraiment les ventes, du coup si elles entreprises qui sont en concurrence avec les parcelles d’état le font, il faut que les parcelles d’état le fassent aussi. Il me paraît très difficile de légiférer sur le marketing. Peut être en aidant financièrement les entreprises qui font du marketing moral, sans mentir, sans humilier les gens qui ne consomment pas leur produit, sans rendre dépendant.

Plus les votants choisissent des projets qui auront un bon impact, plus ils auront des points leur permettant de décider de financer d'autres projets sans pour autant posséder l'argent.

On favoriserait ainsi des initiatives qui marchent bien, qui sont utiles.

Il faudrait des gens qui se proposent à gérer les parcelles d'état, à être président d'une parcelle d'état. Ce pourrait être la personne qui a suggéré le projet ou une autre. Ce gérant gérerait le budget et l'entreprise, ça pourrait être en totale transparence vis à vis de l'état et vis à vis du système de journalisme que je décrirai dans un chapitre plus loin. La parcelle d'état doit agir dans l’intérêt général, c'est pour ça qu'on doit se donner le droit de la contrôler. Ainsi si des coups tordus se mettent en place, on pourra les détecter. On pourra aussi détecter les coups tordus d'autres entreprises quand la parcelle d'état est en concurrence avec d'autres entreprises (le président de la parcelle d’état dénoncera cela). On pourrait un peu les récompenser pour cela.

Là aussi il peut y avoir des effets pervers de sélection de porteurs de projet dont on a l'impression que les projets sont des bons projets, mais qu'en réalité non, si ils arrivent à maquiller la réalité, mais je pense que ça sera plus rare et que ça évitera pas mal de problèmes.

Attention à un phénomène pervers avec ce système de gens qui votent pour choisir les initiatives de parcelles d'état: ceux qui votent vont vouloir garder secret leurs méthodes pour choisir les bonnes parcelles d'état. Il faut un système pour échanger ces méthodes pour choisir les parcelles d'état, qui récompense ceux qui votent qui partagent leurs méthodes. Aussi, il faut qu'un votant ait intérêt à partager sa bonne compréhension du système, par exemple si on limite l'investissement que chaque votant peut voter dans une parcelle d'état alors ça incite ce votant à persuader les autres en leur expliquant bien pourquoi voter pour telles parcelles d'états, surtout si il faut un budget conséquence pour la lancer.

Aussi pour les choix technologiques pas évidents, il faut faire d'une certaine marnière. Imaginons qu'un mec un peu fous mais génial trouve un moyen de créer des voitures qui consomment très peu. Si il est vraiment génial, certainement très peu de personnes et de scientifiques vont comprendre le sens de son invention, et ne vont pas y croire, même si son invention serait prête à marcher. Les gens risquent de voter contre. C'est pour ça d'une part qu'il faut uniquement pouvoir voter pour, et ne pas permettre de voter contre. Plus on a de vote pour, plus le budget est élevé. C'est aussi pour ça qu'il faudrait que les votants puissent avoir un long temps pour estimer si oui ou non la solution tient la route avec des enquêtes, des consultations de scientifiques, qu'il y ait des confrontations avec ceux d'accord, ceux pas d'accord avec des scientifiques à l'écoute et pas des trop têtus.

Ainsi on finance des projets d'abord utiles aux peuples et que ça ne pose pas problème si ils font peu de bénéfices dans un premier temps, ça permettra ainsi de résoudre plein de problèmes. Je pense qu'il y a réellement des solutions face à plein de problèmes. Par exemple les puits canadiens (un dispositifs sur les maisons) permettent de franchement réduire la consommation énergétiques des maisons. Un tel projet favorisant ces installations se mettrait en place plus facilement, limitant les rejets de CO2. Dans la santé, il y a aussi par mal d'exemples où si on investit sur les bonnes technologies ou études, on fera peut être bien des miracles.

Bien-sûr si l'état choisissait les gens qui votent pour financer les initiatives on n'aurait sûrement pas des gens performants pour cette tache. Donc il faut que ce soit un peu comme pour les entreprises où ceux qui choisissent le bon investissement puissent choisir à nouveau.

Pour les universitaires qui choisiraient au début les parcelles d’état à financer : c'est un peu à part ce que je dit là mais j'ai appris qu'en France ils sont parfois choisis par les anciens chefs universitaires, ci bien que de générations de professeurs universitaires en générations de professeurs universitaires on garde les même idées. Il faut changer cela, que ce soit plein de scientifiques différents qui choisissent l'universitaire chef, ça se fait ainsi aux États-unis.

Puis même les gens de la population pourraient voter si ils le désirent mais sans influencer l'investissement dans un premier temps, ils feraient un pari sur certaines parcelles d'état. Et si presque à chaque fois la personne parie sur des parcelles d'état qui se révèlent performantes et utiles, alors cette personne aura le droit de faire investir vraiment l'état. Tout à chacun pourrait participer à ces tests.

Ces gens qui voteraient pour décider de financer ou non les parcelles d'états, seraient, à partir du moment où ils sont un minimum efficaces dans leur choix, rémunérés d'autant plus qu'ils ont été utiles mais à un salaire plafonné à par exemple 5000€. Je souhaite plafonner car sinon les votants voudront garder leurs secrets pour bien choisir auprès des autres votants dans le but de gagner plus que les autres.

Il faudrait que ces entrepreneurs expliquent les points positifs et négatifs de leur inventions et qu'ils y perdent si ils donnent une impression faussée que ce soit lors de la présentation du projet à ceux qui votent, ou lors des contrôlés après.

• Il faudrait un centre d'aide entre parcelles d'états.

Un autre avantage est qu'on pourrait mettre en place un système de transfert de bons principes entre parcelles d'états, (parfois de technologies). Ce serait le gestionnaire de la parcelle d’état ou les employés qui viendraient se former ou chercher les bonnes idées dans ce centre. Ça permettrait que toutes les parcelles d'état puissent bénéficier d'une technologie top. Ça peut être utile par exemple pour la santé ou pour créer des voitures qui polluent peu ou bien d'autres choses. Il faudrait que ces idées soient publiques. Ça peut aussi être des idées sur la gestions des employés, sur les processus de vente, de fabrication etc. Si jamais on se rend compte qu'une de ces idées est mauvaise, a de mauvaises conséquence, on interdit de la divulguer par ce centre d’aide.

Un tel système pourrait aussi fonctionner entre les différentes institutions de l'état pour transférer les bonnes idées. Par exemple sur la pédagogie d'une fac de médecine à une autre.

C'est évidement bien plus efficace que le système d'entreprise ou les entreprises gardent de manière égoïste leurs astuces, leurs qualités.

Il y a un avantage pour le progrès technologique : ce système d'estimation de l’intérêt général d'un investissement permettrait entre autre d'investir sur des technologies qui ne sont pas très utiles financièrement pour l'entreprise qui la lance, mais le serait pour l'humanité si les autres entreprises l'utilisaient. Le système de brevet ne permet pas toujours cela.

• On pourrait mettre un système de médias sains comme je l’explique dans le chapitre sur les médias plus restreints, limités à la parcelle d’état qui feraient des petits reportages vidéo pour faire remonter les problèmes au chef.

• Pas trop de contraintes sur les parcelles d'état :

Il ne faut pas mettre trop de règles dans ces parcelles d'état sinon on va être complètement bloqué. Entre autre je pense qu'il faut faire des lois après que le problème existe réellement et rarement en prévention d'un problème hypothétique car très souvent on fait de mauvaises hypothèses sur le futur. La solution est que ceux qui font les règles soient modérés, que les députés soit modérés, qu'une partie soit tirés au sort dans la population. Il faut aussi préciser la mauvaise action qu’on veut punir par la loi, les juges, je crois bien, savent s’adapter quand il y a une ambiguïté. Il faut aussi qu'il y ait un savoir faire de comment faire de bonnes lois. J'en parlerai dans le chapitre sur le parlement.

Il faut que les députés à chaque quinquennat comprennent bien en quoi consiste ce système de parcelles d'état et ses avantages, question qu'ils ne le détruisent pas.

Dans les parcelles d'état il faut laisser une liberté de gérer au gérant comme au PDG avec juste comme je l'ai dit, plus de contrôles et plus de transparence.

• Dans certains cas, il faut que la parcelles d'état ou toute organisation puisse rémunérer énormément des prestations courtes! C'est le cas par exemple quand une personne a mis des années à comprendre des principes finalement assez simples à expliquer, mais que ces principes ont une importance colossale. C'est, je le crois, je l'espère, le cas avec les idées dans mon livre qui ont mis des années à ce que je les comprenne mais qui se transmettent assez rapidement. Après je crois aussi qu'il ne faut pas une rémunération de dingue, mais que ça permette à la personne qui a fait ces découvertes de vivre. Mon cas est particulier car je suis tellement passionné de plein de trucs qu'il m'est difficile de travailler sur un métier régulier.

• Éventuellement il faudrait que le gérant des parcelles d'état et les entreprises décident de suivre ou non des chartes. Et si ils décident de la respecter, d'une part il y a des contrôles de l'état pour vérifier si c'est bien respecté, et d'autre part il pourrait afficher en gros pour les clients que l'entreprise respecte cette charte, et enfin ils pourraient bénéficier d'une très légère aide financière pour combler le manque à gagner. Par exemple pour les supermarchés/parcelles d'état il pourrait y avoir une charte "diététique sur les gâteau", pour vendre des biscuits peu sucrés (en effet vendre uniquement des biscuits très sucrés et de plus en plus sucrés au fil des années, permet de rendre les gens dépendant au sucre et de vendre plus car ça leur ouvre l'appétit). Ou la charte anti-marketing-néfaste qui consiste à éviter les astuces marketing comme le fait de mettre des Chewing-gum et les autres trucs qui attirent l’œil des enfants devant les caisses et toutes ces autres astuces. Une bonne partie des clients choisiraient d'office ces supermarchés si il est indiqué en gros qu'ils suivent ces chartes ce qui pallie aussi au manque à gagner. Ça soulagerait nos vies de ces coups tordus et ça permettrait que ça ne soit pas ceux qui gèrent les entreprises et qui ont suffisamment peu de morale pour faire des coups tordus qui y gagnent et deviennent puissants.

Point important : je crois que l’intérêt de faire des mauvais coups est limités, qu’on y gagne que quelques pourcents de bénéfices en plus (je parle du bénéfice et non du chiffre d’affaire), mais que ces quelques pourcents de bénéfices en plus ont permis de sélectionner les entreprises se comportant mal sur certains points dors et déjà. Comme ce petit bénéfice en plus est très faible, subventionner les parcelles d’état qui ne font pas ces coups tordus pour qu’ils survivent à la concurrence de celles qui font ces coups tordus, ne coûterait pas si cher.

Le gros avantage de l'économie de marché c'est que les besoins indispensables se comblent bien vite. Et ça, ça arrive aussi parce que les métiers peu rentables sont peu payés malheureusement! et la où il y a des manques, c'est très payé. Ça pose d'une part un certain problème d'injustice et d'autres part c'est lié à un plus large problème: celui de la technologie qui finira par remplacer tout les métiers. Je parlerai de ces sujets dans le chapitre sur les injustices du au marché et sur les dangers de la technologie.

Pour faire un bon système il faut qu'il favorise les bonnes actions des entreprises, empêchent les mauvaises actions et amène une rémunération entre une rémunération proportionnelle à l'utilité du projet et une rémunération proportionnelle au temps de travail. Mon système devrait permettre de favoriser les bonnes actions, pour l'histoire de la rémunération proportionnelle au temps de travail, j'en discuterai dans le chapitre sur l'injustice du au marché.

Pour le marketing, on ne peut pas trop empêcher les parcelles d’états de le faire, car dans certains cas empêcher le marketing ou la fixation de prix assez élevé pour bien rémunérer les employés fait baisser le chiffre d’affaire énormément, et sur le long terme la parcelle d’état ou l’entreprise ne tiendra pas si la concurrence en face fait ces stratégies. Dans certains cas, je crois que le marketing ne fait pas tant vendre que ça (par exemple dans les supermarché où l’on met des bonbons devant les caisses et toutes ces stratégies), dans ce cas on peut empêcher le marketing et donner une petit subvention. Le mieux, est, avec l’accord de tous, de limiter le marketing et la publicité, si l’on trouve de manière commune que ça nous pourri trop la vie.

Des conclusions sur ce phénomène de sélection

Parfois quand je parle de ces idées aux gens, ils me disent que ce serait une dictature de contrôles, et je leur répond qu’il faut déjà contrôler de nombreux points pour que les entreprises n’abusent pas. Par exemple les pompes à essence ont tout intérêt à vendre 0,9L d’essence en faisant croire qu’elles en vendent 1L, car elles pourraient ainsi diminuer leur prix au litre, faire plus de bénéfices et avoir plus de clients en même temps, il y a déjà des contrôles pour cela. Les restaurants ont tout intérêt à ne pas nettoyer bien leur cuisine car ça coûte cher, il y a déjà des contrôles pour cela. Ceux qui créent les médicaments ont intérêt à mettre le moins de substances actives dans leurs médicaments, et ne pas s’inquiéter si des produits chimiques toxiques entrent dans le médicaments lors de la phase de fabrication, il y a déjà des contrôles pour cela. C’est pas si extravagant ce que je propose, c’est juste que c’est des coups tordus dont on ne s’est jamais protégé jusqu’à présent et qui ont mis beaucoup de temps à s’installer dans les entreprises.

La transparence dans les entreprises permet de lutter immédiatement dès que ces astuces pourries se mettent en place, et donc ces entreprises n’auraient pas intérêt à les faire, donc elles ne les feraient pas. C’est pourquoi il faut faire remonter ces coups tordus des entreprises rapidement et rapidement lutter contre eux, chaque fois qu’un nouveau stratagème se met en place.

Une des conclusion est qu’il n’y a pas de limite franche entre ce qu’est un monopole et ce qui ne l’est pas. Les monopoles, parce qu’ils peuvent vendre un peu plus cher que leurs concurrents rapportent vraiment de l’argent. C’est pour ça que les pays qui favorisent les monopoles vont s’en sortir le mieux, au détriment des autres pays, puisque l’argent qu’ils gagnent en plus provient de la poche des gens des autres pays. Ils enrichissent beaucoup les actionnaires mais aussi les employés, habitants du pays. Au final ce sont les pays se comportant mal qui vont être récompensés, hors dans cette concurrence mondiale, c’est compréhensible pour les états d’être tenté de mal agir ainsi ! Et ça c’est un vrai problème : risquent d’être puissants les blocs qui se comportent mal. Mal se comporter c’est aussi permettre aux entreprises sur son terrain de surexploiter ses employés, ce qui oblige les autres pays à le permettre aussi à leurs entreprises.

La solution est d’empêcher la majeure partie de ces coups tordus à l’échelle mondiale et que les pays s’accordent tous pour aider les pays les plus en retard économiquement.

Aussi, si on accepte les coups tordus, comme je pense que les laboratoires pharmaceutiques le font, les petits, personnes les défendra. Et il y a réellement en médecine pas mal d'initiatives qui rapportent rien qui méritent qu'on s'y intéresse, qui pourraient potentiellement sauver, aider, soigner des millions de personnes, les schizophrènes, les autistes, les gens ayant Parkinson ou Alzheimer. Les recherches sur le sujet du professeur Fourtillan et de Luc Montagnier (vidéo « on a retrouvé la mémoire de l’eau ») sont vraiment très intéressantes, même si ils peuvent se tromper, je pense qu’il y a eu un complot contre eux pour limiter leurs recherches qui est lié aux labos pharmaceutiques. Il est aussi possible qu'il y ait pas mal d'inventions qui puissent limiter les rejets de CO2, c'est pas sûr que ça soit rentable d'investir dessus.

Si on forme nos services secrets aux coups tordus, on aura plein de mauvaises personnes dans nos services secrets prêtes à mal agir par la suite, ça n'est pas une solution non plus pour le futur et l'entente entre les pays. Ça peut être une solution temporaire pour faire pression sur ces états en montrant qu'on n'est pas faible avant de faire ds accord. Mais il faut surtout persuader ces états que le système ne va pas, qu'il n'est pas tenable.

En fait chaque fois qu'on essaie d'optimiser le fonctionnement d'un truc suivant un marqueur simple sans vérification par des humains pour voir si tout va bien, il peut y avoir un intérêt à faire des coups tordus. Dans ce cas ça risque d'arriver et ça empira par un phénomène de sélection.

Pourquoi? car en mettant des critères simples ceux qui agissent risquent de faire en sorte de valider ces critères simples pour progresser, sauf que parfois pour valider ces critères simples ils font des effets de bords terribles. C’était comme ça, pour ma fac de médecine avec le doyen qui créait des burn-out chez une grande partie des étudiants (d’après ce que je ressentais de mes nombreuses connaissances) pour obtenir des bons résultats de ses étudiants au concours de 6ème année. En effet dans les année 2008, les facultés de médecine étaient classées suivant le résultat de leurs étudiants au concours de 6ème année. Le doyen de la faculté (celui qui gère la faculté de médecine) pour son prestige et sa carrière avait intérêt à faire travailler les étudiants comme des chiens. Il se narguait alors d'être un très bon doyen car ses élèves étaient très bien classés. Il arrivait bel et bien à amener à de bons résultats de ces étudiants (le critère de sélection), mais au prix de les épuiser psychologiquement totalement! Il voulait un taux d’échec de 30 % aux examens, ci bien que les étudiants en médecins déjà malmenés n’avaient plus de vacances d’été car ils devaient réviser pour passer les rattrapages. En plus de ça, il arrivait souvent que des questions des examens ne soient pas dans les cours. J’ai aussi entendu dire que le nombre d’heures de cours était supérieur à la limite légale et il fallait apprendre environ 6000 pages de polycopiés en deuxième et troisième année !

L'idée répandue était que sa fac était meilleure grâce à l'amélioration de la pédagogie, à mon sens il n’en était rien. Là le critère de sélection était le rang de la faculté par le résultat de ses élèves, c’était un mauvais critère car il favorisait les burn-out des étudiants.

C'est aussi comme ça que l'argent filtre les entreprises qui se comportent pas toujours bien.

Une des recommandations les plus importante que je souhaite faire est d’avoir des médias sains avec des gens tirés au sors dans la population à qui on donne le temps de faire des enquêtes sur les entreprises, sur l’état, avec des lanceurs d’alerte anonymisés. Il faut aussi avoir une démocratie efficace, qui agit quand quelque chose se révèle.

En enquêtant bien on évitera pas mal les effets de bord d'un marqueur, pour les entreprises, le filtre par les bénéfices. En réalité mettre des enquêteurs, c'est aussi comme un marqueur, ça mesure si ça va bien ou non. Mais ces enquêteurs arrivent à mettre en évidence la plus part des effets de bord néfastes que marqueurs classiques ne mesurent pas.

Par exemple si on avait mis des enquêteurs, des journalistes dans les facs de médecines pour savoir si oui ou non la faculté était globalement bien gérée, dans l’intérêt général, les enquêteurs se seraient rendu compte que les étudiants étaient meilleurs à l'ECN (le concours de 6ème année) mais il se seraient aussi rendu compte que c'était au détriment de la santé mentale des étudiants, du taux de suicide de ceux là (je suppose) et de l’amabilité des étudiants médecins face aux patients. Donc globalement ils auraient compris que c'était mal géré.

Donc oui, il faut mettre des journalistes enquêteurs de qualité dans l'état et qui écoutent les lanceurs d’alerte pour savoir si les choses sont bien gérés ou non. Pour s'assurer de la neutralité de ces journalistes enquêteurs de l’état, il faut les tirer aux sorts dans les fonctionnaires. Il faut qu'ils fassent des vidéos de leur reportage, qu'ils répondent aux députés.

Dans ce livre, je me base beaucoup sur l’idée parano que les entreprises, par ce système de sélection vont forcément mal tourner de la même manière que la sélection des espèces a crée l’homme extrêmement complexe, on peut s’imaginer que la sélection des entreprises crée des entreprises à la fois se comportant bien quand ça rapporte et mal quand ça rapporte aussi. Cette vision parano pose problème dans le sens où ça incite à mettre énormément de contrôles, trop de contrôles. Mais en même temps ce phénomène est, je crois un peu réel.

Par la suite des chercheurs pourront se demander si il n’y a ou non des effets pervers que les journalistes n’arriveraient pas à mettre en évidence dans la sélection des entreprises et qui existent. Mais c’est moins urgent.

Parmi les points qui à mon sens ne font pas de doute et sur lesquels il faut agir (d’abord en enquêtant), il y a ceux là :

• Dans les milieux où il faut forcément mal se comporter pour que l’entreprise subsiste, logiquement toutes ou presque toutes les entreprises se comportent mal. C’est pourquoi dans ces milieux il faut vraiment enquêter, aller interroger les employés pour savoir, en particulier ceux qui ont quitté l’entreprise, ou même interroger les connaissances des employés pour savoir ce qu’il s’y passe. Je pense à trois domaines, où à mon sens mal se comporter est quasi indispensables : les labos pharmaceutiques, les médias, et les entreprises qui exploitent les ressources minières et font des accords avec l’armée pour avoir le contrôle. Il faudra utiliser les idées que je propose dans le livre pour empêcher ces problèmes, éventuellement en subventionnant un peu celles qui n’abusent pas.

• Des cabinets de lobbyings semblent exister, il faut juste les interdire, c’est pas sain. Il faut en contrepartie que les députés puissent interroger les PDG et autres dirigeant, et que les PDG puissent se proposer à intervenir mais sans l’aide de cabinets de lobbyings. Il faut aussi que les députés puissent interroger les employés et les clients. Je crois bien que des entreprises de lobbyings se faufilent dans les médias c’est assez grave et inquiétant. C’est ce que je comprend en voyant le site web du « mouvement mondial pour le choix des consommateurs », une soit disant organisation protégeant les consommateurs, qui sont je le crois en réalité des lobbyistes. Ils se targuent avoir mis 4000 articles dans les médias, une simple organisation agissant bien serait incapable de faire ça. Un danger de ces lobbyistes seraient qu’ils prennent le pouvoir politique, il faudrait des mesures contre ça ! Le film vice qui parle des élections aux États-unis montre que ce serait déjà le cas là bas.

• Il se peut qu’il y ait une spécialisation dans les secteurs concurrentiels à faire des petits coups tordus (comme mal réparer les camions dans une entreprise de transport pour faire des économies) par les PDG rendant les actionnaires de l’entreprise un peu plus riches et leur permettant d’acheter d’autres entreprises et d’y mettre la même politique. Ça aussi c’est un vrai problème, il faut agir en punissant ces PDG et que les entreprises ne puissent plus les employer ou sous peine de punissions, aussi en faisant en sorte que dans les écoles de PDG on n’apprennent pas ces mauvais coups. Il y a un autre grand chapitre sur l’idée de ces médias.

• Pour limiter les dégâts sur la démocratie des ces potentiels PDG et actionnaires qui se comportent mal, il faut que les médias appartiennent au peuple, d’abord un petit pourcentage de l’audience des infos faites des journalistes tirés au sort dans la population (peut être 25 % de l’audience), puis que les autres médias d’informations soit gérés par des gens tirés au sort dans la population.Tout ça pour éviter d’avoir le besoin d’être ultra-rentable. Être ultra-rentable c’est faire de l’audience à tout prix, nous rendant dépendant et ne faisant pas d’enquêtes, mettant le doigt sur des problèmes inquiétants mais sans importance, parfois même de faux problèmes.

• Enfin il faudrait mettre en place le principe de parcelles d’état qui permettrait d’avoir un système sain car permettant le progrès, et évitant que des actionnaires s’enrichissent sans rien faire même si pour l’instant ça ne représente que 3 % des revenus du CAC40 en France. Il faudrait pas tout remplacer d’un coup évidement, mais proposer quelques milliards par ans dans ces investissements, puis si ça marche bien étendre le principe.

Si les enquêtes des députés sur le terrain montrent qu’il y a bien les abus que je dénonce, il faudrait aller informer de cela les autres pays.

ll faut bien comprendre que sûrement ça n'arrive à tout les coups, dans toutes les entreprises. Mais, par exemple pour les labos pharmaceutiques, il est vrai qu'une entreprise qui fait des bons produits ou mauvais et qu'en plus elle tord les études le plus possible pour donner de l'attrait à sont produit auprès des médecins, va pouvoir survivre mieux, créant un filtre sur le très long terme.

Dans ce cadre de coups tordus, je pense que les USA en font beaucoup, dirigés par leurs services secrets. Effectivement, il est connu que les services secrets d'un pays défendent les intérêts des entreprises de leur pays. En plus la politique des USA est dictée par leurs entreprises étant donné qu'elles financent les campagnes des partis politiques. Les coups tordus des États-unis sont expliqués longuement par ce journaliste sur YouTube: « LES USA ESPIONNENT NOS ENTREPRISES ET NOUS MÈNENT UNE GUERRE ÉCONOMIQUE – Ali Laïdi »

Ils font vraiment des actions extrêmes pour voler les contrats, pour voler les entreprises, Arcelor, Alstom etc.

Il est difficile de savoir comment empêcher les États-unis de mal se comporter, mais il faut vraiment lutter contre ça car ils enveniment les relations internationales avec leur politique, je crois. Les autres grands blocs tel que la Chine ou la Russie font pareil, il faudrait enquêter également. C'est envisageable que les coups tordus de la Russie soit une réponse à la guerre économique des États-unis, même si je n'en suis pas du tout sûr. Il faut arrêter cette escalade.

Il faut aussi comprendre que si on fait pareil qu'eux, si on sélectionne des personnes mauvaises dans les services secrets pour mal agir, ça ne va pas être une solution, et le jour où l’on devra faire des courbettes à la Chine, car elle sera plus puissante, ce jour là, ils nous en voudront d’avoir utiliser ces coups tordus. Il faut plutôt que les pays fassent des accords empêcher cela partout.

La parano qui monte entre pays est dangereuse, elle risque de mener à la guerre. Il faut trouver des solutions face à ça.

Il faut faire comprendre que ça n’est pas la solution à l’échelle mondiale et que sur le long terme ça va mal finir. Par exemple, le président et les députés américains n'ont pas forcément conscience des coups tordus que leur services secrets font dans le monde, il faut leur signaler. Je proposerai une solution pour que les députés des pays arrivent à se coordonner pour se calmer, pour calmer leurs services secrets et faire la paix dans le chapitre « Solution aux tensions entre pays, à la guerre économique, aux coups tordus des entreprises à l'échelle mondiale »

Pour la France

Comme le dit Arnaud Montebourg dans cette vidéo youtube, « TRAHISON DE NOS <ELITES> UNE FRANCE VASSALISÉE PEUT-ELLE SURVIVRE ? - Arnaud montebourg »

Pour lui la balance commerciale de la France est catastrophique et depuis 2020 elle a gravement empiré sans se remettre totalement depuis la fin du covid (je crois bien qu'il a raison). Il faut d'abord, pour la France, remettre en place des entreprises qui exportent dans un premier temps (de préférence les petits, ceux qui n'abusent pas autant que je crois que ça existe dans les labos pharmaceutiques ou d'autres grandes entreprises), même si après il faudra penser à mettre en place mes systèmes en se coordonnant à l'échelle mondiale.

Si on met en place mes idées tout de suite en France,celles qui sont contraignantes, pas celles qui promeuvent le progrès on risque de se mettra une balle dans le pied si le bilan d'Arnaud Montebourg est juste (que la balance commerciale est négative à 170 milliards d'euros pour la France et qu'on s’appauvrit grandement). Il faut suivre ses conseils pour réindustrialiser la France, je le crois. Il a une vision différente de la mienne (qui est très pessimiste) sur les entreprise. Son idée, et je crois pas mal, c'est que le fait que des entreprises se spécialisent dans certaines technologies, parfois assez simples (comme par exemple une meilleure manière de fabriquer une pièce mécanique dans un moteur), et ça permet à cette entreprise de tirer un peu son épingle du jeu. Ainsi sans faire de bénéfice monstre, elle y gagne un peu. De ce point de vue c'est un capitalisme juste, même si c'est aussi une forme de monopole suivant ma définition puisqu’il est difficile d’aller voir ailleurs. Je pense qu'il a raison aussi et que nos deux points de vue se complètent: Il est une bonne chose de gagner un peu d'argent en amenant un progrès, il est une mauvaise chose de faire une marge colossale, ou de faire des coups tordus pour mieux s'en sortir que les autres.

Phénomènes dans les entreprises similaires à ce qu’on voit en biologie du à l’évolution

Cette partie là est moins importante pour comprendre contre quoi lutter. Ici j'ai noté des raisonnements sur ce que l'évolution des entreprises a pu provoquer comme phénomène au sein des entreprises. Je vous conseil de la sauter si elle ne vous intéresse pas.

De la même manière que l'évolution a poussé les animaux et les humains a avoir de manière inné certains comportements plus volontiers que d'autres, l'évolution des entreprises a pu aussi poussé ces entreprises à avoir certains comportements.

Par exemple chaque entreprise aura tendance à prendre une branche et un domaine et à ne pas attaquer le domaine des autres? C'est similaire au terrain de chasse des animaux, où aux champs que possèdent les agriculteurs. Pour les entreprises, le fait qu'elles prennent un domaine est bien,

ça permet que tout les besoins soient comblés, d'un autre c'est mal car ça limite la concurrence. (en vrai dans chaque sous domaine, il y a pleins d'entreprises permettant ainsi la concurrence, sauf quand le nombre d’entreprises est trop faible et qu'il faut investir beaucoup pour concurrence le seul conçurent).

On peu penser aussi au fait de se venger ou de ne plus faire d'affaire avec ceux qui nous ont posé problème. Ce sont des caractéristiques que l'évolution nous a donné et je crois qu'on retrouve ça dans les entreprises qui survivent le plus.

Les entreprises qui gagnent sont celles qui respectent leurs concurrents, qui respectent ceux avec qui ils peuvent avoir des problèmes. Ce ne sont pas ceux qui respectent les faibles. Et c'est pareil pour l'évolution des animaux, ils respectent ceux de leur force, mais si il est utile pour un animal de s'attaquer à un animal plus faible, alors l'évolution l'amènera à avoir un comportement qui le pousse à faire cela. C'est pour ça que les lions, les hommes, etc. mangent des cadavres d'animaux!

J'utilise ce terme cadavre pour dire qu'il faut tuer l'animal avant de le manger, ça nous parait dingue mais on a mis en place un système qui fait ça pour nous, et les lions se sont mis à le faire naturellement car l'évolution a transformé leur comportement. Ça veut dire que si les règles de l'évolution marchent pareil pour les entreprises, rien ne les empêchera d'écraser les plus faibles si ils peuvent le faire librement.

Voici le raisonnement total de pourquoi les entreprises ont leur chasse gardée.

• On évite les situations où on a mal, car elles diminuent nos chances d'avoir une descendance (que ce soit le mal physique ou le mal moral).

L'évolution a sélection les gens qui évitait d'avoir mal, car surtout eux ont survécu et se sont reproduit.

• Quand un comportement nous provoque du mal on ne le répète pas, ça permet ainsi d'éviter cette situation.

• Donc ne pas se faire du mal est un caractère qui se propage de génération en génération.

• Du coup le comportement de vengeance permet de diminuer le risque que d'autre s'acharnent sur soit sans cesse, puisque si on se venge on ne se fera plus embêter par les gens qui nous embête (eux même subissent du mal de par leur comportement).

• Donc la vengeance est un caractère qui se propage de génération en génération.

• Du coup on emmerde pas les autres puisqu’ils peuvent se venger.

C'est vrai pour les humains et les animaux.

• Logiquement c'est vrai pour les entreprises qui n'attaquent pas le domaine des autres entreprises, chaque entreprise va avoir sa chasse gardé, son domaine privilégié, là ou elle fait des bénéfices, c'est à dire ses clients, nous. Je pense qu'il y a des chance que ce soit ainsi pour les labos pharmaceutiques où pour ne pas avoir d'ennui, un labo ne va pas créer un médicament concurrent à un médicament toujours sous brevet d'un concurrent.

• On pourrait penser, après heureusement il y a des phénomènes de confiance, qui font qu'on évite ceux qui nous ont arnaqué, du coup on a intérêt à bien se comporter, et c'est pareil pour les entreprises.

Oui mais ils se comportent bien avec les autres entreprises pas avec les particuliers ou les petites entreprises qui n'ont pas forcément de poids pour se venger et pour estimer si ils se sont fait avoir ou non. En y pensant un peu plus profondément, si la grande entreprise veut continuer de faire des affaires avec la petite, la grande entreprise a intérêt à ne pas trop la pourrir, mais ça, ça ne s'applique que si la petite entreprise a d'autres clients, si elle n'a surtout qu'un client: la grosse entreprise, elle sera contrainte de lui obéir.

Cette théorie de l'évolution des entreprises, c'est non seulement les entreprises qui font des bénéfices (et donc dans certains domaines des coups de tordus) qui survivent le plus, c'est aussi celles qui font le plus de coup tordus qui deviennent les plus grosses. Du moins dans les domaines ou les coups tordus rapportent. Moins dans d'autres domaines.

C'est en ça que cette théorie de l'évolution des entreprises diffère un peu de celle de l'évolution biologique. Dans l'évolution biologique, les animaux qui sont très nombreux sont ceux qui ont pu se reproduire le plus car ils avaient de caractéristiques utiles pour eux. Tandis que pour l'évolution des entreprises, ce sont les entreprises qui survivent le plus et qui grossissent le plus qui ont les caractéristiques utiles pour eux.

Là c'est vraiment compliqué, mais pour ceux passionné de l'évolution biologique, il y a des similarité entre phylogénie et ontogénie dans la biologie et dans les entreprises. L'ontogénie c'est le fait de retrouver les étapes de l'évolution d'une espèce (ça c'est la phylogénie) dans les étapes de l'embryologie d'un animal. Dans la formation des employés dans une entreprises, on peut, peut être, retrouver les étapes d'évolution de cette entreprise. L'ensemble des formations que chaque employé suit dans l'entreprise suit les grandes étapes que cette entreprise à vécu.

Le bonheur des salariés

Dans un monde idéal on pourrait choisir ses quelques types de travail qu'on veut faire. En suite on serait dispersé au hasard dans une entreprise ou une parcelle d'état. Si jamais ça se passe mal on changerait. On pourrait penser à un système qui permet cela. Les entreprises décidant d'adhérer à un tel système, un organisme choisirait une partie des employés de cette entreprise. Ainsi les employés n'auraient pas à galérer à chercher un emploi, à envoyer plein de CV.

Les choses surprenantes dans l'histoire qui font penser que ce phénomène de sélection et d'entente entre des puissants est vrai

L'église en France est souvent vue à droite. Je me demande si il n'y a pas eu des ententes entre les prêtres et les politiques de droites. Les prêtres étaient le principale moyen de communication à grande échelle,un peu comme un média, faisaient la promotion des mesures de droites en échange que leur maire les aidaient financièrement. Ça reste une vague hypothèse, mais si une telle mode était répandu dans l'église et les partis politiques, ça pourrait expliquer cette attrait léger des gens catholiques pour la droite.

La religion est un phénomène qui nécessite de l'argent pour se reproduire. Comme un phénomène vivant, elle nécessite un source d’énergie. Les religions qui font la quête ont plus de chance de survie. Tout ces phénomènes de sélection ne sont pas forcément mauvais mais il faut comprendre ce que la sélection permet de déduire: une religion perdure si elle arrive à collecter un minimum d'argent. Il y a donc un risque que les religions proche de sectes sur le plan de la puissance de la collecte d'argent survivent le plus et se rependent le plus. Aussi, au sein des hommes de religion, ça risque par période de faire de la corruption si il n'y a pas un contrôle.

Si un comportement favorise son essor même si il n'est pas bon ça se fera: par exemple pour les prêtres, être copain avec les futurs maires de leur village, on met en avant ces politiques durant la messe, on fait leur promo, en échange ils nous donne des sous pour nos églises dès qu'ils sont maire. Je dis pas que ça se faisait partout, mais si le prêtre acceptait ce genre d'accord (parfois même sans se rendre compte que c'était immorale), alors il suffisait qu'un candidat le corrompe, et ce système restait installé bien longtemps. C'est des choses qui s’apprennent, que pour être maire d'un village, il est judicieux, d'aller voir le prêtre, ou l’imam quand il y a une mosquée, le médecin, etc, les gens qui ont de l'influence. Et pour ça, ce sont ceux qui se comportent mal qui y gagnent.

C'est bien possible que des gens soient allé voir les milliardaires qui possèdent les médias pour leur faire du charme, en échange de les promouvoir dans leur médias, de manière très similaire à ce qui se fait dans les villages avec l'église qui arrive à influencer la population. Je n'ai pas le temps de me documenter là dessus, mais il serait intéressant de retracer la séparation de l'église et de l'état pour voir si il y eu interdiction dans ces lois de 1905 de limiter ou interdire le financement de l'église du village par la mairie et si ça se faisait avant. En effet ce genre de financement pouvait tout à fait être de la corruption. Ce phénomène est mauvais car il promeut des gens qui corrompent pour accéder au pouvoir, qui n'hésitent pas faire du marchandage pour avoir des voies plutôt que d’avoir des bonnes idées.

Les chefs des villages, les nobles étaient peut être néfastes au moyen age car ils monopolisaient l'argent au détriment des plus pauvres. Cependant il leur fallait une milice pour se défendre de la population si ils étaient néfastes, rendant la situation comme une dictature. Il faut avouer que les dirigeants étaient parfois ceux qui avaient l'intelligence pour gérer la ville, qu'ils pouvaient être choisis par la majorité du village. Cependant, en plus ils ont pu arriver là en faisant des monopoles, des astuces, qui leur permettaient de collecter l'argent des autres et ça injustement. Là aussi les nobles pouvaient être amis avec les prêtres qui eux influençaient l'avis du village protégeant ainsi les nobles. Ainsi seul ceux qui faisaient ainsi restaient en place, c'était aussi un phénomène de sélection qui amenait à ce que des gens avec peu de morale soit nobles. Je ne connais pas suffisamment l'histoire pour savoir la situation passé, mais par plusieurs phénomènes c'est bien possibles que les nobles s'accaparaient les richesses au détriments des autres, et ça c'est injuste.

Pour l'histoire de la rénovation Haussmanienne de Paris, il y a aussi des questions à se poser:

Comment se fait t'il qu'absolument aucune maison qui n'était pas de type Hausmanienne n'ait survécu, ça veut dire que la loi était avec les entreprises qui avaient le droit de virer les gens de leur logement pour refaire le logement. Si ça n'avait pas été le cas, pleins de gens auraient décidé de garder leur ancienne maison. Ça veut dire aussi qu'il y a eu à cette époque dans les entreprises du bâtiment des entreprises qui agissaient suffisamment mal pour oser virer les gens qui voulaient rester chez eux! et ces entreprises ont fait fortune beaucoup plus que les autres! Des mecs sans scrupules de virer les gens ont du se remplir les poches! Il y a aussi pu y avoir une entente entre ces entreprises et l'état pour imposer ces lois là.

Il y a aussi l'idée que l'esclavagisme a été un moyen de faire plein d'argent, à l'époque certains très très riches étaient esclavagistes. Est ce qu'aujourd'hui certains très riches ont des ancêtres esclavagistes? Créant des dynasties de gens mauvais, en pensant que les caractères psychologiques des parents se transmettent parfois un peu aux enfants! Je sais qu'il y a parfois des familles de milliardaires qui possèdent des quantité folles d'entreprises, existe t'il de telle famille ayant pour origine de leur richesse des esclavagistes?

Pour les loueurs à Paris par exemple: ceux faisant le plus de marges sont ceux qui se sont le plus développé en faisant des grosses marges, ce qui leur a permis acheter d'autres logements.

Du coup aujourd'hui, la plus part des loueurs devraient faire une grosse marge au détriment des locataires. Hors pour faire une grosse marge il faut pas avoir de morale et ne pas hésiter à mettre de gros loyer à ceux qui ne peuvent pas facilement partir par exemple. On peut se dire qu'il y avait une concurrence entre les loueurs, les locataires ayant le choix de prendre le moins cher. Cependant, à

Paris la demande est extrêmement importante, permettant au loueur de facilement augmenter leur marges, il suffit qu'ils prennent le temps de trouver le locataire qui paiera cher. Ainsi ceux industrialisant la recherche du locataire prêt à payer cher y ont gagné le plus et se sont répandus.

Je ne sais pas si ils ont existé, mais si des loueurs sont allé rencontrer leurs locataires pour parler avec eux et savoir si ils avaient du mal à partir pour dans le cas échéant augmenter leur loyer de beaucoup, ces loueurs là ont été les gagnants! C'est toujours un phénomène de sélection: ceux qui se comportent mal et qui y gagnent, gagnent à se comporter mal! donc à un temps avancé, ce sont ces salauds qui sont les plus riches, les plus puissants!

En quoi c'est facile que se mette en place ces coups tordus

Il peut arriver que l’entreprise soit ric-rac financièrement et du coup comme les employés savent que l'entreprise peut couler, ils se permettent de faire un coup tordus pour survivre, les concurrents sont alors poussé à faire pareil.

Les écoles de commerces ont évolué pour créer des chefs d'entreprises bons donc logiquement connards quand ça arrange l'entreprise de mal se comporter. Les entreprises qui ont grossi se sont mises à employer ces chefs de ces écoles de commerces les plus efficaces, voté par leur actionnaires. Il faudrait interroger les gens dans ces écoles.

Les riches qui peuvent créer des entreprises sont déjà un filtre, car ils ont parfois pu s'enrichir en mal se comportant quand ça faisait gagner et bien se comportant quand ça faisait gagner.

Je me demande si certaines entreprises ne font pas du dumping sans s'en rendre compte. Les supermarchés ont pu mettre en place ce mécanisme pour maximiser leur prix de ventes: ils pourraient baisser puis lentement monter les prix par cycle. En faisant ainsi ils observent à quel point leur vente chutent quand ils augmentent les prix. Ils vendraient à un prix juste inférieur à un prix trop élevé pour assurer les ventes. Ils pourraient aussi jouer sur la qualité de leurs fruits, leurs poissons et leurs viandes, trouvant ainsi le meilleur compromis pour les ventes. On peut se dire que c'est bien car ça permet d'optimiser pour le goût et les finances du client, le supermarché et le client y gagnent. Mais si un bon fruitier, un bon poissonnier, ou boucher s'installe en ville, le supermarché va s'adapter en améliorant la qualité de leur fruits, poissons ou viande, car ils se rendront compte que ça se vend moins si ils mettent de la mauvaise qualité (à cause de la concurrence du petit commerçant qui est de bonne qualité). Ils vont aussi adapter leurs prix pour être juste inférieurs au prix ou ça arrête de se vendre, ça va être le prix en dessous du petit commerçant. Les gens n'iront plus chez le petit commerçant, et alors celui ci fera faillite. Alors le supermarché en adaptant ses prix et sa qualité par ce mécanisme de les faire varier et d'observer les ventes a toutes les chances de diminuer le prix et la qualité car ça se vendra en plus grand nombre et fera un sorte de dumping inconscient. Là où pourrait coexister deux commerces, un petit commerce de bonne qualité de fruits, poissons ou viande, et un de moins bonne qualité au supermarché. Ce mécanisme pourrait faire en sorte que ça tue le petit commerce de bonne qualité pour au final que le supermarché reviennent à un commerce de mauvaise qualité.

Je me suis demandé si ce phénomène n'est pas faux car si la meilleure qualité faisait vendre plus alors le supermarché ferait de la meilleure qualité au fil du temps. Mais en fait si il n'y a qu'un seul concurrent qui fait de la bonne qualité et qui est petit, dans cette circonstance, le supermarché peut avoir intérêt à faire de la meilleure qualité que durant la présence du petit commerçant car même si le supermarché diminue la qualité tout le monde y restera.

Cette histoire de dumping, on l'a vu dans notre ville d’Évry il y a très longtemps avec un très bon poissonnier. Les gens y venaient, puis quand les supermarché ont augmenté leur qualités, les gens n'y venaient plus et il a fait faillite, puis la qualité du supermarché a diminué. On a du moins eu l'impression qu'il y a eu dumping.

Il peut aussi se passer ce phénomène là dans la tête dans mauvais entrepreneurs:

Les grosses boites font leur coup tordus, les plus petits apprécient pas et normalement ont envie de se venger, comme tout le monde. Mais on ne peut pas se venger sur les plus gros. Si on se dit qu'on faire pareil sur les plus petits pour s'en sortir, on se rend compte que c'est inadmissible car ça les fera souffrir comme nous. Les dirigeants sans morale ne penseront pas cela et donc il le feront, grossiront et ça sélectionnera les plus pourris.

On voit ici qu'arrive à se mettre en place des phénomènes qui vont pouvoir créer ces mauvaises actions. Qui aurait pensé qu'on puisse faire du dumping involontairement? Qui aurait penser que les labos pharmaceutiques puissent détruire la réputation des produits concurrents peu cher? et pourtant ça peut s'explique par les phénomène que je décris: Il se met en place un mécanisme au sein des entreprises qui va permettre qu'au final le truc impensable et immorale se déroule réellement et les entreprises qui l'utilisent vont plus survivre car elles feront un meilleur bénéfice.

La plus par des gens sont naturellement bons, c'est important de le préciser car quand il y a un groupe de gens mauvais réunis, c'est souvent qu'il y a eu un filtre et une sélection concentrant ces gens.

Ce sera donc difficile de se rendre compte de tels phénomènes et de les parer. Ce sera le travail d’enquêteurs, de journalistes et de futur théoriciens comme moi.

C'est vrai que Macron pour moi est une énigme, c'est un Loki, une personne dont on ne sait pas si elle agit pour le bien de tous ou pour l’intérêt des plus riches. C'est sûr qu'il faut protéger nos entreprises et nos intérêt car sur le long terme on va y perdre, mais cette capacité d'investissement dans des technologies et d'avoir du pouvoir en France et en Europe ne doit pas se faire aux détriments de notre justice sociale, à l'avantage des gens déjà très riches. Il faudra s'accorder pour qu'il ne se fasse pas non plus au détriment des pays les plus pauvres.

This document is licensed under the terms of the creative commons BY, which allows others to copy, distribute, display, perform and remix it if they credit my name (Nicolas Bourdon).
Ce document est sous licence selon les termes de Creative Commons BY, qui permet à d'autres de copier, distribuer, afficher, exécuter et modifier si ils créditent mon nom (Nicolas Bourdon).
licence

Réflexions sur la psychologie

Introduction

J'explique ici quelques notions de psychologies que soit j'ai apprises, soit j'ai déduit et donc dans ce cas ce sont des hypothèses plausibles!

Certaines de ces notions, je trouve, sont intéressantes pour prendre des bonnes décisions politiques.

Nous partons du principe que les caractéristiques psychologiques que l'humain a, et qui sont les mêmes pour la plus part des humains, ont été placées là par l'évolution pour nous donner une chance supplémentaire d'avoir une descendance. En effet les gènes qui favorisent certains comportements, certaines idées, et qui vont favoriser les chances d'avoir une descendance vont se propager dans toute la population au bout de nombreuses générations, des dizaines de milliers d'années car elles donnent un petit avantage à avoir une descendance. Les gens n'ayant pas ces gènes auront un petit désavantage à avoir des enfants, et de générations en générations ces gens disparaîtront. Le fait de pouvoir aimer, le fait de pouvoir haïr, de pouvoir être stressé, en dépression ou heureux est permis par nos gènes. En effet, le fait de pouvoir ressentir ces choses est une caractéristique de presque tout les humains, et par forcément de tout les animaux. C'est ce que je crois du moins.

Ça ne veut pas dire que tout les traits de personnalités sont dictés par les gènes, je crois aussi qu'il y a l'influence du milieu que ce soit par ce qu'on apprend et ressent ou par l'effet biologique de celui ci sur nous. Il y a possiblement aussi le hasard qui intervient dans le développement de notre psychisme, que ce soit biologiquement dans le développement du cerveau ou par le fil des pensées qui nous construit. Mais en tout cas les gènes ont un rôle, hors seuls ceux qui donnent un avantage à avoir une descendance perdurent.

Aussi je pense que certaines capacités psychologiques se transmettent à la fois génétiquement et par le vécu: il faut que le génétique soit là pour permettre que puisse s'installer par le vécu certaines caractéristiques psychologiques, c'est le cas par exemple pour le langage, où, je crois bien, si on n'apprend pas à parler avant 5 ans, il sera beaucoup plus difficile d’apprendre à parler d’après les études de Noam Chomsky et Eric Lenneberg. Les comportements qu'on a sont là car ce sont des suites d'idées et de ressentis qui nous poussent à agir ainsi. C'est ce que je crois pour les traits les plus rependus dans la psychologie humaine, comme le fait de généralement vouloir survivre.

Et puis je crois que certaines maladies psychologiques s'installent à cause du vécu, mais qu'une bonne partie des maladies psychiatriques sont dues à un déréglementent biologique et c'est pour ça, que malgré l'évolution ces cas existent toujours: ce sont des maladies.

Ces idées c'est mon point de vue dans ce livre, on pourrait en discuter longuement mais c'est sur quoi je me base dans ce chapitre. Je crois aussi que pas mal de ces maladies psychiatriques sont dues à des infections dormantes qui piratent le système immunitaire pour mieux se propager, créant des effets de bord biologiques sur les récepteurs aux neurotransmetteurs. Je pense ici que les infections pour leur survie et leur meilleure reproduction ont certaines caractéristiques et certaines fonctionnalités : certaines de ces fonctionnalités auraient pour effet secondaire (effet de bord) le fait de créer les maladies psychiatriques. J'ai beaucoup recherché là dessus et c'est ce qui me parait le plus probable. L’intérêt de savoir cela est qu'on pourrait peut être bien soigner ces gens. Le cannabis, la cocaïne, le phencyclidine ou d'autres substances arrivent à dérégler le cerveau de manière intense, il est possible qu'une hormone inconnue très puissante le dérègle aussi, cette hormone étant trop sécrétée par l'effet d'une infection. C'est l'hypothèse de la schizophrénie, d'Alzheimer et de Parkinson du professeur Fourtillan basée sur l'hormone de l'éveil (trop d'hormone de l'éveil dans la schizophrénie, et pas assez dans Alzheimer et Parkinson), on trouve sa vidéo sur Youtube. Je pense que le professeur Fourtillan avait une instabilité psychique et n’a pas publié ses travaux, pourtant ils sont vraiment intéressants. C'est parce que ces infections évoluent pour mieux se propager que l'évolution de l'homme n'aurait jamais trouvé la solution pour les éradiquer. Ça reste une hypothèse. Je décris cette hypothèse sur le site Une infection dormante dans l’oeil pourrait provoquer la majorité des cas de schizophrénies

Pour revenir sur l'idée que notre psychologie nous aide au final à nous reproduire, on peut citer l'exemple qu'aider les autres est une caractéristiques que presque tout les humains ont. Et quand on aide à de trop nombreuses reprises une personne sans qu'elle nous donne d'aide en retour, on est en colère, c'est aussi une caractéristiques que presque tout les humains ont. Ces deux comportements sont sûrement codés par nos gènes car ces comportements donnent un avantage sélectif: ils permettent l'entraide entre humain sans se faire avoir (car si on aide sans avoir de retour on se fait avoir), et les groupes s'entraidant auront de meilleures performances (par exemple pour récolter la nourriture) et auront de meilleures chances de se reproduire. Du coup au bout de nombreuses générations ces gènes permettant l'entraide doivent finir par s'imposer à l'humanité.

L'altruisme favorise la descendance si il y a un retour de la part des gens aidés, du coup si l'altruisme est héréditaire, l'altruisme se diffusera de génération en génération dans les populations ou il y a un retour quand on est aidé.

Pareillement on peut déduire pas mal de caractéristiques sur l'humain avec ces réflexions!

Inversement pour d'autres caractéristiques, il très difficile de déterminer si ils vont permettre d'avoir un peu plus de descendance ou non, donc il est difficile de connaître les règles de psychologie dans ces situations! Par exemple, essayez de déterminer si pour avoir une descendance il est bénéfique d'être fidèle ou infidèle. On pourrait croire qu'il est bénéfique d'être infidèle quand on est un homme, sauf que ça peut provoquer la colère de sa femme et de sa belle famille amenant à de graves problèmes! Donc pour ce cas, ça n'est pas si évident.

Dans ce cadre de raisonnements cartésiens, je n'arrive pas à comprendre pourquoi nous avons une âme (je sais que certains ne croient pas en l'existence de l’âme, d'autres si, moi j'y crois même si je suis très cartésien), elle n'a pas d’intérêt du point de vue de l'évolution. Je crois que nous avons une âme car nous vivons et souffrons, ce ressenti/déduction est très dur à expliquer. En effet nous pourrions être des machines biologiques sans âmes, avec les même comportements, cela auraient autant favoriser d'avoir une descendance. Avoir une âme, me semble t'il n'a pas d’intérêt pour avoir plus de descendance, donc on devrait pas en avoir. Ça reste un énorme mystère pour moi!

Je suis pas sûr que tout mes raisonnements sur la psychologie soient utiles mais je les notes ici, au cas où ça vous éveille des idées!


Liste des sous-chapitres:

S'unir contre un ennemi commun est une caractéristique utile, donc présente dans la psychologie humaine.

L'idée qu'il peut se former plusieurs groupes du point de vue de l'évolution

Les personnes ayant un trouble de la personnalité antisocial

La peur que tous peuvent mal se comporter

L'évolution favorise que nous soyons amis

Ces bonnes caractéristiques risquent sur le très long terme de ne pas perdurer

La psychologie de la lutte des classes

Le racisme, lié à certains traits psychologiques?

Les gens suivent les règles en général

Les gens suivent ce que les autres font en général

Faire des généralités facilement

Tout comprendre dans le détail ne donne pas plus de descendance en général

Les gens ayant un QI de plus de 130 ont souvent de mauvaises capacités sociales

Les gens ayant un QI élevé ont moins de descendance

La compréhension des autres

L'effet d'internet sur nous

Ne pas réussir à changer d'idées dans les problèmes psychologiques

Ne pas pouvoir s'imaginer le monde en entier

La peur de la sorcellerie pousse durant l'enfance à être cartésien par opposition, ça a été mon cas

La parano

Les phénomènes avec pleins de paramètres

La psychologie en politique

Les groupes dans la société

Ma psychologie

L'évolution de rumeurs

Pourquoi le tirage au sort dans bien des cas est la solution

Il est difficile de faire des raisonnements sur les ethnies et leur psychologie

S'unir contre un ennemi commun est une caractéristique utile, donc présente dans la psychologie humaine.

Il est important de comprendre cela dans cette situation où l'on devrait faire une union mondiale face aux problèmes que posent la guerre économique, car ça pourrait la rendre plus difficile à faire.

En effet la guerre économique, comme je l'ai expliqué dans les précédents chapitres amène à faire des coups tordus, rendant ainsi son pays plus puissant économiquement, laissant de coté les autres pays. Les pays qui se comportent mal dans le but de rester puissants dans le monde, de peur des autres pays, vont devenir les plus forts, et ça c'est pas bon pour nous tous! Cette guerre économique peut avoir des conséquence sur la guerre réelle car elle envenime la situation. Et je suppose qu'il y a aussi des conséquences sur les consommateurs, dont ceux de médicaments .

Le fait de s'unir avec notre ennemi face à un ennemi plus fort est un phénomène naturel, c'est un réflexe animal et il est utile. Les gens vont automatiquement s'unir contre la menace la plus grande. En effet si on se fait la guerre dans notre petit coin, dans notre région, entre deux petits pays, avec notre petit ennemi, on sera au final moins puissants quand l'autre puissant ennemi nous attaquera. On a donc tout intérêt à s'unir. Il est aussi important d'avoir une psychologie qui regarde les menaces aux alentours, en particulier les villages plus puissants que notre village: ainsi on saura s'en méfier, obtenir une bonne puissance pour que le jour où ils essaient de prendre le dessus sur nous, nous soyons suffisamment forts. Ça favorise que notre groupe soit par la suite fort, que nous ayons peu de perte humaine dans la guerre, et donc ça favorise la chance d'avoir une descendance. Il aurait été plus judicieux d'avoir des gènes qui favorisent l'entente entre les différents groupes mais c'est ce gène là qui s'est installé dans la population en premier, je suppose. Peut être que d'autres ethnies sont plus naturellement dans la coopération, se faisant avoir face aux ethnies qui sont dans la recherche de puissance! Ça n'est bien-sur qu'une hypothèse.

Et dans chaque camp va se former des gens qui vont critiquer ceux qui font de petites batailles inutiles contre l'ancien ennemi par rapport à ce nouvel ennemi plus fort qui nous menace tous.

Effectivement j'ai l'impression que par nature notre esprit va chercher un ennemi si il n'en existe pas un. Je ne pense que cette manière de voir ne s'applique pas à tous, mais je trouve qu'elle s'applique assez à moi même, et je crois souvent à des personnes à la tête des états. Dans cette situation mondiale, ça pose problème, car il faudrait tous s'unir pour éviter les coups bas entre les grandes puissances, pour s'assurer que chaque grandes puissances va bien économiquement et qu'aucune ne dépassent économiquement et militairement aucune autre et cette psychologie est un frein à cela. Je pense que c'est très difficile à réaliser, il faudrait commencer par demander aux stratèges militaires leurs avis sur cette question, car eux connaissent la stratégie de guerre économique et de guerre réel, ils sont donc bien placés pour trouver des moyens d'entente pour éviter qu'un soit plus forts que les autres.

Il faudrait donc faire des ententes entre grands blocs pour s'assurer qu'aucun ne prennent le dessus militairement et économiquement.

Sinon on va vers des guerres, vers la pollution car on voudra optimiser notre économie au max pour rester dans la course, on ira vers des catastrophes.

L'idée qu'il peut se former plusieurs groupes du point de vue de l'évolution

Je pense qu'il peut se former des groupes génétiquement parlant si par exemple l'humain a intérêt à se scinder en deux groupes: par exemple les ingénieurs et les caissiers, dans ce cas, les caissiers vont tomber amoureux des caissières et vice versa et le ingénieurs filles vont tomber amoureux des ingénieurs garçons et vice versa car ça permet de garder des gènes bien utiles pour nous. Notre société a effectivement besoin à la fois de caissiers et d'ingénieurs.

Il y a un intérêt à chacun et à la population à ce que nous soyons différents et ça passe, je pense, sûrement en partie par les gènes.

Bien-sûr je prend l'exemple du caissier et de l'ingénieur mais en réalité on a évolue avec d'autres spécialisation ces derniers millénaires, comme agriculteur ou forgeron.

A vrai dire l'idéal serait qu'en fonction du contexte, les gènes de l'agriculteur ou les gènes du forgeron s'activent par exemple durant l'enfance en fonction du contexte, du fait qu'on est riche, qu'on reçoit un formation importante ou pas. Ça s’applique à notre cerveau et à nos mains qui peuvent s’adapter facilement à presque tout assez facilement. Pour les animaux, il a fallu de nombreux gènes pour s’adapter à être un fourmilier ou être un butineur, du coup ce raisonnement ne s’applique pas aux animaux chez qui il faudrait garder de coté de nombreux gènes pour être à la fois butineur et fourmilier, ce qui pèserait dans l’entretient de l’adn.

Ça c'est si on se base sur l'idée prédominante des gènes dans le rôle de nos passions. Il semble être intéressant que les passions varient en fonction des individus, ça permet que chacun se spécialisent dans tel ou tel métier. Mais il est possible que des phénomènes chaotiques dans notre cerveau fait que durant notre jeunesse nous nous passionnons pour certaines choses et d'autres non. Je crois qu'en général la biologie favorise les équilibres, et que dès qu'un problème se pose sur notre corps, que ce soit biologique ou psychologique, un retour à l'équilibre s'effectue en général. Mais pour les passions, si elles doivent varier d'individu en individu, il faut un mécanisme chaotique plutôt qu'un mécanisme qui ramène à l'équilibre.

Les personnes ayant un trouble de la personnalité antisocial

C'est connu en médecine et en psychologie, il y a des gens qui ont plus facilement tendance à mal se comporter. C'est sûrement parce qu'ils n'ont pas conscience du mal qu'ils font, ayant du mal à ressentir ce que ressentent les autres, et qu'à la fois ils sont en colère contre tout.

D'ailleurs la thérapie les soignant peut consister à mieux expliquer à la personne ayant un trouble antisocial qu'elle fait souffrir les gens dans telles situations. Ça leur est efficace pour prendre conscience qu'ils sont dans le faux.

Effectivement si il y a des gens qui se comportement mal à la tête de certaines entreprises, il y a des chances qu'ils aient un trouble de la personnalité antisocial.

La personnalité paranoïaque (des gens très méfiants, très susceptibles, souvent mégalo et se comportant odieusement très souvent, d'une mauvaise foi inimaginables) sont aussi, d'après ce que j'ai entendu dire à plusieurs reprises, souvent à la tête d'entreprises (bien qu’une partie de ce comportement puisse être acquis face à la dureté de la concurrence quand on est chef d’entreprise)

Ils sont de mauvaises foi car il choisissent ce qui les arrange sans se rendre compte que ça pose problème. Pour eux, c'est normal que la justice s'applique quand ça les arrange mais quand ça arrange les autres, ils n'arrivent pas à se rendre compte que c'est injuste.

Ainsi je crois comprendre les lobbyistes avec qui je me suis battu sur Wikipédia: C'est peut être juste des gens persuadés qu'on met des bâtons dans les roues de ceux qui créent le progrès, le manque de capacité d'empathie leur empêche de se rendre compte que les coups tordus qu'ils m'ont fait et qu'ils ont fait à bien d'autres participants de Wikipédia sont injustes et les font souffrir.

Pour ce trouble de la personnalité paranoïaque, ils ne se rendent pas compte qu'ils sont en tort quand ils sont en tort et c'est même eux qui sont en colère contre toi, et rien n'arrive à les raisonner.

Je pense qu'il faudrait vraiment soigner ces gens. La psychologie actuelle fait déjà des miracles sur pas mal de trouble de la personnalité comme la personnalité antisocial. Malheureusement, je crois qu'on soigne mal le trouble de la personnalité paranoïaque car ils ne veulent pas se soigner me semble t'il et il n'y a pas de traitement très efficace.

Boris Cyrulnik avait longtemps recherché dans ce domaine. Il voyait que les enfant non sécure (ceux qui ont eu une enfance dure sans figure d'attachement, c'est à dire une personne humaine douce avec lui qui peut le rassurer) ou que les enfants dont la mère enceinte a eu un important stress, sont des enfants qui tapent, tirent les cheveux, se vengent fortement dès la créché, et deviennent souvent de mauvais adultes. En les encadrant bien et en leur fournissant une figure d'attachement, en leur faisant communiquer, ces enfants reviennent bien dans la normale. C'est ce que raconte Boris Cyrulnik dans la vidéo nommée "psychologie de la violence, dialogue avec Boris Cyrulnik", il était neuro psychiatre et a aussi énormément publié sur le sujet. Ces quelques 5% de garçons qui mordent, frappent, crient (il n'y a que 1% de filles ainsi) sont quand ils sont adultes, des bons candidats à être soldat! Les armées du monde entier piochent dans ce stock pour former leurs armées. Il serait bien qu'à l'échelle mondiale on se coordonne pour que ces enfants soient protégés, accompagnés, soignés, ainsi ça diminuerait les stock de soldat à l'échelle mondiale et ça rendrait plus difficile les guerres.

Il y a d'autres pathologies où les gens sont paranos, comme dans la schizophrénie, mais la majorité du temps, ces gens là sont gentils, voir même plus gentils que les autres et fréquemment trop handicapés pour être chef.

Pour moi, tout ces troubles ont des chances d'être des maladies biologiques qui dérèglent le cerveaux. C'est un domaine sur lequel j'ai recherché. Donc, avec une bonne recherche scientifique on peut espérer une solution pour eux. Il peut y avoir aussi des causes de ce comportement dans le vécu bien-sûr.

Et puis le fait qu'on a tendance à s'imaginer que les gens qui agissent mal dans ces entreprises qui se comportent mal sont des gens très mauvais est parfois injustifié je suppose. Il est possible que parfois des gens ayant une morale assez poussée soient amenés à mal se comporter dans certaines situations. Ce que dit ma théorie sur l'évolution des entreprises, ce n'est pas que des gens immoraux prennent le pouvoir dans les entreprises, c'est que des mauvais comportements risquent de finir par se mettre en place dans les entreprises si ces comportements sont rentables parce qu'il y a une sélection de ces entreprises. Ça ne dit pas comment va se mettre en place ce mauvais comportement de l'entreprise.

Aussi quand on est embrigadé, on n'ose pas s'opposer à l'avis principal dans notre groupe. Par exemple, si dans une entreprise tous n'hésitent pas à faire du marketing un peu démagogique pour vendre leurs produits, il va être très difficile d'oser leur dire que c'est mal. Et ça d'autant plus que si ils ne le font pas l'entreprise a des chances de couler sur le long terme: On n'oserait donc pas nuire à nos collègues!

Des trous du cul capables de tuer la réputation de certains par les rumeurs dans les milieux médicaux ou de prendre le contrôle de Wikipédia en humiliant les gens qui s'opposent à eux détruisant ainsi des recherches qui pourraient aider des millions de personnes, ça parait impensable. Pourtant je crois que ça existe. Certains sont à la fois très énervées, et ne comprennent pas qu'ils sont en tort et qu'ils font du mal aux autres. Le mélange de ces deux caractéristiques amène à de sales comportements.

Quand une personne trébuche sur un cailloux dans la foret, si elle est déjà un assez énervée, elle va insulter la cailloux. Quand une personne énervée trébuche sur une autre personne, elle pourra être énervée, mais généralement, elle va se reprendre, se calmer et parler poliment car on a conscience qu'on est en tort, que l'autre va avoir peur si on s'énerve. Quand on est très antisocial ou avec un trouble de la personnalité parano, on agit de la même manière avec la personne qu'avec le cailloux en forêt, car ces gens n'ont pas le ressenti de faire du mal comme les autres l'ont en général. Un humain sur lequel il trébuche est comme une pierre, c'est un truc qui l’empêche de progresser, donc on peut l'insulter. C'est ça qui explique leur comportement. Après il faut savoir que des psychothérapies existent et peuvent être efficace. Je ne tiens pas à condamner ces personnes et puis parfois ça s'arrange sans intervention médicale. En particulier le trouble antisocial s'améliore très souvent et très fortement passé 40 ou 50 ans.

Je crois aussi que ces gens ont peut être moins fréquemment conscience qu'ils sont en colère car ils ont de plus faibles capacités d'introspection, c'est liée aux capacité de compréhension des autres et de soi même. Je crois qu'à cause de ça, ça ne les dérange moins d'être en colère!

Ils me semble aussi que ces gens là se vengent de manière sournoise, sans expliquer pourquoi ils se vengeant, il font un coup tordu et s'en vont. Ils ne se rendent pas compte qu'en se vengeant de manière juste en expliquant les torts, ils pourraient faire comprendre à l'autre l'origine du problème et faire cesser le conflit. Du coup ils créent des conflits. Certains, parfois sont assez malins pour éviter les embrouilles et s'enrichir. Je crois que c'est parce qu'ils ont un manque de compréhension des autres qu'ils agissent ainsi.

N'ayant pas conscience qu'elles vont provoquer la colère en se vengeant, elles n'ont pas de stress à mal se comporter à s'opposer. Tandis que ceux qui punissent ceux qui se comportent mal, eux, si ils ont une morale auront tendance à s'inquiéter de cela, c'est pour ça aussi que le combat est déséquilibré. Ceux qui sont mauvais sont parfois des machines de guerre, rien ne les arrête.

Quand des patrons tirants crient, s'égosillent sur les employés qui n'ont rien fait de mal ça s'explique par deux phénomènes dans la tête de ces patrons:

• Ils ne se rendent pas compte que leurs cries font souffrir l'employé qui lui a peur de répondre, a peur de perdre son travail, a peur de blesser le patron en lui répondant, le patrons ne se rend pas compte que c'est injuste. La pression de la gestion de l’entreprise est parfois énorme, il peut arriver je suppose que la logique dans ce comportement est le suivant : Je souffre, pourquoi ne souffrirais tu pas toi aussi ?

• Il est énervé et, étant un peu parano il s'imagine que son employé fait des mauvaises actions exprès pour empirer la situation. Du coup, le patron ne se sent pas en tort. Bien sûr tout les patrons ne sont pas comme ça! Une bonne partie des patrons ont un comportement normal voir parfois très bon. Mais ça reste trop courant.

Nous on a conscience que ça fait du mal à la personne si on fait ça. Il y a donc quelques chose qui s'est passé dans notre esprit pour qu'on se rende compte de cela. Si il n'y a pas ce phénomène de prendre conscience qu'on fait souffrir, il n'y a pas la bonne réaction.

Globalement ils me semble qu'ils ont moins la capacité de ne pas faire au autres ce qu'on aimerait pas qu'on leur fasse parce que justement ils s'en rende moins compte.

On peut lui faire comprendre en lui expliquant: vous n'aimeriez pas qu'on vous fasse souffrir ainsi? alors ne faites pas souffrir les autres ainsi.. et ça marche un peu.

Mon but n'est pas d'humilier ces gens là ou de les montrer du doigt, ou même de dire qu'ils ne devraient pas exister, mais d'expliquer ce qui leur vient à l'esprit à ces moments, et que des gens agissant mal existent, et que possiblement ils se concentrent un peu dans certains groupes par ce phénomène de sélection.

Les gens ayant un trouble paranoïaque sont aussi souvent mégalo et c'est pour ça qu'on va les retrouver plus à la tête des entreprises, car ils ont lutté pour atteindre leur objectif un peu mégalo: devenir le chef.

Oui il y a un danger à ce que ces gens se retrouvent concentrer aux pouvoir. Ils ne comprennent pas en quoi ça pose problème que les tyrans dirigent , car justement la souffrance des autres les alerte moins. Du coup si un système politique, un peu comme celui des États-unis, promeut ces gens là tout en haut de l'état, ça risque de les favoriser partout dans les directions.

C'est une forme de souffrance pour les mégalos de ne pas réussir à atteindre leur objectifs, une frustration, une gène, une profonde insatisfaction. C'est parce que je suis un peu mégalo et que je souffrais un peu de ne pas me voir un destin important, que je souffrais de ne pas laisser de trace sur terre que je sais qu'il y a des gens qui sont ainsi.

Pour les lobbyistes et ces gens puissants il y a le danger qu'ils gardent une grande motivation à faire des grandes choses même après avoir été puni, du coup il faut s'autoriser à les surveiller pour s’assurer qu’ils ne recommencent pas les mêmes coups.

Évidement je peux pas affirmer que les milliardaires qui possèdent les médias sont dangereux et mauvais. Mais d'une part, ils ont des chances plus élevée de l'être par mon argumentaire . D'autre part, il n'y a aucun raison morale que quelques milliardaires décident du contenu des informations qui nous parviennent, ce doit être à tous de décider de cela.

Je crois qu'il y a course entre les grandes familles milliardaires et les milliardaires pour le plus d'argent: Je crois qu'ils ont peur de se faire dépasser et sont ainsi prêt à faire tout les coups tordus dont dénigrer les présidents concernés dans leur médias.

C’est similaire à l’hypothèse de la reine rouge, dont le nom est inspiré de roman d’Alice au pays des merveilles : Alice est sur un tapis roulant si elle continue de courir elle reste à la même place, mais si elle s’arrête, elle est emportée. Les riches, les entreprises, les pays sont condamnés à faire une course similaire pour garder leur place, leur statut et c’est ça le problème, où ça va nous mener ?

Mettre la vidéo et le livre de la dame qui parlait des riches anciens aristocrates qui étaient en contact avec les médias.

En tout cas je pense que la peur de se faire dépasser et la peur de manquer d'argent (c'est une réelle pathologie psychiatrique) est très fréquent chez les très riches. parler de la vidéo YouTube de fou de Normandie

D'un autre coté, avoir des gens sévères à la tête du pays, ça permet à son pays de préparer sa force et sa défense donc ça peut être utile lors de l'arrivé d'une guerre. Mais la guerre n'est pas non plus une solution et il faut plutôt des accords de paix entre les pays d'où l'idée qu'il faut à la fois des gens méfiant et diplomate à la tête de l'état.

Je crois que certains puissants comprennent pas que si leur pays se comportent mal envers les autres, c'est tout à fait normal que les autres se comportent mal avec eux et qu'ils soient mal aimé. Ainsi ils s'attaquent aux autres et ne se rendent pas compte que la réponse violente en face était justifiée, du coup ils attaquent encore plus fort et ainsi de suite, ça fait monter les haines. C'est vrai que je pense aux États-Unis pour leur guerre économique, d'autres penseront à la Russie. Moi je pensais beaucoup à la Russie à un moment, car je voyais de très nombreux messages à la fois pro Russe et franchement raciste sur internet, ce qui m'a inquiété sur leur capacité à faire du lobbying chez nous. Finalement, je crois qu'on a réussi à lutter contre ce lobbying. Maintenant je crois que les américains font pareil mais en plus discret, en infiltrant les médias de France et peut être d'Europe. À moins que ces impressions soient dues aux algorithmes des réseaux sociaux qui mettent des contenus qui correspondent à ce qui nous inquiète, ce qui donne l'impression que ce qui nous inquiète est bien réel.

La peur que tous peuvent mal se comporter

Le soucis c'est qu'il est difficile pour l'humain de discerner, de ne pas faire des amalgames. Quand on sait qu'il y a des gens vraiment comme ça, on est tenté de penser qu'il y en a partout dans les institutions. C'est un peu désespérant. Ou inversement les gens pensent que dans toutes les organisation de l'état ça se passe bien surtout quand est au pouvoir le parti politique auquel on croit! Alors qu'en réalité c'est très hétérogène.

Alors du coup, si on est un peu parano comme parfois moi je peux l'être, on peut avoir l'inquiétude que tout le monde se comporte mal dans ce monde, et que ça va être le chaos.

Une des idées qui pallient à cela est qu'en réalité la plus part des gens ne se comportent pas mal et c'est logique car en général on a à y perdre à mal se comporter à cause des possibles vengeances qu'on risque de subir (donc l'évolution n'a pas favorisé ces comportements).

Meydi à mettre :Un système dissident ponctuel permet de détruire un système sclérosé et oblige à en reconstruire un plus adapté.

Mais il est vrai aussi qu'il y a des phénomènes de filtres, dans les entreprises, les partis politiques, les institutions qui peuvent permettre de concentrer des gens qui se comportent mal.

On est naturellement bon pour la plus par des gens, c'est important de le préciser car quand il y a un groupe de gens mauvais réunis, c'est souvent qu'il y a eu filtre et sélection concentrant ces gens. Et c'est comme ça qu'on peut lutter contre cette situation, c'est en supprimant ce filtre. C'est l'évolution qui nous a rendu bon. En réalité on n'est si bon que ça: on tue les animaux pour les manger, c'est pas génial. Mais envers les autres humain on est généralement bon car, à cause de la vengeance des autres, on a toujours intérêt à bien se comporter, du coup l'évolution a sélectionné les gens se comportant bien... Du moins dans un village ou tout le monde se connaît et en dehors des entreprises qui créent un phénomène de protection/d'anonymat face à certains type de coup pourris.

L'évolution favorise que nous soyons amis

De plus si ces gens ont des même gènes proches des nôtres, il est logique, du point de vue de l'évolution que nous soyons amis (je pense que les différentes ethnies humaines sont très proches génétiquement et ça se confirme pour la très grande majorité des gènes). En effet comme les gènes perdurent sur énormément de générations, il est logique que les individus qui protègent les membres de la même espèce, même extrêmement éloignés, favorisent leur descendance, donc que les gens ayant des gènes qui permettent à leur psychisme de vouloir sauver tout autre humain favorisent leur descendance. Donc ces gènes ont été sélectionnés au fil des générations. Malheureusement on est génétiquement loin des animaux, et on n'a plus bien de pitié pour eux, ci bien qu'on les tue pour les manger. Bien que par de manière innée on ne soit pas près de tuer des animaux pour en manger leurs viandes, il me semble que c’est l’appétit pour la viande quand on en mange un peu qui est je crois génétique (en témoigne que la majorité des animaux sont soit végétariens, soit carnivores, soit omnivores) qui nous pousse à les tuer pour les manger.

Être outré des mauvaises pratiques, de s'en souvenir, et d'alerter ses amis permet de se protéger notre espèce et c'est pour cela que nous sommes faisons ainsi!

Il peut aussi se dérouler un phénomène inverse: les groupes qui obtiennent un gène qui provoque la méfiance envers les autres groupes vont plus y gagner. Ça permettra de prendre le dessus économiquement sur l'autre groupe qui est moins méfiant (par exemple un village voisin). Mais ça ne sera que temporairement, car quand le groupe va se propager à d'autres villages, les villages vont se fâcher. Globalement, donc, les porteurs de ce gène qui tend à rendre méfiant envers les autres groupes vont d'abord y gagner, puis quand ce gène sera très répandu, vont y perdre si il se crée des sous groupes. Par contre si au même moment il se met en place:

• Un gène qui permet de reconnaître ceux qui ont ce gène entre eux

• Et un gène qui favorise le comportement de protéger les gens qui ont ce gènes. Alors dans ce cas ces individus vont se protéger et ça va toujours les favoriser, mais il est improbable que ces deux caractéristiques se mettent en place en même temps.

En plus, sur le plan de l'évolution, on ne fait pas de mal aux autres aussi parce que faire du mal aux autres provoque une vengeance. Là aussi ça apporte un avantage à avoir plus de descendance!

Sur le plan humain on ne fait pas de mal aux autres car on ressent la souffrance des autres à ces moments, et parce qu'on s’inquiète des conséquences! C'est là qu'on voit que l'évolution nous a amené à une certaine psychologie, en utilisant des astuces assez étonnantes mais efficaces pour que nous maximisions notre descendance.

On se comporte en ne faisant pas aux autres ce qu'on aimerait pas qu'on nous fasse. Du moins pour certains, tant qu’on se fait pas attraper:)

On a aussi intérêt, quand on a une envie contraire à ce qui est socialement accepté, de se mentir et de croire qu'on n'a pas cette envie. L'avantage de faire ainsi est qu'on arrive mieux à cacher aux autres qu'on a une volonté contraire à eux. C'est peut être ça l'origine évolutionniste de la notion psychanalytique de refoulement: cacher au mieux des intentions qui pourraient paraître mauvaises au groupe mais bénéfiques à nous même puisqu'on se les cache à soit même.

Ces bonnes caractéristiques risquent sur le très long terme de ne pas perdurer

Donc l'humain se soucie à la fois de son destin, de ses problèmes et de celui des autres, car ces caractéristiques ont permis de protéger nos groupes lorsque nous étions des hommes des cavernes ou que nous vivions dans de petits villages.

Dans les villages ou les petits groupes dans la préhistoire, les coups tordus qu'on faisait aux autres étaient néfastes pour celui qui le faisait car il n'y avait pas d'anonymat, tandis que maintenant dans les villes, ils ont plus de chance d'être gagnants, en plus, parfois les entreprises récompensent ces mauvais coups. Avant quand on faisait un coup tordu, on était fiché, catégorisé par les anecdotes qui circulaient dans le village et les autres avaient des réticences à coopérer avec nous après. Dans une grande ville, on est fiché que par celui à qui on a fait un coup tordu, il n'y a donc moins de raisons que les coups tordus soit néfastes à ceux qui les font, donc les gens ayant ce comportement devraient plus facilement se propager de générations en générations. Mais en vrai c'est un phénomène long à mettre en place, sur de très nombreuses générations, cependant l'existence de grandes villes depuis environ 500 ans a peut-être déjà un effet évolutionniste sur nos gènes dans ce sens. Avec l'argent et les entreprises ça augmente encore sûrement un peu la capacité à y gagner en étant néfaste sans être puni dans pas mal de situations. À noter que l’influence de ce qu’on apprend par nos parents, par exemple si ils nous apprennent à nous méfier des autres et à les arnaquer si on n’a pas le choix est une manière de faire hériter ces caractères de manière plus rapide. Oui mais si en plus la génétique s’y mêle, il sera encore plus difficile de revenir dans une situation saine.

Logiquement on évoluera vers l'égoïsme si on est dans une société ou l'altruisme n'est pas récompensé.

Je redoute que de tels changements dans la psychologie de tout les gens au fil des générations nous mette dans des situations catastrophiques, avec des dictatures partout!

C'est parce que certains sont super altruistes, ont conscience qu'il faut protéger la démocratie qu'ils la protègent. Il y a aussi une notion d'inquiétude pour le futur, ceux qui veulent aller au pouvoir sont inquiets pour le futur de leur nation. Ils sont peut être mégalos, et ont soif de pouvoir, mais je crois que bien souvent les politiques ont vraiment envie d'améliorer les situations face à une inquiétude, qu'elle soit justifiée ou non. J'avais vu un psychiatre interviewé sur ce sujet qui confirmait cette idée.

Comment faire en sorte que ces bonnes caractéristiques nécessaires à gérer un état perdurent au fil des générations à la fois dans la population et à la tête de l'état? Question à laquelle je n'ai pas pour l'instant de réponse. On peut aussi amener dans les écoles une éducation altruiste : expliquer que si tous se comportent bien, alors on y gagne tous, donc commençons chacun à bien se comporter ! Aussi, il faudrait faire attention que l'humain évolue vers un vrai altruisme qui favorise les êtres vivants et pas uniquement l'humain. Ça serait bien qu'on protège mieux les animaux.

Pour avoir réfléchit à l'évolution, il faut généralement plusieurs milliers d'années, soit quelques centaines de générations pour qu'un gène s'installe dans une population totalement. Donc ce risque est peut être lointain à moins que ce genre de caractère pour la partie fixée par les gènes soit multigénique: qu'il y ait de nombreux gènes qui favorisent ce comportement, dans ce cas l'évolution du caractère des gens est beaucoup plus rapide, je m'explique:

Le temps entre l'apparition d'un gène dans une espèce animale et sa propagation à l'espèce totale est très long si bien qu'on est encore des individus adaptés à l'age préhistorique. En effet si un gène donne un avantage sélectif de 1%, il faut un nombre de générations n telle que: Taille de la population = 1.01 puissance n. Pour l'espèce humaine et ses 7 milliards d'individus, il faut 2000 générations soit un nombre d'année de l'ordre de 80 000 ans entre le moment où un gène bénéfique apparaît, si il donne 1% de chance supplémentaire d'avoir des enfants, et le moment ou toute la population a ce gène. Du coup on porte encore les gènes adaptés à la vie avant la civilisation en bonne partie. Il est aussi possible que sur les caractères psychologiques des combinaisons de gènes interviennent. Ça parait logique puisque la distribution dans la population de certains paramètre psychologie, comme l'agressivité, la dépression et bien d'autres, suit une distribution de Gauss (si vous préférez une distribution étalée: beaucoup de gens sont moyennement agressifs et très peu sont très peu et très agressifs). Et donc si ce sont des gènes assez répandus dans la population ils mettent peu de générations à complètement se répandre, contrairement à si on commence avec un seul individu. Je parle des gènes, mais bien-sûr il est bien possible que des caractéristiques psychologiques s'héritent de parents à enfants ou dans une population par la parole et le comportement. Mais je crois qu'une partie du ressenti et donc du comportement reste favorisé par les gènes ou les maladies, même si la plus part des gens sans maladies psychiques ont des ressentis similaires. Par exemple, par défaut si ils vivaient dans le même environnement ils auraient des niveau d'agressivité similaire. C'est ce que je crois.

Les gens qui sont trop gentils le sont car ils trouvent les arguments pour dire que l'autre personne mérite d'être bien récompensé tandis que les autres trouvent les arguments pour dire que non. Et c'est ainsi que dans les négociations les gens gentils se font avoir, hors beaucoup d'aspects très important de la vie se fixe par négociations dont le salaire. Là aussi il y a une certaine injustice.

Ça pourrait être une course de l'évolution entre ceux qui se comportent mal et qui y gagnent et ceux qui essaient de pas se faire avoir en détectant chez ces gens là voyouterie pour les fuir, ceux ne détectant pas la voyouterie se feront avoir, auront moins de descendance.

Il faudra dans le futur faire en sorte que les gens ne mutent pas dans le mauvais sens, ne dégénèrent pas, faire en sorte que génétiquement ils ne soient pas des parasites pour les autres. Pour ça il faudrait agir si on est sûr qu'il y a réellement un problème d'évolution qui nous menace. Il faudrait établir une carte génomique de la population mondiale et voir comment elle évolue au fil des génération. Il faudrait aussi trouver les gènes (si ils existent) qui favorisent tel ou tel comportement chez les gens valides, puisque les non valides ne représentent pas une menace pour la démocratie, et puisque c'est peut être une autre maladie biologique qui provoque ces effets la chez les gens non valide. Et éventuellement, après plusieurs dizaines, voir centaine, d’années d’observation et l’assurance qu’on ne se trompe pas, si vraiment le problème est lourd et nous amène à la catastrophe, faire en sorte de changer les gènes des enfants à naître si la technologie le permet, pour qu’on arrête d’évoluer dans le mauvais sens. Pour que ça soit bien fait, il faut des scientifiques de qualité, et faire en sorte que dans une institution on garde toujours des scientifiques de qualité est un vrai défi.

Pour voir si ce que je dit est vrai on pourrait faire le test psychologique suivant qui est un test connu : on fait tomber un billet de banque à une caisse en faisant croire qu’on s’en n’est pas aperçu, et on voit la proportion de personnes derrière qui le volent ou le rendent ? Ce test a déjà été réalisé et on voit qu’il y a dans tout les pays du monde environ 20 % de personnes qui le volent et un peu moins du reste le rendent. On pourrait faire ce test entre les très grandes villes et le petit village pour voir si il y a une différence. Cependant il y a un tel brassage au fil des générations entre les villages et les villes que ce test risque de ne pas montrer de différences. On pourrait aussi faire ce test en 2030 et le répéter en 2100, en 2200 etc.

La psychologie de la lutte des classes

On est outré par les injustices aussi parce que ça nous permet de garder une place dans notre société, de protéger les gens comme nous, et ça permet aussi de protéger la société! C'est ainsi que l'extrême gauche est outré des injustices sur la pauvreté.

Et je trouve qu'il y a des gens qui ne reconnaissent pas les injustices et qui du coup ne comprennent pas les pensées des gens d'extrême gauche. Il y a bien-sûr bien d'autre choses qui peuvent faire qu'on aime pas l'extrême gauche, mais la où je me reconnais dans ce mouvement, c'est qu'elle voit des injustices réelles et qu'elle veut lutter contre.

Le racisme, lié à certains traits psychologiques?

Il y a beaucoup l'idée que la gentillesse, la bienveillance ne sont pas innées mais appris en particulier par la religion chrétienne, ou par une autre religion quand on y participe. Par conséquent, ceux qui pensent ainsi risquent de penser que les non chrétiens ne sont pas bons. Je crois que c'est une des facettes du racisme contre les autres religions! J'avais vu qu'environ 30% des gens en psychothérapie tiennent à ce que leur thérapeute aient la même religion qu'eux. Je crois que c'est du à ce ressenti de ne pas partager des notions fondamentales avec les autres religions. Les athées peuvent aussi avoir une dent contre la religion et je crois que c'est un phénomène similaire: l'impression que les religions adhérent à des idées dangereuses (au fond on est tous d'accord ou presque pour bien se comporter!)

Pour parler avec pas mal de monde, j'ai remarqué que les gens un peu raciste on vraiment l'impression que les gens de couleurs n'ont pas de morale, pour connaître plein de gens de couleurs, c'est faux 🙂

On est programmé pour avoir pitié des autres quand ils sont dans une mauvaise situation. Quand on est en tort, généralement on s'en rend compte ou du moins en insistant on arrive à faire prendre conscience que l'autre est en tort si bien qu'il existe un mécanisme dans le cerveau qui permet de reconnaître quand on est en tort ou non.

Il y a une expérience qui montrait que les blancs avaient peur du visage des gens noirs: on avait pris des photos de gens blancs et de gens noirs, on avait blanchi le visage des gens noirs. Les gens blancs en voyant ces photos trouvaient majoritairement que les gens noirs blanchis avaient un visage plus agressif que les blancs. Je crois que c'est pour ça que je vois beaucoup de racisme chez les gens blancs, et à ma connaissance, assez peu chez les gens noirs: les gens blancs ont peur des visages noirs, leur donnant l'impression que ce sont des gens agressifs et sans morale. Une bonne partie des gens blancs, malgré cette peur vont se raisonner et comprendre que ça ne tient pas, mais pas tous, c'est mon hypothèse. Bien-sûr il peut exister du racisme contre les blancs, moi j’en ai rarement vu, mais j’ai des amis qui en on vu à plusieurs reprises.

Aussi il y a des études qui montrent que plus on a un nucleus accubens large (une partie du cerveau qui gère l'empathie, la compréhension des autres) plus on a pitié pour les gens de l'autre groupe que notre groupe. On a la même corrélation avec le QI et cette empathie mais moins marquée qu'avec la taille du nucleus accubens. Ainsi dans un match de foot avec deux équipes ayant des maillots de couleurs différentes, les gens ayant le plus petit nucleus accubens insultent beaucoup plus les gens de l'autre groupe. On imagine que ça peut être corrélé avec le racisme... mais en y réfléchissant bien, on peut sûrement pas faire grand chose pour agir sur la taille de ce nucleus accubens! Il faut d'autre mesures pour régler ce problème de racisme. Je pense à faire des médias sains, qui ne vont pas aller faire croire que tout les arabes ou noirs sont des voyous pour l’audience, des médis qui rappellent que la majorité de ces gens se comportent bien, et de faire des mesures pour mieux mixer les populations dans un même département.

Je comprend qu'on puisse avoir peur des gens arabes ou noirs si on regarde la télé et qu'on habite à la campagne, je n'ai rien contre ces gens là. Moi qui vie en ville avec beaucoup de gens noirs, je vois bien que la plus part d'entre eux même si il ne sont pas parfaits, ils sont généralement honnêtes et gentils de la même manière que les gens blancs.

Pour les histoire d'intégrisme religieux amenant à forcer les femmes à être voilée, il faut savoir que nombreux musulmans sont contre ce genre de pratiques et donc qu'il faut plutôt aider les musulmans n'aimant cela et les montrer dans les médias, plutôt que montrer ceux qui sont pour. Ça aura un bien meilleur effet sur l'abandon de ces pratiques par les plus extrémistes. La religion musulmane étant sacrée, les gens musulmans ont un peu peur de s'opposer à ces pratiques, car ils ont peur qu'on les traitent d'anti religieux, je crois bien, pourtant ils n'en pensent pas moins.

Donc oui il y a des dérives dans les religions et le forçage du voile en est une, les gens même sans religion sont gentils. Et personne n'est contre les hétéro blanc chrétiens, je dis ça car l'algorithme de Facebook a donné cette impression a un ami en voyant des systématiquement des messages haineux contre les blancs.

Pour les rare gens qui sont vraiment racistes on peut leur expliquer en quoi le racisme c’est pas bien :

« Est ce que vous trouvez ça juste qu’on vous insulte parce que vous faites partie d’une ethnie d’une couleur de peau, alors même que vous avez toujours essayé d’être gentil avec les autres, qu’on vous accuse de méchanceté et d’être sournois. Non la plus part des gens noirs et arabes ne sont pas mauvais, je le sais, j’habite en banlieue et j’en connais beaucoup. J'ai eu autant de problèmes dans ma vie avec des voyous blancs qu’avec des voyous noirs ou arabes et c’est aussi le cas de nombreuses de mes connaissances. Je ne peux pas vous en vouloir de vous imaginer cela, mais la réalité c’est que vous accusez ces gens de sournoiserie alors même que la plus part ne veulent pas de mal. Ça les fait souffrir et c’est votre manque d’empathie et votre peur un peu parano à propos de ces personnes qui vous empêchent de voir que vous avez un mauvais comportement avec eux, un comportement qui les fait souffrir injustement en les accusant à tort. Est ce que vous aimeriez être accusé à tort ? Non ? Alors ne le faite pas sur les autres. » C'est le message que je passerais aux plus racistes, je crois que ça marche un peu pour les persuader, mais c'est pas fou fou non plus comme efficacité surtout sur les plus persuadés.

Les gens suivent les règles en général

Quand on choisi ensemble des règles à suivre, en général les gens suivent ces règles. Encore une fois ce comportement a un intérêt sur le plan de maximiser les chances d'avoir une descendance: Si on ne respecte pas ces règles on va être exclus, et les gens ne coopéreront plus avec nous. Si on respecte ces règles qu'on a choisi conjointement, alors on crée une forme de contrat qui va servir aux différentes partis qui suit ces règles, qui sont généralement utiles pour chacun.

Je prend un exemple tout bête, quand on fait cours à des adultes, le professeur peut demander la règle suivante: seuls les gens levant la main pourront parler et je ne fais pas cours à ceux qui ne respectent pas cette règle. Respecter cette règle va permettre que tout se passe bien, que le professeur ne soit pas interrompu et que tous y gagnent!

Je pense que génétiquement on est programmé pour respecter ces règles. C'est parce que de manière innée on comprend que faire un contrat tacite est utile aux différents partis, qu'aujourd'hui on fait des contrats écrits! Ça fait parti de notre psychologie.

Aussi, et ça a été confirmé par des études: la plus part des gens respectent les règles même si ils savent qu'ils ne se feraient pas prendre.

Les gens suivent ce que les autres font en général

Généralement ce que les autres font est une bonne chose sinon ils auraient arrêté de le faire.

Et ça, que ce soit parce qu'ils suivent les règles de la société ou qu'ils évitent certains dangers! C'est un phénomène naturel que de copier les autres.

J'ai cette particularité de très peu copier les autres, et effectivement il m'arrive pleins d'emmerdements!

Faire des généralités facilement

Je pense que c'est un trait psychologique des gens paranos dont je peux être parfois. Bien sûr j'ai conscience qu'il ne faut pas que je fasse de généralités trop hâtives, mais malgré ça dans un moment parano, je peux voir un PDG mal agir et penser que tout les PDG agissent mal. Je pense que c'est le même phénomène quand un mec un peu raciste voit un noir mal agir et pense que tout les noirs agissent mal ou qu'un mec plutôt à droite voit des gens à gauche agir dangereusement pour l'économie et pense que tous agiraient ainsi. Le soucis des médias aujourd'hui est qu'ils jouent sur ces caricatures pour faire de l'audience et on se fait piéger à faire ces amalgames.

Faire des généralités est un phénomène normal et généralement utile: par exemple si on se rend compte que chaque fois qu'on sent une marguerite, elle sent une certaine odeur, on va se dire que toutes les marguerites sentent cette odeur... Et on aura raison. Mais faire des généralités sur les groupes de gens est beaucoup plus hasardeux, mais là aussi ça peut être utile: par exemple qu'il faut respecter particulièrement tout les hommes en uniforme qui peuvent être des policiers ou des militaires!

Globalement pour les gens vraiment trop dans les généralités extrêmes que je viens juste de décrire, je pense que derrière il y a une sensibilité parano, avec la peur qu'un groupe dans la population représente un danger. Si après étude, on se rend compte que ces gens paranos posent vraiment problèmes, il serait intéressant de les soigner avec leur accord.

Pour le fait de faire des généralités, je crois qu'une partie de la population ne se rend pas compte que ce genre de raisonnements tient pas toujours la route. Par exemple je connais une amie qui est assez intelligente mais croit aux signes astrologiques, on pourrait se dire pourquoi pas? Mais si on considère les règles de la physique, on se rend compte qu'il n'y a de raisons suivant ces règles que des gens nés tel mois soit plus comme ci ou comme ça (sauf peut-être pour des raisons biologiques d'ensoleillement de la mère en sainte qui varie par exemple... comme quoi des techniques ancestrales ont pu évolués vers une certaine vérité). Il n'y a pas de raisons physiques que la position des planètes influence notre comportement du jour, et certaines personnes pourtant assez intelligentes ne remettent pas en question ce genre d'amalgame qu'ils font, ils ne comprennent pas que ces généralités ne tiennent pas la route.

À vrai dire les lois de la physique n'ont pas de raisons d'être vraies plus que les lois de l'astrologie. Par contre, Évidement par l'observation les lois de la physique semble régir le monde, on l'observe tout les jours.

C'est aussi ce que j'ai vu en médecine, certains médecins fonctionnent par amalgame, ils appliquent les règles qu'on leur a apprise, sans aller chercher profondément dans les raisonnements. Du coup si il y a des découvertes récentes non reconnues par la communautés médicales, ils vont d'abord s'opposer car on leur a fait comprendre que tout ce qui n’était pas reconnu par la plus part des médecins était faut, hors au début une découverte est quasiment toujours pas reconnu par la majorité des médecins. Il pense comme ça plutôt que de réfléchir si il y aurait une raison physique, chimique et biologique ou non pour laquelle ce serait juste.

Aussi parfois les gens ont envie de croire à certaines idées, croyances, à un Dieu car ça les rassure, ça crée chez eux un espoir pour le futur.

Tout comprendre dans le détail ne donne pas plus de descendance en général

J'essaie toujours de comprendre un phénomène complètement, mais ça me prend énormément de temps et souvent ça n'est pas utile. Du coup les gens qui font comme moi ont sûrement moins de chances d'avoir une descendance. C'est ainsi que j'étais classé dans les 20 premiers sur 1800 élèves au premier semestre de ma première année de médecine: Je cherche à comprendre. Effectivement, pour la première année de médecine comprendre la biologie, la physique la chimie, l'histologie permettait d'avoir de vrais bonnes notes, les examens sont des exercices où il faut comprendre. Là où la suite de la médecine, c'est du par cœur. La majorité des gens ne cherchent pas à tout comprendre dans le détail.

Je pense que certaines personnes ont ce génie de comprendre que dans un raisonnement il y a des raccourcis qui sont faits, et que si on comprend en quoi ces raccourcis sont pas vraiment exactes, si on arrive à résoudre ces raisonnements complexes qui nous poussent à faire des raccourcis, alors ça apportera un plus, un nouveau domaine. C'était le cas par exemple de la physique quantique ou la théorie de la relativité. Avant ces théories, on avait d'autres théories qui marchaient pour la plus part des choses, mais pas pour tout. Ces anciennes théories étaient des approximations de la réalités et faisaient de mauvaises estimations dans certains cas. Des gens ayant la capacité de comprendre que des raccourcis étaient faits, ont réussi à créer des théories plus proches de la réalité!

Un autre exemple de raccourci vraiment basique est de penser que les entreprises sont juste une chose bien ou au contraire une chose mauvaise. Et bien moi je vais plus loin, et j'essaie de comprendre en quoi c'est bien, en quoi c'est mauvais et comment empêcher le coté néfaste. J'essaie de comprendre le mécanisme derrière, le raisonnement quand il est posé parait simple, mais il fallait le faire, et l'avoir fait permet de mieux y voir pour mieux légiférer.

Encore un autre exemple est la théorie de l'évolution, l'idée que les espèces évoluent, dans ce cadre, un raccourci est de penser que tout les individus d'une espèce animale ou végétale sont tous à peu près pareil à un instant T. Une amélioration de ce raisonnement est de comprendre que se déroule l'évolution en prenant en compte chaque individu de l'espèce... et en comprenant comment ça marche on peut comprendre comment se sont mis en place des organes, des fonctions du corps, pour ainsi mieux comprendre pourquoi on tombe malade et ainsi mieux les soigner!

C'est la capacité de me voir que quand on modélise un phénomène, le modèle créé ne correspond pas parfaitement à la réalité, car je sais qu'il y a une réalité différente. Et je vois que dans certains cas la prédiction du modèle peut être éloignée de la réalité. Du coup je sais quand une idée scientifique circulant dans la population des médecins par exemple, a des chances d'être un dogme ou une réalité. Là où de nombreux médecins qui ont appris par cœur sans comprendre se feront avoir par les dogmes et rumeurs qui circulent. C’est mon impression sur une partie des scientifiques : quand c’est dit dans les livres et dans la majorité de la communauté c’est forcément vrai sinon c’est faux.

Cependant en tant que médecins, on n'a pas le choix, il faut principalement suivre les pratiques répandues, car sinon on risque de faire n'importe quoi. Par contre pour les patients en impasse thérapeutique je pense qu'on peut se permettre de tenter des choses.

Les gens ayant un QI de plus de 130 ont souvent de mauvaises capacités sociales

Apparemment les gens avec un qi de 130 ou plus ont soit des capacités sociales moyennes ou faibles, soit normales, et cette capacité se voit au scanner! Il y avait une étude qui montrait cela.

Peut être que si une partie des gens haut potentiel sont socialement pas très forts, c'est parce que ça donne un sacré désavantage sélectif d'être conscient des problèmes des autres, intelligents et intéressés par l’intérêt général (bien souvent les gens intelligents cherchent l’intérêt général). Car on perd un temps fou à s'inquiéter pour les autres. Donc l'évolution aurait fait en sorte que quand on a un QI élevé ont a souvent peu de capacité à se mettre à la place des autres.

Le fait qu'une partie des gens HPI ont des mauvaises capacités sociales explique peut être que les choses se passent un peu mal dans notre société.

Le fait de comme moi s’inquiéter trop pour le futur me donne un désavantage sélectif pour moi même mais un avantage sélectif pour le groupe, du moins je l'espère.

Les gens ayant un QI élevé ont moins de descendance

Je ne sais pas si c'est vrai mais il est connu que les gens haut potentiel ont bien souvent moins de descendance que les autres. Alors, étant donné que l'intelligence est en partie génétique, comment ça se fait qu'il y a toujours des gens haut potentiel? Je vous donne mon explication:

L'intelligence est multigénique, ce sont des très nombreux gènes qu'on doit avoir en même temps pour être intelligent! donc quand il y a fécondation, il y a une espèce de loterie, avec un peu de chance on va récupérer tout les gènes de l'intelligence de la mère et du père, avec un peu de mal chance on aura tout les gènes qui ne favorisent pas l'intelligence. Bien-sûr, en général on aura un peu de gène favorisant l'intelligence et un peu de gène ne la favorisant pas! Globalement il y aura une répartition en courbe de Gauss de l'intelligence dans la population! c'est à dire beaucoup de gens au QI moyen (autour de 100 de QI) et très peu au faible QI (moins de 70 de QI) et aussi peu au QI élevé (plus de 130 de QI).

Et cette répartition en courbe de Gauss assez large (avec un écart type assez important) de l'intelligence dans la population a un intérêt, elle permet qu'il y ait des gens passionnés par les choses complexes et qui perdent leur temps dans la réflexion et d'autres non. Ceux ayant une plus grande intelligence résoudront les problèmes de leur village, de leur groupe, là où les moins intelligents feront des taches à moindre impacte mais pourtant indispensables comme l'agriculture ou l'élevage.

C'est parce que cette répartition en courbe de Gauss de l'intelligence a un intérêt pour la société, et donc pour avoir une descendance qu'elle existe! Sinon on serait tous quasiment autant intelligents, la population aurait une courbe de Gauss de l’intelligence très étroite. Ça me parait logique.

Les gens intelligents seraient donc une excroissance de la population d'intelligence moyenne, qui a pour fonction de résoudre les problèmes de la population d'intelligence moyenne pour qu'elle se reproduise plus.

La compréhension des autres

On comprend les autres car quand les autres sont dans une situation, notre cerveau s'imagine ce que nous vivrions si nous étions à leur place!

Ça veut dire que si on vit une situation de manière très différente de quelqu'un d'autre, on aura du mal à ressentir ce que lui ressent dans cette situation. C'est ainsi que les gens sans problèmes psychologiques ont du mal à comprendre ceux qui ont des problèmes assez intenses.

On a aussi la capacité à se braquer, et à un moment ne plus comprendre les autres si leur mentalité nous parait inquiétante.

On créé des règles de comment les humains réagissent en fonction de comment nous on réagit à un truc, mais on connaît pas forcément toutes les règles.

Donc c'est normal de ne pas comprendre les autres quand dans une situation similaire on réagirait différemment.

J'ai tendance à m’imaginer qu'une différence génétique fait qu'une personne pense radicalement différemment de moi (surtout quand j'ai peur que cette personne) une amie à moi psychiatre pense le contraire, elle a pas forcément tort, pourtant elle est un peu bornée aussi!

Quand on est d'avis différents sur un truc, il y a des choses qui nous ont amené à avoir cet avis différent. Par exemple sur l'interprétation des études entre moi et un lobbyiste, c'est peut être que le lobbyistes n'a pas compris aussi bien que moi les statistiques, en effet j'ai longuement réfléchi à ce sujet.

Ça mérite de discuter sur le sujet entre personne, d'essayer de comprendre pourquoi l'autre personne pense ainsi. Certaines personnes, même si de bonnes volonté, ne sont pas douées pour discuter et essayer de comprendre les autres dans les sujets tendus.

L'effet d'internet sur nous

Le fait d'avoir internet fait qu'on a moins besoin de discuter avec les autres, entre nous pour résoudre les problèmes administratifs et les problèmes de la vie, donc l'évolution devrait dorénavant plus favoriser les gens timides, peu sociaux, sur le long terme.

Ne pas réussir à changer d'idées dans les problèmes psychologiques

Ce que nous pensons déterminer ce qui nous arrive, et donc si nous voulons changer notre vie, nous devons changer notre façon de penser... C'est une phrase qu'on retrouve dans les milieux qui sont curieux de spiritualité. En vrai c'est surtout important d'avoir la vérité des choses en tête. il faut savoir qu'on peut être bloqué sur certaines idées et les changer, mais parfois des troubles psychologiques favorisent certaines idées et on arrive pas à penser à autre chose. C'est aussi pour ça que je pense qu'il existe peut être bien des gens assez bornés et dangereux qui sont lobbyistes, je les ai, je crois, vu sur Wikipédia qui bloquent des pages.

Ne pas pouvoir s'imaginer le monde en entier

On ne peut pas imaginer les conséquences d'un explosion nucléaire, toute les gens qui meurent c'est une idée qu'on ne peut pas attraper dans l'esprit. c'est ce qu'explique Idriss Aberkane dans une vidéo. C'est pour ça que quand on essaie de comprendre les humains, on ne peut pas, on risque de faire des généralités mais ce sont souvent des conneries.

La peur de la sorcellerie pousse durant l'enfance à être cartésien par opposition, ça a été mon cas

Quand on est petit on a tendance à avoir peur des histoires d'horreur, que tout soit incohérent et menaçant tel que les fantômes, les démons, que les règles de la physique ne soient pas respectées et que ça nous fasse du mal. Ainsi on a tendance à pas vouloir croire au surnaturel et on comprend pas les gens qui croient au surnaturel du coup, après, adulte. Je crois que pas mal de médecins fonctionnent ainsi et dès que pour eux une pratique a l'air un peu surnaturelle, ils ne veulent pas la croire et s'opposent à cela. Je dis pas que le surnaturel existe, je dis juste que certains médecins font l'amalgame entre des médecines parallèles et le surnaturel alors que ça ne l'est pas forcément, et que du coup ils nient la possibilité d'efficacité de telles médecines.

C'est peut être pour cela qu'il y a une telle réaction quand on annonce de tel complot, ça donne l'impression que tout est incontrôlable, que tous seraient de mèches, que tout les gens seraient mauvais, du coup les gens préfèrent ne pas y croire.

La parano

C'est juste la capacité à ressentir une menace, il n'y a pas de limite entre être parano et ne pas l'être, tout le monde est un peu sur la défensive quelque part.

Mais généralement être vraiment trop parano est néfaste pour les décisions, sauf peut être un peu dans notre situation actuelle avec la technologie.

L’intérêt quand on est parano c'est de continuer de s'inquiéter pour les grands dangers qui sont réels: par exemple la singularité ou les états en compétition et qui gagnent sont aussi les plus pourris. Mais généralement ça n'a pas d’intérêt.

Il y a un réflexe chez les gens vraiment parano, ils ne veulent pas abandonner leurs idées paranos car comme il en sont sûrs, l'abandonner va faire qu'on va pas la prendre en compte et lutter contre. Je pense que des gens très dans la parano contre les étrangers pensent souvent comme ça et on peur d'oublier la menace.

Le cercle vicieux de la parano est le suivant. La parano amène à plus facilement avoir une idée parano qui va nous convaincre qu'il y a une menace, ce sentiment de menace, va nous faire penser à des idées paranos qui vont nous persuader qu'il y a une menace, etc. Normalement ce phénomène tend à s'arrêter si il n'y a pas de menace, mais quand le cerveau est déréglé ça marche pas.

Je pense que parfois les parano sont paranos envers d'autres groupes car ils s'imagent que dans les autres groupes ils sont paranos aussi mais contre la mauvaise cible. Par exemple les médecins que j'ai rencontré étaient paranos contre les médecines parallèles, et ils s'imaginaient que ces gens qui faisaient de la médecine parallèles étaient parano contre les médecins, ce qui est aussi parfois vrai mais pas si souvent que ça.

Pour les lobbyistes que j'ai vu sur Wikipédia, ça m'a évoqué les hypothèses les plus inquiétantes sur ce qui peut se dérouler derrière ça. Je ne comprenais pas pourquoi c'était ainsi. Si on comprend pas pourquoi c'est ainsi, si les seules explications auxquelles on pense qui nous paraissent plausibles sont inquiétantes. On va continuer de réfléchir en boucle, c'est un peu comme ça que j'ai écrit la partie du livre sur les entreprises et leur possibles mauvais effets.

Les phénomènes avec pleins de paramètres

Pour les phénomènes avec pleins de paramètres en jeu il peut être impossible de déduire la conséquence de nos actes, c'est l'effet papillon, le chaos qui dirige.

Une faible différence sur les idées qu'on se fait au départ ou sur la réalité amène a des grandes conséquences à l'arrivée, et parfois on ne peut pas prédire.

J'essaie dans ce livre de faire des déductions complexes, mais il faut bien avouer qu'il reste un part d'incertitude.

La psychologie en politique

Je crois qu'il y a souvent en politique l'idée de croire qu'on a raison parce qu'on a conscience d'un truc qui fait qu'on comprend le problème et qu'on le résoudra mieux que les autres, du coup que c'est à nous de diriger. Pourtant il faut continuer d'écouter les autres. Ça a été souvent mon cas, de croire que parce que je comprend quelque chose, je mérite de diriger. Bien-sûr il faut bien comprendre qu'on ne comprend pas forcément tout, il faut continuer de consulter pleins de personnes et de faire des médias qui font remonter les bonnes idées, et la bonne compréhension du système vers les décideurs pour que les bonnes décisions soient prises.

Il y avait aussi une étude qui montrait que les politiques sont des gens qui bien souvent luttent pour résoudre les problèmes qu'ils pensent exister. C'est exactement ce que je fais dans ce livre. La question est: « s'attaque t'on aux bons problèmes ? »

Quand j'étais petit et que je parlais dans un discours pour persuader les autres je n'avais pas de retenu, j'étais fort puissant et c'est pour ça que je devais être choisi pour diriger. Hors plus tard, vers l'époque du collège, est arrivé cette retenue: avant d'agir il faut être sûr que ça ne va pas nuire. Il me semble que les gens de droite ont moins de de retenu, sont plus fonceurs et pensent que c'est mal d'avoir de la retenu, c’est peut être un impression que j’ai à cause des médias et de la droite de la période Sarkozy. C'est peut être parce qu'ils ont moins conscience que certaines actions peuvent nuire, donc il n'y a pas de raison de se freiner. Ces traits s’observent aujourd’hui dans les gens d’extrême gauche dans les médias. J’espère qu’ils ne correspondent pas vraiment aux gens qui se pensent plus à gauche ou à l’extrême gauche.

Les groupes dans la société

Pierre Bourdieu un sociologue connu, mort en 2002, disait que les goûts étaient surtout dictés par notre milieu social. Sa voiture, ses vêtements, sa nourriture, on les choisi car on fait parti d'un milieu social, un peu comme si on refuse les choix des autres car on les trouve idiots ou pas comme il faut. Ça montre qu'on s'enferme dans le stéréotype que notre groupe a raison.

Il y avait beaucoup ça à l'époque vers 1990, l'idée qu'on est différent et supérieur aux autres sur certains principes. J'ai l'impression que ce n'est plus trop le cas aujourd'hui à moins que je sois déconnecté de ce genre de ressentis.

Ma psychologie

Durant l'écriture de ce livre j'étais depuis longtemps dans l'esprit suivant: Je m'interdisais de faire la moindre chose immorale, c'est pourquoi je ne tolérais pas les gens qui en font car je ne peux que trouver cela monstrueux. C'est un peu ça qui m'a révolté contre les entreprises qui agissent mal: c'est ceux qui agissent mal qui y gagnent, et ceux qui agissent bien y perdent l'idée est assez insupportable car complètement injuste.

Je me rend compte en étant beaucoup moins parano durant cette période où je fais ce rajout, que tout ça est un peu exagéré, et en même temps assez vrai sur pas mal de points.

Dans le futur il pourrait être intéressant de prendre des individus intéressés par la société et leur administrer des substances avec leur accord qui les rendent temporairement parano en restant gentils. Ainsi ils imagineraient les dangers futurs là ou les autres n'osent pas les voir. Il faudrait faire ça que pendant un temps puis ne plus ne plus leur administrer cette substance, ils reviendraient à la raison et verraient si les idées qu'ils se sont faites ont de l’intérêt. La phencyclidine par exemple crée de tels effets.

Je ne supporte pas les gens qui se comportent mal, c'est pourquoi je me dis que ça va créer une guerre ces problèmes d'espionnage et de guerre économique. Si les dirigeants ne supportent pas, comme moi, les injustices faites lors de la guerre économique, je me dis que ça va pousser les pays à se faire la guerre. En réalité ces tensions entre grands blocs sont peut être plus vécus comme des coups tordus normaux, acceptables et ne créeront pas de guerre. Pour avoir vu les vidéos et lu les livres d'anciens agents secrets, je vois qu'ils en ont rien à faire des mauvais coups, c'est par pour autant qu'ils sont sans morale, mais c'est comme quand on mange de la viande, on oublie qu'on doit tuer des animaux pour en manger. Mais il y a des conséquences à ces coups tordus: ce sont les pays qui se comportent le plus mal qui tireront leur épingle du jeu. Aussi quand un pays s’enrichir énormément grâce à son économie, en majorité, elle le fait au détriment de la richesse des autres pays. C'est ce que j'explique dans l'idée que seules les entreprises qui sont un peu des monopoles gagnent de l'argent, c'est parce que elles peuvent vendre un peu plus cher leur produit dans le monde, faisant ainsi la misère de ceux qui sont contraints d'acheter plus cher. Donc effectivement, globalement il faut bien empêcher et trouver des solutions contre la guerre économique mondiale.

L'évolution de rumeurs

L'évolution progressive des rumeurs et des idées qui circulent dans la population peuvent être un moyen d'obtenir la vérité, l'homme aurait évolué ainsi, pour que les rumeurs, les conflits, au final fassent gagner la bonne solution!

Pourquoi le tirage au sort dans bien des cas est la solution

Ce qui explique que dans bien des cas je souhaites utiliser le tirage au sort pour choisir des gens qui ont de l'importance pour la démocratie, c'est ces choses: D'abord m'assurer que c'est représentatif de la population. En suite c'est que, contrairement à d'autre système pour choisir les gens, on s'assure ainsi que la plus part des gens sont honnêtes. Il y a ainsi pas de phénomène de filtre qui ont pu sélectionner des malhonnêtes ou des trop extrêmes. Peut être qu'il y aura des gens assez bêtes si on tire au sort, le QI média de la population étant 100, mais il faut savoir que les gens qui ne comprennent pas quelques choses, généralement font confiance à ceux qui semblent avoir compris. On le voit dans la vidéo YouTube de fouloscopie « la MAJORITÉ a-t-elle toujours RAISON ? », si ce qu'elle dit est vraie: les gens qui sont pas sûrs écoutent ceux qui ont l'air sûr. Et puis les gens plus bêtes ont aussi le droit de s'exprimer et surtout d'exprimer les problèmes qu'ils vivent pour qu'on les résolve. Évidement ils peuvent avoir raison dans bien des cas aussi.

Il est difficile de faire des raisonnements sur les ethnies et leur psychologie

Les raisonnements que j'ai fait sur la psychologie des gens basés sur l'idée de l'évolution sont peut être vrais, peut être faux.

Mais je veux dire ici qu'il est à la fois difficile et dangereux de faire de tels raisonnements sur les différentes ethnies que portent le monde.

C'est difficile et hasardeux, car pour connaître quel comportement a pu être favorisé au cours de l'évolution il faut connaître les différences entre les civilisations. En réalité il est très difficile de savoir ce qui s'est déroulé dans tout les villages d'Europe, d'Afrique ou d'Asie durant l'histoire et la préhistoire et en plus il faudrait savoir cela depuis au moins 10 000 ans, car l'évolution est longue à se faire dans bien des cas. Donc ce serait vraiment hasardeux de faire de telles déductions entre les ethnies.

Je pense qu'il peut exister des différences psychologiques légères entre les ethnies. Le soucis c'est que même si on arrive à les mesurer de manière scientifiques, il me parait quasiment impossible de savoir scientifiquement si ces différences sont dues à la culture, à la situation ou à la génétique.

Hors, si on pense que certaines différences sont dues à la génétiques, ça persuadera certaines personnes de vouloir soigner des gens qui sont similaires. Ce serait idiot et contre-productif pour résoudre les problèmes du monde.

Et puis moi qui fait des amalgames, il m'est souvent arrivé de me dire que telle ethnie ou telle autre est plus comme ci ou comme ça. Dans 90% des cas j'ai fini par me rendre compte que mes idées étaient fausses. Je crois que c'est vraiment contre productif de chercher à se faire ce genre d'idées.

This document is licensed under the terms of the creative commons BY, which allows others to copy, distribute, display, perform and remix it if they credit my name (Nicolas Bourdon).
Ce document est sous licence selon les termes de Creative Commons BY, qui permet à d'autres de copier, distribuer, afficher, exécuter et modifier si ils créditent mon nom (Nicolas Bourdon).
licence

Éviter les dictatures, mode d'emploi simple

Comme vous le savez la loi est votée par le parlement, sur proposition des députés ou du gouvernement.

Et les députés et le gouvernement sont choisis par le peuple.

Je pense que c'est un très bon système, il nous a permis de relever des très nombreux défis. Ça permet de changer de dirigeants quand il ne conviennent pas, et que ça soit des dirigeants qui agissent dans l’intérêt du peuple je l'espère en général.

Les lois sont appliquées car il y a la justice qui veille avec des gens, des policiers qui, manu militari sont prêts à vous mettre en prison, si le jugement par la justice a mis en évidence que vous ne respectez pas la loi.

La plus part des gens seraient respectueux et juste sans un tel système, mais il existerait certainement des personnes qui abuseraient et profiteraient allègrement de l'anonymat de la société actuelle pour monter des arnaques, de la corruption, etc. Ce système de justice et de prison est donc nécessaire.

Il y a plusieurs pouvoir dans l'état et il est important qu'ils soient tous sains pour que la démocratie soit protégée :

• La justice, qui doit être indépendante, un gouvernement ne doit pas pouvoir changer la carrière ou virer un juge si il punis un ami du gouvernement. La police qui mène les interrogatoires aussi doit être indépendante et les policiers ne doivent pas pouvoir être virés par le gouvernement. Ces deux institutions doivent être auto gérée pour qu'il n'y ait pas de dérives.

• L'armée qui doit aussi être composée de gens sains humainement, et respecter des règles saines, je pense en particulier aux services secrets intérieurs, la DGSI en France. L'armée doit respecter des règles, en particulier quand elle agit sur le territoire local pour éviter que le chef de l'armée, le président de la république créer une dictature.

• Le parlement et le gouvernement, ils sont virés si ils font mal leur travail donc ça va. Ils faut que le système de vote fonctionne bien.

• Le dernier pouvoir qui devrait être indépendant du gouvernement, et qui je pense ne l'est pas c'est les médias. Les politiques a la tête du pays ont, je crois bien, des moyens économiques pour faire pression sur les médias qui ne leur conviennent pas, et ça c'est pas possible dans une démocratie! Je ferais un chapitre sur le problème des médias, comment les rendre plus indépendants, et plus sains, qu'ils appartiennent au peuple et ne soit pas soumis au loi du marché qui les pousse à faire du spectaculaire sans vraiment d'enquêtes.

Les médias peuvent influer les pensées des gens et donc ils interfèrent dans le processus du choix de nos dirigeants. Pour qu'on choisisse bien nos dirigeants on doit être soumis à une information de qualité sinon la démocratie marche mal.

La défiance des dirigeants par rapport à l'ingérence étrangère les amène parfois à vouloir posséder les médias, j'explique dans le chapitre sur les médias comment résister aux ingérences étrangères sans tomber dans la dictature.

Pour les pays à la limite de la dictature, il faut faire attention à tout ces points. Un ami d'un ami voulait dénoncer les mauvaises actions de membres de l'état auprès de la justice de l’Algérie. Le soucis est que les juges, les policiers sont promus par le ministère, eux même dirigés par le ministres. C’est ainsi que l’accusation justifié qu’il a porté s’est retourné contre lui ! C’est assez grave et injuste ! C’est parce que le juges qui traitait l’affaire avait peur pour sa carrière à cause de l’avis du ministère que celui ci a fait marche arrière. Les policiers qui font des enquêtes, les juges, le personnel pénitencier, ne doivent pouvoir être ni viré ni promu par les ministres mais par un ensemble de personnes compétentes.

Petit à petit on peut rentrer dans une telle forme de dictature en laissant les politiques aux pouvoirs choisir qui va être promus ou non dans la justice, les médias, et la police.

This document is licensed under the terms of the creative commons BY, which allows others to copy, distribute, display, perform and remix it if they credit my name (Nicolas Bourdon).
Ce document est sous licence selon les termes de Creative Commons BY, qui permet à d'autres de copier, distribuer, afficher, exécuter et modifier si ils créditent mon nom (Nicolas Bourdon).
licence

Mesures pour améliorer le parlement

Introduction

Le parlement vote des lois pour des millions de personnes, si ils font mal les lois, avec des effets néfastes, ça impactera des millions de personnes. C'est pourquoi les lois doivent être bien faites. Le but iciest de faire en sorte que les députés prennent de meilleures décisions, qu'il y ait une continuité dans les lois malgré les changements de députés et qu'il ne soit pas corrompus par le lobbys, que ce soit consciemment ou inconsciemment.

Pour ça il faut que les parlementaire soient bien formés et qu'ils soient bien informés.

Je propose plusieurs dispositifs dans le parlement que les députés pourraient utiliser, il faut absolument que ces dispositifs soient connus par les députés au début de leur mandat.

La psychologie des parlementaires

Une des première question qu'on peut se demander est « a t'on les bon parlementaires psychologiquement parlant ? ». Je propose ici quelques mesures pour améliorer la situation de la psychologie des parlementaires.

Un détail, qui, je pense n'en est pas un du tout, est l'intensité lumineuse du parlement. En effet il se peut bien que la schizophrénie soit due à un excès de l'hormone de l'éveil, qui elle même est stimulée quand il y a beaucoup de lumière. C'est l'hypothèse du professeur Fourtillan qu'on peut voir sur YouTube. Quelque chose dans la schizophrénie créerait une augmentation de cette hormone sans excès de lumière. La lumière trop intense aurait donc pour effet de créer un peu les mêmes symptômes que la schizophrénie mais en plus léger, je pense en particulier au fait d'être légèrement parano et d'être sur la défensive. Et ça c'est pas bon pour avoir une discussion posée et rationnelle entre parlementaires de différents bords, ça risque d’augmenter les tensions. Donc pour éviter d'augmenter trop les tensions et de nuire au débat, je propose de limiter l'intensité lumineuse du parlement si celle ci est trop élevée.

C'est un aspect à prendre en compte partout, y compris dans les salles d'attentes des médecins, dans les trains, etc. Je crois que vraiment ça a un rôle dans la colère des gens.

Je tiens à ne pas dire du mal des personnes atteintes de schizophrénie: elles sont généralement gentilles car elles ont conscience qu'il ne faut pas faire de mal, mais intérieurement il y a souvent des inquiétudes, de la susceptibilité et de la parano qui restent malgré les traitements.

De quels sujets s'occupe t'on à l'assemblée? Si une partie de la population s'inquiète sur un sujet non justifié car ça passe dans les médias car ça fait de l'audience par exemple les musulmans, l'homosexualité, les bénéfices des grandes entreprises, du coup les gens vont voter pour ceux qui parlent de ces sujets. Ils vont donc se retrouver à l'assemblée, et c'est ces gens qui vont créer les lois alors que les sujets sont pas toujours justifiés. La solution: mettre une partie de gens tirés au sort dans l'assemblée et avoir des médias sains, je proposerai comment faire des médias sains dans le chapitre suivant.

Les députés sont des gens issus des partis politiques et pour cette raison ce sont des gens qui généralement adhèrent aux idées du parti, sinon ils ne seraient pas restés dans ce parti. Pour ces raisons, on risque de retrouver au parlement pleins de gens dans la même idéologie et extrême. Je crois que c'est pas une bonne chose si cette idéologie se trompe. Je crois qu'un peu tout les partis aujourd'hui ont une idéologie qui quelque part est dans l'erreur. Je pense que ça crée des tensions et des débats stérils dans le parlement, ainsi que des lois qui ne résolvent pas les problèmes.

C'est encore pour ça qu'il faut des médias sains, qui ne mettent pas en avant les extrêmes, mais tout le monde, et surtout les idées intéressantes. Je donnerai dans un prochain chapitre des propositions pour cela.

C'est pour ça aussi qu'il serait judicieux qu'une partie des parlementaires, peut être un tiers, soit tirés au sort dans la population.

Encore pour la psychologie des parlementaires, on pourrait se dire que des députés psychopathes ou antisociaux n'ont pas leur place dans le parlement, et donc qu'il faudrait les filtrer à l'entrée. Mais c'est vraiment un risque pour la démocratie que de placer des spécialistes qui vont chercher à déterminer si les député ont ces troubles, car il y a risque important de mal faire le diagnostic. Le diagnostic fait par des psychiatres est très peu fiable, et puis ils ont le droit d'être représentés un minimum. On peut citer le témoignage d’une patiente bipolaires dont le psychiatre n’a pas compris en 20 ans qu’elle était bipolaire, ou d’un patient schizophrène dont son premier psychiatre n’a pas compris qu’il était schizophrène en 2 ans de consultation. La psychiatrie n'est pas forcément fiable pour mettre en évidence des failles chez les gens juste avec une seule consultation et même plusieurs parfois.

La science des lois pour faire de meilleures lois

Je met ici tout un tas de concepts que les députés devraient connaître pour faire les lois, ainsi que des règles à respecter dans le parlement pour que les lois soient de qualités.

Parfois il arrive qu'on ne connaisse pas les conséquences des choix politiques. C'est des phénomènes très compliqués qui entrent en jeu, qui font intervenir l'interaction avec de nombreuses personnes. Déjà qu'il est difficile de savoir ce qui advient quand on interagit avec une seule personne, mais que se passe t'il quand la loi interagit avec des dizaines de personnes différentes. Être vraiment sûr qu'une action n'aura pas de mauvaises conséquences, en politique c'est compliqué.

C'est pour ça qu'avant de promulguer une loi, il faut rencontrer les gens concernés, leur demander si, à leur avis une telle loi conviendrait et ça, ça prend du temps.

En consultant une député, j'ai cru comprendre que les lois sont revues en deux semaines. C'est beaucoup beaucoup trop rapide.

Il faudrait mettre en place un système qui assure que les lois sont longuement étudiées.

Pour le suivi des lois et de leurs effets après leur divulgation, il faut faire collaborer la cours des comptes et le parlement.

Aussi je pense qu'il faudrait essayer de trouver les critères qui font qu'une loi va être efficace ou non pour ainsi faire de bonnes lois. Et qu'on essaie aussi de comprendre les effets de bords des lois.

Je pense que par exemple qu'il faut faire des lois simples car si elles sont complexes, elles auront pleins d'effet pervers inattendus.

Ou par exemple qu'il faut faire en sorte qu'une loi ne créé pas plus de problèmes qu'elle n'en résous.

Ou qu'une loi punisse assez fort, sinon la loi favorise les entreprises et ceux qui osent tricher. Ceux qui n'osent pas tricher y perdront à se compliquer la vie.

Il faut donc mettre suffisamment de contrôle pour que les entreprises qui trichent soit perdantes, sinon celles qui respectent la loi sont perdantes face à celles qui ne la respectent pas. C'est un point important à connaître quand on fait une loi, que tout les députés devraient connaître.

Mais il faudrait faire une recherche pour déterminer un peu mieux quels critères sont des bons critères pour faire une loi.

Pour cela on peut enquêter pour voir les lois qui ont été efficaces et celles qui ne l'ont pas été pour lutter contre le problème. Puis à partir de cette base de donnée, on peut essayer de comprendre ce qui a fait qu'une loi a été efficace ou non.

On pourrait apprendre aux députés ces critères qu'ils seraient libres d'utiliser ou non. Il est important pour la démocratie de préciser que les députés doivent rester libres d'appliquer les règles qu'ils veulent, c'est eux qui représentent le peuple, c'est à eux de choisir au final, au risque de faire une loi inutile.

Aussi pour faire de meilleures lois ou quand on refait les lois, il faudrait que les députés convoquent des juges qui eux comprennent bien comment la loi est appliquée pour les guider.

Il faut, quand on fait la loi sonder au hasard pour voir si c'est vraiment utile et pas trop contraignant, et il faut noter dans la loi pourquoi on fait cette loi!

Aussi, si on fait des lois avec trop de détails, le soucis c'est qu'on va forcément mal estimer l'efficacité de chaque détail. Ça sera pas bon au moment où on retouchera la loi.

Pour prédire l'effet des lois, il est possible que certaines personnes y arrivent mieux, ont un dont pour cela. Il faudrait trouver / sélectionner ces personnes qui arrivent à prédire le futur (par exemple en prenant leurs déclarations sur ce que va donner une loi dans le futur et en trouvant ceux qui ont le plus raison à chaque fois) après ces gens pourraient être un peu représentés dans les médias et qu'ils conseillent les politiques et députés. Il faut aussi dans un tel système que si il s'avère que certains trucs sont imprévisibles, ceux qui disent qu'ils ne savent pas finissent par y gagner.

Également, les règles de la démocratie doivent rester simples pour mieux les transmettre et les modifier.

Je pense que pour faire de bonnes lois, il faut à la fois une intelligence stratégique qui permet de comprendre tout les tenants et aboutissant, et une intelligence humaine pour faire une loi juste et efficace en comprenant comment les gens vont réagir à cette loi. Il faut la capacité de se mettre à la place des gens pour bien décider.

Je crois aussi, que comme en médecine, il faut s'abstenir d'intervenir quand on sait vraiment pas ce qu'on fait et que l’enjeu du problème est faible.

Quand on fait face à un sujet compliqué, telle que la crise du Covid, il faudrait faire des petits groupes de 5 personnes qui vont trouver les idées, puis ces petits groupes fusionneront leurs idées. Ça permettrait de rien oublier et d'avoir des points de vue différents, en réfléchissant plus longuement sur les points de vue, on prendrait le bon point de vue qui correspond au problème, un peu à la manière que moi j'ai trouvé que chaque entreprise qui fait de l'argent est forcément quelque part un peu un monopole ou qu'elle minimise plus que les autres ses coûts de fabrications (hors c'est une notion importante à prendre en compte).

La surveillance des coups tordus des entreprises et éviter la lourdeur des lois

Je l'avais précisé dans mon chapitre nommé "Le phénomène de l’évolution, de la sélection", il faut pouvoir récupérer les coups tordus fait par les entreprises pour les empêcher.

Pour cela on peut mettre en place un numéro, que les témoignages d'anciens employés désabusés qui ont vu ces coups tordus soit recueillis. Puis que les députés aient accès à ces témoignages, éventuellement qu'ils puissent contacter la personne.

Il faut faire intervenir les entreprises dans la création d'une bonne loi. Pour ça les députés devraient pouvoir contacter au hasard les entreprises d'un domaine. En effet, si au début une minorité d'entreprises abusent en faisant des coups tordus, la majorité d'entreprises qui n'abusent pas veulent une loi pour empêcher ceux qui abusent. Aussi, le soucis est que les députés risquent de faire des lois trop contraignantes, trop lourdes, c'est pourquoi il faut interagir avec les entreprises, surtout celles qui luttent contre les coups tordus, pour faire une bonne loi.

Que les députes soient bien informés

Il faut que les parlementaires soient bien informés pour bien décider.

Je sais que des consultations se font déjà par les députés, cependant je veux proposer quelques progrès à cela: Il faut pouvoir tirer au sort des gens d'un domaine qui viendront témoigner, surtout sans que ceux qui témoignent se présentent d'eux même surtout si il y a risque que ce soit des lobbyistes, qu'ils défendent les intérêts commerciaux d'une entreprise ou d'un pays.

Il faut pouvoir tirer au sort des gens chez les médecins, les patients, les employés, la police, les institutions, les entreprises, pour s'assurer que les témoignages sont représentatifs. Pour ça il faut qu'un organisme dans le parlement permette d'envoyer des lettres avec demande de témoignage à tout les patients d'un groupe de médecins, à des employés d'une entreprise, à certains médecins d'un CHU.

Il faut que ce soit un organisme dans le parlement qui fasse cela, car si on donne l'idée aux assistants parlementaire de faire ça, ils le feront un temps puis finiront par abandonner l'idée, car ce sera une trop grosse charge de travail. Cet organisme étant réquisitionnable par des parlementaires.

Dans le cas où des lobbyistes vont consulter les parlementaires, il est vraiment important de vérifier si ce qu'ils disent est juste. Pour utiliser ce système dans les entreprises, et que l’employé témoigne anonymement pour qu'il n'y ait pas de risque de représailles, et bien-sûr que l’employé ne trahisse pas le secret industriel.

Par exemple, les industries pharmaceutiques ont intérêt à ce que ne soit autorisé que les produits approuvés par des études randomisées. En effet à premier abord, ça a l'air logique de limiter les produits à ceux vérifiant ces études car elles sont plus sûres de mettre en évidence l'efficacité d'un traitement. En réalité d'autres types d'études sont presque autant fiables pour mettre en évidence l'efficacité d'un traitement. En bloquant les traitements n'ayant pas eu une étude randomisée, on bloque tout un ensemble de traitements pourtant efficaces mais dont les chercheurs n'ont pas assez de moyens pour prouver l'efficacité, car les études randomisées coûtent très chères. En allant interroger un peu tout le monde, dont les employés des labos pharmaceutiques certains vont avouer ce fait là, et ça va permettre de meilleures lois et ainsi de meilleurs traitements. Il faut bien-sûr interroger anonymement ces employés. Il faut aussi aller enquêter auprès des anciens employés qui ont décidé de démissionner, nombre d'entre eux ont quitté car ils voyaient de mauvaises pratiques et ne les supportaient pas.

Il faut peut être que des gens aillent dans la rue pour récupérer des numéros de téléphones de passant ayant certaines caractéristiques, ainsi on pourra avoir les témoignages de victimes d'inceste, de pauvres, de riches, de locataires, de doubistes, des végétariens, de tout ceux dont on veut un jour un témoignage.

Parfois il faut aller sur le terrain pour savoir, dans les entreprises, les institutions, dans ce cas des petits groupes de 2-3 députés pourraient faire des enquêtes qu'ils vont diffuser aux autres députés.

Il faut des institutions qui comprennent les phénomènes compliqués dans tout un tas de trucs: l'état, l'économie, les conséquences du paiement à l'acte dans les hôpitaux, les effets bénéfiques et néfastes de ces phénomènes. Et qu'ils aident les décideurs. En vrai, c'est un peu le cas des universitaires. Les députés les consultent parfois. Je crois qu'ils devraient plus les consulter. Pour se faire, on peut mettre à disposition des députés la liste des universités, les universitaires qui y travaillent et leur spécialisations.

J'ai aussi entendu dire qu'aujourd'hui les universitaires à un poste sont choisis par les anciens universitaires en place, ce sont des amis qui se choisissent avec les mêmes idées, les mêmes idéologies. Et ça empêche l'évolution des universitaires vers de nouvelles découvertes importantes et vers des universitaires de qualités. Il faudrait plutôt que ceux qui choisissent le prochain chef d'un service universitaire soit choisis par tout un tas d'autres universitaires, les universitaires qui voudraient obtenir le poste enverraient des vidéos ou des documents sur ses idées et ses projets à nombreux autres universitaires tirés au sort, et ceux ci choisiraient le meilleur pour prendre la place. C'est comme ça que ça se passe aux États-unis. Il ne faut pas que ça soit la direction qui choisissent ceux qui vont faire les recherches sinon on restera sûrement dans les mêmes idées, sans progrès.

Je crois aussi beaucoup à la puissante de l'esprit cartésien dans la recherche, je crois à ceux qui réfléchissent sans se fier à l'avis général pour se faire leur propre avis. Je pense qu'on peut aussi croire à une force surnaturelle à condition qu'on la mette de coté durant nos recherches, et ça n’empêche pas d'avoir un esprit cartésien! Je crois aussi que les gens qui comprennent bien ce que veulent dire les autres ont un avantage dans la recherche. Je pense bien-sûr que la curiosité a un rôle majeur en recherche.

Bien informer en créant des postes de journalistes qui analysent les institutions

Aussi un système de journalistes tirés au sort parmi les fonctionnaires dans un milieu de l’état (que ce soit la santé, la justice, la police, l’éducation, l’armée) et qui enquêtent et font des reportages vidéos disponibles sur un site web pour mesurer les vrais problèmes de ce milieu, permettrait de vraiment améliorer la situation, je le crois. Aujourd’hui, je le vois bien par nombreuses de mes connaissances médecins et dans bien d’autre milieu, la situation du système de santé est bien souvent dramatique sur nombreux points.

Sonder la population en général

ICI

Il faut aussi sonder ce qui se passe dans la vie des gens et au travail, question de savoir si on fait des choses qui ont un sens.

Par exemple il faudrait étudier le temps que les gens passent dans leur travail sur 1000 employés. Je suis sûr qu'une bonne partie de ce temps sert pour des contraintes de paperasses ou faire des actions pour favoriser leurs entreprises au détriments des autres entreprises (par exemple pour faire de la pub, il faut faire un site, des flyers, payer la pub en ligne etc qui vont prendre le devant sur la pub des autres entreprises, ou en faisant des coups tordus). Pour les coups tordus il faudrait les limiter, et pour la publicité, il faudrait revenir vers un système plus simple que les réseaux sociaux qui nécessitent d'avoir des community manager qui créent du contenu pour peu de revenus. Pas facile à faire, mais si une part importante du temps de travail dans une entreprise est réservée pour ces métiers, c'est autant de temps de travail qui ne sert pas dans l’intérêt général mais que dans l’intérêt de leur entreprise, c'est du gâchis.

On pourrait aussi poser à 1000 personnes :"Est ce que depuis que vous connaissez Facebook, android, celui ci a fait empirer votre santé mentale?" Le principe de ces trucs là c'est qu'ils créent la panique et le besoin de s'informer car on a peur de plein de choses, ça nous met dans un état de panique permanent. Moi je crois que c'est un gros problème de nos démocraties.

On pourrait aussi poser la question à 1000 personnes suivante: « qu'est ce qui vous ennuie dans votre vie de tout les jours, dans votre situation, dans la situation actuelle ? » On aurait au moins ainsi une information pour soigner vraiment les problèmes que rencontrent les gens. Je pense par exemple qu'un problème important dans le mal être des gens est qu'ils vivent dans des appartements et non des maisons. Si c'est le cas, on pourrait s’intéresser à ce problème, c'est peut être du au fait que les travailleurs se concentrent et déménagent tous dans la région parisienne et qu'ainsi il y a peu de place ici. Les députés, les politiques et la population pourrait avoir accès à ces résultats de manière anonymisé.

Ils pourraient aussi s'informer si la justice fonctionne bien en particulier en demandant aux juges les plus haut placés si il n'y a pas d'autres juges corrompus par le lobbying ou d'autres choses.

Les députés pourraient faire témoigner des prisonniers pour qu'ils voient si leur emprisonnement est toujours justifiés, et trouver des solutions face à ça. Ça permettrait aussi de voir un peu le panel des raisons de devenir prisonniers. Par exemple savent ils qu'il y a des gens qui sont en prison car ils n'ont plus d'argent, peut être certains qui y sont sont innocents etc... pour connaître la situation dans un endroit il faut pouvoir sonder les gens dans cet endroit, que ce soit une entreprise, les prisons, etc.. Et comme je l'ai déjà dit il faut enquêter sur les entreprises, en particulier celles qui ont des chances de poser problème.

Ceux qui font les enquêtes ne doivent pas être trop parano pour accepter la réalité si ils ont tort après enquête. C'est pour ça qu'une partie des députés doivent être tirés au sort dans la population et que les autres députés doivent être sains. Pour que les députés élus soient sains, il faut que les médias qui mettent en avant les politiques soient sains, et pour cela ils ne faut pas que ce soit du journalismes commerciales, qui cherchent à tout prix à faire de l'audience, en mettant les plus extrêmes en avant.

La continuité des projets portés par l'assemblée

Le fait de renouveler entièrement les députés, ça fait table rase des projets passés qui peuvent être intéressants, et on recommence sur de nouveaux projets qu'on arrivera pas forcément à terminer en 5 ans! C'est idiot. Il faut qu'il y ait une continuité des projets après chaque changement de députés et de gouvernements, il faut aussi une continuité des manières d'aborder certaines problématiques. C'est pourquoi changer les parlementaires que par moitié à chaque élection serait une bonne chose: les anciens députés peuvent passer leurs connaissances aux nouveaux durant 2 ans et demi. Sinon les anciennes idées sont oubliées et on risque de prendre des mesures qui cassent les anciennes mesures qui étaient bien réfléchies.

Quand on relie une loi longtemps après, il faut savoir que bien souvent on ne sait pas pourquoi elle a été faite ainsi, il y a tous un tas de détails qui ont poussé les députés à faire la loi exactement ainsi. Du coup quand les députés veulent changer un groupe de lois, je pense qu'ils sont vraiment perdus car il ne comprennent pas le sens des lois qu'ils vont changer. Il faudrait pour éviter cela que les députés fassent une note à coté de chaque loi qu'ils créent qui explique pourquoi on a fait cette loi et qu'on note le nom des députés qui ont fait cette loi pour qu'on aille les questionner dans dix ans, vingt ans, trente ans après, ils ont sûrement compris beaucoup de choses, le temps où ils étaient au pouvoir. Ça assurerait une meilleure continuité.

Et pareillement pour les institutions il faudrait qu'on sache pourquoi elles sont faites ainsi, si un jour on veut les changer.

Il faudrait aussi créer un moyen pour que les députés laissent des conseils aux députés futurs et qu'il y ait un score sur les conseils les plus importants à lire pour permettre la continuité des idées et que les meilleurs idées prennent le dessus avec le temps.

Les députés pourraient faire des vidéos partagées aux futurs députés sur comment bien prendre des décisions et faire en sorte que ces vidéos soient notées et commentées par eux même. Ce serait une sorte de YouTube, par et pour les députés. Ainsi les notions vraiment importantes à prendre en compte pour faire des lois pourraient être transmises. Ils devraient mettre en avant dans un texte ou au début de la vidéo l’intérêt de cette vidéo pour prendre telle ou telle décision, ça permettre d'éviter aux députés de perdre leur temps en recherche. Il faudrait sur ce système des statistiques précises des députés qui likent ces vidéos: quelle proportion de députés avec peu d'expérience ou beaucoup d'expérience likent la vidéo, de tel partis, etc. Si un député like de très nombreuses vidéos, l'importance du like dans le décompte des likes serait dilué pour faire en sorte que chaque député ait le même poids dans les likes, ou que son poids soit proportionnel au temps qu'il passe devant les vidéos.

On peut aussi mettre un système de notes de la vidéo plutôt que des likes, des notes suivants différents critères. Les likes ont certains effet pervers.

Les partis politiques pourraient faire des listes de liens vers les meilleurs vidéos, pour qu'ainsi un nouveau député sache où se renseigner.

Il faut aussi par la suite vérifier l'efficacité des lois qu'on a voté, pour cela on peut réinviter plusieurs années après les témoins des situations pour qu'eux même nous témoignent si c'est mieux ou pas avec les nouvelles lois. Et ça il faudrait le planifier dès le début. On pourrait aussi réinviter les anciens députés qui ont participé aux lois.

On pourrait aussi faire en sorte que lors de la passassions de pouvoir au parlement, les parlementaires donnent aux parlementaire suivants un dossier (de manière un peu symbolique, on transmettrait ce dossier lors d'une cérémonie).

Exceptionnellement, face aux crises majeures, on pourrait rédiger un document qui sert de guide qui pourra être réutilisé plusieurs dizaines d'année après voir plusieurs siècles après. Par exemple, je crois qu'il y a aujourd'hui une crise des médias qui est similaire à ce qui est arrivé dans les années 1850, crise qui est décrite dans le livre de Balzac: « Illusions perdues ». Cette crise est à mon avis due à la multiplication des moyens de s'exprimer qui amène à une forte concurrence: hier les journaux papiers, aujourd'hui internet et la TNT. Il pourrait être intéressant de voir comment ont pu être résolus ces problèmes dans le passé pour les résoudre aujourd'hui. Les guerres aussi sont des crises majeures dont on pourrait trouver des solutions ainsi peut être.

Il faudrait déterminer ce qui a fait dans les précédentes civilisations, états, c'est parti en cacahuètes. Lobbying, racisme, idéologie d'un dictateur, média qui partent en vrille, inégalités qui empirent, société trop complexe, que des gens qui n'agissent pas dans l’intérêt général prennent le dessus, le manque de ressource? Pour ainsi créer une civilisation qui tient la route.

Il faut garder une liste des documentaires des enquêtes des médias ayant le plus d'impacts dans une base de donnée disponible aux députés, par exemple cash investigation a certains documentaires très intéressants même si ils exagèrent les traits pour faire plus d'audience.

Il faut aussi de la continuité chez les présidents. Chaque président pourrait à la fin de son mandat nommer un homme qui reste à l’Élysée pendant quinze ans soit les trois mandats suivants, et qui pourrait être consulté par le président actuel pour avoir l'avis sur ce qui a été fait et pourquoi, par le président passé.

Il faudrait dans le parlement une institution qui note la qualité de la fabrique d'une loi: est ce que les députés prennent du temps pour la faire ? consultent vraiment longuement les gens concernés? Notent les raison de la loi à coté ? Etc., Évidemment ça serait approximatif mais ça rappellerait au parlement l'idée qu'il faut du temps pour faire une bonne loi, je crois qu'ils sont souvent très pressés et font mal.

Lutter contre les lobbys - être bien informé du terrain

De la même manière que dans le milieu médical il se répand des rumeurs peut-être bien fabriquées pour persuader les médecins de certaines choses par les visiteurs médicaux, je pense qu'il peut exister des rumeurs chez les députés qui circulent pareillement créées par des députés lobbyistes. Je pense qu'il y a une science des rumeurs que des lobbyistes peuvent utiliser dans leur intérêt. Pour lutter contre ça, il faudrait que les députés tirent au sort de temps en temps les députés qui vont enquêter sur ces rumeurs et rétablir autant que possible la vérité, qu'ils dénoncent d'où viennent ces rumeurs. Les puissances étrangères peuvent aussi placer leurs pions parmi les députés, et utiliser aussi les rumeurs à leur avantage.

Je pense que les députés qui s'occupent de lutter contre les lobbys comprennent la science des rumeurs. Suivant mon principe de vidéos faites par, et pour les députés, certains députés luttant contre le lobbyisme pourraient donner toutes leurs astuces dans une de ces vidéos qui seraient transmise au prochains députés pour ainsi se méfier de ces rumeurs.

De la même manière qu'il y a risque que des puissances étrangères prennent le contrôle des députés en y plaçant leur propres pions, je me demande si ça n'est pas déjà le cas pour des grands dirigeants. Je pense aussi qu'en place à la tête d'un état il est difficile d'aller contre l'avis de ses conseillers, ce qui limite le risque, mais ça reste envisageable.

Faire en sorte que les députés appliquent ces conseils

Je crois que si à un moment, il y a une impulsion et que les députés appliquent ces conseils, ils risquent d’oublier de suivre ces règles assez rapidement.

Hors ces règles sont très importantes. Il faudrait mettre en place une petite institution au sein du parlement qui se chargerait de noter la qualités de conception des lois faites par les députés, de noter si la marche à suivre pour faire la loi a été respectée au mieux : prendre du temps pour consulter les juges, consulter les universitaires, tirer au sort les personnes dans les entreprises et les institution et les consulter et ainsi savoir si la loi votée aiderait vraiment, et du temps en plus juste pour les députés pour s’assurer qu’ils ont bien réfléchi au problème !

La note de la qualité de conception des lois permettrait d’inciter les députés à respecter ces règles qui sont vraiment importantes surtout si ces notes sont diffusées dans les médias.

Ce ne serait pas une institution superflue, bien au contraire : quand on vote une mauvaise lois, elle a de mauvaises conséquences sur des millions de français pendant 30 ans, c’est vraiment important de faire de bonnes lois ! Un tel mécanisme ferait économiser des milliards, éviterait des souffrance et des injustices en faisant des bonnes lois.

Éviter que le président ait trop de pouvoir

Il faut que chaque député ne s'occupe pas de tout les sujets mais juste de certains, ça c'est déjà le cas. Mais il faudrait aussi que seuls ceux la puissent voter les lois concernées. Pourquoi faire ainsi, sinon le président, si il dirige les députés de son parti peut influer sur le vote de la loi en demandant à tout ses députés de changer d'avis. Je ne sais pas si ça existe où non comme pratique. Il m'a semblé que ça existait sous le mandat de Nicolas Sarkozy et au début du mandat d'Emmanuel Macron où les députés de leur camp votaient systématiquement dans le sens du président.

Pour éviter la prise de pouvoir brutale par tout les députés issus d'une puissance étrangère ou de lobbyistes, je pense que parmi les partis politiques il faut faire en sorte que les députés qui vont être proposés soient choisi démocratiquement. Le danger est que dans un parti le chef prenne le contrôle et choisisse lui-même les députés, hors si ce chef de parti est l’instrument d’une puissance étrangère, c’est très dangereux. Je crois qu'en réalité c'est déjà souvent le cas, ça a été le cas je crois bien le cas pour les députés proposés par la république en marche qui ont été sélectionnés par l'équipe d'Emmanuel Macron.

Commencer à faire un parlement mondial pour résoudre les problèmes communs

Je pense qu'il faudrait commencer à créer un super parlement mondial! Les lois ainsi votées s'appliqueraient dans tout les pays du monde, du moins tout ceux qui veulent participer à ce système. Dans ce parlement mondial serait votées uniquement les lois relatives aux sujets qui ne peuvent être traitées que mondialement. Je pense par exemple à la guerre économique, à la lutte contre le réchauffement climatique, à la limitation des naissances dans le monde, à la pénurie de nourriture légère (qui me semble existe et est la cause d'inflation des prix de la nourriture), aux partages des ressources minières. L'idée serait de limiter cette guerre économique, et d'éviter que les pays les plus en retard financièrement se fassent avoir. Ça permettrait à tout les pays d'aller un peu dans le même sens.

Pour faire bien, il faudrait que le temps entre la début de la confection d'une loi et sa promulgation soit de plusieurs années, et que les parlementaires mondiaux soient élus pour longtemps question qu'ils aient des connaissances solides.

Je suis contre un parlement qui vote toutes les lois, il faut garder de la diversité. Mais sur les sujets graves dont on est obligé d'agir en commun, il faut le faire.

Je ne sais pas si ça marcherait car peut être que les mauvais coups continueraient entre les pays, et ce parlement serait le lieu de mauvais coups. L'idée de ne plus avoir d'ennemi commun, fait que nous créons des ennemis dans notre esprit parmi nos amis. C'est ce que j'expliquais dans le chapitre sur la psychologie, c'est logique que ce soit ainsi car ça permet à notre groupe de ne pas être pris par défaut par un autre groupe qui deviendrait plus puissant. Pourtant là, vue que nous avons conquis le monde entier, il faudrait tous se mette d'accord pour faire parti du même groupe.

Le risque d'un tel parlement est qu'il prenne de mauvaises décisions à l'échelle mondiale. C'est aussi pourquoi ce parlement doivent être bien informés et suivre les conseils que je donne dans ce document et ne voter uniquement les décisions qui doivent se prendre à l'échelle mondiale.

This document is licensed under the terms of the creative commons BY, which allows others to copy, distribute, display, perform and remix it if they credit my name (Nicolas Bourdon).
Ce document est sous licence selon les termes de Creative Commons BY, qui permet à d'autres de copier, distribuer, afficher, exécuter et modifier si ils créditent mon nom (Nicolas Bourdon).
licence

Les médias actuels

Introduction

Dans ce chapitre je reviens sur cette notion que j'ai expliqué dans le chapitre: "le phénomène d'évolution, de sélection" mais cette fois ci appliquée aux médias. L'effet de cette sélection, de la concurrence sur les médias, est à mon avis assez catastrophique, et est aussi une grande raison pour laquelle les pays du monde vont mal: les médias ne trouvent pas de solutions aux problèmes, car ça fait plus d'audience de mettre en avant qu'il n'y a pas de solutions plutôt que d'en chercher une, et les politiques pour garder leur popularité sont obligés d'aller dans le sens des médias. De plus les médias s'occupent de problèmes simples à mettre en avant, par forcément des vrais problèmes qui sont souvent assez techniques et qui font du coup peu d'audience, ainsi les politiques ne s'occupent pas de ces problèmes. En plus les médias sur inquiètent une bonne partie de la population en utilisant tout un tas d’astuces pour maximiser l’audience.

Dans ce système très concurrentiel des médias, les médias qui n'ont pas optimisé leur rentabilité (en faisant très attrayant et pas de vraies enquêtes) ont fait faillite, seuls sont restés ceux qui abusent. Ça a aussi petit à petit filtré les journalistes malhonnêtes intellectuellement, c'est pour ça que même si ça parait impensable que tout les journalistes mentent par omission, il me semble bien que c'est pourtant le cas.

Je liste ainsi les avantages d’avoir des médias sains, et c’est colossal:

• Que des tout les politiques soient exposés dans les médias, et non uniquement les extrêmes qui font plus d’audience, sinon on risque de voter que pour les extrêmes.

• Mettre en avant les vrais problèmes, pour ainsi les résoudre, permettre les bonnes décisions et ne pas faire croire qu'il n'y a pas de solution pour faire de l'audience.

• Ne pas monter une partie de la population contre une autre ou contre un autre pays pour faire de l'audience, au risque que des tensions ou des guerres apparaissent.

• Être bien renseignés des problèmes des pays ennemis, pour les aider à les résoudre et non aveuglément lutter contre ces pays ennemis.

• Être au courant des abus des entreprises pour pouvoir lutter contre.

• Ne pas inquiéter la population sur des sujets qui vont se résoudre ou qui n’existent pas: tout le monde a eu peur des punaises de lits, on a fait croire que la crise de 2008 serait la fin du monde, que les attentats de 2015 se réputeraient à l'infini, que tout le monde risquait de mourir lors de la crise du Covid. Rien de tout ça ne s'est déroulé, c'est bien la preuve que les médias exagèrent à chaque fois, cachent les cotés rassurants quand il y en a et qu'on a beau être malin, on se fait avoir à nouveau. Ces inquiétudes n’atteignent pas tout le monde, mais une bonne partie de la population.

Je propose une solution dans ce chapitre pour cela.

Le mécanisme de concurrence appliqué aux médias

Il faut reconnaître que la concurrence entre les entreprises peut avoir de l'intérêt. Par exemple les entreprises peuvent optimiser leurs moyens de production et ainsi vendre moins cher et si jamais le produit est de moins bonne qualité, bien souvent on s'en rendra compte. Mais pour les médias, la concurrence n'a que très peu de bons cotés car il me semble que le principal moyen de diminuer les coups de productions de l'information et maximisé la consommation c'est de ne pas faire de vraies enquêtes, de faire croire qu'on en a faite une, puis de faire du sensationnel, de l’accrochant sans pour autant que ça représente forcément la réalité.

On pourrait dire que les gens s'en rendraient compte, et oui une partie des gens s'en rendent compte et essaient d'éviter les médias d'informations, mais on est souvent happé par cela à cause de notre curiosité et du besoin de s'informer. Aussi, si on n'a pas de référentiel sur la vérité des choses, on ne peut pas forcément savoir si l'info qui nous est présentée est vraie ou non.

Je pense que sur le long terme les chaînes auraient intérêt à éviter le spectaculaire, le sensationnel, car ça dégoûte certains spectateurs qui finissent par quitter ces médias que ce soit la télé ou l'info sur internet. Mais comme sur le cours terme faire du sensationnel rapporte de l'audience, car ça attire l’œil, les médias s'adaptent et font du sensationnel.

La concurrence pousse à faire des médias très attractifs, sans vrai enquêtes car ça doit être économique. Les médias qui n’ont pas fait ainsi n’ont pas survécu.

La raison de la bascule: Internet et la TNT

Si il y a 5 journaux en tout sur les 5 chaînes de télé, si un sixième arrive, il se partagent chacun une audience plus faible et seront moins rentables, donc seront plus tentés de ne pas faire d’enquêtes et de faire du spectaculaire, de donner des impressions de problèmes, parfois de complots pour favoriser l'audience à bas coups. Avant qu'il y ait la TNT et internet, il n'y avait que 6 chaînes de télé. Chaque chaîne était donc très rentable car elles avaient beaucoup d'audience chacune, elles pouvaient se permettre de faire des enquêtes poussées si le PDG le permettait car elles avaient de l'argent. Maintenant c'est impossible sinon le média fait faillite car chaque chaîne est beaucoup moins rentable qu'avant. C'est aussi ça le problème mondial qu'on vit aujourd'hui. En plus cette concurrence a permis l'apparition de certains qui font du super attirant par plein de méthodes.

Petite question : comment est il possible que tout les médias ou presque aient ces défauts ?>
Car les médias qui faisaient des enquêtes poussées et qui n’utilisaient pas l’exagération dans leur contenu ont fait un chiffre d’affaire nettement plus faible que leurs concurrents avec des dépensent nettement plus élevés, ils n’ont pas survécu financièrement. La concurrence n’a fait survivre que les médias qui faisaient le moins d’enquêtes possibles en faisant croire que si et utilisaient l’exagération tant qu’elle ne se voit pas trop.

Les chaînes qui ont employé des journalistes qui osaient faire du sensationnel quitte à exagérer ou mentir, elles ont survécu. Puis sûrement est apparu l'analyse de l'audience bien détaillée: Je suppose que les directeurs dans les journaux télévisés ont pris le temps de comprendre ce qui provoquait exactement une élévation ou une perte d'audience en analysant le contenu et les courbes d'audience associées à la minute près. En effet, les nouveaux moyens de regarder la télé par la box internet permettent sûrement cela. Et je suppose que c'est à partir du moment où cette méthode s'est mise en place, et à partir du moment où les algorithmes de Google et Facebook utilisaient des méthodes similaires pour faire de l'audience, qu'il s'est créé plein d'effets pervers rendant pas mal de gens paranos, inquiets et désespérés. J'ai l'impression que tout le monde n'est pas sensible à ce phénomène et plein de gens se portent bien des médias actuels. Mais pour beaucoup discuter, il y a plein de gens qui en sont perturbés. Je décris l'idée que je me fais de ces effets pervers au chapitre suivant.

Je pense que d'une certaine façon, les médias racontent toujours tout de même des scoops vrais car sinon ils finiraient par se faire humilier par les autres médias, quoique la crise des punaises de lit me laisse dubitatif. Cependant les entreprises évitent de tirer dans les pattes des autres si elles ne les ont pas dérangées et ça même si la première entreprise a fait quelque chose d'immoral pour l'humain. C'est ainsi car l'évolution des entreprises favorise celles qui se mêlent de leurs affaires. Du coup les médias ont peut être tendance à éviter de corriger les autres médias.

Et puis ils ont tous intérêt à ne pas minimiser les choses graves auquel on est exposé, par exemple trouver des arguments pour dire que le Covid n'est pas si grave, sinon ils perdent de l'audience, il vaut mieux faire croire que le risque pour chacun est très élevé. Il y avait effectivement des arguments pour penser cela. Ou bien au moment des attentats, il y avait des raisons de penser que les services secrets reprendraient le contrôle et démonteraient les réseaux terroristes, même si ça prendrait un an ou deux mais ça aucun média, à ma connaissance l’a dit.

Je crois que les journalistes ne se rendent pas compte que c'est grave de mentir. J'avais vu par exemple l'interview de Léa Salamé qui témoignait de son métier et disait que l'important ce n'est pas de mettre en avant la vérité mais de faire un moment de télévision. C'est évidemment inacceptable, mais pour l'instant c'est eux les journalistes. Christine Kelly disait une chose similaire durant une interview: elle voyait les montées d'audience grâce à Zemmour comme un signe de Dieu! Je suppose qu'elle est très croyante et interprète à sa manière cela. Je n'ai rien contre les gens religieux et leurs interprétations, mais si on a de l'humanité envers les musulmans, le discours de Zemmour n'est pas une bonne chose. Je crois qu'elle ne se rendait pas compte de cela. Ces deux journalistes et, je crois aussi, les autres journalistes se moquent de raconter la vérité car ils ont été filtrés par la survie des médias qui font pas d'enquêtes et racontent n'importe quoi.

Quand Cyril Hanouna empêche son invité le député Louis Boyard de dire que Bolloré (le patron de la chaîne de TPMP où Cyril Hanouna fait son show) a fait des choses immorales c'est que sa loyauté envers Bolloré prend plus d'importance que l'honnête qu'il a envers les téléspectateurs. C'est à mon avis un critère très présents chez les journalistes, eux qui ont été forcé à faire de l'audience en travestissant la vérité, car la vérité nue fait peu d'audience bien souvent.

Je crois aussi qu'actuellement les médias détruisent la gauche, car les gens de gauche ont pitié pour ces politiques, ça fait de l'audience... à moins qu'il y ait vraiment un accord avec les patrons des médias et/ou Macron. De la même manière, avant on détruisait l’extrême droite et ça faisait de l'audience. Moi ça me dérange franchement quand j'explique un truc et que le mec se fasse une idée qui correspond pas à la réalité si j'ai mal expliqué. C'est comme si je mentais par omission. C'est pas le cas des journalistes, j'ai bien l'impression, car il y a eu ce filtre de la sélection des médias qui ont survécus aux crises : ceux qui ont survécu aux crises font du spectaculaire et emploie des journalistes qui n’en n’ont pas grand-chose à faire d’être proche de la réalité.

Les gens veulent être utiles, suffit qu'on leur dise qu'ils le sont, ils sont rassurés. Je crois que c'est ainsi que fonctionnent les journalistes aujourd'hui: les chefs de rédaction leur expliquent qu'ils font du bon travail et alors ça ne les dérange plus d'exagérer, de mentir par omission.

Je suppose que les journalistes trouvent l'optimisation de l'audimat bien car ils n'ont pas conscience que ça pose problème et dans leur esprits ça permet d'informer plus de monde.

Si au début, il y a 5% d'entreprises qui se comportent mal et qui y gagnent (média ou labo pharmaceutiques) au bout d'un moment 100% ou presque seront comme ça si mal se comporter fait rapporter beaucoup plus que bien se comporter, hors je pense que c'est le cas pour les médias.

Tout les effets pervers de faire de l’attractif

Le principal moyen de faire de l'audience pour pas cher est de créer des dangers qui n'existent pas ou de donner l'impression qu'il y a une nouveauté scientifique géniale.

Par exemple, tout les ans avant 2010 les journaux parlaient en long en large et en travers des accidents d’ascendeurs: il y avait 10 accidents mortel par an. C'est triste pour ces dix personnes mais comparé aux accidents de la route ou aux morts du au cancer du colon, c'est vraiment pas grand chose. Comme nombreuses personnes ont peur d'être bloqué dans l’ascenseur ce genre de sujet sans importance faisait beaucoup d'audience! et c'est pour ça que les médias le présentait.

Un moyen de donner l'impression de danger est de montrer une partie de la population comme dangereuse, que ce soit les étrangers, les antivax, les provax, les labos pharmaceutiques, les anti labo pharmaceutiques, l’extrême droite, l’extrême gauche, le centre. Un moyen encore plus évolué de créer un problème, un danger, est de donner l'impression au téléspectateur, à l'internaute que le média qui diffuse l'information est de mèche avec les mauvais, avec ceux qui représentent un danger, pour cela il suffit que le média prenne partie injustement en faveur de telle ou telle mauvaise personne ou mauvais groupe. Je pense que c'est ainsi que les médias ont pris parti contre Didier Raoult car beaucoup dans la population le voyait comme quelqu’un de juste, du coup l'accuser injustement de tout un tas de choses fausses permettait de créer dans l'esprit des gens le problème suivant: les médias sont de mèche avec les labos pharmaceutiques et c'est grave. J'ai en effet vu énormément d'accusations qui semblaient vraiment injustifiées contre lui dans les articles sur Android. Inversement certains croyaient à la mauvaises foie de Didier Raoult (ce qui est plausible aussi) et étaient satisfaits du message envoyé. Ainsi les gens ont été tentés de venir et revenir voir ces chaînes de télévision et ces articles sur internet (choisi aussi automatiquement par l’algorithme) pour vérifier que les médias semblaient toujours être de mèches avec les labos pharmaceutiques. C'était, je pense un moyen de faire de l'audience. Je crois que les journalistes auteurs de ces articles ne se rendaient pas vraiment compte de cela, ils ont juste suivi une formule: tel type d'articles contre Didier Raoult fait de l'audience, donc on recommence à faire ce genre d'articles.

Petite question pour mieux enregistrer : Quelles astuces peuvent utiliser les médias pour faire de l’audience ?>
Mettre dans l’esprit des gens qu’il y a un danger, quelque soit le danger. À partir du moment où il y a un danger, les gens sont inquiets de ce danger et sont tentés de consulter à nouveau ce média pour savoir, si oui ou non, le danger a disparu.
Un des dangers couramment utilisé est de montrer une partie de la population comme une menace, ça peut être les gens de couleurs, les racistes, les antivax, les provax, etc.
Un autre moyen plus sournois pour l’impression de danger est de montrer ceux qui créent l’information comme dangereusement impartiaux : par exemple de critiquer gratuitement les gens de couleur donnera l’impression au spectateur que ceux qui créent ce média sont dangereux car raciste et qu’ils risquent de persuader le reste de la population qu’on doit être raciste. Ici le danger créé est le journaliste qui monte les gens les uns contre les autres.

Quelques exemples de prise de position partiale pour faire de l’audience

Ça a été aussi le cas quand les journalistes ont pris parti pour Israël d'une manière injuste au moment des attentats sur des Israéliens réalisés par le Hamas, suivi de la réplique d'Israël en octobre 2023. Tout les gens du restaurant du coin qui voyaient la télé dans la salle étaient du même avis: il y avait un complot (même si ils n'utilisaient pas clairement ce mot) en faveur d'Israël chez les journalistes de BFM dirigé par ceux qui possèdent les médias. Sur BFM les décisions d'Israël étaient dépeintes comme monstrueuses et en parallèle les journalistes soutenaient Israël. En réalité cette mise en avant était sûrement un stratagème pour faire de l'audience, même si il reste possible que les dirigeants Israéliens soient extrêmes. Cette impression de complot pousse les gens à regarder encore ces chaînes car c'est injuste, ça fait souffrir les gens.

Pour les médias sur internet, l'effet sur les gens dépend de chaque personne, il suffit que ceux qui consultent le média soient un tout petit peu parano et ça crée une impression de complot. L'algo détecte que les articles/propos qui attirent la personnes sont ceux suivant certains critères : ils contiennent tels mots, telles suite de mots, et en fait ça va correspondre aux articles créant une impression de complot (c'est l'algorithme de machine learning qui détecte cela) et donc l'algorithme proposera à nouveau le même type de contenu confortant ainsi la personne dans son idée de complot.

Pareil pour Macron et la gravité de sa dictature: donner l'impression qu'il y a une dictature fait peur et fait de l'audience. Mettre des éléments qui prouvent le contraire fait perdre de l'audience, et du coup les médias évitent absolument de mettre le moindre élément qui atténue la gravité d'un danger. Je garde un sérieux doute quant à l'envie de démocratie du président Macron (je pense en particulier au témoignage de Juan Branco: « Crépuscule » qui dénonce ses liens avec les médias) mais il faut reconnaître que les médias peuvent nous rendre fous pour faire de l'audience, et qu'une des manière de nous rendre fou est de nous faire croire qu'on part franchement vers une dictature alors que non.

Si l'algorithme de YouTube, de Google news, Facebook, et les médias télévisés bloquent les informations rassurantes et vraies pour éviter de perdre de l'audience (comme c'était le cas avec le Covid où personne ne racontait que des coronavirus tuaient régulièrement des dizaines de milliers de personnes très âgés et proches de la mort en hiver, info rassurante et vraie, ça se vérifie facilement sur les courbes de mortalités des années passées sur le site de l’INSEE) alors il est possible qu'il y ait des arguments pour dire que la dictature est loin d'être là mais qu'on nous cache pour éviter de perdre de l'audience.

C'est pareil pour la crise des punaises de lits, pour avoir connu le problème personnellement, j'ai pu traiter mes punaises de lit en quelques heures, il m'a suffit de mettre de la terre de diatomée autour du matelas que j'ai laissé pendant un mois, et de passer le sommier du lit au fer vapeur. Si les médias racontent que les punaises de lit sont faciles à éradiquer, ils vont perdre de l'audience de manière dramatique. Ils ont compris ça et ils ne le font pas. Par contre ils racontent en long en large et en travers qu'il n'y a pas moyen de s'en débarrasser, que des gens ont dépensé 8000€ pour essayer de s'en débarrasser etc. . Ainsi ça donne l'impression au spectateur que c'est un problème irrésoluble et que tôt ou tard toute la population sera touchée, ce qui forcément inquiète les gens et pousse à s'informer du problème régulièrement. Tout le monde n'est pas autant sensible l'inquiétude que créé l'information, mais je connais des gens qui se font avoir.

Encore une fois, ça parait impensable que des journalistes agissent ainsi, oui mais les médias qui n'ont pas fait ainsi ont fait faillite, seuls sont restés ceux qui faisaient ainsi car ils faisaient un petit peu plus d'audience et d'argent. Ce petit peu plus d'argent a suffit à les faire survivre, c'était aussi des médias dont les chefs de rédaction dictaient ce genre d'ordre.

Les écoles de journalistes se sont adaptées à la demande et seules les écoles de journalistes qui formaient les journalistes pour agir ainsi ont survécu, les autres n'obtenaient pas que leurs élèves aient un emploi car les directeurs de rédactions avaient besoin de journalistes qui exagèrent tout. Donc oui le complot est réel 🙂

Didier Raoult disait, que quand il était doyen d'université à Marseille, la faculté de journalisme était déviante, que son but n'était pas de former des journalistes qui font des informations de qualité, mais qui font l'info du jour (je suppose qu'il voulait dire par là, de l'info qui donne une information nouvelle chaque jour, donnant ainsi de l'attrait à l'information) alors que les sujets qu'on doit aborder nécessitent des raisonnements long à mettre en place.

C'est difficile à expliquer, tout le monde ne ressent pas à quel point les médias utilisent des astuces pour faire passer le message qu'ils désirent pour augmenter l'audience. Mais je vous prend un exemple, encore basé sur la crise des punaises de lit et un reportage que j'ai vu là dessus. Dans le reportage ils montraient des professionnels qui éradiquent les punaises tricher et faire croire que les gens avaient des punaises de lit chez eux lorsqu'on les faisait passer à domicile. Immédiatement avant même d'avoir annoncé et montré que ces professionnels trichaient je savais que ça allait être le cas. La musique, l'intonation du journaliste etc. tout faisait comprendre que c'était des voyous. On pourrait se dire que c'est pas très grave d'utiliser de telles astuces pour mettre en avant des tricheries, sauf que ces astuces font perdre l'esprit critique aux gens et surtout donne l'impression qu'il n'y a pas de solutions pour mieux faire de l'audience par la suite, donc je pense que c'est mal. Enfin je me dis que si ils peuvent utiliser de telles astuces pour apporter la haine sur ces gens, ils n'ont pas l’honnêteté nécessaire pour dénoncer à la juste mesure les troubles faites, et ils peuvent aussi accuser des innocents devant le peuple.

Ces genres de méthode pour faire de l'audience rend les gens fous, et je crois que c'est pas mal pour ça que les gens sont malheureux. Je pense aussi que c'est pour ça que l’extrême droite monte en France: Les médias donnent l'impression à certains qu'on défend injustement les islamistes par exemple. Cette méthode de faire de l'audience en rendant les gens fous ne s'appliquent pas qu'au sujet de Didier Raoult et à l’extrême droite, mais à tout un tas d'autres sujets.

Moi aussi ça m'a rendu fou à plusieurs reprises et chaque fois je me suis fait avoir ou bien il y avait un réel complot? par exemple avant 2017, je voyais de très nombreux messages à la fois pro Russe et très racistes, comme je n'aime pas bien le racisme et qu'il m'inquiète, je m'attardais sur ces messages.Du coup l'algorithme m'en proposait plein et ça me donnait finalement l’impression que le lobbying Russe et très racistes étaient extrêmement présents sur internet, que la Russie représentait une menace folle puisque elle était capable de payer des milliers de gens malades à faire cette propagande. Je crois aujourd'hui, qu'en bonne parti ce phénomène est naturel à cause de l'algorithme de Facebook, et qu'il n'y a pas tant de lobbyistes que ça voir dans certains domaines aucun. Je reviendrai sur ce sujet des commentaires rendant fou les gens et donnant l’impression qu’une bonne partie de la population est malveillante dans mon chapitre sur la solution pour les réseaux sociaux.

Une petite partie des journaux télévisés essaient de ne pas faire du sensationnel, de ne pas exagérer les dangers qui nous menacent, c'est le cas je trouve de TF1 aujourd'hui ou France 2. Je pense qu'ils le font pour éviter d'écorcher l'image de marque de TF1 ou France 2 qui diffusent par ailleurs bien d'autres programmes. Sinon ils auraient intérêt à faire du sensationnel. Après encore une fois, ils ont intérêt à donner l'impression qu'ils font une enquête alors que pas vraiment, donc ça n’est pas parfait non plus. J'ai l'impression que bien souvent, les journalistes ne savent pas vraiment et ils doivent conclure. Si les journalistes ont un doute, en théorie ils doivent enquêter pour savoir si le doute est justifié ou non puis divulguer la vérité dans les journaux. Cependant si ça prend deux semaines d'enquête pour lever le doute juste pour une petite partie de l'information, et qu'en plus on n'est pas sûr qu'à l'issu de cette enquête on pourra utiliser l'information obtenue pour faire de l'audience, parce que par exemple il y aura rien à dénoncer, alors ça pousse naturellement les journalistes à ne pas faire d'enquête.

Encore un élément qui montre que les journalistes font du caricatural et créent des problèmes qui n'existent qu'à moitié, c'est le problème du voile. Un youtubeur est allé à la rencontre des gens et leur a demandé ce qu'ils pensaient du voile, c’est la vidéo YouTube : « LORIS – LE VOILE ». Ce reportage à l'inverse de ce qu'on voit à la télé, me semblait non exagéré. Et bien la grande la majorité des gens ont répondu la même chose: les femmes qui veulent porter le voile peuvent le faire, il faut juste qu'on ne force pas les gens à porter le voile. Quasiment tout le monde était d'accord sur ce constat simple. L’intérêt des médias c'est de faire de l'audience, de montrer qu'il y a un problème, du coup on met en avant le fait que des gens détestent les autres parce qu'ils portent le voile, que d'autres sont des victimes parce qu'on les force ou empêche de le porter, il y a ceux qui sont pour, ceux qui sont contre, on ne sait pas comment faire pour résoudre le problème. Ça fait de l'audience car ça crée dans notre esprit un problème qui nous pousse à regarder à nouveau la télé même si c'est bien loin de la réalité.

Du coup les médias sont absolument pas fiables.

Il y a bien d'autres exemples que j'ai relevé et que je ne note pas ici sur la non fiabilité des médias.

Un dès éléments certainement parmi de très nombreuses autres éléments qui montrent que les enquêtes ne sont pas faites, que ça nous trompe et que ça nous fait prendre les mauvaises décisions est le suivant: La prairie absorbe beaucoup mieux le CO2 que la foret. Imaginer l'effet de savoir ou non cela: dans le premier cas on favorise les forets et on augmente le CO2, hors tout les médias racontent qu’il faut favoriser la foret pour lutter contre le CO2, dans le deuxième cas on favorise les prairies et on baisse le CO2. Donc être bien renseigner c’est éviter les catastrophes du futur.

Aborder des sujets simples

Le QI moyen de la population mondiale est de 100, et les gens sont pas tous passionnés par l'information. Dans ce cadre il est difficile de faire de l'audience avec des sujets complexes et longs à analyser, c'est pourquoi il n'y a pas de tels sujets à la télévision. Pourtant certains problèmes qu'on voit aujourd'hui ont besoin d'une longue analyse pour les résoudre.

Une chose qui fait qu'une chaîne va être regardée, c'est qu'elle aborde des sujets que les gens connaissent déjà un peu. Ainsi les gens accrocheront tout de suite à l'info sur le même sujet qui leur est présenté. C'est aussi pour ça que toutes les chaînes parlent des mêmes sujets.

Vu que les sujets qui sont repris entre amis dans les discussions se font connaître, et font du coup de l'audience aux chaînes qui parlent de ces sujets, c'est pour ça que les sujets faits dans les médias doivent pouvoir être abordés dans les discussions. C'est aussi pour cela que les médias doivent faire des sujets assez simples, sinon ça n'est pas repris dans les discussion entre amis et donc ces des sujets qui feront moins d'audience. C'est aussi à cause de ça qu'on approfondi pas les sujets.

Les effets psychologiques des films et jeux vidéos

Les films participent au sentiment de défiance, de parano à l'encontre des dirigeants je pense. Souvent les dirigeants sont dépeints comme des hommes froids et je crois que ça peut interférer sur notre ressenti sur eux. C'est je crois assez vrai dans le sens où les hommes politiques sont obligés de prendre des décisions qui vont laisser certains sur le bord de la route. Mais c'est aussi assez faux , car je crois que comme moi, la majorité des hommes politiques croient à une cause, même si c'est une mauvaise cause parfois.

Comment vérifier cela

Les députés doivent vérifier ce que je suppose avant d'agir. Comment vérifier cela?

Je crois qu'ils doivent lire mon document qui met en avant qu'il peut y avoir un problème.

Il faudrait se renseigner de l’effet de ces médias sur la population en premier lieu, pour savoir si ça mine ou non beaucoup de personnes, si ça trompe beaucoup de personnes. On peut pour cela poser les questions à 1000 personnes tirés au sort : est les médias actuels vous mine le moral ? est ce que vous vous êtes déjà sérieusement fait trompé par les médias ?

On peut aussi sonder plusieurs psychologues au hasard pour savoir si leur patient se compliquent la vie à cause des médias actuels.

Il faut aussi que les députés se renseignent sur le rôle légale du directeur de rédaction, si effectivement il a le dernier mot sur ce que les journalistes publient. Le directeur de rédaction est-il sous les ordres du PDG qui lui même agit dans l’intérêt financier du journal? Ça prouverait que les articles sont d'abord faits dans l’intérêt financier du journal avant d'être fait pour le peuple. On peut aussi faire témoigner les journalistes auprès des députés pour voir comment ils travaillent.

On peut par exemple faire témoigner ceux qui ont refusé de mal se comporter soit ont abandonné le métier par dégoût , soit qui ont été virés, soit qui ont fait couler le média. Sûrement ces gens là ont des choses à dire car ils ont mal vécu la situation.

On peut aussi interroger les élèves qui sont allés en école de journalistes et n'y sont pas restés car ils ont trouvé les pratiques trop immorales. Également on peut aller voir le contenu des cours dans ces écoles, voir si c'est fait pour bien informer la population ou au contraire pour favoriser l'audience pour pas cher.

Il faut vérifier si comme je le dis, ils utilisent des stratagèmes sournois pour faire de l’audience et ne font pas de vraies enquêtes, s’ils ont le sens de la vérité dans leur contenu ou si ils font des raccourcis. Attention, il y a eu un puissant filtre qui a écarté les journalistes rigoureux : soit qu’ils n’ont pas aimé les pratiques apprises en école de journalisme ou celles des médias et sont partis, soit qu’ils ont été virés par ces médias pour faire de la trop bonne qualité, mais pas attractifs. Du coup sont restés des journalistes qui ne se soucient pas de la vérité, dans ce cadre il est difficile de leur faire avouer qu’il font pas rigoureux, pas de qualité puisque si ils ne se soucient pas de raconter des mensonges, c’est sûrement qu’ils ne se rendent pas compte que c’est des mensonges (ou de l’approximatif pour faire de l’audience).

On peut aussi faire témoigner les scientifiques embêtés par les rumeurs insensées qui ont circulé sur eux dans les médias qui ont pourtant fait des découvertes importantes. Je pense à l'équipe de Luc Montagnier et la mémoire de l'eau dont on peut voir un documentaire dans la vidéo « on a retrouvé la mémoire de l'eau », ou le professeur Fourtillan qui a fait la découverte de l'hormone de l'éveil et du sommeil qui serait responsables de la schizophrénie (hormone de l'éveil en trop grande concentration), Parkinson et Alzheimer (hormone de l'éveil en trop faible concentration). Ils avaient tout deux fait des recherches qui semblaient révélatrices, et tout deux ont eu des problèmes avec les médias qui les ont dénigré de manière insensées. Le professeur Fourtillan avait fait apparemment un essai illégal, et avait aussi de la parano, mais ses recherches et les essais qu'il avait fait sur les gens semblaient marcher.

Ils ont en particulier été dénigrés sur Wikipédia de manière tout à fait non rigoureuses et diffamatoires. Comme je l'ai expliqué à un autre chapitre, des gens qui me semblent vraiment être des lobbyistes avaient pris le contrôle des pages en lien avec ces découvertes. Ces gens avaient réussi à faire bannir de très nombreuses personnes de Wikipédia de manière injuste. C’est sur ce point là que je m’imagine que ce complot des labos pharmaceutiques est en partie vrai, car personne n’a d’intérêt financier à faire cela sur Wikipédia (qui est un site qui fonctionne sans publicité, avec l’argent des donateurs) à part les labos pharmaceutiques de mon point de vue.

Il est aussi possible que les journalistes qui font plus d'audiences ont des primes sur les journaux sur internet. Si c'est le cas, c'est normal que ces journaux créent de l'info parano pour faire de l'audience. Il faut savoir qu'il y a énormément de nouveaux articles de chaque journal chaque jour, par exemple si vous tapez "articles du 5 janvier 2024 le point" sur Google, vous tomberez sur cette page: https://www.lepoint.fr/archives/01-2024/05.php qui liste tout les articles du 5 janvier 2024 au point, il y en a 64! Il me semble impossible que ce soit des articles de qualité et ça même si il y a de nombreux journalistes car pour faire bien, sachant il faut bien une semaine d'enquête pour faire un bon article, il faudrait environ 300 journalistes. Aussi vu qu'il y a 64 articles en une journée, je suppose qu'il y a au moins une trentaine de journalistes. Donc si il y a de nombreux journalistes, et qu'ils ont des primes si les articles internet font de l'audience, il y a certainement au moins un journaliste qui a compris qu'en dénigrant Raoult par exemple, ça outrait les gens qui croyaient en lui et ça faisait de l'audience, alors ces quelques journalistes ayant peu de morale ont créé ce genres d'articles. Le dénigrement de Didier Raoult, et le dénigrement de bien d'autres choses ou personnalités injustifiés n'est pas forcément un complot organisé, ça peut être des petits journalistes malins qui cherchaient à faire de l'audience pour gagner leurs primes associées à de meilleurs audiences.

Comme je l'ai expliqué pour les labos pharmaceutiques, dans les médias il se met aussi d'abord en place des systèmes qui permettent la concentration de gens capables de faire la mauvaises action bénéfique à l'entreprise, puis se met en place la concentration de ces gens. Pour les médias, les médias qui rémunèrent mieux les journalistes qui font de l'audience font un peu plus d'audience, donc sont plus rentables et survivent.

Il faudrait aussi que les grandes entreprises européennes enquêtent auprès des médias si ils sont pas pro technologies américaines car infiltrés par des lobbyistes? En effet je trouve que les médias sur internet mettent bien en avant tout ce qui est américains et détruisent la réputation des produits français, on le voit en particulier pour certains films français qui sont pourtant bien notés par les spectateurs. Cette impression que j'ai peut aussi tout à fait être volontairement créée par les médias pour faire croire qu'il y a un complot pour faire de l'audience, complot où les médias seraient liés aux américains. Donc il faut être prudent face à cette accusation que je suppose.

Un autre détail: la loi empêche peut-être que les médias soient déficitaires pour éviter qu'une entreprise d'un pays étranger les manipule en les finançant! En effet si un média est dans un groupe d'entreprises étranger et que ce groupe veut mettre une certaine propagande dans ce média en faveur de son pays, il risque d'y perdre en audience. Du obliger les médias à être rentables empercherait les groupes à faire de propagande en faveur d'un pays. Ça a l'avantage que ça ne peut pas être financé par une état ennemi méchant ou tout autre organisme qui pense qu'à ses intérêt, ça a le défaut d’empêcher des milliardaires gentils de mettre la vérité en place. En effet seuls les médias en déficit peuvent faire de l'info de qualité car l'info de qualité demande des enquêtes et fait moins d'audience.

La solution

Pour les médias, il me semble bien, qu'à part les bénévoles sur YouTube qui font des enquêtes et les médias financés par l’état, l'information est forcément de mauvaise qualité car elle nécessite de faire de l'audimat pour pas chère, sans enquêter (car ça coûte cher) en donnant l'impression qu'il y a une enquête, sinon les gens fuit. Et c'est ainsi à cause de la concurrence entre les très nombreux médias qui n’existaient pas autant avant la TNT et internet. On ne peut pas survivre quand on ne fait pas ainsi, sauf si on est journaliste bénévole et qu'on a un travail à coté.

Le système est pervers dès le début car il favorise les médias qui font ces astuces, souvent mauvaises pour faire de l'audience. Si on fait une loi qui limite un ensemble de ces astuces, ça empêchera en bonne partie ces astuces, mais ce qui va se passer, c'est que les médias trouveront d'autres astuces pour faire de l'audience, et ainsi de suite. Et comme ils sont en concurrence pour être rentables, ils feront toujours semblant de faire des enquêtes alors que non! Le système des médias en concurrence est bancal et c'est pour ça qu'il faut proposer autre chose même si ça ne prend pas la place de toute l'audience, mais peut être que de 25% de l'audience de l'information.

Je vais expliquer juste après mon concept pour faire qu'une partie des médias fonctionnent bien, mais pour donner des idées aux députés ils pourraient déjà voir la réglementation de la presse après 1945. En effet j'apprenais au collège que la presse d'avant la première guerre mondiale racontait n'importe quoi: qu'on allait vaincre les Allemands en 4 mois, que les Allemands étaient des monstres, et vice versa du coté Allemand. C'était, je pense, une conséquence d'une crise similaire à celle d'aujourd'hui: les médias racontaient n'importe quoi pour faire de l'audience, car il y avait un grand nombre de médias en concurrence: les journaux papiers.

Je me dit que peut être après la seconde guerre mondiale cela a été réglementé, dans ce cas, il faudrait se renseigner comment ça a été fait. Par exemple, Hubert Védrine (un politique français) qui a été journaliste témoignait que dans les année 70 les journalistes avaient l'obligation de passer des coups de téléphone pour vérifier l'info auprès de la source, et qu'aujourd'hui ce n'est plus le cas!

La charte de Munich des journalistes n'est absolument pas respectée par l'état actuel des médias il me semble, on pourrait déjà la faire respecter.

Je répète ce que j’ai mis dans l’introduction de ce chapitre: qu'apporterait des médias qui fonctionnent bien?

• Que des tout les politiques soient exposés dans les médias, et non uniquement les extrêmes qui font plus d’audience, sinon on risque de voter que pour les extrêmes.

• Mettre en avant les vrais problèmes pour ainsi les résoudre, permettre les bonnes décisions et ne pas faire croire qu'il n'y a pas de solution pour faire de l'audience.

• Ne pas monter une partie de la population contre une autre ou contre un autre pays pour faire de l'audience, au risque que des tensions ou des guerres apparaissent.

• Être bien renseignés des problèmes des pays ennemis, pour les aider à les résoudre et non aveuglément lutter contre ces pays ennemis.

• Être au courant des abus des entreprises pour pouvoir lutter contre.

• Ne pas inquiéter la population sur des sujets qui vont se résoudre.

Voilà, j'explique mon système ici:

Les médias ont deux soucis fondamentaux: un) ils sont dirigés par les entreprises, les milliardaires et l'état, deux) ils sont commerciaux, ce qui les poussent à utiliser milles astuces néfastes pour faire l'audience sans faire de vraies enquêtes.

Mon but ici va être de décrire un système de médias qui pourrait prendre 25% de l'audience de l'information à la télé, la radio et sur internet et qui résoudrait ces problèmes. Je l'appelle à partir de maintenant, les journalistes du peuple.

Pour le premier problème, le fait que les médias sont dirigés par les entreprises ou l'état, il faudrait que ce système de médias de la population soit financés par l’état sans que l’état puisse faire de pression, de la même manière que la justice est indépendante, ce média doit être indépendant. Ça c'est faisable. Il suffit de fixer dans la constitution le financement de ces médias, et que ces médias soient financés à la fois par l'état et les régions, ainsi si l'état manquerait à son devoir, les régions pourraient palier à cela et vice versa. Ça diminue le risque d'abus. En suite, comme vous le savez, les lois sont votées par les parlementaires, il y a donc peu de risques que la majorité des parlementaires s'accordent pour faire pressions sur ces médias.

Pour s’assurer que le média est contrôlé par la population on tire au sort dans la population 100 ou 200 journalistes. Les gens voulant bien faire journalistes recevraient un salaire qui convient, par exemple 1 fois et demi leur salaire actuel dans la limite de 5000€ par mois, avec un salaire minimum de 2200€ par mois. Évidement ces gens tirés au sort dans la population auraient parfois des difficultés à faire du journalisme attrayant, mais j'expliquerai comment palier à cela juste après.

Ces journalistes auraient pour ordre de faire des reportages de 30 minutes une fois tout les deux mois par exemple, et un algorithme s'assurerait que l'audience qui leur est réservée à la télé ou à la radio représente 25% de l'audience totale des émissions d'informations en plaçant bien ces reportages dans les chaînes!

Là ou les médias commerciaux ont intérêt à mettre des infos qui posent problème: donner l'impression de complot, ou de catastrophe, mon média qui n'a pas directement de contrainte d'audience et a les moyens dirait la vérité en allant enquêter.

Comme ces journalistes seraient tirés au sort dans la population et qu'on ne les force pas à faire à tout pris de l'audience, comme ces journalistes n'ont pas été filtrés petit à petit par la survie des médias qui faisaient du sensationnels, alors ces journalistes se comporteront comme la plus part des gens, c'est à dire bien! C'est pourquoi ils enquêteront vraiment puisqu'ils auront le temps de le faire.

Il faudrait que ces journalistes aient une liberté quasi totale (il serait juste interdit comme aujourd'hui de diffuser des informations intimes, des secrets médicaux ou des informations dangereuses pour la population comme le code de la bombe atomique!). Ainsi on serait sûr que l'information qu'on nous sert vient du peuple et pas de milliardaires ou de l'état, ça évite le risque de dictature larvé. Comme ces journalistes ne défendent pas d’intérêts ni l'audience à tout prix, ils auraient naturellement tendance à se rapprocher de la vérité.

Il faudrait aussi que ces journalistes aient comme le parlement le droit de tirer au sort des gens dans les entreprises, dans une partie de l'état ou dans les institutions pour les faire témoigner anonymement. Ces journalistes auraient une enveloppe financière pour mener à bien la construction de leurs articles ou leurs reportages. Ils pourraient embaucher un secrétaire, un cameraman, un monteur. Ils auraient l'obligation de faire un minimum de contenu, mais pas tant que ça, pas plus d'une demi heure de vidéo tout les deux mois par exemple, ainsi on s'assure qu'ils ont le temps d'enquêter. Ces journalistes du peuple seraient formés en un mois ou deux par des cours choisis par les parlementaires, en insistant bien qu'ils doivent avoir la liberté de choisir le contenu, qu'ils doivent faire attention aux potentiels témoins qui seraient lobbyistes et qu'ils doivent protéger les lanceurs d'alerte.

On pourrait par exemple demander aux journalistes de trouver les souffrances des gens et les sujets avec le plus d’impact dans l’intérêt général. Ou l'on pourrait apprendre à ces journalistes à demander à des témoins pris au hasard dans la population si ils comprennent bien leurs reportages pour s'assurer que le message est compris.

On pourrait aussi conseiller aux journalistes du peuple de vérifier par des reportages si le système de tirage au sort de ces journalistes fonctionne bien sans piratage. En effet des pays ennemis auraient intérêt à y place leurs pions dans les journalistes.

On leur demanderait aussi d'apporter leur propre avis, en allant enquêter bien-sûr, mais si ils sont d'un avis différent des autres journalistes qu'ils le disent. Aujourd'hui tout les journalistes sont du même avis. Il faudrait que ces journalistes aient des locaux différents: souvent les gens proches finissent par avoir le même avis. Parfois il faut que pas tous n’aient pas le même point de vue, car des gens divergents vont créer des bons points de vue en discutant.

Si on se fait contacter par quelqu'un qui aurait un intérêt à faire passer un message comme par exemple un médecin lobbyiste. Il faut se méfier, il faut enquêter auprès d'autres médecins, avec confrontations entre les médecins éventuellement pour déterminer la vérité.

Ces journalistes du peuple pourraient aussi créer leur propre cours sur comment faire du bon journalisme. Ils mettraient à disposition leurs vidéos pour les nouveaux journalistes du peuple.

Comme on laisserait le temps à ces journalistes d'enquêter, ils pourraient enquêter sur des sujets qui ne font pas particulièrement d'audience mais qui sont très importants. Par exemple, si ces journalistes avaient été présents dans le passé, je crois qu'on aurait pu minimiser la crise de 2008 et les attentats de 2015. En effet, en 2008, pour les traders et les rares maires qui avaient analysé les contrat de prêt qui ont ruiné les mairies de France, certains ont pu voir qu'il y avait un problème qui allait provoquer une crise, un tel système de médias qui fait des enquêtes poussées aurait pu dévoiler le pot aux roses. Pour les attentats de 2015, il y a des personnes qui ont alerté la DGSI pour dire qu'il y avait de nombreux apprentis terroristes sur le territoire, mais rien n'a été fait car l'information n'a pas réussi à remonter, Boris Cyrulnik l'avait fait. C'est le manque d'agent de la DGSI depuis 2008 qui a provoqué qu'on a pas pu les surveiller et les empêcher. Si un système de médias sains avait été en place, il aurait pu prendre au sérieux ces témoignages et enquêter, pour que l'état prenne les bonnes décision.

Pour palier au manque d'attractivité de ces médias, ces journalistes pourraient choisir par un système de votes internes les reportages et les articles des autres journalistes du peuples qui sont à la fois un minimum attrayants et proches, à première vue, de la réalité. Ces reportages et ces articles à la fois attrayants et justes seraient alors plus largement diffusés. Un algorithme se débrouillerait pour faire en sorte que 25% de l'audience du contenu d'information de la télé et de la radio soit faite par ces reportages en plaçant au bonne plage horaire à l'intérieur des chaînes déjà existantes et sur une ou deux chaînes dédiées, ces reportages.

Pour éviter sur internet les contenus mensongers qui font de l’audience en inquiétant les gens, ces journalistes du peuple pourraient sélectionner des vidéos, et aller vérifier sur le terrain si ce qu’ils disent est vrai ou faux. Et ces vidéos recevrait une mauvaise notes qui diminuerait un peu leur audience si le contenu est assez mensonger. Ce serait le cas pour les informations qui montent les gens les uns contre les autres par exemple. Je pense qu’il faut éviter de le faire pour le contenu scientifique, ce sont parfois des sujets tellement compliqué qu’il est difficile de savoir si le contenu est vrai. Par exemple au début où Einstein affirmait que sa théorie de la relativité était une meilleure approximation que le modèle Newtonien, presque aucun scientifique ne le croyait, si on avait limité la diffusion de ce contenu, ça aurait pu tuer cette découverte.

Les sujets vraiment très importants devraient être repris par ces médias pour s'assurer que les politiques finissent par résoudre ces problèmes, et ça même si ils font pas trop d'audience.

Ces journalistes noteraient aussi les mauvaises raisons de faire de l'attrayant, c'est à dire ces astuces qui déforment la réalité comme un ton et des musiques suspicieuses, inquiétantes. On doit favoriser les faits et ce qui favorise la compréhension des faits, non ce qui donne une impression biaisée.

On pourrait faire noter l’intérêt de ce reportages par les autres journalistes du peuple par une telle grille:

• Le contenu est il attractif un minimum?

• Est il compréhensible?

• Vous parait il rigoureux?

• Monte t'il les gens les un contre les autres de manière injustifiée?

• Est ce bénéfique pour vous et les autres de partager ce reportage? Les reportages ayant les meilleurs notes, l'algorithme se débrouillerait pour qu'ils aient plus d'audience (diffusion à des heures de grandes audiences, rediffusions, etc.).

Au début, c'est sûr que ces journalistes feront du contenu très peu attrayant, mais je pense que pour nombre d'entre eux, ils y arriveront, c'est aussi une question d'entraînement. Et comme seront diffusés surtout les plus attrayants et de qualité par ce système de vote, alors il y aura de l'audience.

Ces journalistes pourraient, si ils le désirent, faire des rectifications de l'information de la télé ou de leurs collègues: ils prendraient un reportage fait par BFM par exemple, et à coté de ces reportages ferait un reportage critique qui corrige les exagérations. Et la loi imposerait à BFM de diffuser cette correction sur BFM. On ferait comprendre en quoi leurs reportages sont souvent assez mauvais. Ils devraient aussi pouvoir enquêter sur les méthodes de travail des journalistes classiques, pour savoir si elles sont bonnes et les dénoncer dans le cas contraire. On pourrait faire la même chose pour certaines vidéos sur YouTube où à coté de la vidéo on propose la rectification des journalistes du peuple.

Il faudrait interdire à ces chaînes de dire du mal des journalistes du peuple, car ils ne manqueront pas de le faire pour faire de l'audience!

Au début on peut proposer 25% de journalistes du peuple puis si ça marche bien on pourrait passer à 50%. Les médias classiques ont parfois l’intérêt de prendre le moindre truc inquiétant et d'en faire un spectacle d'horreur! Je pense que dans la majorité des cas, ils se plantent et font trop paniquer la population à tort. Dans de rare cas, je pense qu'ils ont un peu raison. C'est pourquoi je pense qu'il faut aussi garder ces journalistes commerciaux même si on les réduit beaucoup. Je pense par exemple à une percée d'Ebola qui aurait pu créer une réelle hécatombe mondiale.

Il faudrait que ces médias puissent aussi enquêter à l'échelle internationale, et que les autres pays aient aussi un tel système de médias.

Ces journalistes pourraient aussi reprendre mon livre et enquêter si oui ou non ce que je suppose est vrai en particulier sur les entreprises et leurs abus.

Il faudrait qu'on apprenne à ces journalistes du peuple, durant leur formation, pourquoi les journalistes du peuple sont importants, et qu'ils s'assurent que ce message est transmis aux journalistes du peuple suivants.

Petite question : Pourquoi est t’on obligé d’utiliser un tel système de journaliste du peuple avec une audience assurée pour eux ?>
Les journalistes du peuple doivent être tirés au sort dans la population pour s’assurer qu’ils représentent les intérêts du peuple et non les intérêts des milliardaires qui possèdent les médias ou des politiques en place à un moment T. Ça permet aussi que ce ne soit pas des journalistes qui ont été sélectionnés par la concurrence entre les médias et qui favorise les journalistes qui font de l’exagération donc qui n’ont pas vraiment d’honnêteté intellectuel.
Assurer un minimum d’audience pour eux est important pour qu’ils aient la place médiatique face au super attractif des média actuels.

Solution pour les réseaux sociaux

Je pense pour les réseaux sociaux que l'idéal serait de laisser le choix à l'utilisateur.

Soit il faudrait un Facebook, un YouTube et un TikTok alternatifs gérés par l'état qui récupèrent les contenus de ces plateformes respectives et afficheraient les publication suivant l'algorithme choisi par l'état et non par les plateformes qui elles veulent faire le plus d'argent car sinon c'est le contenu qui attire le plus qui est présenté, hors le contenu qui attire le plus n'est pas forcément le meilleur. Les gens auraient le choix de rester sur l’ancienne plateforme ou aller sur celle de l’état. Soit il faudrait que sur les plateforme de Facebook, YouTube et TikTok etc. l'utilisateur choisisse le pourcentage de journalisme du peuple et le pourcentage de médias classique qui sont affichés dans leur interface pour le contenu journalistique.

Je crois qu’il faut mettre à disposition de l’utilisateur une vidéo qui explique les effets pervers des algorithmes de ces plateformes lorsqu’on proposera à l’utilisateur ces alternatives. Cette vidéo ne doit pas mettre en défaut les complotistes car on l’est tous un peu, mais montrer que ces algorithmes sélectionnent le contenu qui nous rend fou pour faire plus d’audience.

Cette vidéo mettrait en avant que ces réseaux sociaux peuvent créer des phénomènes pervers d’addiction et d’informations de mauvaise qualité. Si par exemple on regarde une certaine information qu’on trouve mensongère choquante, injuste on peut être amené à passer du temps à consulter cette information, l’algorithme va alors nous proposer à nouveau ce type de contenu ce qui peut nous énerver et nous braquer sur ce type de contenu. Ce sont alors les médias et les commentaires qui font de l’information qui paraît mensongère, choquante et injuste qui vont faire de l’audience. C’est ça l’effet pervers de ce genre d’algorithme qui cherche à maximiser l’audience. Cette vidéo mettrait en avant qu’on a le choix de rester comme avant ou non et que ce sont des journalistes du peuple, des gens tirés au sort dans la population qui font une partie de l’information et rétablie certaines vidéos ou certains articles.

Je vois deux importantes astuces que peuvent utiliser les réseaux sociaux pour faire de l'audience sur l’information:

• Proposer du genre de contenu qu'on consulte déjà et sur lequel on reste, ou du contenu que les autres similaires à nous consultent et sur lequel ils restent.

• Limiter le contenu qui provoque le désintérêt de l'internaute (qui fait que l'internaute ne va plus revenir sur le même type de contenu).

Hors il est très important de maximiser le contenu qui provoque le désintérêt des internautes sur un sujet d'information pour l’intérêt général. En effet quand une information fait une synthèse simple et montre les problèmes en suspens, les problèmes résolus, sans créer une panique chez l'internaute, alors cette information diminue l'envie de l'internaute de voir de l'information sur le même sujet. Pourtant elle est utile à l'internaute. Si on limite ces informations qui rendent service à l'internaute parce qu'elles font diminuer l'audience, on rend les gens fous, en leur faisait croire qu'il y a des problèmes irrésolubles partout. C'était par exemple les informations importantes sur le Covid 19 qui relativisait la gravité de la crise et c'est aussi pour ça que tant de monde étaient plongés dans une intense panique. Donc il faut que les réseaux sociaux promeuvent le contenu qui provoque le désintérêt de l'internaute, hors les algorithmes ne sont pas faits pour ça. Le soucis c’est que l’algorithme détecte que les personnes comme moi et moi ne passent pas beaucoup de temps sur ces articles, logique puisque dès qu’on lit un de ces types d’article on ne le lit plus.

Les contenus plus rassurants, avec un ton de voix rassurants, non énervé et qui résolvent dans l'esprit des gens un problème, plutôt que de créer un problème vont avoir tendance à faire perdre de l'audience. Ces contenus, comme l'algorithme va détecter qu'ils font décrocher l'internaute vont petit à petit être non présentés à l'internaute. Du coup on n'a que du contenu un minimum inquiétant, qui nous rend un peu fou.

Attention avec ce système, la plateforme aura tendance à mettre du contenu du journalisme du peuple que n'est pas attirant pour faire en sorte que l'utilisateur soit poussé à diminuer le pourcentage de contenu de journalisme du peuple. C'est pour ça que le choix de quelle vidéo du journalisme du peuple s'affiche doit être fait par un algorithme de l'état et non un algorithme de la plateforme. Aussi l'algorithme de la plateforme aura toujours tendance à éviter les contenus qui rassurent les gens, car ces contenus font diminuer l'audience. Hors il faut que la plateforme choisisse ces contenus y compris pour le journalisme du peuple si ils correspondent à la réalité, à la fois pour bien informer les personnes et aussi pour les rassurer, pour éviter de rendre fou quand c’est justifié! On pourra associer certains contenus de YouTube ou autre plateforme avec certains contenus du journalisme du peuple pour que ça colle, en particulier du contenu rassurant, à condition que ce contenu représente la réalité.

Aussi pour trier les contenus qui utilisent de mauvaises astuces pour créer de l'audience, comme par exemple donner l'impression qu'il y a un complot et que les journalistes sont de mèches, on pourrait faire une interface qui demande à l'utilisateur: Est ce que vous avez trouvé l'information partie prise? intéressante? Est ce que cette information vous a énervé? Est ce que cette information a résolu un de vos problèmes? Est ce que ce média agit comme une drogue sur vous? Est ce que cette vidéo monte les gens les uns contre les autres? Ainsi, l'algorithme pourra diminuer les contenus qui utilisent des mauvaises astuces pour faire de l'audience.

À un moment des chercheurs proposaient de mettre un algorithme pour vérifier le contenu qui convient ou non et limiter ou bloquer le contenu qui ne convient pas.

À un moment on est obligé de mettre des journalistes qui vérifient les faits. Mettre uniquement des algorithmes, ça ne peut suffire à vérifier les faits car il y aurait des faits non vérifiables par algorithmes qui nécessiteront des journalistes sur place!

Je crois aussi que les journalistes du peuple doivent aller sur le terrain, demander aux gens si l’impression qu’ils ont face aux vidéos qu’ils consultent correspond à la réalité. Il faut qu’ils voient si il y a de meilleures solutions que les miennes pour les réseaux sociaux si les miennes sont adoptées et ne résolvent pas bien le problème de rendre les gens un peu fou et mal informés.

Moi aussi ça m'a rendu fou à plusieurs reprises et chaque fois je me suis fait avoir ou bien il y avait un réel complot? par exemple avant 2017, je voyais de très nombreux messages à la fois pro Russe et très racistes, comme je n'aime pas bien le racisme et qu'il m'inquiète, je m'attardais sur ces messages. Du coup l'algorithme m'en proposait plein et ça me donnait finalement l’impression que le lobbying Russe et très racistes étaient extrêmement présent sur internet, que la Russie représentait une menace folle puisque elle était capable de payer des milliers de gens malades à faire cette propagande. Je crois aujourd'hui, qu'en bonne parti ce phénomène est naturel à cause de l'algorithme de Facebook, et qu'il n'y a pas tant de lobbyistes que ça voir dans certains domaines aucun.

Il y a aussi cette vidéo "LES DISSIDENTS: IMMERSION DANS LES SPHÈRES CONSPIRATIONNISTES" où la personne qui a enquêté sur les personnes complotistes a découvert qu'il y avait des gens qui répandaient ces genre de message dans le but de faire de l'argent en faisant de la publicité à l'aide de bot internet (automatisation de l'envoie de tels messages). C’est très important de comprendre ce qui créé ces effets pervers pour mieux lutter contre.

J'ai plutôt tendance à ne pas aimer le racisme mais je veux bien croire que les gens écrivant des messages racistes récupèrent aussi des arguments biaisés sur internet qui les confortent dans leurs idées. À l'instant je viens de parler avec une personne sur Quora (un réseau social) qui a mis un message plutôt haineux sur des maliens. Comme je connais pas mal de maliens que j'aime vraiment bien, je lui ai répondu. En discutant avec lui sur Quora, il me dit qu'il reçoit énormément de messages de maliens haineux contre les français. Moi j'en ai jamais reçu aucun. Ça lui donne l'impression que tout les Maliens sont haineux envers les français et ça le rend fou et c'est compréhensible, c’est comme pour moi pour les messages pro Russe et raciste me rendaient fou. C’est pour dire que l’algorithme de ces plateformes est vraiment malfaisant et c’est normal qu’une partie des personnes deviennent un peu raciste si ils voient des gens noirs systématiquement mettre des messages haineux et racistes. Inversement et pareillement, il est tout à fait normal qu’une partie des gens détestent les blancs racistes si ils voient ces gens s’en prendre à des gens noirs innocents. L’algorithme de ces plateformes arrive à tronquer la réalité pour monter les gens les uns contre les autres pour faire de l’audience. Je crois que c’était pareil pour la crise du Covid, où les pro Raoult avaient leurs arguments tout à fait valables basés sur leur visions, et pareil pour les anti Raoult. Et c’est la même chose pour la crise Israélo-palestinienne actuelle. Lors du Covid j’ai vu énormément de messages qui semblaient venir de labo pharmaceutiques contre les idées de Raoult ou d’articles de presse qui prenaient parti contre Didier Raoult, c’était des mensonges complémentent injustifiés (à première vue, d’après les témoignages de Didier Raoult) ce qui m’a donné l’impression à tort ou à raison qu’il y a avait un complot des labos pharmaceutiques pour le discréditer. Je crois que les anti Raoult ont vu sur leur Facebook et autre réseaux sociaux des messages inverses : des messages de gens qui critiquaient les vaccins de manière aberrante, injustifiée et de mauvaise foie, ça a pu leur donner l’impression que les pro Raoult étaient des gens malades. Hors ces commentaires auraient été placés là en bonne partie par des bots internet.

Il faut trouver des solutions à cela. Évidemment il faut lutter contre les bots. L’anonymat n’existe pas dans la vraie vie, il ne doit pas non plus exister sur internet : quand on écrit un message sur internet la justice et les enquêteurs doivent pouvoir retrouver la personne qui a posté (sauf éventuellement sur des plateformes faites pour les lanceurs d’alerte), éviter cet anonymat éviterait les bots, car si une personne n’existe pas sur Facebook (ce qui est le cas pour les bots), on pourrait supprimer son compte. Il faut aussi que l’algorithme de ces plateformes, comme je le disais, ne nous bloque pas uniquement sur les commentaires qui attirent notre attention (sinon ça nous attire sur les commentaire raciste ou pro Russe, ou anti blanc etc.) mais sur un peu tout les commentaires, après tout chacun à le droit à la même attention de la part de l’audience, il est normal que chaque commentaire ait droit à la même audience. Éventuellement les commentaires utiles seraient remontés en audience. Les commentaires qui limitent l’audience de l’article se verrait augmenté en augmenté car il peut mettre en avant que l’article est putaclic. On pourrait aussi faire en sorte que les journalistes du peuple aillent détecter ces effets pervers dans la population et fassent bloquer ou franchement diminuer l’audience de ces types de commentaires par un algorithme de machine learning.

Petite question : Pourquoi lutter contre les effets pervers de ces médias ?>
Car surtout les hommes politiques extrêmes sont exposés dans le système actuel, amenant à ce qu'uniquement eux soit élu.
Car ce ne sont pas toujours les problèmes les plus importants qui sont mis en avant mais ceux qui font de l'audience.
Car ils montent les gens les uns contre les autres.
Car on n'est mal renseigné des problèmes des pays ennemis ce qui pousse à leur faire la guerre et non trouver des solutions.
Car ils inquiètent la population souvent pour pas grand chose.

Le salaire de ces journalistes du peuple

Il pourrait arriver que ces journalistes du peuple, ayant la liberté totale de s'exprimer, focalisent une partie de leur reportage sur leur salaire, en persuadant la population qu'il est trop faible. Ça créerait un cercle vicieux où les députés seraient contraints d'augmenter le salaire des journalistes du peuple en votant les lois adéquates de peur que ces journalistes du peuple disent du mal des députés. Pour éviter ça, le temps maximal de parole sur les conditions de travail de ces journaliste ne doit pas excéder 10% de leur temps total.

En effet, je pars du principe que ces journalistes du peuple n'ont en général pas d’intérêts à défendre, donc ils défendent plutôt la vérité. Par contre ils peuvent défendent leurs intérêts quand il s'agit de parler de leur salaire, et là, ils pourraient manquer d'objectivité.

Le reste des médias

L'Arcom décide du contenu des médias publiques, à sa tête sont placés des gens choisis par le président de la république, par le président de l'Assemblée nationale et par le président du Sénat principalement. C'est donc déjà le pouvoir actuel qui contrôle une partie des médias.

Il serait plus sain qu'on y place des gens tirés au sort dans la population, un nombre de personnes assez élevé pour s'assurer que ce soit représentatif de la population. Ces gens auraient le droit comme les journalistes du peuple d'enquêter dans les entreprises, dans l'état, pour se faire leur propre avis et s'assurer que le contenu des médias publiques correspondent assez bien à la réalité.

Les directions des médias privés pourraient aussi être des gens tirés au sort dans la population conjointement avec le PDG choisis par les actionnaires! Ces gens entreraient en contact avec les gens qui regardent la chaines pour s'assurer qu'il n'y a pas d'effets pervers crées par la chaîne. Ils pourraient alors interdire les journalistes de la chaîne d'utiliser de mauvais stratagèmes.

Ça permettrait de limiter les mauvaises actions pour faire de l’audience à tout prix.

Il faudrait aussi une institution faite par des gens tirés au sort dans la population qui essaient de voir les problèmes des médias: les effets qu'ils provoquent chez les gens et la mauvaise qualité de l'information et proposent d'autres solutions, car ce n'est pas sûr que toutes mes solutions soient parfaites et suffisantes.

À l'échelle mondiale

Pour que les médias ne fassent pas de fantasmes sur les pays qu'ils ne connaissent pas, il faut qu'on organise la visite des journalistes du peuple dans les autres pays. Les journalistes du peuple pourraient rencontrer les journalistes du peuple des autres pays.

Le mécanisme expliqué du problème des médias et les phénomènes qu'ils créent dans l'esprit des gens sous des termes logiques à destination de chercheurs

Chaque personne a un comportement face aux médias (le fait de revenir ou non sur tel média, ou de ressentir certaines choses) différent des autres personnes, on pourrait dire que ce comportements peut s'enregistrer dans un ensemble de variables.

Les réseaux sociaux, et les médias aussi ont un comportement défini.

En fonction du comportement de chaque personne, du contenu des réseaux sociaux, du contenu des médias et des algorithmes des réseaux sociaux, les gens vont consulter d'une certaine manière ces médias et certaines pensées et émotions vont leur venir à l'esprit ou non.

Si il y a une multitude de contenu, il y a plus de chances de tomber sur un contenu qui va nous rendre dépendant.

En plus si une chaîne vie une baisse d'audience, il est logique qu'elle change de stratégie. Si une chaîne fait une bonne audience pour certains types de contenus, il est logique qu'elle répète ce type de contenu.

C'est en partie pourquoi les contenus à la télé attirent les gens. Donc qu'ils ont des chances de favoriser la dépendance.

En plus de cela, à cause de la concurrence accrue, seuls les médias qui sont rentables (optimisation de l'audience maximum et diminution des vraies enquêtes) vont survivre. C'était moins le cas quand il y avait peu de médias car chacun était assuré d'avoir une certaines audience, même en faisait pas très attractif.

Pour comprendre les effets pervers de cela il faut comprendre pourquoi on revient chercher de l’information. Ça peut être la peur, la défiance, l'amusement etc. . Ainsi on peut voir comment se met en place ces informations qui vont maximiser ces sentiments pour maximiser le retour au téléphone, internet ou la télé.

Et nombreuses de ces raisons de revenir à Internet, ou à la télé sont des choses néfastes, qui nous pourrissent la vie, comme la peur.

Pour résoudre ce problème, soit on met en place une dictature des médias: le président est ami avec les milliardaires qui les dirigent, et on bride par les subventions les médias qui nous plaisent pas. Là encore il y aura l'apparition de phénomènes qui permettent de faire de l'audience, il y aura toujours la concurrence qui pousse à ne pas faire d'enquête et surtout ça ne sera pas démocratique. Soit on met des lois qui limitent certains contenus, mais dans ce cas, ce sont les partis politique en place à un instant T qui imposent leur vision et n’empêche pas l’arrêt de nouveau effet pervers.

Soit on fait en sorte qu'une part de l'audience soit réservée à des journalistes du peuple (pas trop nombreux sinon ces phénomènes pervers existeront aussi) en mettant leurs émissions sur une chaîne dédiée et en intercalant leurs reportages dans l’information des autres chaînes. Et on met en place dans les directions des journaux des gens tirés au sort dans la population qui auront le droit de regarder sur comment est faite l'information. On pourrait se dire qu'ils vont faire fuir les gens de la télévision car ce sera moins attrayant. Moi je crois que c'est le contraire, car énormément de personnes ont fuit la télévision car ça manque d'authenticité, une bonne partie des gens ressentent ces stratagèmes à faire de l'audience qui les ont fait, sur le long terme, fuir de la télé. Au début ces stratagèmes ont attiré les gens, puis au bout de plusieurs années après le début de la TNT, ces stratagèmes ont fini par vraiment dégoutter énormément de gens.

Attention sur le long terme, intercaler des reportages dans les émissions des chaînes de télé des reportages de journaliste du peuple montrant la vérité, on pourrait faire prendre conscience aux journalistes les plus honnêtes de cette chaîne et que leur travail est néfaste à la population (du moins pour certaines chaînes), il ne resterait que les journalistes les plus malhonnêtes.

Globalement, il y a des phénomènes similaires avec les médias sur internet et les algorithmes des réseaux sociaux.

Connivence entre médias et milliardaires, et lobbyistes infiltrés et les politiques

Je pense que tout le monde sera pas du même avis que moi mais j'ai trouvé que les médias ont détruit la réputation de François Hollande lors de son mandat, et ça injustement. Entre autre, l'augmentation des impôts qu'il a fait subir était là pour rétablir les déficits à cause de la crise de 2008 qui a coûté des centaines de milliards à la France. Cette augmentation n'était pas due à une mauvaise gestion.

Je me suis demandé si les médias ne l'avaient pas menacé de ne pas l'approuver si ils ne faisaient pas une politique favorable aux riches, Hollande refusant le chantage aurait vu sa réputation détruite. À moins que c'était ce juste pour faire de l'audience que la réputation du président a été détruite? Pour moi, de toutes façon cela relève d'un problème dans les médias.

Aussi à la moindre phrase d'un ministre, les journalistes cherchaient une interprétation à cette phrase pour affirmer que c'était l'exacte opposé de la phrase du premier ministre, et donc que ça constituait un couac inexcusable. En réalité quand on regardait la phrase, on comprenait qu'il y avait bien d'autres manières de l'interpréter!

Pareillement avec Macron, qui a proposé à un passant de traverser la rue pour trouver du travail. En réalité il ne l'a qu'à moitié pris de haut, il lui a juste proposé d'aller dans la rue d'à coté pour trouver dans les cafés d'à coté de trouver un emploi de serveur. Il est possible que les médias aient fait pression sur Macron pour lui pourrir sa réputation ou qu'inversement Macron avec le choix des aides financière aux médias aient dirigé les médias.

Un moyen d’enquêter là dedans c'est de demander aux journalistes qui étaient dans ces médias ce que leur demandaient les chefs de rédaction.

Un des premiers critères pour devenir une dictature, c'est que les médias soient possédés par le pouvoir, c'est un peu le cas en France avec France télévision et l'Arcom (le nouveau CSA).

Comme expliquer dans le témoignage de Juan Branco nommé crépuscule, le président Macron serait ami avec les milliardaires qui dirigent les médias. C'est assez malsains, mais peut être qu’Emmanuel Macron n'a pas eu le choix car les médias l'auraient détruit même si il agissait bien et si il ne les dirigeait pas. Mon système permet que les médias disent la vérité car ils ne sont pas intéressés et filtrés par l'audience et il est sain car il possédé par le peuple ou des représentants du peuple tirés au sort dans la population.

Ce n'est vraiment pas sain qu'il y ait autant de mensonges et manipulations pour faire de l'audience dans le médias ou pour faire passer les intérêts de certains. Ça veut dire que ces gens qui font l'info sont sans morale, ils se fichent de mentir à des millions d'autres. C'est pas eux qui doivent nous informer.

Et si ces gens sont sans morale, ils peuvent très bien se faire corrompre par des lobbyistes ou des pays ennemis. C'est peut être pour cela que la réputation de Didier Raoult a été détruite dans les médias à moins que c’était pour faire de l’audience. J'ai regardé ces vidéos durant la crise du Covid, et apparemment quasiment toutes les accusations contre lui étaient fausses.

Aussi, on peut imaginer qu'il y ait une certaine connivence entre les médias et des entreprises qui financent les publicités des chaînes d'informations, par exemple si ces grandes entreprises menacent de ne plus acheter de plage publicitaires. Les médias ne diraient alors plus de mal de ces entreprises.

Là encore mon système de journaliste du peuple éviterait ces mauvais coups, car ces journalistes ne seraient pas filtrés par l'audience qu'ils font, donc il seraient sains en général. Il faut mettre en place ce système.

Aussi par exemple sur internet, des actionnaires peuvent avoir intérêt financièrement à propager que la viande c'est bien, c'est mal ou d'autres rumeurs. Ils achèteraient des actions et les revendraient au bon moment ou ils feraient des paris sur la baisse d'une action (on peut parier sur la baisse d'une action et si ça marche on gagne de l'argent).

Mon système de média permettrait de mettre en avant des contenus plus proche de la vérité pour la rétablir.

Un autre moyen qu'ont les lobbyistes pour éviter la diffusion de mauvaises informations est la suivante: YouTube et les autres réseaux sociaux, pour éviter les vidéos polémiques, filtrent certainement les vidéos où il y a des conflits, des insultes dans les commentaires. Pourquoi? Car ces vidéos où il y a des conflits et des insultes sont de préférences des vidéos polémiques. Le soucis, c'est qu'ainsi des groupes peuvent faire taire une vidéo en lançant une campagne de message haineux sur une vidéo (ça provoquera la baisse d'audience de la vidéo). L'autre soucis c'est que certains sujets qui peuvent un peu créer la polémiques méritent tout de même d'être connus. Encore une fois c'est pourquoi il faut un contrôle par des journalistes tirés au sort et non par un algorithme.

Une chose à faire pour vérifier si c'est vrai, est de mettre des messages et faire une étude: on met un message, et on met le même message avec le mot lobbyiste dedans (c'est un mot que j'utilise beaucoup pour les dénoncer quand je suis sur Facebook, ces gens avec qui je me suis déjà souvent battus répondent violent, avec une tonalité insultantes) et on regarde si il y a moins de like pour ceux ayant le mot lobbyistes dedans. Ça voudrait dire que l'algorithme de Facebook déclasse les commentaires où il y a le mot lobbyistes (ceux où on dénonce les actes des lobbyistes) car ils sont souvent associés à des insultes de la part des opposants. Associé des messages haineux à des sujets qui embêtent les lobbyistes c'est un moyen de faire taire les anti lobbyistes.

Et les médias savent qu'ils mentent, la preuve est qu'ils ont fait l'interview de Didier Raoult et d'Idriss Aberkane et ont menti le lendemain dans la presse sur internet, on peut le voir sur le document de « REPLAY – Didier Raoult tient une conférence de presse à Marseille » ou « L’ExpressGate, l’entretien d’Idriss Aberkane avec l’Express en exclusivité sur France Soir ».

Les directeurs de rédaction sont logiquement corruptibles par les services secrets ennemis, Idriss Aberkane parle de cela dans sa vidéo « Pourquoi la CIA commet autant de crimes? ». Si c'est le cas je suppose qu'il y a des infiltrés qui lancent des rumeurs, et les autres journalistes suivent la rumeur.

Le soucis c'est qu'on ne peut pas surveiller les journalistes pour l'éthique. Pourtant ils mériteraient d'être surveillés si il y a une vraie infiltration de lobbyistes ou de puissances étrangères. Bien sûr il faut que ceux qui les surveillent soit sains.

Pour que la corruption puisse être dénoncée, il faudrait dire à tout les journalistes que si on essaie de les corrompre, ils pourront le dire aux députés et éventuellement aux services secrets.

Le système que je propose par lequel la direction des journaux serait faite par des gens tirés au sort dans la population limiterait aussi ce problème de lobbyistes, car plutôt que d'avoir des directeurs qui s'inquiètent de l'audience face aux actionnaires, on aurait des directeurs qui s’inquiètent si ce que dit le média est vrai ou non.

Pour lutter contre le risque que des lobbyistes dans des cabinets de lobbying se réunissent et soit très nombreux à se présenter et à être élu députés par un partie politique fait pour (à la limite, ça pourrait être le cas par Emmanuel Macron dont son équipe a choisi les députés qui se présenteraient pour son parti! je ne suis pas sûr du tout de cette hypothèse mais on pourrait se poser la question), donc pour lutter que des lobbyistes deviennent députés, il faudrait faire en sorte que les journalistes du peuple puissent enquêter sur ceux qui se proposent à être députés, par exemple, on pourrait leur fournir leurs anciens métiers. Ainsi les journalistes du peuple pourraient mettre en garde le peuple contre cela.

Conclusion

Le problème des médias c'est qu'il faut un problème pour faire de l'audience, ça pousse à créer des problèmes qui n'existent qu'à moitié. Et la concurrence poussée pousse à ne pas faire d'enquête.

Pour à la fois résoudre les problèmes de non fiabilité de l'information, de souffrance que provoque l'information, et du coté non démocratique de l'information d'aujourd'hui, du risque de corruption par des lobbyistes ou des puissances étrangère, instaurons les journalistes du peuple, un système où par exemple 25% de l'audience est réservée à des journalistes tirés au sort dans la population et faisons en sorte que des personnes tirées au sort dans la population soient à la direction des autres médias.

Si on légifère en essayant de bloquer les effets pervers de chaque média, les astuces utilisées pour faire de l'audience, alors la concurrence poussera les médias à faire d'autres astuces qu'ils faudra alors interdire et ainsi de suite. Donc on ne peut pas légiférer en bloquant les effets pervers du à la concurrence.

Pour les réseaux sociaux, faisons en sorte que l'utilisateur puisse choisir dans son affichage le pourcentage de média du peuple et le pourcentage de média classique. Créons des Facebook et autres réseaux sociaux alternatifs qui vont prendre l'info sur ces réseaux et va filtrer suivant un meilleur algorithme les publications, les utilisateurs auront le choix d'utiliser ce moyen ou non.

This document is licensed under the terms of the creative commons BY, which allows others to copy, distribute, display, perform and remix it if they credit my name (Nicolas Bourdon).
Ce document est sous licence selon les termes de Creative Commons BY, qui permet à d'autres de copier, distribuer, afficher, exécuter et modifier si ils créditent mon nom (Nicolas Bourdon).
licence

La médecine et les labos pharmaceutiques

Introdcution

Je vais dans ce chapitre beaucoup critiquer les laboratoires pharmaceutiques et un peu l'organisation du monde médical. J'ai été étudiant en médecine et je connais pas mal la situation. Je suis très méfiant face aux labos pharmaceutiques, mais je sais que nombreux médicaments fonctionnent et sont dans une bonne partie des maladies indispensables. Je ne dis pas le contraire, je dis ça car ceux qui critiquent les complotistes croient parfois que tous les gens qui critiquent les labo pharmaceutiques sont des extrémistes. Ce que je critique sur les labo pharmaceutiques, c'est deux choses:

• Je pense qu'une partie des labos et/ou les services secrets de certaines pays bloquent la recherche sur des idées de mécanismes de maladie tout à fait intéressants, des idées qui pourraient peut être permettre de soigner pas mal de pathologies lourdes. Je pense que leur stratégie passe par la diffusion de rumeurs détruisant les chercheurs à la pointe dans ces domaines et du coup l'intimidation d'autres chercheurs pouvant aller dans cette voie, et par d'autres actions immorales. On peut citer les recherches de Luc Montagnier, Didier Raoult, le professeur Fourtillan. Quand on connaît la situation on sait que les anecdotes circulantes mentent bien souvent qu'elles soient dans les médias ou le milieu médical. Ça peut aussi passer par de fausses études écrites par des portes plumes (des gens qui publient ce que les labos pharmaceutiques demandent de publier) qui discréditent un traitement, j'ai entendu dire que ça existait.

• La deuxième chose que je critique, c'est qu'une partie des labos essaient de vendre leurs produits le plus possible en trompant les médecins, en faisant croire par exemple que le nouvel antidépresseur est mieux que les anciens sur tout les patients ayant une dépression, alors qu'en réalité, il est mieux, mais que pour une petite partie des patients en dépression. Et ça je pense que tout les labos pharmaceutiques ou presque le font car ça leur permet de gagner plus d'argent et de mieux survivre, au fil des décennies auraient survécu surtout les labos pharmaceutiques qui faisaient ainsi (puisque ceux qui ne font pas ainsi gagnent nettement moins d’argent). Comme les financements des labos pharmaceutiques représentent 90% des études cliniques (études qui servent à démontrer l'efficacité ou le danger d'un traitement), forcément la mise en évidence d'un défaut d'un médicament met beaucoup plus de temps que la mise en évidence d'une qualité d'un médicament. Donc globalement, les médecins ont un avis biaisé en faveur du médicaments qui coûte cher (malgré que souvent ceux ci ont conscience du problème et se méfient). C'est comme ça qu'il a fallu environ 55 ans pour mettre en évidence que les antipsychotiques doivent être pris de préférence avec modération et associés à une psychothérapie plutôt que seuls et en grande quantité pour un meilleur pronostic, et ça, ça concerne des dizaines de millions de patients depuis des décennies. Les antipsychotiques sont indispensables dans nombreux problèmes psychiques, mais ils sont aussi très mauvais pour la santé, c'est vraiment grave qu'on ne sache cela que si tard. Je suis à peu près sûr que si c'était mieux de prendre beaucoup d'antipsychotiques pour un meilleur pronostic, ça aurait été mis en évidence en 3 ans seulement après la vente du premier antipsychotique.

Les entreprises qui financent les études qui ne rapportent pas d'argent (en expliquant que son médicament est néfaste dans certains cas), ces entreprises n'existent pas (ou il n'y en a plus beaucoup) car vu le prix d'une étude randomisée ces entreprises ont toutes fait faillite depuis bien longtemps! C'est pas la théorie du complot, c'est juste le bon sens!

En essayant de répondre à savoir si c'est vrai ou faux, on a tendance à être pris par ses émotions et vouloir croire que c'est vrai ou faux, alors qu'en fait on ne sait pas. C'est pourquoi il faut enquêter. Ce que je fais dans ce livre est d'apporter une liste d'observation et de raisonnements qui font penser que ça a de bonnes chances d'être vrai.

J'ai déjà rédigé un long chapitre sur « Le phénomène de l’évolution, de la sélection » au début de ce livre dans le grand chapitre nommé : « Le phénomène de l’évolution, de la sélection » qui explique pourquoi des entreprises se mettraient à agir ainsi, je vous invite à lire ce chapitre si vous ne l'avez encore lu. Il y a aussi le chapitre « Comment cela se met en place dans les labos pharmaceutiques » dans le même grand chapitre qui détaille les mécanisme qui ont pu favoriser cela dans les labos pharmaceutiques. Il y a également le chapitre « Voici ce que j’ai vu qui me fait penser qu’il y a un problème » toujours dans le grand chapitre « Le phénomène de l’évolution, de la sélection » qui explique les faits marquants qui font penser que c'est réel.

Une chose très importante à comprendre dans ce chapitre avant de l'aborder est que les vieux médicaments (créé il y a plus de 20 ans) sont hors brevet et ne rapportent presque rien à leur vendeur, du coup personne n'a intérêt à faire d'étude qui prouverait leur efficacité dans telle ou telle situation. Ce n'est pas les 10% de financement des essais cliniques par de l'argent publique qui suffisent.

Aussi d'après une connaissance qui est psychiatre, les antipsychotiques de première génération, ceux hors brevet actuellement et qui font moins grossir, seraient souvent mieux pour la schizophrénie légère. Vu qu'il n'y a pas de budget pour prouver cela et divulguer l'information parmi les médecins, les médecins ne prescrivent pas ainsi, c'est aussi des millions de personnes qui sont concernés.

Une autre chose à comprendre, c'est un grand principe de la science médicale: Quand on veut savoir si un nouveau médicament, une ancienne molécule ou un autre type de traitement est efficace et non nocif sur telle ou telle maladie, la seule manière de le savoir c'est d'essayer ce traitements sur des patients. C'est la seule manière. La biologie fonctionne sur les réactions chimiques qui se déroulent dans les cellules. Sans rentrer dans les détails, une majorité de ces réactions chimiques, on ne sait pas les prévoir! Pour simuler ces réactions chimiques par ordinateur il faudrait quelque chose de l'ordre de centaines de milliard d'ordinateurs mobilisés pendant des milliards d'années! Donc pour pleins de réactions chimiques qui se passent dans notre corps, on ne sait pas les prévoir, c'est pourquoi on ne peut pas prévoir l'efficacité d'un médicament avant de l'avoir essayé sur des patients. C'est aussi pourquoi, lors du Covid, certains disaient qu'on ne peut savoir les effets à long termes du vaccin: ils avaient raison, on ne peut les prévoir. Cependant il faut avouer que le vaccin a été essayé pendant quelques mois et qu'en général, en médecine, sur un médicament, tout les effets secondaires arrivent au début du traitement. Il y a eu aussi des effets secondaires graves assez nombreux, mais en balance le vaccin a peut être limité le nombre de Covid grave et un peu de décès. On peut aussi imaginer des effets graves sur le longtemps terme comme l'augmentation des cancers sur le lieu d'injection, car apparemment la protéine Spike diminue les mécanismes liés à la réparation de l'ADN dans les cellules d’après l’article « SARS–CoV–2 Spike Impairs DNA Damage Repair and Inhibits V(D)J Recombination In Vitro » sur Pubmed, je n’ai pas eu le temps de vérifier parfaitement cet article, mais si j’ai bien compris il explique que la Spike du Covid (celle synthétisée grâce au vaccin et présent sur le virus) diminue les mécanisme de réparation de l’ADN, donc par déduction pourrait légèrement favoriser les cancer, c’est un article très important qui mérite d’être étudié. Je trouve toujours ça très hasardeux d'avoir essayé un tel traitement relativement peu testé (l'ARN d'un virus) sur des milliards de personnes en même temps.

Du coup les médecins doivent faire confiance à ces études faites par les labos pharmaceutiques lors de la sortie d’un médicament pour savoir si un médicament est efficace ou non. Ces études sont surveillées par l'Union Européenne, mais je montrerai qu'on peut quand même les biaiser en restant dans la loi pour donner une impression fausse en faveur du médicament. Et surtout les molécules qui ne rapportent pas, il y a difficilement des études sur elles.

Une autre chose très importante à comprendre est que malgré les études sur les patients, il est impossible de savoir la probabilité qu'un médicament est efficace ou non. Tout ce qu'on peut connaître c'est la probabilité que le médicament, si il n'est pas efficace, présente un résultat d'efficacité autant important que l'étude l'a montré. C'est assez compliqué et j'ai mis du temps à le comprendre. Souvent les médecins ne comprennent pas ça, seuls certains d'entre eux ou les statisticiens comprennent ça.

Pour les professionnels, sachez ceci: il s'agit du risque Alpha et du risque Bêta lié au petit p dans les études, le risque Bêta ne peut être déterminé mais uniquement estimé. Il faudrait connaître une courbe de densité de probabilité en fonction de l'efficacité avant l'étude pour savoir la probabilité que le médicament est efficace, hors elle est impossible à déterminer.

Ce paragraphe est destiné au médecins pour bien comprendre cette idée. Les études avec des statistiques sont subjectives. Le petit p est bien réel dans une étude randomisée, mais si je vous dis qu'on compare deux molécules A et B dans un étude randomisé, et que le petit p est de 0.02 en faveur de l'hypothèse que la molécule B est plus efficace que la A, alors vous seriez tenté de penser que cette molécule B est efficace. Mais si je vous dis maintenant que ces molécules étaient des placebos toutes les deux! Qu'est ce que vous allez penser? que c'est une erreur statistique. C'est pareil avec les arguments qu'on apporte en dehors de ce petit p en faveur ou défaveur de l'efficacité de cette molécule, ils peuvent influencer votre impression, car le petit p n'est pas la probabilité que les traitement B est plus efficace que le A. Et pour avoir été dans le milieu médical, je trouve que les labos sont très forts pour amener des arguments en faveur de l'efficacité de la molécule, cachant certainement tout les arguments en défaveur quand c’est raisonnable de les cacher. C'est ce paragraphe qu'il faut donner en apprentissage aux étudiants en médecine pour qu'ils comprennent bien le problème.

Pour faire simple retenez ceci: on ne peut pas déterminer la probabilité qu'un médicament est efficace, on peut seulement à force de faire des études dessus en diminuer ou augmenter son estimation. Du coup il est tout à fait possible avec des arguments de faire pencher la balance en faveur que tel traitement est efficace, et inversement, on peut faire pencher la balance en faveur qu'il est inefficace ou dangereux si on donne des arguments pour. Hors les visiteurs médicaux sont très nombreux et peuvent trouver tout les arguments qui les arrangent. C'est pourquoi il faut remplacer les visiteurs médicaux par des personnes neutres.

Bien sûr les médicaments utilisés depuis très longtemps, ou dont les études ont un petit p très très faible, ont très très certainement une efficacité, malgré qu'on ne puisse pas déterminer la probabilité d'efficacité.

Il y a forcément une part de ressenti dans pas mal d'études. C'est pour ça qu'il ne faut pas des lobbyistes qui choisissent.

Dans un procès si une des parties a dix avocats payés chers et l'autre un avocat payé au rabais, celui avec 10 avocats payés chers est quasi sûr de gagner si il y a ambiguïté (qu'il ait tort ou raison). C'est pareil en médecine pour la défense des idées.

Parfois des observations sans étude sont plus fiables que les études. Par exemple si tout nos collègues témoignent exactement du même symptôme rare chez les patients suite à un même traitement, c'est un élément fort pour penser que ça provoque ce symptôme rare. Et ce genre d'observation pourtant très juste est mal reconnu.

Ce n'est pas parce qu’on sait appliquer les statistique qu'on les comprend. Il y a ces subtilités que je viens de préciser que tout les médecins n'ont pas conscience. On ne leur apprend pas cela durant les études, du moins, moi, je ne les ai pas apprises.

Une petite question : qu’est ce qui provoque que les labos pharmaceutiques ont des chances d’agir ainsi ?>
Les labos pharmaceutiques sont des entreprises qui dépensent surtout leur argent dans la recherche. Si le labo pharmaceutique ne persuade pas les médecins de prescrire le nouveau médicament, et que le médicament se vend peut, il y aura un gros déficit pour le labo pharmaceutique. C’est pourquoi les labos pharmaceutiques qui n’ont pas trouvé tout les moyens de persuader les médecins de prescrire leur médicament ont peut être bien tous fait faillite. Logiquement, ont survécu surtout les labos pharmaceutiques qui maximisaient leurs ventes ainsi. Ceci et les autres explication sur comment ça peut se mettre en place est expliqué dans le chapitre :« Comment cela se met en place dans les labos pharmaceutiques » dans le même grand chapitre « Le phénomène de l’évolution, de la sélection »

Il se peut que la psychologie de certains médecins favorise cela

Comme dit plus haut, j'ai déjà rédigé ces trois chapitres du livre que vous pouvez consultez (Ces extraits sont dans le grand chapitre « Le phénomène de l’évolution, de la sélection ») : « Le phénomène de l’évolution, de la sélection », « Comment cela se met en place dans les labos pharmaceutiques » qui vous expliquent pourquoi ça n'est pas improbable qu'il y ait de tel coups montés. Le chapitre « Voici ce que j’ai vu qui me fait penser qu’il y a un problème » explique les faits marquants qui font penser que c'est réel.

Je pense que la plus part des médecins sont de bonne volonté, mais je pense aussi qu'il y a certains critères qui peuvent pousser à aller en médecine. Deux d'entre eux sont la mégalo, l'envie de reconnaissance et une autre est l'envie d'argent. Hors je crois bien que chez les gens un peu mégalo et ayant envie d'argent on retrouve certains types de pathologie dont la schizophrénie... ou les gens sont plutôt gentils et très handicapés, mais aussi les trouble de la personnalité paranoïaque, nettement plus fréquent que la schizophrénie où les gens sont souvent mal veillant.

J'ai eu l'impression que ces gens là étaient plus présents chez les médecins que dans la population générale. Je me demande si ça permet aux lobbyistes pharmaceutiques de plus facilement employer des gens sans morale parmi les médecins, qui eux répandront les rumeurs. C'est aussi parfois ces gens là qui gagnent le pouvoir dans les hôpitaux. C'est possible que le besoin de performance économique demandé aux chefs de services qui nécessite de ne pas s'inquiéter du bien être des patients filtre ces chefs là, car ceux de bonne volonté abandonnent. Je ne suis pas sûr non plus de cela, il faudrait enquêter pour savoir.

Il y a aussi le fait que parmi les gens ayant un QI supérieur à 130, une grande partie a des capacités sociales limitées, tandis que l'autre partie a en général de bonnes capacités sociales (des études montraient cela, et mettaient même en évidence la corrélation avec une structure du cerveau affaibli en taille au scanner). Je crois aussi qu'on retrouve ces gens ayant de faibles capacités sociales parmi les médecins car nombreux ont plus de 130 de QI (ayant passé l'examen de première année de médecine très difficile). Et il me semble que ces gens se font avoir par les rumeurs qui circulent! En effet pour comprendre que les rumeurs qui circulent ne tiennent pas la route, il faut de bonnes capacités à se mettre à la place des autres, et ça, ils ne l'ont pas. Certains n'arrivent pas à discuter de ces problèmes et se braquent immédiatement en pensant qu'on est forcément gravement complotiste et qu'on nie l'efficacité de tout médicament. Il faut avouer qu'ils se retrouvent parfois face à des patients ayant vraiment un délire et disant des choses insensées sur le sujet, ce qui peut aussi expliquer qu'ils se braquent ainsi.

Quelques autres éléments éparses qui font penser qu'il y a un problème

Le compte en Suisse de Jérôme Cahuzac était en fait en partie de l'argent de labo pharmaceutique versé vers 1995. Cet argent qu'il avait était là pour financer les campagnes électorales de son partie. Ça se faisait beaucoup à l'époque, Mitterrand a mis fin à ça. Le soucis c'est que c'est l'argent de labo pharmaceutique, certains de ces labos se comportaient déjà mal.

Pour les labos pharmaceutiques, empiéter sur le domaine d'un autre labo en prouvant qu'une molécule pas chère est bénéfique sur une maladie qu'un autre labo soigne est une chose à éviter car le labo ennemi peut se venger en faisant pareil. C'est le même principe que l'évolution des animaux, ceux qui se vengent pour protéger leur lieu de chasse, ou les humains qui se vengent pour protéger leur lieu de culture sont ceux qui vont survivre le plus et avoir le plus de descendance, ils seront donc nombreux à agir ainsi. Les labos qui font ainsi survivent plus aux crises. Plus embêtant encore: les labos pourraient éviter de faire un médicament miracle alors qu'il peut le faire pour garder le médicament miracle dans 20 ans à la fin de la période de brevet du premier médicament moins efficace. Je pense que dans les écoles de PDG, on apprend ce genre de notions : protéger ses bénéfices sur le long terme.

Le docteur Raoult a mené une étude où il montre que les études avec des conflits d'intérêt ont en moyenne un résultat meilleur (je crois de 20% meilleur en moyenne) que celles sans conflit d'intérêt. C'est aussi un élément fort pour dire qu'il y a un problème.

Pfizer, si j'ai bien compris ce que j'ai lu, sur plusieurs sites, qui sont pour certains des sites d'infos connus, a écopé d'un peu plus de 10 milliards de dollars d'amende entre 2010 et 2020 aux États-Unis, et ça découpé en plusieurs amendes, chaque fois pour des choses assez grave. Comment les dirigeants de Pfizer peuvent, si ils se comportent bien, ne pas réussirent à prendre des décisions pour éviter que cela arrive à nouveau? Chaque fois qu'ils avaient un amende pour une action grave, ils recommençaient leurs méfaits et avaient une autre énorme amende quelques mois ou années après, et ça pendant dix ans. Peut-être qu'ils n'arrivaient pas à bloquer ces mauvaises actions, si on veux être très indulgent envers eux. Mais peut être aussi qu'ils savaient très bien qu'ils faisaient des choses illégales, mais que globalement l'amende, même énorme les pénalisait moins que faire ces choses illégales, donc ils ont continué, si c'est le cas, c'est pour moi des gens sans morale. Si ils sont capables de faire de telles choses illégales sans se poser de questions, je ne vois pas pourquoi ils ne seraient pas capable d'optimiser les études qu'ils font, alors que ça c'est juste immorale mais pas illégal, n'est ce pas? Aussi, si ils sont vraiment mauvais et porté par ce projet de faire gagner leur labo pharmaceutique. Si ça est vrai, ils peuvent très bien faire des coups montés pour discréditer toutes les recherches qui auraient un grand intérêt médical et qui pourraient entrer en concurrence avec leurs produits, comme semble le dire Luc Montagnier, Fourtillan, Raoult et Perronne.

Aussi, c'est pas très surprenant que des services secrets de pays étrangers agissent ainsi pour défendre les intérêts économiques des entreprises de leur pays. En effet le témoignage de nombreux anciens de la DGSE vont dans le sens qu'il y avait vraiment un vaste espionnage en France Afrique avec la main mise sur pas mal de dirigeant africains. On peut le voir dans les vidéos d'Alain Juillet sur YouTube (c'est un ancien directeur de la DGSE) ou dans la vidéo "ANCIEN ESPION DE LA DGSE, IL RACONTE LES DESSOUS DE LA FRANCEAFRIQUE", mais il y en a bien d'autres. On était nombreux à se demander si c'était un fantasme, c'était bien vrai. Aujourd'hui je crois qu'il en est de même pour une certaine main mise des États-unis sur les médias français et peut être européens.

Témoignage d'une personne ayant travaillé dans l'industrie pharmaceutique

Une personne ayant travaillé dans les labos pharmaceutiques dans la partie qui s'occupe de l'évaluation des médicaments, m'a dit deux choses: il existe des portes plumes (du moins c’est ce qui se disait dans son travail), ce sont des scientifiques qui sont payés pour publier ce qu'on désire. Et ceux qui évaluent l'efficacité des médicaments, bien que ce soit encadré par l'union européenne, font en sorte de favoriser au maximum l'impression que le médicament est bénéfique pour les patients très souvent de manière exagérée. Donc mes suppositions, j'ai appris qu'elles étaient bien réelles.

Les chefs dans les labos pharmaceutiques qui s'occupent de faire la promotion des médicaments, certains auraient commencé à dévier, à faire des choses immorales pour vendre plus. Seuls eux, les plus rentables sont restés en place. Puis ils ont pu faire des coups montés pires.

Les coups montés

Il y a des recherches qui semblent révolutionnaires qui ne rapportent rien et qui tueraient tout un pan de l'économie des labos pharmaceutiques, comme celles de Luc Montagnier ou du professeur Fourtillan dont on peut voir ses explications sur YouTube en tapant « fonds Josefa » ou sur la vidéo « on a retrouvé la mémoire de l'eau ». Ces recherches, je le crois, peuvent être bloquées, il suffit que de nombreux portes plumes publient des articles qui contredisent les publication des ces gens. On pourrait se demander, mais comment peut on savoir que ce sont des portes plumes, peut être que ceux là sont des vrais scientifiques et que Fourtillan et Montagnier ont tort, et je répond plusieurs choses à cela:

• Ils ont été attaqués de manière injustifiée dans les médias, entre autre, les recherches de Fourtillan, on les a fait passer pour farfelue, car celui ci a cité une seule fois ou deux la religion dans son discours de 1h expliquant ses recherches sur l'hormone de l'éveil. Il y a eu énormément d'autres attaques comme cela qui étaient injustifiées. Les services secrets d'un pays peuvent défendre leurs intérêts en corrompant des journalistes! Donc il y aurait un intérêt à les discréditer. Aussi j'ai vu ça sur Wikipédia, sur la page de Luc Montagnier.

• Fourtillan, Raoult, Montagnier n'ont pas d’intérêt à mentir il me semble.

• Et effectivement on pourrait quand même avoir un doute, c'est pourquoi il faut enquêter! Il faut aller voir les anciens employés de labo pharmaceutiques pour savoir si ils trichent, à quel point. Il faut tendre des pièges aux chercheurs qui sont des portes plumes pour les faire témoigner et les condamner. Il faut aller voir avec la DGSI les lobbyistes sur Wikipédia pour savoir ce qu'il y a derrière, etc. Et surtout il faut défaire le réseau, il faut que la tête pensante du système soit immobilisée: je pense qu'il s'agit des PDG de ces labos, et de la tête des services secrets ennemis (pour les services secrets étrangers il faut les convaincre d’arrêter de faire ça, ou faire un parlement mondial qui empêche cela).

Il faut s'autoriser à enquêter dans les entreprises et les labo pharmaceutiques à l'échelle mondiale. Pourquoi? par ce que si on le fait à l'échelle de chaque pays seulement, les pays seront tentés de limiter les actions contre les laboratoire pharmaceutique qui abusent sur leur territoire pour éviter de faire faillite à une entreprises qui rapporte au pays. Ainsi on ne réussira pas à arrêter le phénomène.

Il y a aussi le fait qu'il est possible que des gens qui publient des idées révolutionnaires ne soient pas publiés facilement. En effet les reviewers (ce sont les personnes qui sont tirés au sort parmi les médecins et qui se charge de vérifier si les études proposées aux journaux médicaux doivent être publiées) de qualité qui pourraient l'accepter refusent d'évaluer la publication sachant car ils connaissent mal le sujet pour les idées révolutionnaires, seuls les reviewers qui croient tout savoir et qui s'opposent généralement aux idées nouvelles vont accepter, relire le document et le refuser.

Il y a aussi la possibilité que des lobbyistes aient pris le contrôle des serveur web d'Elsevier pour empêcher les publications révolutionnaires d'être publiées. Pour savoir si c'est le cas, il faudrait consulter les chercheurs qui n'arrivent pas à être publiés, et si le choix et le commentaire du reviewer sur le serveur d'Elservier reçu par celui qui tente de publier l’article correspond vraiment au commentaire du vrai reviewer qu'on contacterait par téléphone.

Luc Montagnier a aussi témoigné qu'il y a eu des manipulations: on a fait pression sur la personne qui a publié qu'il y a une séquence du VIH dans l'ARN du Covid 19 pour qu'elle annule sa publications. Je pense que cette séquence était là, pas parce que des chercheurs l'y auraient mis, mais parce que la nature l'a mise, ces brins d'ARN du VIH donnant un avantage sélectif car ils diminueraient le système immunitaire en désactivant les lymphocyte T CD4 au alentours des particules virales. Avant que le virus passe à l'homme il aurait acquis petit à petit ces séquences qui comme celles du VIH se fixent sur les récepteurs CD20 des lymphocytes T CD4. Luc Montagnier se demandait si les services secrets chinois n’étaient pas derrière cela car ils avaient peur que ça soit utilisé comme preuve que le Covid était artificiel.

Les labos pharmaceutiques ont une armée de visiteurs médicaux pour faire connaître leurs produits et les chercheurs si ils ont une solution à une pathologie, ils ont personne pour faire connaître ça. C'est pourquoi il ne faut surtout pas de la loi anti-complotiste de Darmanin qui empêche encore plus les nouvelles découvertes de se faire connaître. Cette loi dit qu'on a pas le droit de dire qu'un autre traitement est plus efficace que le traitement reconnu par le corps médical.

Dans les labos, sûrement, les visiteurs médicaux faisant un mauvais chiffre sont virés, les bons conservés, c'est comme ça qu'on à la fois des mecs qui déforment la réalité et qui ne paraissent par être des voyous dans les visiteurs médicaux (si les visiteurs médicaux paraissaient voyous, on se méfierait d'eux).

Les rumeurs

Il y a un phénomène en psychologie, du moins je l'observais chez moi: Quand on a le choix de croire en une chose et son opposé, et que ces choses sont toutes deux inquiétantes, alors on fini par se fixer sur un camp. Par exemple, en politique, on a tendance à être soit à droite, soit à gaucher. En effet si la droite dit vrai, la gauche ment, et si la gauche dit vrai, la droite ment. On préfère choisir qu'au moins un des deux partis soit honnête dans notre ressenti. Aussi les gens intelligents sont tout aussi sujet aux biais scientifiques que les gens moins intelligents. En plus les gens intelligents ont tendance, même quand on leur explique que la vérité est différente, à construire un modèle mental pour défendre leur point de vue simplement car ils sont persuadé qu’ils ont raison et qu’ils ne faut pas donner raison à ceux qui ont tort pour le bien de tous. Puis, avec argumentation les gens finissent par comprendre, le soucis est que les rumeurs persuadent vraiment ces médecins du bien fondé de leur point de vue.

Souvent les rumeurs dans le milieu médical concernent les médecines parallèles et les font passer pour dangereuse et idiotes. Je ne dit pas que ça peut être un peu le cas, mais ces rumeurs font passer systématiquement ces gens pour dangereux et anti bon sens. Par exemple que ces soignant poussent les gens à arrêter leur chimiothérapie, etc., et les font passer pour bornés. C'est pourquoi une partie des médecins quand ils entendent parler de choses qui semblent être des médecines parallèles vont se braquer. Le soucis est qu'une partie de ces choses sont des découvertes récentes et tout à fait scientifiques pas encore acceptées par la communauté scientifique.

Et je l'ai vu à plusieurs reprises avec d'autres médecins, ces rumeurs arrivent à persuader vraiment fortement pas mal de médecin, ils sont vraiment acharné dans leurs idées si bien que les persuader du contraire est vraiment compliqué. Et ces rumeurs font passer toutes personnes qui critiques les labos pharmaceutiques pour un idiot complotiste, si bien que quand on discute avec certains médecins de cela, la conversation est impossible.

Par exemple pour avoir recherché dans les publications médicales, sur le régime carnivore, il favoriserait légèrement les cancers et les maladies cardiovasculaires. Même l'OMS a déclaré la viande comme probable cancérigène. Le régime végan créerait réellement des carences sur le long terme, tandis que je crois bien que le régime végétarien non. Et bien dans le milieu médical, face à certains médecins, si vous dites que le régime carnivore favorise légèrement les cancers et les maladies cardiovasculaire, vous passez pour un complotistes car ça a l'air d'être un peu de la médecine alternative, pour certains vous aurez un mal fou à les persuader.

C'est pour ça qu'il me semble que les théories qui circulent sur certains faits scientifiques si ça a l'air d'être lié aux médecines parallèles ne percent pas dans le milieu tandis que les rumeurs les dénigrant si. D'autres médecins m'ont confirmé qu'ils partageaient la même vision que moi sur ces rumeurs.

Si la rumeur qui circulent parmi les médecins est fausse, ça voudrait dire (dans l'esprit des médecins qui croient à ces rumeurs) que des très nombreux méchants médecins font circuler ces rumeurs (car étant dans un milieu sérieux ils savent ce qu’ils disent) et ça c'est impensable, du coup, ils préfèrent croire que les médecines alternatives sont vraiment faites par des fous dangereux! Là réalité est différente, je pense, c'est que très peu de gens lancent ces rumeurs et aucun médecin ne vérifie ces rumeurs et c’est pour ça qu’on arrive à cette situation.

Parfois, quand on est intelligent on comprend que certaines rumeurs ne tiennent pas la route (comme l'idée de la terre plate), donc on les propage pas. Mais si on est dans un milieu qu'avec des gens assez intelligents comme en médecine, les rumeurs qui se propagent sont celles dont, avec une certaine intelligence, on ne peut facilement discerner si elles sont vraies ou fausses, mais ça n’empêche pas les rumeurs de circuler.Il n'y a pas d'institut qui vérifie que les anecdotes qui circulent sont justes, donc elles peuvent tout à fait être fausses.

C'est pourquoi quand ils entendent parler que Fourtillan a des explications forte sur la schizophrénie, la démence d’Alzheimer et de Parkinson, ils ne veulent pas y croire. Il s'imaginent que ça voudrait dire que l'industrie pharmaceutiques est suffisamment corrompue pour ne pas utiliser car ça menacerait leur bénéfices (en effet dans ce cas il s'agit de solution non brevetable, du coup, pas de bénéfices pour les labos), et ça, ça leur parait impossible. Quand une bonne partie des médecins voient une telle publication, ils cherchent tout les arguments pour dire que la publication ne tient pas debout, car ça leur parait impensable que la publication soit vraie. En vrai je ne connais pas ce qui se passe dans la tête de tout les médecins, mais je l'ai vu chez certains médecins, avec qui je discutais de telle chose et qui trouvaient systématiquement tout les moindre argument contre l'hypothèse qui n'est pas la plus répandue. Et donc je pense qu'il y a des chances que bien d'autres médecins pensent ainsi.

À partir du moment où j'ai senti qu'une bonne partie de ces rumeurs étaient fausses (car systématiquement elles faisaient passer les médecines parallèles comme folles, sans nuance) je me suis demandé si des personnes mal intentionnées comme certains visiteurs médicaux, ne pouvaient pas les avoir lancé dans un but de focaliser les médecins sur la médecine normale. À vrai dire, je remarque aussi qu'il se crée souvent des mentalités dans des milieux qui concernent le milieu extérieur comme par exemple les Allemands sur les Français et vice versa avant la seconde guerre mondiale. Donc il est difficile de trancher, il faudrait voir qui propage ces rumeurs en enquêtant.

Pour m'être battu sur internet avec certaines personnes que je pense être lobbyistes, ces gens sont de mauvaise foie, et leur haine de leur ennemi les poussent à faire les coups tordus les plus sournois. Ça ne les dérangeraient pas car ils ont un problème psychologique qui les limite de comprendre que quand ils font ça, ils sont en tort et font souffrir les gens. Donc c'est aussi possible que ces rumeurs soient lancées volontairement.

Il doit y avoir une science de la désinformation et comment une rumeur circule, cette science est peut être utilisée dans le milieu médical par des lobbyistes.

Un des soucis est qu'il y a des sujets très pointus, et certains médecins qui passent à la télé qui détruisent la réputation d'autres, comme Raoult ou Luc Montagnier, les détruisent sur des rumeurs fausses qui circulent, ou sur des idées de la médecine, des dogmes qui sont faux. Malheureusement ceux qui passent à la télé devraient se taire quand ils ne sont pas sûrs, ils ne le font pas. C'est ce que j'ai vu dans des extraits télé sur YouTube à nombreuses reprises. Et ça, c'est à cause de la télé qui cherche à faire de l'audience.

Certains se basent sur l'avis le plus rependu pour se faire son propre avis, d'autre se base sur le raisonnement et essaie de comprendre les choses.

Je pense qu'il existe réellement certains naturopathes ou patients qui sont anti médecine normale et ça c'est un comportement idiot. Mais dans la naturopathie, dans certaines médecines parallèles et chez certains domaines de la médecine décriés comme les médecins traitant Lyme, il y a aussi des choses qui peuvent vraiment aider les gens. En particulier les médecins de Lyme sauvent parfois des patients ayant des troubles bizarres ou des troubles psychiatriques inhabituels. J'ai ainsi grandement aidé un ami qui avait des soucis de santé pas possible quand je l'ai dirigé vers un médecin de Lyme. Quand un patient a des symptômes insupportables depuis des années, dont les médecins n'arrivent pas à soigner bien, je ne vois pas trop le problème à aller consulter un naturopathe ou un médecin de Lyme, parfois ça peut vraiment aider. Par contre, dans les cas où on a affaire à des symptômes aigus (étant apparu il y a peu de temps), là il y a effectivement danger à voir un naturopathe, il faut d'abord se diriger vers un médecins qui pourra prendre en compte si jamais il y avait derrière une pathologie potentiellement grave. Mais ça, je crois que la plus part des patients l'ont bien compris.

En parlant avec de nombreuses personnes qui n'apprécient pas le vaccin contre le covid, je n'ai jamais rencontré de personne réellement Antivax contre tout les vaccins. Il en est de même pour les médecins soit disant Antivax, en écoutant leur discours ils ne sont pas du tout Antivax, ils sont par exemple contre certaines utilisations de certains vaccins mais jamais contre tout les vaccins. Et bien certains médias ont fait croire qu'ils étaient contre tout les vaccins.

Les médias, plutôt qu'aller chercher l'information de ce que pense vraiment tel médecin ont plutôt décidé de prendre une partie de son discours et le diffuser lâchement pour créer le conflit et faire de l'audience.

Oui, les médias rendent fous. Car ils donnent l'impression qu'une grande tranche de la population est dangereuse, que ce soit parce que ces personnes sont Antivax ou pour d'autres raisons.

Dans ce contexte de peur, les médecins ont une réputation a conserver car ils ont une carrière et peuvent avoir peur du conseil de l'ordre des médecins (qui peut les révoquer) aussi sujet aux rumeurs, n'osaient absolument pas se prononcer publiquement sur le sujet. Je le sais pour avoir été dans le milieu médical, les rumeurs circulent réellement faisant passer les naturopathe pour une secte, et tout autres médecines parallèles pour dangereuses, bien que parfois des soignants en médecine parallèles soient réellement dangereux. Les rumeurs peuvent parfois faire passer des médecins avec des avis différents pour des dangereux dissidents. À partir du moment où les médecins ressentent que c'est vraiment mal vu dans la sphère médicale de s'opposer aux vaccins, il peuvent redouter vraiment passer pour un dangereux charlatant si ils osent critiquer le vaccin, être entravé dans leur carrière ou être révoqué même ils peuvent avoir certains arguments justes. Si ils sont bannis de l'ordre des médecins, ils redeviennent caissier. Ils n'ont même pas le droit d'être aide soignant ou infirmier sans formation. Je le sais car j'ai arrêté les études de médecine en 4ème année et c'est ce dont je me suis rendu compte. Donc les rumeurs qui circulent sur d'imminent chercheur font aussi peur aux autres, et les empêche de parler. Encore une fois, je ne peux affirmer ce que je dis mais il me semble bien que c'est juste, il faudrait aussi enquêter pour savoir. Ça peut être un moyen de bloquer des recherches, il faut donc assurer aux chercheurs un emploi à vie pour qu’ils n’aient pas peur de faire les recherches polémiques.

Inversement le milieu médical minimise les abus des labos par ces rumeurs. Par exemple j'ai entendu dire des amis médecins que le retrait d'un certain anti-épileptique pour les femmes enceintes était exagéré. D'après une émission que j'ai vu cet anti-épileptique créait quelque chose de l'ordre de 30% de malformation et 20% de retard mentaux important chez le fœtus. Ces médecins ne savaient pas cela! Et je crois que si je leur avait dit, ils ne m'auraient pas cru. Je ne peux pas être non plus totalement sûr que l'émission disait vraie, mais je crois qu'une émission n'a pas le droit de mentir sur un tel sujet impliquant une entreprise, c'est pourquoi j'y crois. Les rumeurs chez les médecins attaquent les pratiques opposés au labo pharmaceutiques et protègent celle pour les labo pharmaceutiques, il ne circule pas une telle information.

D’après l’histoire des sciences et ce que dit Didier Raoult, bien souvent lors d’une découverte celle ci est rejetée puis acceptée puis on dit que c’était évident. C’est peut être ça qui se passe aujourd’hui mais en plus fort à cause des médias qui sont défaillants.

Pour lancer une étude sur des patients, il me semble bien qu'il faut l'accord de l'ANSM, une institution française qui est composée de nombreux médecins et d'autres spécialistes. Il est envisageable qu'il y ait eu un phénomène de sélection qui a favorisé le personnel ayant cette mentalité de croire à ces rumeurs. Si jamais il a commencé à se concentré des gens croyant ces rumeurs contre ces scientifiques qui ont peut être fait des découvertes importantes, alors les nouveaux arrivant à l'ANSM ne sont resté que si ils tolérait cette mentalité, que si ils étaient d'accord avec ces rumeurs. Petit à petit a pu se concentrer des gens anti Raoult, anti Montagnier, etc. Du coup, quand ces scientifiques demandent des autorisations pour ces études, ils ne les obtiennent pas. Ce qu'il faudrait faire, c'est de tirer au sort dans les médecins statisticiens et autres spécialistes les gens qui vont faire parti de l'ANSM. Ainsi, ils ne seront pas bornés et la recherche pourra avancer. Ça peut être pareil pour d'autres institutions similaires dans le monde.

Le discours de ces gens que je pense être lobbyistes

Les gens se font avoir par la notion de "c'est scientifique". La science c'est juste le bon sens appliqué à des phénomènes difficiles à comprendre à première vue. C'est rien de plus que cela. Après il est vrai qu'il faut parfois avoir travaillé des années sur un sujet pour le maîtriser.

Les lobbyistes profitent de ces idées pour discréditer certains chercheurs dont je parlais. Ils trouvent tout un tas d'arguments qui ne tiennent pas la route pour faire croire que leurs recherches sont pseudo scientifiques et que la communauté scientifique n'y crois pas. C'est ce que j'ai vu sur Wikipédia et les attaques envers Luc Montagnier et aussi à la télé.

La science ça n'est pas: ce qui est écrit dans les livre est forcément vrai! Les livres se basent sur des idées qui sont on les comprend bien, peuvent être parfois un peu inexactes! Dans la science il faut se remettre en question.

Ça n'est pas non plus: pour faire une grande découverte aujourd'hui il faut des grandes études. Je crois qu'il peut encore y avoir de grandes découvertes faites par quelques hommes. D'où l'idée que certaines recherches que je cite (Luc Montagnier, le professeur Fourtillan) peuvent être juste et très importantes.

Pour revenir sur cette accusation de pseudo-science, ces gens que je crois lobbyistes affirment que la science c'est ce qu'ils disent et pas autrechose! Ils sont radicaux ont tort.

Ils ont tort car les raisonnements scientifiques sont toujours subjectifs, un bon scientifique le sais. C'est issu de la logique mathématique. En effet quand on trouve une explication, un modèle, pour expliquer une observation, il existera toujours un autre modèle pour expliquer le même résultat, et il est tout à fait impossible de savoir quel modèle est le plus probable. Par exemple si on observe que mille fois une balle lancée en l'air suit un trajectoire vérifiant la loi de la gravité, on peut penser que ça s'explique parce que le monde actuel est dirigé par les lois de la gravité, c'est juste. Ça peut aussi s'expliquer parce qu'on vivrait dans un monde simulé par ordinateurs (comme dans Matrix) où ces IA veulent nous faire croire que ce sont les lois de la gravité qui sont vraies. On aurait exactement les mêmes résultats, et on ne peut savoir lequel est le plus probable. Il y a toujours une explication alternative à une observation. Croire qu'on a forcément raison sur une interprétation d'une observation est mathématiquement forcément une erreur car il y a toujours une explication alternative. Ça, les lobbyistes semblent ne pas le comprendre. Le youtubeur "la tronche en biais" était très bon pour faire ce genre de mauvais raisonnements.

Les services secrets faisant cela peuvent recruter des gens avec trouble de personnalité paranoïaque et anosognosie (c'est à dire l'absence de conscience de leur trouble), quand je me suis battue avec ces gens sur Wikipédia, dans les pages de discussions ils me semblaient avoir une absence totale de sens critique sur leur mauvaises foie..

Ça les rend d'une mauvaise foie pas possible et l'anosognosie qu'ils auraient les empêcherait d'avoir un esprit critique sur leur délire, et du coup ça permettrait qu'ils ne trahissent jamais les leur.

J'ai entendu le témoignage d'une amie, qui il y a longtemps a été embauché suite à deux heures de test psychométriques (des questionnaires qui mesurent la situation psychologique de la personne). C'était pour un métier particulier. Elle a eu une interview après avec une psychologue qui a analysé le questionnaire que mon amie a rempli. Elle m'a dit que c'était inquiétant car ils comprenaient tout de sa psychologie! Je pense qu'en utilisant ces trucs de psychologie les employeurs des lobbyistes ou les services secrets trouvent ces gens avec ce trouble de la personnalité paranoïaque et avec anosognosie, ciblant exactement les gens qui leur rendront bien service sans jamais les trahir! Il faudra absolument soigner ces gens, peut être les condamner un peu, mais surtout les soigner et les surveiller pour s'assurer qu'ils ne recommencent pas. Aussi Twitter est sûrement un beau terreau pour trouver ces gens.

Les chercheurs financés par des entreprises

Les chercheurs payés par des entreprises pour prouver un truc, que ce soit des labos pharmaceutiques, de l'industrie du tabac, de l'agro-alimentaire, etc. ne sont pas payés pour aller dans le résultat contraire à l'entreprise qui la finance.

Comme je l'ai expliqué précédemment, il y a un filtre sur les entreprises, ci bien que celles ci agissent pour faire de meilleurs bénéfices. Une entreprise ne va pas financer une étude qui met en avant que ses produits sont dangereux.

Si un scientifique payé pour une étude par une entreprise, publiait un résultat contraire à ce que l'entreprise veut, l'entreprise ne financerait pas à nouveau les recherche de ce scientifique. Même moi qui ait du mal à accepter les coups bas que certaines entreprises peuvent faire, en tant que PDG, j'aurais du mal à financer des études qui vont à l'encontre de mon entreprises: j'ai la responsabilité de faire vivre mes employés, et je suis redevable face aux actionnaires.

Il y a là un énorme biais qui favorise les publications qui vont dans le sens des labos pharmaceutiques, ou de toutes autres entreprises qui financent une étude liée à son domaine. Les études mettant en évidence la qualité d'un produit vendu peuvent être justes ou fausses, mais il n'y aura jamais d'étude payée par une entreprises mettant en avant un défaut de son produit.

Les études des labos pharmaceutiques sont biaisables

Les études que font les labos pharmaceutiques pour montrer l'efficacité de leurs médicaments dans telles ou telles situations est biaisable. Ce que je veux dire par là c'est qu'on peut les tordre (tout en respectant la loi) pour mettre en avant l'effet qu'on désire car ces études sont contrôlée par l’union européenne. Ça a une limite mais c'est déjà immorale. Je pense que presque tout les labos pharmaceutiques le font car ceux qui ne font pas ainsi ont perdu des parts de marché et on fait faillite car ces études persuadent les médecins de prescrire les médicaments.

Pour prouver l'efficacité d'un traitement, les labos pharmaceutiques doivent faire des études randomisées qui consistent à comparer l'effet d'un traitement face à un autre traitement ou à un placebo. Pour cela on prend un échantillon de patients et chaque patient, on les tire au sort pour savoir si ils vont avoir le premier ou le deuxième traitement ou quand c’est contre placebo, le premier traitement ou le placebo. Le médecin et le patient ne savent pas jusqu'à la fin quel traitement ils ont (c'est le double aveugle).

Ces études sont surveillées par l'Europe pour qu'il n'y ait pas de tricherie dans la récupération des données. Cependant les labos peuvent toujours concevoir l’étude, paramétrer l'étude pour qu'elle mette en avant les qualités du médicament en faisant oublier les défauts.

Par exemple, si l'antipsychotique qu'un labo pharmaceutique est surtout efficace dans la schizophrénie avec parano, alors ils peuvent le tester mais sur un échantillon de patients ayant une schizophrénie très parano, par exemple en sélectionnant les bons hôpitaux où ils font l'étude, en oubliant les autres type de schizophrénie. Ainsi le résultat de l'étude montrera une grande efficacité dans la schizophrénie, alors qu'en réalité il est très efficace que sur un sous ensemble des patients, les schizophrènes ayant beaucoup de parano. C'est ce qu'il me semble, c'est très compliqué pour moi de me renseigner sur tout, je crois bien que ce que je dis là est vrai, mais il faudrait aussi le vérifier par des interviews avec des avocats spécialisés dans ce domaine.

Aussi, si le traitement est très très efficace sur un sous groupe de patients, par exemple pour les traitements actifs sur l'athérosclérose, on peut tester le traiter sur un sur ensemble de ces patients. Je crois que ça a existé dans le cas des statines (traitement préventif de l’athérosclérose qui sont les plaques de graisses dans les artères), et qu'avant on donnait à nettement plus de patients les statines. Ils ont, je crois, fait l’étude à la fois sur les patients ayant beaucoup de facteurs de risques cardiovasculaires et ceux en ayant très peu, on a vu une efficacité en moyenne mais en réalité cette efficacité était due à l'efficacité uniquement sur les gens ayant le plus de facteurs de risque cardiovasculaires. Ainsi on a persuadé les médecins de donner des statines à énormément de patients alors qu'en réalité peu en avaient vraiment besoin. Encore une fois, je ne peux enquêter la dessus car je manque de temps mais c'est ce que j'ai entendu.

Pour lutter contre ça, on pourrait faire en sorte que ce soit l'union européenne qui design ces études, on encore mieux, un état mondial. Je ferais un chapitre sur cette idée d'état mondial qui ferait des lois, mais uniquement sur les choses qui ne peuvent se faire qu'à l’échele mondiale.

Et comme je l'ai dit les visiteurs médicaux ont mille arguments pour favoriser l'idée que leur traitement est efficace, et évidement ils ne mettent pas en avant les arguments contre si ils le peuvent.

Une autre dissimulation des arguments est pour le vaccin du Covid. Apparemment les 15 premiers jours après le vaccin, des anticorps facilitant augmentaient le risque de contracter certains variants. Il semblerait que les labos ait oublié de mentionner cela. C'est ce que précisait Didier Raoult dans ses vidéos.

Les vaccins également, fonctionnerait apparemment bien sur le premier variant, pour les variant suivant, c'est bien possible qu'ils fonctionnaient moins bien, ce n'est pas les labos qui sont allé crié cela aux autorités.

Pour le vaccin du Covid et les 90% d'efficacité sur le premier variant, ils ont aussi pu sélectionner l'échantillon favorable à cela: la bonne tranche d'age etc.

L'épisode avec Didier Raoult et l'HCQ

Il y a beaucoup de choses à dire sur l'épisode avec Didier Raoult.

Une des choses importantes à préciser est qu'il ne disait pas des choses folles, mais plutôt du bon sens. Sa manière de parler qui semblait être assez énervée contre tout a facilité la polémique. Ça a sûrement favorisé que les médias cassent du sucre sur son dos.

Il a l'habitude d'affirmer qu'il « ne sait pas » dans les prédictions qu'il suppose, autrement qu’il ne sait pas tout les paramètres et donc que ces affirmations, pour la plus par, ne sont pas sûr. En effet, la médecine est un science inexactes surtout quand on veut prédire ce qui va arriver. Durant cette crise, sur les vidéos que j'ai vu de lui, il me semble bien qu'il a toujours précisé qu'il est impossible de prévoir à coups sûr et que lui aussi ne le faisait pas même si il a fait des suppositions. En réalité, je crois qu'il a du mal à s'exprimer et à comprendre les autres dans une conversations, couplé avec la mauvaises manière que les journalistes interviewent, ça a créer des conflits et l'incapacité de se comprendre.

Il y avait bien des pics de surmortalité en hiver et particulièrement marqués à certains hiver, on peut le voir sur le site de l'Insee.

Didier Raoult et Perronne qui ont été accusé de minimiser la crise se sont basé sur ces précédentes observations pour dire que la mortalité n'était pas pire que certains hivers précédents, où des coronvirus provoquaient ces pics de mortalité chez les personnes proches de la mort. La différence est que il y avait aussi parfois des gens assez jeunes qui mourraient. Mais, effectivement vu la courbe de mortalité on aurait pu croire que c'était une crise classique, elle n'était pas plus importante que celle de 2017 par exemple pour le mois de mars 2020. Ils n'ont jamais affirmé que la crise serait bénigne, ils ont toujours précisé dans leurs paroles que l'ont ne peut prédire les crises, mais qu'en se basant sur les choses observés par le passé on pouvait supposer que ce ne serait pas grave, même si ils l'ont dit de manière énervé.

Et effectivement vu les courbes de mortalité, les pics depuis 2020 sont à la fois plus grands et durent plus longtemps, ce qui laisse supposer que ce coronavirus s'est bien implanté. On ne peut pas prédire la suite, c'est impossible car ça dépend de paramètres qu'on ne connaît pas et qu'on ne sait simuler. Entre autre ça dépend des réactions chimiques qui se passent dans les cellules qui sont extrêmement dures à simuler. Et ça ce sont des choses que Didier Raoult affirme avec les quels je suis parfaitement d'accord.

Les médias l'accusaient d'avoir eu tort, et je pense qu'ils font ainsi car ça fait de l'audience. Et surtout, surtout il y a eu nombreuses autres accusations sur lui injustifiées dans les médias.

Est ce que l'hydroxychloroquine fonctionnait sur le Covid-19? Lui affirmait que c'était le cas, d'autres affirmaient que ça tuait les gens. Quand je lis les publications sur Pubmed (le site américains qui recense les publications médicales, utilisé par la majorité des chercheurs), il semble que ça ne soignait pas les gens. Cependant il y a ce site: c19hcq.org qui fait une méta-analyse des études sur l'hydroxychloroquine sur le Covid 19 et qui semble affirmé, que l'HCQ donné tôt dans la pathologie, avec des doses raisonnables diminue de 76% la mortalité. Ils se basent sur des études pour certaines disponibles sur Pubmed. Il y a aussi des méta-analyses sur Pubmed qui disent le contraire.

Ma question est: qui a raison? Il faut enquêter pour le savoir. Le site c19hcq.org pourrait fait par un bénévole un peu parano qui choisi mal les études sur lesquelles il se base, surtout celles en faveur de l'efficacité de l'HCQ. Aussi ça pourrait être un site créé par des pays ennemis de l'Europe et des États-unis pour discréditer les anciens dirigeants qui n'ont pas donné l'HCQ aux patients. Ou bien celui qui a fait le site a une bonne rigueur et il est juste. Dans ce cas, soit les autres sont dans l'erreur, ça peut être le cas si ce sont des portes plumes (des gens payés par les labos pharmaceutiques pour faire l'étude qui convient au labo). Soit les autres n'ont pas mis en évidence la même chose, ils mesuraient pas exemple l'effet de grosses doses d'HCQ et donné tardivement, et ça a pu être fait volontairement pour discréditer l'HCQ pour favoriser le vaccin ou pour une autre raison plus morale.

Aussi, si on fait relire les publications anoblissante que l'HCQ fonctionne pour le Covid à bon nombre de médecins, ils risquent, pour certains de trouver mille arguments pour dire que l'étude marche pas étant donné qu'il y a une subjectivité dans l'analyse d'étude. Chez les médecins victime de leur mauvaises foie, ça risque d'être le cas.

Pour prouver ce phénomène de subjectivité de l'analyse des études, ils suffirait de reprendre les même études, de simplement changer la conclusion (faire dire aux études que l'HCQ ne fonctionne pas alors qu'elle fonctionne) et je crois que par magie, ces médecins ne trouveront que très peu de contre arguments contre ces études. Une telle étude randomisée où l'on mesurerait les avis des médecins sur ces études prouverait la subjectivité de l'analyse des études surtout quand il y a un ressenti relatif à cela.

Aussi ils ont pu pirater les serveurs d'Elsevier (l'entreprise principale des journaux médicaux) pour bloquer les publication en faveur de l'HCQ et empêcher qu'elles se fassent connaître. Il suffit de changer par piratage la réponse des reviewer. Je n'ai pas le temps d'enquêter la dessus, mais il faut absolument que les députés et les agents des services secrets le fassent. C'est très grave, car si des portes plumes ont pu empêcher le traitement par l'HCQ, ils ont été responsables de la mort d'environ 70% des personnes mortes du Covid-19 soit 3 millions et demi de personnes, même si la plus part étaient proche de la mort. Si ils ont fait ça ils sont capables de bloquer d'autres découvertes.

Si les études ne sont pas publiées par Elsevier par un piratage, les médecins peuvent effectivement passer à coté de la réalité.

Les médecins ont ainsi eu peur de prescrire l'hydroxychloroquine, car on prétendait que c'était mortel et irresponsable d'en prescrire, du coup ils pouvaient avoir peur d'un procès. Je ne sais pas où est la vérité. Mais si ce sont des lobbyistes qui sont passé à la télé pour dire cela, alors que l'HCQ fonctionnait réellement, ils sont aussi responsables de la mort de millions de personnes.

Les médias ont braqué les gens les uns contre les autres alors que Raoult et la plus part des autres scientifiques étaient du même avis si on cherchait à les faire parler calmement entre eux. Le truc c'est que les médias ont choisi d'énerver les gens pour faire de l'audience. Encore aujourd'hui, je pense qu'il y a des gens persuadé de trucs faux et parano, et ça des deux cotés des avis (que ce soit pro Raoult ou anti Raoult par exemple). Il faut des médias qui mettent en avant les informations importantes pour prendre des bonnes décisions sans braquer les gens les uns contre les autres. Ça donnait à tort ou à raison l'impression qu'il y avait un complot contre lui, ou que lui représentait un danger, les médias ne doivent pas agir comme ça!

Les rumeurs et les journaux sur internet l'ont fait passer pour un tyran, un menteur, que ses études sont vastement truquées, qu'il a un melon énorme et qu'il ne supporte pas être contredit. Était ce dirigé pour lui nuire ou faire de l'audience ou les deux?

On a traité les gens d'Antivax, de complotiste ou de rassureur de la crise. C'est possible qu'il y ait eu des gens extrêmes croyant que le Covid n'existait pas, mais ils ont le droit de croire à ce qu'ils veulent sans être insultés, en les infantilisant. Ils les humilient et faisaient de l'audience ainsi. Les médias ne se sont pas gênés. Après j'ai un énorme biais: je regarde des extraits de la télé par YouTube, ce qui sélectionne les épisodes très polémiques.

Aussi, je ne vois pas l’intérêt dans l'action de Didier Raoult de mentir.

Il semblait avoir un égo démesuré et être hautain dans ses paroles. Je pense, pour avoir vu ses vidéos, qu'il se mettait en avant pour faire comprendre que c'était un très grand scientifique pour faire accepter qu'il avait raison pour sauver des gens. Il semblait mieux connaître l'analyse des études scientifiques et comment en tirer une conclusion que la plus part des gens au ministère.

Comme pour l'HCQ, si la rumeur circule qu'un traitement alternatif est très dangereux et que ça persuade une majorité des médecins alors les médecins vont avoir peur de le prescrire. En effet les prescriptions hors AMM (hors autorisation de mise sur le marché) est autorisé mais engage la responsabilité du médecin, ce qui veut dire que si un patient porte plainte pour effet secondaire grave, le médecin peut avoir des problèmes juridiques lourds. Donc si un laboratoire pharmaceutique veut éviter que les médecins prescrivent certains traitements, il suffit qu'ils fassent passer des rumeurs comme quoi le traitement est extrêmement dangereux et que c'est irresponsable de le prescrire.

Dans ses vidéos il se défendait de ces rumeurs. Par exemple sur le fait qu'il a fait un essai sauvage en traitant des patients ayant la tuberculose. En réalité il s'agissait de 2 clochards qui n'allaient certainement pas prendre le traitement classique contre la tuberculose qui dure un an avec 4 puis 2 antibiotiques, alors il a décidé de donner un traitement alternatif peu connu et pourtant très efficace qui dure seulement deux mois. Traitement qui aurait été dénigré par les labos. Ce qu'il a fait est parfaitement légal, c'est juste que ça engage sa responsabilité si il arrivait un problème, et en plus d'être légal c'était pour le bien de ces deux patients clochards. Et il a été lourdement attaqué dans les médias pour ça. La justice ne lui a pas donné tort je suppose, sinon on l'aurait su.

C'est un point qu'il faut comprendre dans certaines situations permettant l'impunité totale: il n'y a pas de loi interdisant le lobbying ou il y en a mais elles sont difficiles à appliquer car on n'est pas sûr d'avoir à faire à des lobbyistes ou non donc les juges ne peuvent pas punir.

Si des journalistes ont été corrompu, il faudrait mettre à disposition des journalistes un numéro de téléphone, pour que ceux ci alertent les députés quand on vient leur proposé d'être corrompu.

On pourrait aussi penser que Raoult aurait des intérêts dans l'HCQ, il faut savoir que c'est un médicament dans le domaine publique, et qu'il ne rapporte presque rien aux labos qui le vendent car il y a une concurrence sur son coup de fabrication. Donc c'est là aussi, envisageable mais peu probable.

Il y a eu des articles internet qui décrivaient les souffrances à l'IHU de Marseille comme inhumaines. Il me semble bien que c'était des articles à charges, je crois me souvenir qu'il s'agissait d'environ 20% de personnes à l'IHU qui ne trouvaient pas de sens à leur actions. Je crois que dans nombreux hôpitaux de l’île de France, c'est bien pire.

Il faut faire en sorte que les médecins puissent s'exprimer dans les médias sans avoir peur des représailles. Pour comprendre ce qui pourrait les empêcher, il faut aller leur demander. Est ce qu'ils peuvent se faire virer? est ce qu'ils ont peur que ça donne une mauvaise image à leur équipe? peur de perdre des patients, que des rumeurs circulent sur eux? de perdre leur emploi? Luc Montagnier avait précisé que les autres scientifiques qui travaillaient sur le même sujet que lui avait peur pour leur réputation. Il travaillait sur la mémoire de l'eau, il a observé des choses très intéressante se basant sur les précédents travaux de Jacques Benveniste. Apparemment l'efficacité des médicaments d'homéopathie est nulle ou faible, même si ils sont liés à ce principe. On peut voir ses travaux dans la vidéo « on a retrouvé la mémoire de l'eau ». Ces travaux pouvaient menacer l'industrie pharmaceutique car on aurait pu avoir les même effets que des médicaments en envoyant les bonnes ondes électromagnétiques sur les personnes. Évidement ces travaux étaient très controversés car ils paraissaient non rigoureux et ésotériques, mais il arrivait à reproduire certaines expériences, dont celle ci: En enregistrant le spectre électromagnétique émis par l'eau quand celle ci contient des brins d'ARN avec une certaine séquence, puis en renvoyant le même spectre électromagnétique vers une autre eau contenant des polymérases, il arrivait à faire séquencer par la polymérase la même séquence d'ARN que dans la première eau. L'eau semble réussir à contenir une séquence et cette capacité de l'eau aurait été utilisée par la nature dans les polymérases, sûrement pour plus rapidement créer des brins d'ARN qui sont des copies de certains gènes. Cette expérience, si elle est juste, est la preuve qu'il y a une certaine mémoire de l'eau.

Il y a apparemment eu des bots qui envoyaient des messages automatiques sur internet apparemment, et ceux là auraient été en parti guidé par Didier Raoult et son équipe. Ces bots avaient tendance à mettre en avant les message pro Raoult, c'est ce que dit cette vidéo: "LES DISSIDENTS : IMMERSIONS DANS LES SPHÈRES CONSPIRATIONNISTES". Je pense qu'il y a eu aussi d'autres bots qui faisaient le contraire. Comment expliquer que je reçois des messages de haines pas possibles et icônes rire sur mes commentaires quand je parle calmement des arguments qui diminuent la gravité de la crise ? À moins que les labos pharmaceutiques soient aussi dans le coups et diffusaient ces messages? Ces bots mettant des messages de haines contre les pro et anti Raoult auraient été là pour faire de l'argent par des messages de pubs d'après cette même vidéo.

Enquêter là dessus

J'ai entendu dire par une ami qui était assistante parlementaire que certains députés pourraient être lobbyiste, pour certaines lois ils sortaient de derrière les piliers à l’assemblée nationale pour faire basculer le vote. Ils peuvent aussi faire circuler des rumeurs. Pour éviter qu'ils influencent en mauvais sur les autres députés, il faut qu'entre eux, ils tirent à la courte paille plusieurs enquêteur qui cherchent l’origine des rumeurs, et que ces enquêteurs changent régulièrement.

La première chose à faire est que les députés emploient et communiquent avec les gens des services secrets en leur demandant d'aller enquêter pour vérifier si ça existe ou non. Certaines enquêtes peuvent être faite directement par les députés mais pas toutes.

Pour les lobbyistes il faut aller dans leurs jeux, et essayer de devenir leur client en leur faisant croire qu’on est un puissant industriel. Il faut petit à petit les infiltrer pour les dénoncer et pareil pour les portes plumes. Aussi les portes plumes d'un pays pourraient être protégés par le pays où ils travaillent car c'est dans l’intérêt économique de leur pays, je pense en particulier aux États-Unis qui sont lancés à fond dans la guerre économique.

Il faut enquêter sur Wikipédia, voir si il y a bien des lobbyistes.

Il faut aussi enquêter sur l'HCQ, voir si elle était efficace donnée tôt lors de la maladie du Covid avec la bonne dose. Pour ça il faut voir pourquoi le site c19hcq.org affirme que c'est très efficace. Il faut voir aussi si des portes plumes ont pu faire des études calibrées de la mauvaise manière pour faire croire que l'HCQ était dangereux dans le Covid. Pour ça il faut employer les services secrets pour aller discrètement questionner ces scientifiques et leur faire cracher le morceau puis les traîner en justice.

Si c'est le cas, il faut faire intervenir les gens des services secrets chez les députés, en témoignant des problèmes. À l'heure actuelle, je crois qu'ils n'ont pas le droit de témoigner à qui que ce soit, il faudrait que les députés puissent questions les agents des services secrets dans une certaine limite.

C'est envisageable que des services secrets aient infiltré les médias européens ou aient corrompu des journalistes. Ça expliquerait toutes les attaques violentes et injustifiées contre plusieurs scientifiques. Il faut permettre aux journalistes de dénoncer les propositions de corruptions, il faut qu'ils aient un numéro pour la dénoncer ou qu'on leur demande de contacter les députés.

Il faut enquêter sur Pfizer qui a payé environ 10 milliards de dollars d'amendes en 10 ans. Il faudrait voir ce dont il s'agit.

Il faut contacter ceux qui travaillent dans les labos dans les branches ou ça peut poser problème et surtout ceux qui ont quitté ces branches et à ceux à la retraite, ils ont peut être été dégoûtés. Il faut interroger les gens du marketing de tout domaines pour savoir si durant leurs études ils ont entendu parler des gens du marketing des labos pharmaceutiques comme mauvais! Si c'est le cas, ça peut favoriser la concentration des mauvais vers les labos pharmaceutiques car ils savent qu'ils peuvent y gagner gros.

Il faudrait aller aux réunions des actionnaires des labos pharmaceutiques pour savoir les pratiques de ces laboratoires pharmaceutiques, ou chaque actionnaire peut aller.

On peut imaginer pire. Une partie du personnel dans les ministères et à l'Ansm pourraient être placés par les labos. Par émulation on leur dit: Ah c'est nickel si tu es au ministère tu peux aider notre labo! et ils y vont! Après il peut y avoir une mauvaise mentalité qui empêche les découverte sans pour autant qu'il y ait de corruption comme je l’explique dans le chapitre sur les rumeurs.

Ça peut d'ailleurs être pareil pour les autres industries minières et le ministère de la défense? C'est plus une question qu'une affirmation. Il faudrait que les députés enquêtent la dessus en allant voir les anciens du ministère, ce qu'ils en pensent.

Les détectives privés sont formés dans les écoles, il y est appris que certaines enquêtes sont interdites. Il faudrait demander à ces gens, si des détectives privés n'abusent pas, si certains font pas des enquêtes interdites? Je pense que ça peut très bien être le cas pour s'opposer à des gens qui posent problème à des entreprises. Ces missions interdites sont sûrement beaucoup mieux rémunérées et ça attire les voyous.

Une idée serait d'aller voir les avocats et les détectives privés autour des labos pharmaceutiques, pour leur demander si ils ne reçoivent pas des demandes abusives de leur part. Aussi on pourrait demander à des avocats si dans le milieu il est connu que les avocats de labo pharmaceutiques se comportent pas particulièrement mal.

On peut demander aux chercheurs d'un peu partout, du CNRS, etc, si eux n'ont rien vu de vraiment tordu.

Solutions

Pour éviter les portes plume, il faut faire en sorte que des enquêteurs puissent vérifier si chaque étude est juste. Pour chaque étude qui mesure l'effet d'une chose sur des patients, les patients doivent garder la trace des résultats. Et si c'est une étude randomisée en double aveugle, les traitements pris doivent être gardés, notés dans une enveloppe fermée donnée au patient. Cette enveloppe aurait la mention: n'ouvrez que si un enquêteur de la police vous le demande, veuillez gardez ce document au moins 20 ans. Ça permettrait ainsi d'éviter toute tricherie des portes plumes. Les enquêteurs de la police pouvant vérifier cela.

Il faut surtout une transparence des entreprises vis à vis d'enquêteurs, vis à vis de l'état. Il faut qu'on puisse voir ce qui s'y passe en mal. C'est pour ça que les journalistes du peuple et les députés doivent pouvoir interroger des gens tirés au sort dans ces entreprises. Ces gens n'auraient pas le droit de partager des secrets industriels.

Surement, si ce que je dis est vrai, il y a eu de nombreux employés qui faisaient ces mauvais coups qui ont pensé à dénoncer cela, mais ils ont eu peur d'une part de la vengeance des dirigeants, et que eux même pouvaient être punis par la loi. C'est pourquoi il faudrait punir faiblement les petites mains surtout si ils se dénoncent d'eux même (ce qui les inciterait à dénoncer les faits), et fortement les donneurs d'ordre et les plus haut placés.

Bien-sûr si on le fait à l'échelle de notre pays, les entreprises des autres pays auront un avantage. C'est pourquoi il faut limiter ces abus, mais que lorsque ça concerne notre territoire et pas les abus fait à l'étranger, pour les labos pharmaceutiques, c'est pas vraiment possible car les études peuvent être faites dans d'autres pays. C'est pourquoi il faudra un parlement mondial qui résous ce genre de problèmes. J'en parlerai dans un chapitre dédié.

Si jamais une entreprise réitère de nombreuses fois ces abus, il faut surveiller physiquement les gens qui abusent dans l'entreprise, en se donnant le droit de mettre une personne 24/24 sur place. Et si ils continuent d'abuser il faut se donner le droit de dissoudre l'entreprise.

D'après Didier Raoult et une de ses études, dans bien des cas les études non randomisées peuvent aussi avoir une bonne validité pour tester des traitements. Donc, si c'est vrai, il faudrait les accepter pour mettre en évidence que telles vieilles molécules sont efficace pour telle pathologie car ces études coûtent beaucoup moins chères que les études randomisées que seuls les laboratoires pharmaceutiques peuvent financer.

Je crois que les gens dans le ministère de la santé ne se sont pas posés toutes ces questions. En général quand je parle aux médecins, ils supposent que les labos abusent mais pas à ce point là. Ils supposent qu'ils cherchent à vendre le plus possible leurs traitements, et s'en méfient un peu mais tout ces coups bas sont du délire parnoïd dans la pensée de nombreux des médecins que j'ai croisé. Je le répète, les abus que la France faisaient sur l'Afrique en choisissant les dirigeants avec des coups tordus, étaient bien réels par plusieurs témoignages des agents de la DGSE (dont Alain Juillet qui en a été le directeur) donc oui de tels agissements peuvent exister de la part de certains services secrets étrangers ou certains labos pharmaceutiques pour défendre leurs intérêts économiques.

Il faudrait que les députés enquêtent aussi sur les gens au ministère de la santé en allant les interroger.

Il faudrait faire en sorte que les gens bannis injustement de Wikipédia puissent participer à nouveau.

Il faudrait faire des journalistes dans le milieu médical en tirant au sort certains médecins statisticiens entre autre pour résoudre les rumeurs (en allant enquêter sur les personnes qui diffusent ces rumeurs) et en faisant des enquêtes sur les sujets qu'ils désirent. Ils diffuseraient alors leurs reportages sur un site dédiés aux médecins et créeraient des conférences de médecins dans des amphis. Ils pourraient aller interroger les chercheurs qui font polémiques et les autres pour avoir des avis justes et non des rumeurs. Ils pourraient aussi enquêter sur les gens qui diffusent les rumeurs et éventuellement les dénonce à la justice. Ils pourraient aussi enquêter sur les problèmes des hôpitaux, des cliniques, des ministères de la santé.

Si les rumeurs sont détruites par ces journalistes, les médecins comprendront qu’on ne peut se fier aux rumeurs, bien qu’il puisse par ailleurs aussi exister des arnaques dans les traitements alternatifs que les rumeurs dénoncent souvent. Ces journalistes du milieu médical pourraient divulguer des informations sur les nouvelles pratiques efficaces qui ne sont pas financées par les labos pharmaceutiques car pour celles financée par les labo, les labo le font tout seul. On pourrait aussi faciliter l’organisation de conférence par des médecine : aujourd’hui les labos pharmaceutiques ont les moyens de faire savoir ce qu’ils veulent très rapidement, pas les médecins chercheurs !

Par exemple l'utilisation de l'électrorétinogramme pour diagnostiquer plus sensiblement entre la schizophrénie et d'autres troubles mettra des années à être une pratique répandue (on le voit dans l’article médical « The Electroretinogram May Differentiate Schizophrenia from Bipolar Disorder » ou la vidéo youtube « L’électrorétinogramme pour différentier une schizophrénie d’un trouble bipolaire ? Sérieux ? ». Alors que ce moyen diagnostique pourrait réellement aider plein de personnes à mieux être mieux diagnostiqués et mieux être soignés, il a énormément de mal à se faire connaître, là ou le vaccin du Covid a mis 15 jours à se faire connaître. C'est pas normal.

Les députés et les services secrets qui voudraient enquêter la dessus devront tirer aux sorts de médecins pour avoir des avis sur des publications, ces médecins peuvent être conditionnés aussi par les rumeurs. Les médecins de Paris, ils ont généralement bien réussi aux ECNS (l'examen classant de 6ème année), car quand on est bien classé on choisi le mieux le lieu où l’on va exercer son externat, donc on choisi Paris. Ce ne sont pas forcément ceux qui comprennent le mieux les choses car ils sont bien classés à ce concours, et pour être bien classé il faut absolument faire que d'apprendre par cœur, accepter ce qu'on nous donne comme information sans réfléchir, et pas chercher à comprendre, ceux qui cherchent à comprendre se font avoir en perdant un temps fou et ont des mauvaises notes. Donc il faudrait aussi sélectionner des médecins hors Paris.

Pour éviter les abus des études randomisées faites par les labos, on pourrait faire trois choses:

• Éviter que les labos fassent leurs études randomisées eux même, ce serait un organisme indépendant qui le ferait à l'aide de médecins tirés au sort. Ces médecins auraient des informations de labos et de chercheurs indépendants, et c'est eux qui désigneraient les études. Il faut le faire si le biais dues aux labo est important et aussi si ces labos sélectionnent vraiment les gens les plus mauvais.

• Faire en sorte que les visiteurs médicaux soient des médecins statisticiens tirés au sort. Ils feraient eux même le contenu de ce qu'ils racontent aux médecins. Ça me parait assez plus faisable que le premier point. Il faut le faire en particulier si ces visiteurs médicaux biaisent beaucoup les médecins comme par exemple en donnant que les arguments pour le traitement et leur racontent des rumeurs contre d'autres traitements.

• Que des médecins statisticiens tirés au sort s'occupent de faire des conférences pour mettre les meilleurs pratiques à suivre se basant à la fois sur les études et les observations de collègue de la spécialité concernée. Il faut que ces médecins ne puissent pas être virables.

Il faut aussi apprendre ce genre de dérives en fac de médecine. Nous, en tant qu'étudiant, nous n'avons jamais été informés dans les cours qu'il puisse exister de telles dérives. Il faut bien-sûr aussi préciser que la plus part des démarches médicales apprises en médecine sont certainement les meilleures et permettent d'éviter les danger, donc qu'il faut les suivre.

Il faudrait voir si certains lobbyistes n'ont pas été employés par le biais de Twitter, ça permettrait de mieux enquêter.

Il faut une loi pour interdire la rémunération de partage de contenu promotionnel ou politique sur des parties de médias neutres qui ont pour but d'informer comme Wikipédia, la télé ou un journal dans la partie hors publicité.

Il faut que des juges puissent imposer de soigner ces gens quand il y aura un traitement nickel ou au minimum qu'on les oblige à passer devant un groupe de médecins qui sait les soigner. Ces gens, si ils ont pour beaucoup une personnalité paranoïaque comme je l'imagine, il faut les surveiller après leur libération de prison. Ils voudront leur revanche, et l'étape suivante sera de prendre le contrôle du parlement (si ça n'est pas déjà la cas avec Emmanuel Macron dont son équipe a sélectionné les députés de la République en Marche, je ne veux pas accuser à tort Emmanuel Macron, ça reste une supposition, mais c'est vrai que sélectionner ses députés n'a rien de démocratique). Si les conséquences du lobbying sont graves, je crois qu'il ne faut pas hésiter à leur interdire toute leur vie de se présenter à une élection.

Malheureusement certains ont une vraie anosognosie de leur trouble d’après les confrontations que j’ai cru avoir avec eux. Ça sera très dur pour eux d’abandonner leur contrôle des choses.

Pour un médecin qui n'a pas entendu toute cette argumentation que j'ai faite pour expliquer en quoi les labos pharmaceutiques peuvent être pourris par des lobbyistes, par des mauvaises actions, il peux leur paraître impossible que l'industrie pharmaceutique soit autant pourri que je l'imagine.

C'est pourquoi les gens tirés au sort parmi les médecins pour faire journaliste devront, si c'est vrai, expliquer les mécanisme qui provoquent cela aux médecins.

Pour le financement des études et des recherches qui cherchent si d'anciennes molécules pour des pathologies seraient utiles, ou qu'on cherche les mécanismes biologique des maladies, on pourrait faire un système similaire aux parcelles d'état que j'ai cité dans un chapitre précédent. Éventuellement si ça marche bien, on pourrait supprimer les labos pharmaceutiques, qui je crois sont à l’origine d'un mauvais lobbying et peut-être du blocage de certaines découvertes très importantes..

Les députés et les services secrets pourraient aussi regarder le contenu des WikiLeaks pour voir si, à l'époque, c'était déjà des pratiques faites entre autre par les États-unis.

Solutions face au manque d'études pour les maladies rares

Il faut laisser une certaine liberté au médecin de prescrire sauf dans de très rares cas tout en l’informant bien ! Je crois que c’est ça la solution pour bien légiférer sur la médecine. Je crois que parfois le médecin est obligé de suivre certaines règle au risque d’être accusé de manquement.

Par exemple je me souviens d'une amie dont le médecin voulait qu'elle fasse absolument un prise de sang pour s'assurer qu'il n'y a pas de danger pour sa pilule contraceptive. Mon amie ne voulait pas faire la prise de sang car elle tombait dans les pommes systématiquement après , ça pouvait être dangereux si c'était dans un escalier ou en traversant la rue. D'après cette anecdote, je crois que le médecin était obligé d’avoir le résultat de la prise de sang pour prescrire la pilule ! Il faudrait dans ce cas là que la loi soit plus souple et que le médecin puisse faire la balance bénéfice risque : il vaut mieux que mon amie ait une pilule contraceptive même sans prise de sang plutôt que rien, car ne pas mettre de pilule contraceptive amène à des risque de devoir faire des avortement qui sont dangereux ! Donc dans ce cas il faut que le médecine puisse donner la pilule sans la prise de sang.

Un autre cas un peu contraire, où là il faut une interdiction absolue est le cas d’un anti-épileptique qui crée un taux vraiment important de malformation (de l’ordre de 30%) et de retard mentaux (de l’ordre de 20%) chez les femmes enceintes. Dans ce cas là, il faut une vraie interdiction absolue. Le mieux serait d’expliquer clairement dans la notion cela.

Et pour les maladies orphelines, il s'agit de savoir comment agir quand ce n'est pas prévu par les études, c'est ce que j'explique par la suite.

Une personne sur vingt a une maladie orpheline, ces maladies n'ont pas de traitements connus bien souvent, c'est pas pour autant qu'elles n'ont pas de traitements.

Il n'y a pas d'études pour les maladies rares, car ces maladies si on les soigne ne rapportent pas d'argent et les chercheurs indépendant n’ont qu’un moindre intérêt à chercher dessus.

Le médecin donc, n'a pas d'autre moyen que de prescrire hors AMM ce qui engage sa responsabilité.

La loi devrait permettre les médecins d'essayer des traitements sur les problèmes de santé vraiment lourd et qui durent depuis longtemps. Les patients qui ont de tels problèmes et qui sont en impasse thérapeutique n'attendent que ça. Il ne faut pas autoriser d'essayer des traitements sur des pathologies aiguës, sauf quand on est sûr que ça peut provoquer la mort.

Oui donner un traitement qui n'a pas été éprouvé est une prise de risque, il y aucun doute là dessus, et si un médecin faisait ça sur chacun de ses patients, il finiraient par y avoir un effets secondaires très graves qui arriveraient. C'est pourquoi il faut le faire mais que sur les cas lourds qui ne s'arrangent pas.

Donc le médecin jugerait que le patient a une pathologie inconnue ou en impasse thérapeutique (après que le patient ait vu plusieurs spécialistes) lourde et qui dure depuis longtemps. Il le noterait dans le dossier médical et ça l'autoriserait à prescrire plus facilement, avec moins de risque de poursuite, en hors AMM. Il faudrait que le médecin indique au patient qu'il est dans ce cadre là et donc qu'il y a des risques de nature inconnu. Et il faudrait apprendre cette législation aux médecins.

Il serait bien que soit mis à disposition des médecins, un site où ils peuvent partager leurs avis sur de tels cas rares, les succès qu'ils ont eu, et les mauvais effets secondaires qu'ils ont rencontré de manière anonyme. Ainsi d'autres médecins à travers le monde pourraient utiliser ces données pour choisir mieux comment soigner les patients avec des maladies orphelines.

Si jamais un médecin subit des poursuite dans ce cadre là, lors du jugement, il aurait le droit de faire venir ses autres patients très bien soignés, et le juge aurait le droit de faire venir d'autres de ces patients tirés au sort, question de savoir si sa pratique est globalement positive, a un avantage bénéfice risque ou non. Si ses pratiques donne globalement un avantage, et qu'il alerte bien ses patients des risques encourus, en leur précisant qu'on est dans un domaine inconnu, alors il ne serait pas puni.

Aussi si le médecin est plus néfaste que bénéfique, il faut qu'il soit interdit de prescrire dans ce cadre là.

Ça permettrait ainsi aux médecins de pouvoir traiter les pathologies rares ou inconnues de la médecines, pour lesquels il n'a pas de conduite à tenir.

Aujourd'hui il y a des médecins de Lyme qui ont peur de la justice pourtant ils soignent des gens et parfois on peut dire qu'ils les sauvent. Je l'ai vécu personnellement pour un ami que j'ai amené voir un tel spécialiste.

Il faudrait voir pourquoi ces choses ne sont pas apprises en faculté de médecine! est ce que c'est trop pointu? est ce que ces médecins ne sont pas représentés dans les hôpitaux, et donc ne donnent pas de cours en faculté de médecine parce qu'ils sont mal vus d'une partie de la communauté?

L'idéal serait que les médecins traitant ces pathologie aient de longues consultations avec leur patients, par exemple 1h et non 15 minutes, et que ces longues consultations soient remboursées par la sécurité sociale.

Le secret pour agir bien. C'est qu'on puisse agir pour le patient sans s'inquiéter d'être mis en justice, enfin on fera vraiment ce qui est bon pour le patient, avec un minimum de pression pour éviter le je m'en-foutisme. et que les médecins aient le temps de réfléchir.

Problèmes dans les hôpitaux

Dans les urgences les patients sont énervés car à force d'attendre. Ils finissent par s'imaginer des scénarios où ils ne vont pas être crus, que le médecin va passer à coté du problème, du coup il y a des tensions, c'est juste normal. Si on veut diminuer la colère des gens aux urgences il faut d'abord diminuer le temps d'attente. Aussi la lumière intense qu'il y a dans les salles d'attente bien souvent peut augmenter la colère, il serait judicieux d'essayer de la diminuer.

Pleins de problèmes dans la médecine et leurs solutions

Le milieu médical peut être un peu dur, en particulier si on ne sait pas se défendre. Je pense en particulier à un ancien ami avec qui j'ai fait un stage dans un service et qui me laissait systématiquement finir ses taches. Aujourd'hui je lui filerait un sacré savon. Mais à ce moment là, j'avais peur que les patients aient des problèmes si je ne terminais pas les taches de faire les ECG à sa place, du coup je le faisais et j'osais pas trop aller contre lui. Si bien que j'avais moins de temps pour réviser et bien réussir l'examen de sixième année. Finalement j'ai arrête en quatrième année à cause de ma santé. Comme un peu partout, si on se comporte bien on se fait avoir, c'est accentué en médecine car on a la responsabilité de la santé des patients!

Aussi l'examen de sixième année sélectionne ceux qui apprennent par cœur, pas ceux qui réfléchissent. Du coup dans les postes haut placé à Paris, ceux qui ont de l'argent pour faire de la recherche, on a des gens qui appliquent les règles, et pas des gens qui réfléchissent. C'est exactement ce qu'il ne faut pas pour faire de la recherche. Il faudrait peut être une part de raisonnement dans l’examen de sixième année de médecine.

Pour que les études soient bien faites et bien utilisées, il faudrait noter les critères de validité de la conclusion, par exemple: Par exemple il faudrait noter dans l’étude que les gènes provoquent telle maladie quand ces gènes sont trouvés lors d'une étude GWAS si la diffusion des gènes est aléatoires lors de la fécondation, si on est pas dans un cas statistiques rare. Mettre les conditions pour lesquels les études sont justes permettrait aux chercheurs d'avoir de meilleurs raisonnements.

L'académie nationale de médecine, je ne sais pas si ils ont un rôle important dans la médecine, mais ce sont tous des anciens médecins très âgés. Je suis allé les consulté une fois pour leur expliquer Wikipédia. je dis un nombre au hasard, il me semble que la moyenne doit être dans les 70-75 ans. Je pense que la majorité n'ont pas les moyens intellectuel de bien choisir. Ils risquent d'avoir été auto filtrés, c'est à dire que ceux qui restent ont uniquement une certaines mentalité.

Peut-être que les facs de médecine ont la responsabilité de mettre en garde les étudiants contre tout pathologie grave sinon un médecin qui fait une erreur médicale pourrait se retourner contre la fac qui ne lui a pas appris? Je ne sais pas si c'est vrai, mais le problème et que ce discours de menace constante de risque juridique dans notre fac ne donnait que des inquiétudes aux étudiants, et jamais de points rassurants. Je crois que cette manière de faire créait une réelle panique chez les étudiants et les amenait à être aigris, à mal se comporter envers les patients et être mal soigner.

Aussi les médecin ont je crois souvent peur de dire qu’il ne savent pas les soigner aux patients. Ils font ainsi car dans leur esprit, ne pas savoir soigner quelqu’un est une faute qui peut leur être reprochée, donc ils se mentent à eux même et essaient de se persuader qu’ils savent soigner la pathologie devant eux. Le soucis est que dans ce cadre, très souvent les médecins, quand les symptômes ne correspondent pas à ce qu’ils connaissent, inculpent le patient de mentir ou d’inventer dans sa tête les symptômes. Pour avoir parler à de nombreuses personnes, c’est assez courant. Le soucis est double : le patient se sent insulté, blessé, humilié, et il sera mal soigné. Il faut donc apprendre aux médecins à avouer au patient qu’il ne sait pas et l’inviter à chercher un autre médecin plutôt qu’insinuer que le patients est fou.

Il n'y a pas ou très peu de journaux scientifiques d'hypothèses médicales et ça c'est dommage. J'en connais que deux et pour avoir demandé à des médecins chercheurs sur ResearchGate (une plateforme pour les chercheurs) il n'y en a pas d'autre apparemment. Il faudrait carrément un Wiki où chaque médecin peut mettre ses hypothèse sur sa page, la recherche avancerait plus vite.

Aussi, on reconnaît souvent les chercheurs par leur nombre élevé de publications, et on leur donne de l'importance uniquement si ils en ont beaucoup. Mais parfois une seule publication peut changer la manière de bien traiter une pathologie, et du coup elle risque de ne pas être connue et reconnue. C'est pourquoi il faut des journalistes tirés au sort parmi les médecins pour enquêter sur les pistes les plus prometteuses.

Je sais qu'il y a souvent des rumeurs de pistes prometteuses dans le milieu médicale, je crois que très souvent ces pistes sont les mauvaises pistes.

Penser au livre qui explique comment les sociétés d'assurance des États-Unis ont fait des coups tordus lors de Lyme dans les années 1970.

This document is licensed under the terms of the creative commons BY, which allows others to copy, distribute, display, perform and remix it if they credit my name (Nicolas Bourdon).
Ce document est sous licence selon les termes de Creative Commons BY, qui permet à d'autres de copier, distribuer, afficher, exécuter et modifier si ils créditent mon nom (Nicolas Bourdon).
licence

Sélection dans différents groupes

Introduction

Je réfléchis ici aux phénomènes de sélections appliqués à certains domaines .

L'idée est simple: les personnes qui se réunissent dans un parti politique, une association, un service secret, une entreprise, certaines parties de l'état peuvent avoir même mentalité, car les gens de mentalités différentes n'y vont pas ou n'y restent pas longtemps. Et ce phénomène là existe en particulier si il y a vraiment un forte mentalité dans ce milieu. Les personnes n'aimeront ainsi pas la mentalité et partiront. Du coup, il peut se créer un cercle vicieux, à partir du moment où dans un milieu se développe une certaine mentalité désagréable, ça filtrera de plus en plus les gens avec cette mentalité. Par exemple cette vidéo "Nos dirigeants sont ils corrompus ? Les révélations de cet ancien haut fonctionnaire." sur YouTube explique qu'il y a un entre-soi chez les hauts fonctionnaire avec une certaine mentalité, en particulier l'idée d'être plus intelligent, d'être au dessus des autres, mais ça peut être aussi le cas dans d'autres domaines. Je suis pas sûr que ce que cet homme dit dans la vidéo est parfaitement vrai, mais c'est l’idée.

Aussi, les rumeurs qui circulent dans un milieu sont soumis à un filtre: les rumeurs qui sont les plus présentes sont celles qui se sont propagées le plus. Si en plus, le milieu est fait de gens d'une certaine mentalité, les rumeurs qui vont y circuler vont être particulières.

Tout ça provoque que pour certains milieux où l'on doit prendre des décisions importantes, il n'y a pas les bonnes personnes.

La solution est de tirer au sort une partie de ces gens pour les mettre dans ces fonctions et de faire en sorte que l'information qui y circule soit de qualité.

Dans les services secrets

Il peut se concentrer certaines personnes dans les services secrets si ceux ci ont certains critères pour embaucher leur personnel. Aussi, dans certaines branches des services secrets il ne faut pas trop se poser de questions morale pour faire ce travail, par exemple les espions qui ont favoriser l’exploitation de l’Afrique par la France n’avaient à mon sens pas trop de sens moral, ceci a pu favoriser la concentration de certaines personnalités dans ces milieux. Le soucis est qu'aujourd’hui on est obligé de faire la guerre économique pour s’en sortir économiquement, il faudrait préciser aux personnels des services secrets qu’on fait ceci car on n’a pas le choix et que les autres le font, ça permettrait de garder ceux ayant une meilleure morale et d’éviter un mauvais filtrage. Ça peut être embêtant pour faire une paix durable. Il faut que tout les pays du monde s’accordent pour embaucher du personnel sain dans ses services secrets. Le tirage au sort dans les services de l'état des agents secrets seraient une solution. Il faut surtout des gens qui ne se font pas avoir par les rumeurs et qui essaient au maximum de se rapprocher de la vérité. Il faut aussi qu'ils essaient de trouver des moyens de faire la paix. Des services secrets sains permettent bien renseigner le haut de l'état sur la menace extérieure et de bien agir.

Il peut se passer aussi le cercle vicieux décrits plus haut dans certains services secrets où le fait que les agents se comportent vraiment mal favorise le recrutement et le filtrage d'agents qui se comportent vraiment mal.

Dans l'armée, je crois bien que personne ne sait ce que fait son voisin agent secret, mais qu'il y a des rumeurs qui circulent. Les missions doivent rester secrètes, ci bien qu'un agent secret qui lutte contre les terroristes à la CIA n'est pas au courant qu'à coté, dans un autre service de l'armée, un autre agent fait le lobbying monstrueux pour les labo pharmaceutique de son pays (si mon hypothèse du lobbying géré par la CIA contre les découverte scientifiques est vraie).

L'évolution des services secrets va dépendre de quel type de personne est embauchée, quel type de personne reste et quel type de dirigeant est promu dans ces services! C'est pourquoi il faut attention aux critère qui favorisent cela.

Les coups bas vraiment dangereux pour la démocratie

Il y a le danger qu’un pays adverse avec beaucoup d'agents secrets qui sont dans le pays et qui influencent les médias, puissent faire élire une personne qui va choisir les députés qu'il mettra en place. Faisant appartenir le pouvoir du pays à l'état ennemi.

C'est comme ça pour Emmanuel Macron et pour les députés chrétiens de l'Europe, mais je crois que c’est aussi comme ça pour les autres partis. Il faudrait un meilleur moyen, plus démocratique de choisir les députés.

Les entreprises d'armement infiltrés dans les services secrets?

Il se peut que l'information remonte mal dans les services secrets vers le sommets pour favoriser la guerre et les ventes d'armes. Ça peut être le cas si l'armée a peur d'être sous financé par la suite, ou si il y a des amitiés entre ces services et les fabricants d'armement. Il faut évidemment lutter contre ça, car ça favorise la guerre.

Savoir si les autres pays sont démocratiques ou non

Je crois qu'il faut aussi être très prudent quand on dit qu'un autre pays est une dictature. Il faut vraiment que les services secrets enquêtent bien pour savoir si c'est le cas ou non et surtout que ne se répandent pas des rumeurs sur le pays ennemi dans les services secrets. En effet tout un tas de décision qui vont découler de cela dépendent de cette mesure. Que les services secrets trouvent des gens dans les autres pays qui disent que l'autre pays est une dictature, n'est pas une preuve que c'en est une. En France nombreuses personnes pensent que la France est une dictature, bien que je ne puisse affirmer que ce n'est pas le cas, il y a des chances que non, même si les médias ne sont pas géré de manière assez démocratique.

Je crois aussi qu'il faut essayer de collaborer pour expliquer les points intéressant qui amène à une bonne démocratie. Un des points important est de faire des médias sains.

Sélection dans les partis politiques

Les partis politiques aussi sont soumis à un filtre de leurs adhérents. Ceux qui y vont sont particuliers car ils adhèrent aux idées de leur parti, et ceux qui y restent aussi. Si à la télé on parle beaucoup de l’extrême droite et de l'extrême gauche, les gens vont aller dans ces partis! Si les médias ne mettent en avant que les extrêmes parce que ça fait de l'audience, alors les partis politiques qui vont se construire seront uniquement extrêmes. C'est pour ça aussi qu'il faut un journalisme du peuple dont l’intérêt n'est pas de mettre en avant des extrêmes pour faire de l'audience comme je l'ai expliqué dans mon chapitre sur les médias.

Les commissariats

Il peut aussi y avoir une sélection des policiers par les commissariats. Si une certaines personnalités de policiers se concentrent et restent un commissariat, ce qui risque d’arriver est que ça concentre les personnes ayant la même mentalité dans ce commissariat, les autres ne tolérant pas cela partent. Ça peut favoriser des commissariats de pourris. C'est des choses à vérifier en allant demander à des policiers si ils ont déjà vu de tels phénomènes dans leur carrière.

J’ai vu sur YouTube plusieurs témoignages de personnes malmenés gravement par des policiers. Si ces témoignages sont véridiques, ça peut s’expliquer par ce phénomène.

Il peut aussi y avoir plus globalement une sélection des policiers: ceux qui deviennent policiers et restent policier sont peut être en moyenne un peu différents de la population général.

Je crois que parfois, il y a des policiers qui se comportent mal de manière récurrente. Il ne faut pas tolérer ça. Un moyen pour résoudre ce problème serait que les policiers dans chaque commissariat choisissent un policier avec des capacité de compréhensions des autres humains meilleure que les autres. Ces policiers particuliers auraient se réunirait à plusieurs dans des commissariats pendant quelques semaines et auraient pour rôle de dénoncer au plus haut ce qui abusent de manière récurrente et dont on arrive pas à les remettre dans le droit chemin. Pour ça il faut des policiers avec des bonnes capacité de compréhension pour ne pas accuser ceux qui sont innocents. Ces policiers fautifs seraient alors mis au placard ou exclus par la justice. Il peut aussi arrive dans ce cadre que des policiers ont vu les abus d’autres policiers et que ceux ci n’osant dénoncer immédiatement le problème ont peur de se retrouver accusés de complicité si i

ls dénoncent cela longtemps après, pour cela il faut adapter la loi pour que même si un policier ne dénonce pas immédiatement il ne soit pas accusé de complicité, il faut aussi inciter les dénonciations. Ça, c’est aussi un problème plus large de média, en effet la hiérarchie a intérêt à cacher les mauvais policiers de peur que si elle les dénonce les médias s’en mêlent et accuse la hiérarchie policière plutôt que de la félicité. C’est aussi parce que les médias sont de mauvaise qualité que ça pousse les politiques à vouloir cacher la poussière sous le tapis.

Sujet un peu à part de la sélection: Il se peut que pour diminuer la charge de travail dans les commissariats, les chefs du commissariats décident de placer à l'accueil pour les gens voulant porter plaintes, des policiers qui poussent à abandonner la plainte. Ça diminue la charge de travail du commissariat et ça améliore virtuellement les statistiques de délinquance car il y a moins de plaintes! C'est vraiment un problème qu'il faut résoudre. Il faudrait voir comment les autres pays font. Je propose de laisser un temps de 5 minutes à ce policier pour convaincre la personne de ne pas porter plainte, et si la personne veut vraiment porter plainte, au bout de 5 minutes le policier obéit sans broncher. Il est vrai que nombreuses plaintes n’ont pas d’intérêt et la personne qui veut porter plainte peut s’en rendre compte.

Sélection des dirigeants dans l'état et les entreprises

Il se peut que la promotion des personnes dans les états ou les entreprises favorise les gens qui travaillent pour leurs intérêts et ceux qui travaillent dans l’intérêt général restent à la base de ces structures, simplement parce qu'ils perdent du temps à aider les autres. Ça reste une hypothèse bien-sûr, mais ça expliquerait une partie de la dérive des états. À la limite, si on choisi un critère pour faire progresser les gens, c'est peut être le critère que ces gens travaillent dans l’intérêt général.

This document is licensed under the terms of the creative commons BY, which allows others to copy, distribute, display, perform and remix it if they credit my name (Nicolas Bourdon).
Ce document est sous licence selon les termes de Creative Commons BY, qui permet à d'autres de copier, distribuer, afficher, exécuter et modifier si ils créditent mon nom (Nicolas Bourdon).
licence

Solution aux tensions entre pays, à la guerre économique, aux coups tordus des entreprises à l'échelle mondiale

Introduction

La guerre économique consiste à mal se comporter pour faire gagner économiquement les entreprises de notre pays. Ce sont les pays qui le font le plus qui y gagnent le plus. Tout les pays vont être tentés de la faire de plus en plus car si les autres pays le font de plus en plus, notre pays est obligé de la faire pour s’en sortir financièrement. Il risque de se créer un cercle vicieux.

il y a donc risque de sélection d'agents secrets très égoïstes de la part de tout les pays qui vont être contraint de mener une guerre économique forte comme les autres le fonts. Et c’est pareil pour la tête des entreprises, ce qui menace la démocratie.

Pour illustrer cette idée de guerre économique vous pouvez voir la vidéo nommée "LES AMERICAINS ESPIONNENT NOS ENTREPRISES ET NOUS MENENT UNE GUERRE ECONOMIQUE". C'est un spécialiste qui parle des abus des États-unis faits par leurs services secrets dans la guerre économique mondiale. Ces abus sont intolérables. Ils volent des appels d'offre, ils accusent les autres entreprises de corruption en menaçant de leur couper l’accès aux marché américains, ils doivent payer de fortes amandes aux États-Unis etc., les autres pays comme la Chine, la Russe le feraient aussi.

En plus, le personnel de l'armée n'a pas le droit de témoigner en général dans les pays de ses actions! Du coup, il est difficile d'alerter pour que les bonnes décisions soient prises pour éviter cela.

C'est normal que ses membres ne puissent pas tout communiquer aux députés, il y a des opérations secrètes qui doivent rester secrètes. Le soucis c'est qu'il serait bien que les députés aient un droit de regard pour empêcher les vraies mauvaises actions, comme celles dont je suspecte les laboratoires pharmaceutiques de faire. Mais ça il faut le faire à l'échelle mondiale pour que les pays gentils qui évitent de faire la guerre économique ne se fassent avoir économiquement.

La solution pour éviter cette guerre et les vraies guerre, c'est de se mettre d'accord pour arrêter les coups tordus entre pays. Hors c'est compliqué car les présidents des pays et les députés sont rarement au courant des coups tordus qui s'y déroulent. C'est pourquoi la première chose à faire est d'autoriser les armées du monde à témoigner du genre de coup tordus qu’ils font à leur députés pour que ceux là, entre pays, se mettent d'accord pour une désescalade.

Il faut bien faire comprendre aux différents pays que si on reste dans ces coups tordus, que les tensions augmentent, on va droit dans le mur. Il faut que le monde entier se coordonne pour bien se comporter. Pour ça il faudrait que le monde entier ait des médias sains qui insistent sur les vrais problèmes à résoudre, il faut aussi que ces médias incitent les dirigeant à ne pas faire la guerre.

Pour les services secrets et l'armée, il faut que chaque pays ait une armée défensive (qui ne puisse attaquer). C'est comme ça qu'on fait diminuer les tensions. Pour faire un service secret défensif, il faut que celui ci soit interdit par les lois du pays de faire les pires coups de la guerre économique. Je crois qu’il est par exemple pas très grave de faire de l’espionnage industriel (à partir du moment où on s’en prend à un pays riche et pas à un pays pillé). Par contre bloquer les découvertes scientifiques qui sauveraient des millions de personnes est odieux et doit être interdit. Voler les entreprises des autres pays aussi.

Il faut aussi se débrouiller pour que les autres pays aient conscience qu'on n'a qu'une armée défensive, ainsi ils ne seront pas tentés de nous éliminer ou de se renforcer. Il faudra s’assurer qu’entre pays ces règles d’armée défensives restent respectée. Le plus important pour s’assurer que les politiques aient envie de faire la paix est d’obliger les médias à dire qu’il faut au maximum essayer de faire la paix.

Il faut aussi qu’aucun pays ne risque d’être largué sur le plan économique ni prennent le dessus, sinon il est logique que certains fassent la guerre pour mieux s’en sortir de peur de se faire dépasser.

Pour éviter ça il faut que les députés fassent un vrai travail d'entente entre les pays pour faire une désescalade : En agissant sur la législation des services secrets de chaque pays, les députés de chaque pays font des pas en avant, par exemple les États-Unis et l’Europe décident en même temps d’interdire à leurs services secrets de bloquer les recherches scientifiques importantes pour la santé des gens. Il faut pour cela que les parlementaires de chaque pays aient accès un minimum aux actions faites par leur armée et leurs services secrets.

Éventuellement, il faudrait que dans chaque pays quelques émissaires soient choisis au hasard parmi les députés et aillent dans les services secrets avec le droit de savoir ce qui s'y passe. Chaque émissaire couvrirait une parti des services secrets, et la loi interne à l'armée obligerait les stratèges de l'armée à dévoiler à ces émissaires le principes de leurs actions sans dévoiler les détails. Puis le députés reviendraient dans l'assemblée, sans le droit de donner les détails, mais avec le droit de répondre à certaines questions: Quel genre de mauvais coups est réalisé? Est ce dans l’intérêt général mondial? Est ce que ça tue des gens innocents? Dans quel domaines font-ils ça? Quelles directives, quelles lois des services secrets favorisent ce mauvais comportement? Encore une fois il faudrait se coordonner avec les autres pays pour arrêter ça. Il faut alors espionner les entreprises étrangères qui abusent pour mettre en évidence leurs mauvais coups.

Évidemment les stratèges (ceux qui sont à la tête de l’armée et des services secrets) essaieraient de les persuader que leur actions sont utiles mais la confrontation avec les députés des autres pays les réveillerait. Il faut le faire avec les États-unis, avec la Chine, avec la Russie.

Pour être sûr que l’autre pays n’agit pas mal, il faut aller vérifier la loi dans l’autre pays avec qui ont fait le pacte. Il faut savoir qu'il est assez facile de vérifier les lois de l'armée dans un autre pays. Comme normalement cette loi est appliquée, ça veut dire que les autres pays peuvent bien vérifier si oui ou non ce pacte est respecté. Ce serait aux députés de chaque pays et à leur services secrets de vérifier cela. Il faut absolument dans ce cadre que les services secrets racontent la vérité aux députés. Les agents des services secrets pourraient aussi espionner tant que possible les agents des autres pays pour savoir si ces règles sont bien respectées, dans le cas contraire ils iraient voir leurs députés qui eux même iraient parler aux députés du pays concerné pour changer la loi.

Puis quand cela sera mis en place, il faut aussi que l'armée puisse témoigner aux députés de toutes actions qui n'est pas dans l’intérêt général du monde.

Une solution à ne pas oublier est de tirer au sort une partie des personnels des services secrets ces gens, par exemple dans l'état et soigner psychiquement les autres et ça surtout si il y a vraiment des gens paranos et néfastes dans certains services secrets. Il faudrait mettre les pays d'accord pour qu'ils fassent ainsi. Je pense en particulier aux États-Unis et à la Russie.

D’autres conseils pour faire la paix

Globalement pour baisser les tensions, il faut d'une part réussir à se mettre à la place de l'autre pays pour comprendre ses actions néfastes envers d'autres pays: est-ce une vengeance? si oui, il faut se mettre d'accord pour empêcher les mauvaises actions de part et d'autres.

Par exemple si ce que dit Idriss Aberkane est vrai (ce qui n'est vraiment pas sûr), les États-Unis ont placé des dirigeants Ukrainiens pro Américain. C'est pas top et c'est normal que la Russie puisse se venger. Il faut alors reconnaître ses torts et ne plus recommencer à placer des agents américains à la tête de l'Ukraine pour qu'il n'y ait plus de raison de vengeance mais aussi se méfier. La Russie aussi doit admettre ses torts et accepter de ne plus recommencer. Il est difficile de savoir qui a commencé, mais il ne faut pas se baser sur cela pour savoir qui va avoir le dernier mot, peu importe qui a commencé, le plus important est de trouver un moyen de s’arrêter. Le soucis est que, quand les agents et les dirigeants politiques sont à la fois paranos et peu soucieux de ne pas faire de mal, alors les scénarios comme quoi l'ennemi est dangereux vont prendre le dessus dans l'esprit de ces gens. Leur idée de persécution va les pousser à faire des actions néfastes et des vengeances, ce qui va provoquer d'autres vengeances jusqu'à la guerre, c’est pour ça qu’il faut des médias sains qui amènent au pouvoir des gens sains, des médias qui ne font pas de l’audience à afficher les extrêmes. J’explique cela dans mon chapitre sur les médias.

Il faut aussi arrêter les outils de propagande intra-services secrets si ils existent et essayer de mettre un message proche de la vérité. Des rumeurs peuvent y circuler ce qui peut renforcer de fausses idées sur l'ennemi les faisant passer pour des monstres. Du coup les services secrets ne se rendent pas compte que l'attaque vers l'ennemi va passer comme une attaque barbare à ses yeux ce qui va favoriser la haine par l’autre ce qui va créer un cercle vicieux.

Dans les services secrets il faut des gens qui ne se fassent pas avoir par les rumeurs. Il faut aussi qu'il y ait un service pour défaire ces rumeurs ou du moins mettre en garde contre! Il faut, comme les journalistes du peuple qui serait une source d'information fiable, une chose équivalente dans les services secrets qui renseignerait tout ses membres.

Il faut aussi s'assurer qu'on ne va pas entrer dans un phénomène où l'on ne pourra faire de désescalade (un bouton qui détruit le pays ennemi sans que celui ci puisse riposter est un phénomène sans désescalade).

Dans les services, il y a sûrement des groupes de recherche pour avoir de nouvelles technologies. Mais pour que la technologie ne nous nuisent pas, quand on découvre une de ces technologies, il faut trouver un moyen qu'elle ne soit pas utilisée de mauvaise manière. Par exemple les fakes news sont une arme, dont il aurait été judicieux de trouver des moyens de s'en prémunir tous avant de les utiliser.

On pourrait aussi faire se rencontrer les personnels des services secrets ennemis par petits groupe de 5. Leurs discussions seraient bien-sûr limitées à ce qui n'est pas secret de la part de l'autre service secret. Ça permettrait de faire comprendre à chaque partie qu'il est en tort et en quoi il est en tort. Par exemple, il est possible que les services secrets Russe détestent les Américains car les Américains ont installé le dollars partout dans le monde, et que par cela ils contrôlent le monde , ce serait en partie pour cela que la Russie se sentirait menacée et attaquerait l'ennemi. Si c'est le cas, la discussion entre membres des services secrets Américains et Russe permettrait de faire comprendre aux américains que les Russes sentent cela comme une menace et d’arrêter cela pour éviter l'escalade. Inversement les Américains peuvent considérer certains coups Russes comme barbare, il faut qu'ils les arrêtent même si ces coups sont du au mauvais coups des américains par exemple.

Peut être il faudra pour stabiliser cela une armée mondiale, avec des services secrets mondiaux dirigé par un parlement mondial, au début seuls les pays voulant adhérer participeront. Ils s'occuperaient d'éviter qu'on se fasse la guerre économique et surtout ils protégeraient les pays du bloc uniquement de manière défensives des mauvais coups de guerre économique des autres pays hors bloc. Cette armée et surtout ces services secrets ne concerneront que quelques pays au début qui veulent y participer, puis les autres pays voulant y coopérer pourront vérifier que cette armée fonctionne bien et ne leur sera pas néfaste si ils adhèrent à ce régime. Les autres pays voudront y coopérer pour la raison simple que les services secrets de cette union permettent de lutter contre la guerre économique faite par les pays en dehors. Pour commencer à mettre en place cela, il faut aller voir des stratèges militaires et les professionnels du droit constitutionnel qui pourront faire l'ébauche d'un tel système. Il faut aussi que ce parlement mondial mettent en place des lois contre les mauvais coups des entreprises, mais uniquement des lois de qualités, pour que les pays ne soient pas tentés de laisser leur entreprises mal agir pour que celles ci s'en sortent mieux sur le marché international.

Il faut créer un système, des règles, pour que les pays se comportent de manière censée, comme les humains : qu'ils se vengent uniquement quand on les emmerde. Pour cela il faut des messages clairs lors des vengeances, et pas de pays trop puissants comme les États-Unis.

Également, on peut faire comprendre qu'il faut se venger de manière un peu plus faible que ce qu'on s'est fait attaquer, ainsi progressivement les vengeances s'atténueront.

Donc, ce parlement mondial aurait une armée mondiale qui gère des services secrets défensifs. Ce parlement mondial gérerait aussi tout et uniquement ce qui ne peut être géré que de manière mondiale: le contrôle des naissances, faire en sorte qu'aucun pays ne prenne un avantage économique de fou ou un défaut de fou, la guerre économique, le réchauffement climatique, le partage des ressources.

Le soucis est que la guerre économique n’est pas uniquement faite par les services secrets mais aussi par les entreprises qui y participent. Il faut alors que les pays qui participent à cet accord fassent fermement comprendre à leurs entreprises qu’il ne doit pas y avoir certains coups bas! A moins que cela passe par une justice faite par ce parlement mondial qui ferait appliquer sa loi dans tout les pays. Le soucis de cette approche est que les pays du monde entier auraient peur de l’espionnage industriel quand la justice de ce parlement mondial s’intéresserait à leurs entreprises et cela risque de limiter l’adhésion des pays à ce parlement mondial. Il vaut peut être mieux des lois internes à chaque pays et que les pays s’accordent à ce que chaque pays contrôle bien ses entreprises qui abusent.

Dans ce parlement mondial, les lois doivent prendre énormément de temps avant d'être choisies, plusieurs années! Il faut aller enquêter de toute part pour voir si la loi qu'on compte faire va correspondre bien à tous avant de la promulguer! C'est pourquoi les députés d'un tel parlement mondial doivent être élus pour 10 ans, le temps de maîtriser chaque sujet de manière pointue. Ce parlement pourrait reprendre aussi mes idées sur le parlement que j'ai proposé dans le chapitre correspondant.

Un soucis à un tel système est une leçon qu'un ami m’a faite: si il y a une direction commune de tout les pays du monde et que l’on prend les mauvaises décisions, on va tous dans le mur. Aussi si il y a une direction commune, les petites initiatives intéressantes ne pourront s'exprimer, un peu à la manière d'un monopole. C'est aussi des choses à réfléchir le moment venu. C’est pour ça qu’uniquement les décisions qui ne peuvent être prises que conjointement doivent être prises dans ce parlement.

Il faudrait aussi que les campagnes électorales pour ces députés dans tout les pays qui participent soient saines, pour cela il faudrait déjà des journalistes du peuple dans ces pays, ce serait mieux.

Que ce soit dans notre pays ou dans les pays de ce parlement mondial: il faut empêcher que nos entreprises et les entreprises étrangères se comportant mal sur notre marché, et qu'on laisse les notre se comporter mal sur le marché extérieur quand eux se comportent mal avec nous, tout en essayant de faire des accords pour éviter ça. Il faut éventuellement taxer leurs importations quand elles se comportent mal et surtout leur expliquer pourquoi on les taxe.

Il faut faire ainsi car si on puni nos entreprises quand elles sont en compétition sur un territoire où il n'y a pas de règles, ça pourraient les faire migrer dans d'autres pays et ça pourrait favoriser les entreprises étrangères du même domaine.

Pour empêcher que nos entreprises se comportent mal, il faut se référer à ce que je dis au début du livre.

Je pense que la France et les autres pays du monde ont pris le contrôle du territoire africain par la corruption des dirigeants, pour faire en sorte que les autres groupes ennemis: la Russie, la Chine, les États-Unis, ne le prennent pas. Je suppose que la France avait peur que si ces autres pays prennent le contrôle de ces pays ça les rende puissant et dangereux. C'est aussi pour ça qu'il faut un parlement mondial: Pour s'accorder sur la démilitarisation de tout les pays du monde et l'alignement économique pour faire en sorte qu'aucun pays ne soit largué économiquement (sinon ils vont avoir peur des pays plus puissants) et aucun ne soit surpuissant économiquement (sinon il risque de menacer les autres). Chaque pays doit être aidé financièrement, à hauteur du temps de travail total des personnes sur son sol si il est mal financièrement. Si on limite ce besoin de faire la course économique en aidant ceux qui sont largués, alors on limite le besoin de faire la guerre économique et la guerre tout court pour s'en sortir!

L'Afrique est en retard technologiquement pour ses entreprises et la formation des gens sur son territoire. Du coup les entreprises africaines vont vendre leurs produits peu chers et les employés africains resteront pauvres. Ça n'est pas qu'à la France de résoudre ce problème, même si elle a une grande responsabilité là dedans, il faut aider les africains à construire des routes, à instruire les enfants, etc. à l'échelle mondiale.

Il faudrait aussi faire en sorte que les personnes à la tête des services secrets de différents pays ennemis se rencontrent et disent les choses qu'ils se reprochent, avec l'idée de trouver un moyen de désescalade. Évidement, de peur de fournir des informations cruciales, ils vont avoir du mal à parler, mais il faut les pousser à faire ainsi pour la paix.

Toutes les ressources minières doivent être également partagées également, proportionnellement au nombre d'habitant dans chaque pays autour de la terre.

Il y a un autre notion importante que j'explique dans ce paragraphe, c'est l'idée que trois blocs ça va, et deux blocs bonjour les dégâts: Il faut que chaque bloc ait à y perdre si il fait la guerre, ça pousse les blocs à ne pas faire la guerre. Le problème est que si il y a trois blocs ou plus sur terre, ceux ci n'ont pas intérêt à faire la guerre à un autre bloc, car sinon les deux blocs qui se font la guerre y perdent économiquement face aux autres qui continuent de progresser. Par contre si il y a deux blocs seulement, ce phénomène n'existe pas, et ils risquent de plus facilement se faire la guerre.

C’est pour ça que le parlement mondial qui ne sera pas immédiatement mondial doit avoir des services secrets défensifs, sinon ça fera deux blocs qui se feront la guerre, ceux qui sont dedans et ceux qui n’y sont pas et bonjour les dégâts. Il faut aussi que ce parlement mondial persuade les autres pays de se joindre à nous.

À partir du moment où il y a un parlement mondial avec des échanges qui vont du parlement mondial vers les parlementaires des pays, à partir du moment où plus aucun pays pourra prendre la tête militairement, économiquement car on aide les pays, à partir du moment où les médias sont sains et disent la vérité sur les autres pays, à partir du moment où on n’est pas trop nombreux sur terre, à partir de ce moment là la paix devrait être durable.

This document is licensed under the terms of the creative commons BY, which allows others to copy, distribute, display, perform and remix it if they credit my name (Nicolas Bourdon).
Ce document est sous licence selon les termes de Creative Commons BY, qui permet à d'autres de copier, distribuer, afficher, exécuter et modifier si ils créditent mon nom (Nicolas Bourdon).
licence

Le marché qui a lair de créer des choses délirantes et injustes

Introduction

Je met dans ce chapitre tout un tas d'observations qui appuient l'idée que le marché est un peu fou, crée des gens très pauvres et d'autres très riches, crée des choses injustes et d'autres inutiles.

C'est important de comprendre ces choses là car c'est le premier pas vers un système un peu plus sain, juste et un peu plus efficace et donc qui donne un peu plus de marge pour les choses vraiment importantes comme la santé, le logement, l'alimentation et les vacances.

Les choses absurdes qu'apporte le marché:

Je me demande si le système actuel fait qu'une grande partie du système est mobilisé pour des choses absurdes! Pour le savoir il faudrait prendre au hasard 1 000 à 10 000 personnes dans la population et savoir en quoi consiste leur métier et toutes les taches qu'ils font. Ainsi on aurait une vue de la proportion du temps de travail que passent les français sur chaque tache. On se rendrait compte si oui ou non, il n'y a pas beaucoup de taches inutiles qu'il faudrait se débrouiller à diminuer!

Il me semble bien qu'une bonne partie du temps de travail est mobilisé pour faire connaître son produit, par exemple par le biais d'internet que ce soit par la création d'un site web, de son entretient ou de l'afflux d'informations qu'il faut envoyer dans les réseaux sociaux pour faire connaître son produit. L'informatique pour faire connaître son entreprise, c'est un peu absurde car avant on avait son entreprise dans le bottin et ça suffisait. Il faudrait refaire un système similaire à la fois très léger pour les entreprises et efficace pour se faire connaître.

En gros c'est un peu comme si il fallait mettre des panneaux publicitaires sur notre magasin, mais que c'était des panneaux qui coûtaient très très cher, avec peu de gens spécialisés pour les créer, donc avec des salaires élevés. Forcément le temps de travail serait perdu bêtement à créer ces panneaux, avec des community manager pour les agrandir régulièrement pour qu'on garde des clients... C'est complètement con comme système! En plus nos panneaux seraient en concurrence avec les autres panneaux, ce qui nous obligerait à les faire agrandir sans fin.

Il y a aussi certainement beaucoup de paperasse, en particulier en France. Là aussi, il faudrait enquêter pour voir la paperasse qui prend beaucoup de temps et la limiter.

Le fait d'être riche et de dépenser son argent ampute les pouvoir d'achat des gens pauvres

Quand des personnes s'enrichissent, elles peuvent acheter plus. Ce que ces personnes achètent mobilisent de la main d’œuvre, cette main d’œuvre pourrait être utilisée à des choses plus importantes.

Par exemple refaire sa salle de bain fabriquer sa piscine représente du temps de travail inutile qui pourrait être utilisé à de meilleur fin en plus de ne pas polluer.

Si les plus riches ne dépensaient pas bêtement leur argent, les pauvres pourraient mieux s'en sortir sans avoir à énormément travailler ou à être deux à travailler dans le foyer, je pense qu'il est en partie là le problème.

Les actionnaires récupèrent aujourd'hui vraiment beaucoup d'argent sans rien faire

D'après la vidéo de François Ruffin il y a eu 80 milliards d'euros pour les actionnaire du CAC 40 en 2020 d'après cette vidéo «#BDR125 : Retraite, travail, profit : l'Île aux enfants de la Macronie !» . Et d'après cet article les dividendes de toutes les entreprises françaises s'élèvent à 44.3 milliard au deuxième trimestre de 2022. C'est colossale. Et d'après cet article, 62% de ces dividendes ont été reçus par 39000 foyers!(«Championne d'Europe Les entreprises françaises versent 44,3 milliards d’euros à leurs actionnaires») Soit en moyenne environ 700 000 euros pour chacun de ces foyers en seulement un trimestre, et ça sans rien faire! C'est assez dingue! Il faut espérer que ces gens ne possèdent pas le pouvoir. J'avais lu qu'Emmanuel Macron s'était fait financé le début de sa campagne électorale de 2017 par quelques centaines de ces gens très riches. C'est logique qu'il aille dans leur sens.

Après il faut reconnaître que si on taxe les investisseurs, on les fait fuir, hors ce sont les investisseurs qui implantent des entreprises qui ramènent plus d'argent qu'une simple entreprise et fait que nous avons des salaires assez élevés. C'est pourquoi il faut progressivement remplacer ce système d'actionnaires par les parcelles d'état que j'ai décris dans le chapitre dédié qui permet aussi d'avoir des entreprises efficaces.

Le logement, problème des gens pauvres

L'autre raison de la difficulté de vie des gens pauvres, c'est le logement. Et ça, c'est parce qu’on est tous concentré à dans la région parisienne, car le travail se trouve à Paris que l'on vit tous dans de petits appartements. Il faut donc faire en sorte que les gens puissent trouver du travail en dehors de Paris. Si on reste tous concentrés à Paris, même si les salaires augmentaient, et que les gens soient tous plus riches, ils utiliseront tous cet argent pour acheter ou essayer d'acheter des logements. Ça fera mécaniquement augmenter le prix des logements et les gens resteront autant malheureux car ils ne pourront toujours pas s'acheter la maison qu'ils désirent! ça oblige les gens à travailler dur pour avoir un logement agréable car le marché du logement est saturé.

Le point que je met là en avant, est évidement très important, car on aura beau courir derrière l'argent on s'en sortira pas si on ne fait pas migrer à nouveau les gens près des autres grandes villes que Paris! Sans ça, on restera dans de petits appartements. Il faut donc créer des RER dans les grandes autres villes et essayer d'y faire implanter les entreprises. Pour ça l’état pourrait financer le marketing des ces villes abandonnées, marketing qui consiste à faire la publicité pour ces territoires abandonné. Pour avoir participer à une telle réunion, il existe des personnes qui se sont spécialisé dans le marketing des villes pour y faire venir les entreprises, les habitants et les touristes et ça fonctionne. C’est un domaine qui existe depuis les années 1980.

Aussi, il est possible que les gens sont plus rentables à Paris au niveau du travail car ils sont obligés de travailler dur pour avoir une maison, du coup les entreprises ont envie de s’implanter à Paris. En plus les charges à Paris sont élevées, si les employés se font virés, ils sont dans une mauvaise situation. C'est donc un moyen de plus de faire pression sur les employés, donc ça attire aussi les entreprises à Paris. Dans les autres régions, même avec un petit salaire on peut avoir sa maison, donc ils se forcent pas et ils ont moins peur de se faire virer, ils font donc moins d'effort.

Ça s'applique à Paris, mais je pense que ça peut s'appliquer à nombreuses autres mégalopole dans tout un tas de pays.

On pourrait penser que si la richesse est mieux réparties, les pauvres pourront polluer en allant en vacances, en consommant plus d'essence etc... C'est pas tout à fait vrai car les riches eux, pollueront moins.

Le problèmes des aides pour le logement

Encore un autre problème que rencontrent les pauvres est du aux APL (aides pour le logement), c'est à dire l'aide financière qu'on donne aux locataires pour payer les propriétaires. Ces APL favorisent les riches qui possèdent les logements et les louent aux plus pauvres. Ce sont les locataires et les APL qui achètent petit à petit le logements des plus riches par les loyers. Et ça c’est affreusement injuste.

Pour être plus précis, les APL permettent aux loueurs d'acheter des appartements à prix élevés sur le marcher de l'immobilier. En effet, le banquier qui prête à une personne riche pour acheter un appartement qu'elle va louer sait très bien qu'en plus du loyer, en général assuré, cette personne riche pourra bénéficier des APL touchées par son locataire. Ainsi cette personne pourra acheter assez cher l'appartement qu'elle veut louer. La personne pauvre, elle ne pourra pas faire l'emprunt car le banquier lui refusera, sachant qu'elle ne bénéficie pas des APL pour acheter le logements. Au final, pour les gens assez pauvres, ils n'ont pas le choix, ils sont obligés de vivre dans un logement qui n'est pas à eux et payent ce logement à leur propriétaire qui finira par le posséder sans avoir rien fait! C'est complètement injuste.

C'est aussi un point très importante car c'est une injustice qui touche de nombreuses personnes.

Il faut pour lutter contre cela mettre en place les APAL (aide pour achat du logement). Puis très progressivement diminuer les APAL et les APL et faire peser la diminution des APL sur les loueurs.

Aussi, on peut imposer que quand un logement est rentabilisé pour le loueur on diminue le loyer de moitié.

Les biens non indispensables

Il y a des biens qu'on crée vraiment indispensables, comme la bouffe, un peu la voiture, la santé, se chauffer, se loger, l'eau, les produits pour se laver et entretenir la maison, le pq. Mais à coté de ça on crée plein de produits inutiles.

Il faut pour acheter sa maison, vendre des trucs qui servent à rien car on est en concurrence avec les autres qui vendent des trucs qui servent à rien.

Du coup, le système de marché et de marketing crée des produits d’entretien ménager de la maison etc qui flashent et qui coûtent chère, on crée des voitures luxueuses qui donnent envie, on crée plein de produits ultra inutiles. Tout ça participe à la pollution et participe à une course idiote qui pousse à travailler plus pour obtenir un meilleur logement.

Seul le mari généralement travaillait avant, alors que maintenant il faut que la femme et l'homme travaillent. C’est bien la preuve qu’il y a un problème.

Ce problème là peut être en partie du à l'augmentation de l'espérance de vie, et le fait qu'il y a beaucoup de personnes à la retraite d'un coup? Ça peut aussi être du au fait qu'on doit se battre pour acheter son logement?

Les conditions de travail

Comme le dit François Ruffin, qui a étudié le sujet, les travailleurs sont nombreux à être surchargés jusqu'au burn-out par leur patron. Apparemment, ce serait plus fréquent qu'il y a 10 ans ou 20 ans.

Une des raisons possibles du chaumage élevé en France, pourrait être la suivante: Depuis quelques décennies, il me semble bien que le stress au travail ainsi que le stress dus entre autres aux médias qui nous rendent un peu fou, fait que les gens ont des périodes où ils vont pas bien plus fréquentes qu'avant et que, comme les gens peuvent bénéficier du chômage ils en profitent et ils ont bien raison. C'est aussi ainsi qu'il y aurait plus de chômage.

On pourrait essayer de tester les règles suivantes pour améliorer cela sur des régions françaises pour voir si effectivement ça fini par diminuer le chômage:

On peut faire en sorte que la loi facilite les arrêts de travail par les médecins pour burn out ou stress et que les entreprises payent la charge de ces arrêts de travail, il faut que ça soit un minimum contrôlé pour que les gens malades se fassent arrêter et non les laxistes. Si on fait ainsi les patrons seront contraints de ne pas mettre une pression trop folle sur les employés sinon, ils vont y perdre car l'employé en arrêt va leur coûter. Il faut aussi que les petits entreprises paient une petite part du coup de l’arrêt de travail pour éviter que cette entreprise soit tyrannique avec ses employés. Je crois que les grandes entreprises payent déjà pleinement le prix des arrêts de travail, si ce n'est pas le cas, ça doit l'être.

La deuxième solution pour éviter ça est d'avoir un salaire minimum faible (smic) tout en donnant des aides aux employés au smic pour que ceux ci aient au final un bon salaire. Pourquoi faire ainsi? Car si le smic est élevé, les entreprises qui emploient leurs employés relativement cher devront les forcer à travailler dur pour être rentables surtout pour les domaines où on exporte, car ils sont en concurrence avec les pays étrangers.

Enfin, il faut remettre en place des syndicats sains qui s'occupent de protéger de manière juste les employés. Je veux dire par là que la décision qu'ils prennent soit juste du coté patron et du coté employé.

On pourrait aussi faire des statistiques sur le burn-out dans chaque entreprise, en faisant passer des tests psychométriques anonymes de burn-out aux employés. On punirait les entreprises au trop gros taux de burn-out.

Il faudrait grouper ces statistiques par section sinon une entreprise bichonnera ses ingénieurs (qui ne sont pas utiles quand ils sont en burn-out) et surexploitera les ouvriers.

Il faut aussi que les mauvais dans les entreprises soient vraiment punis, contrairement à ce qu'il se passe aujourd'hui.

Si on ne fait pas ainsi pour limiter la pression sur les employés, ce va être les employeurs tyranniques qui vont y gagner et ceux qui se comportent bien qui vont y perdre.

Les inégalités

De manière un peu différente et similaire, les programmeurs arrivent à créer des trucs dans les entreprises qui facilitent les taches des employés, le soucis c'est que peu d'employés sont après nécessaires pour ces taches, mais un nombre important pour entretenir ces trucs (par exemples les caisses automatiques au supermarché). Le soucis c'est que peu de gens savent entretenir ces trucs, du coup ils sont payés cher, mais plein de gens qui servent plus à rien sont payés au rabais, ça augmente les inégalités. Ce phénomène s'empire là où les taches sont automatisées progressivement, jusqu'au point ou tout sera automatisé, y compris la réparation des robots.

C'est pour ça qu'il faudra empêcher à l'échelle mondiale d'avancer trop dans cette technologie d'IA et de robots!

Comment marche le marché?

Comment est fixé le salaire? le salaire soumis au marché?

Le salaire dans le marché n’est pas juste car si il y a beaucoup trop d’employés d’un type alors le salaire baissera à l’extrême. Si il n'y avait pas de smic, le salaire baisserait à peau de chagrin si ces personnes n'arrivent pas à trouver d'autre type d'emploi. Et ça, les entreprises sont contraintes de le faire car elles sont en concurrence sur le marché de leur produit, ce qui les oblige à baiser leur prix de production donc le salaire des employés le plus possible. C’est pour ça qu’il faut augmenter les aides aux plus pauvres qui n’arrivent pas à changer de métier. Inversement pour un emploi avec peu de personnes compétentes on peut augmenter le salaire très fortement, jusqu'au coût qu'il rapporte à l'entreprise si l'employé sait négocier et qu'il peut avoir un autre emploi facilement.

Et c'est donc plutôt une bonne chose que les gens qui font un métier peuvent en changer en se formant vers un métier plus rémunérateur, ça permet d'égaliser les salaires.

Globalement c'est pas si mal que ça comme système car il permet que des gens se spécialisent dans un métiers qui apparaît. Il faut surtout aider les gens à changer de métiers si ils le veulent, et aider financièrement les plus pauvre. Puis, pour éviter que toujours les mêmes familles s'enrichissent énormément, et les autres familles restent pauvres, il faut mettre une taxe à l'héritage assez élevée pour les plus riches.

Autre problème de l'héritage: souvent les gens pauvres meurent plus jeunes que les gens riches, ce qui provoque que les générations de gens pauvres sont plus courtes, ils ont moins le temps d'accumuler de l'argent à transmettre à leurs enfants. Sur 100 ans, chez les plus pauvres, il y aura 5 générations et donc ça amputera l'héritage de beaucoup, alors que sur cent ans, chez les riches qui ont des générations longue, il n'y aura que 4 héritages, et donc ils y perdront moins, et ça c'est injuste. Il faut diminuer l'héritage si l'écart d'age entre les parents décédés et les enfants est important et vice versa. Cela résout aussi les problèmes d'héritages à un frère, puis au neveu (ainsi le neveu se verra peu amputé de son héritage si ses parents meurent avant l'oncle).

Un point très important: pour éviter que les inégalités empirent de génération en génération, on sera contraint de taxer fortement les héritages importants et moins les faibles héritages

Il faudrait aussi que les enfants qui héritent de parents très pauvres puissent toucher plus.

Le patron peut aussi faire en sorte que l'employé ait du mal à changer de métier. Ça fait parti des problèmes qu'il faut limiter en passant à un système d’entreprises plus surveillées si on se rend compte qu’elles abusent, où l'on trouve les vrais coups tordus des entreprises.

Pour les agriculteurs, si ils ont vraiment un salaire très faible pour certains, je crois qu'effectivement il faut fixer un prix minimum aux différents produits agricoles. Ça permet ainsi de fixer l'équivalent d'un smic à ces agriculteurs, car si ils sont en surnombre, le marché va forcément fixer leur revenus à un niveau très très faible.

Il y a aussi une histoire de rentabilité en fonction inverse de l'attractivité des métiers, et donc parfois de l'utilité des métiers. Par exemple pour les métiers ou on se sent pas utile, peu de gens veulent y aller et il y aura un manque de main d’œuvre donc un prix élevé, je pense par exemple aux grossistes en cigarette, tueurs de poussins dans les abattoirs, aux dirigeants spécialisés dans la mise au placard des employés pour les virer, etc..

Le gros avantage de l'économie de marché c'est que les besoins indispensables se comblent bien vite. Mais comme je l'expliquais dans un chapitre précédent ("Mettre en place les parcelles d'états, système hybride entre l'état et les entreprises"). Ce système capitaliste n'est pas forcément bien efficace pour résoudre les problèmes, et ça pour différentes raisons que j'explique au début de ce chapitre, c'est pour ça qu'il faut passer aux parcelles d'état.

Phénomène pervers rare de la régulation des salaires par le marché

Il y aussi un phénomène pervers qui peut arriver: à un moment quand les salaires baissent et qu'on a plus le choix (dans un domaine où il y a un excès d'employés) le salaire risque de chuter encore plus car pour gagner plus d'argent les gens sont prêts à travailler plus et donc ça augmente l’excès de travail par rapport à la demande, donc ça diminue encore les salaires. Heureusement le smic est là pour empêcher ce phénomène.

This document is licensed under the terms of the creative commons BY, which allows others to copy, distribute, display, perform and remix it if they credit my name (Nicolas Bourdon).
Ce document est sous licence selon les termes de Creative Commons BY, qui permet à d'autres de copier, distribuer, afficher, exécuter et modifier si ils créditent mon nom (Nicolas Bourdon).
licence

Les causes d'être pauvre ou riche

Introduction

Ça peut être assez souvent injustifié de devenir riches, et injuste de rester pauvre.

Par exemple on peut devenir riche car on est la seule personne à vouloir mal se comporter dans un emploi, comme être le chef d'employés sur exploités.

Inversement, il peut arriver qu'on reste pauvre par pitié des autres. J'explique ça ici.

Il y a une chose vraiment très importante à comprendre dans ce cadre de la répartition des richesses: c'est que la répartition des richesses doit rester la même au fil des décennies: si en 1980, les 40% plus riches possèdent la moitié des richesses, et les 60% plus pauvres possèdent l'autre moitié des richesses, ça doit rester ainsi en 2024. Pour cela il faut limiter l'héritage des plus riches sinon c'est injuste et ce n'est pas pérenne. À noter que si on taxe fortement l'héritage, on prendra les actions des actionnaires qui possèdent les entreprises françaises et on risque de les vendre, ce qui risque de provoquer que ce seront les étrangers qui posséderont les entreprises étrangères. Pour limiter ça on peut introduire les actions qu'on acquière ainsi dans les parcelles d'état.

Les raisons injustes de devenir riche

On peut rester pauvre par mentalité pessimiste des riches, pour éviter de vouloir ressembler à des gens qu'on apprécie pas trop. Aussi on peut redouter, comme moi que les actions qui mènent à être riches sont des actions néfastes. Je crois que les actions qui amènent à être riches ne sont pas toujours néfastes, mais ça arrive souvent quand même. En tout cas, comme je l'ai rédigé, pour avoir un bon salaire, il faut être dans une entreprise qui est un peu un monopole (dans ma définition du monopole, c'est à dire que les clients vont volontairement ou non, contraints ou non, plus facilement vers cette entreprise), ou avoir un emploi qui est en manque dans le marché du travail.

Si on a une grande utilité pour l'entreprise, par exemple si on est programmeur et qu'on est le seul à connaître le fonctionnement du système informatique de l'entreprise, alors si on est égoïste, on pourra renégocier le salaire en menaçant de partir et de laisser l'entreprise dans une mauvaise situation.

Les raisons injustes de rester pauvre

Aussi on peut ne pas aimer faire un travail impersonnel, c’est dur à vivre : aujourd’hui, bien souvent on ne connaît pas l’effet de notre travail sur les clients, si ça a été utile, si ça a rendu heureux les gens etc., car on rencontre pas les clients. Quand on voit les effets de la politique à la télé, on ne sait pas si l'effet est bon ou mauvais, on s'imagine plein de gens touchés par cet effets sans vraiment savoir. Du coup, si on est comme moi à s’inquiéter des effets de mes actions sur les gens, on est dans la panique constante, à ne pas savoir, à avoir une inquiétude sur si j'ai bien fait ou non en réalisant la tache demandée dans mon métier. Dans ce cadre, ceux qui sont dégoûtés du système ne progressent pas trop et ne gagnent pas d’argent.

D’autres raisons d’être pauvres injustement sont les suivantes

Les gens parlant mal français et ayant du mal avec l'informatique peuvent vraiment avoir du mal à s'en sortir.

L’handicapes aussi est un cause d’être pauvre. En France il y a une aide financière pour les gros handicaps, c'est vraiment important.

Les gens qui sont trop gentils le sont car ils trouvent les arguments pour dire que la personne en face mérite d'être bien rémunérée, du coup, pour éviter de léser les gens de l'entreprise, elle peut avoir peur de négocier trop cher son salaire. Tandis que les autres trouvent les arguments pour dire que non. Après il faut avouer que les gens s'habituent à cela et finissent par se forcer à négocier leur salaire au prix du marché.

Il faudrait peut être faire intervenir des négociateurs qui négocient à la place certains employés le salaire avec le patron pour avoir un salaire juste et éviter que l'employé se fasse avoir ?

Un employé particulier est le PDG qui va garder une grande utilité, de manière irremplaçable donc pourra avoir, peut être pas toujours mais souvent, un important salaire.

Une autre injustice vient du problème de l'entraide: si ceux qui aident leurs collègues ne sont pas récompensés et promus à hauteur de l'aide qu'ils ont fourni. En effet certains personnes ont tendance à fournir de l'aide aux autres sans en recevoir en retour. En plus d'une question de justice c'est une question d'efficacité car je pense qu'un système où il y a de l'entraide va booster ses performances. À l’extrême de cela on retrouve les petits chefs qui prendront des mauvaises décisions unilatéralement et qui seront désagréables envers les autres employés. Je ne vois pas vraiment de solutions face à ce comportement, éventuellement en faisant appel à des psychologues pouvant changer ces gens là en leur faisant prendre conscience de leur problème.

Ça serait intéressant de mettre un logiciel dans les entreprises et les états qui permettent de récompenser ceux qui aident beaucoup leurs collègues. Il faudrait pour cela que les collègues qui aident beaucoup et longuement les autres, demandent aux autres de noter dans cette appli qu'ils les ont aidé, à telle date et pour telle tâche, et à quel point ça leur a été utile à la fois sur le coups et les mois suivants. Ceux aidant beaucoup seront récompensés. Il faudrait naturellement mettre des gens pour vérifier que c'est bien respecté et qu'il n'y a pas de triches là dessus.

Dans tout les cas et surtout si un tel système ne marche pas car il subit des triches, il faudrait favoriser les managers qui félicitent ceux qui aident.

Dans l'époque actuelle aider sans retour est puni car chaque temps de travail est précieux pour s'en sortir.

De ce point de vu, les marqueurs mesurant uniquement le rendement d'une personne sans compter l'aide fournie aux autres pour savoir s'il faut la promouvoir ne sont pas de bons marqueurs, car ils incitent à travailler de manière égoïste.

Le logement avec le système d'APL créant des injustices peut aussi être une raison d'être pauvre.

Quand on a peu d’argent il est difficile de changer de métier et de se former, donc il est plus difficile de progresser et aussi de négocier une hausse de salaire.

Dans les milieu où il y a beaucoup de pauvreté, il est difficile de devenir riche car on souffre de laisser les autres derrière nous! C'est pourquoi il faut mixer les populations. Aussi, si on est entouré de gens vraiment pauvres et qu'on a vraiment pitié pour eux, on pourra leur donner une partie de notre salaire, c'est aussi une raison de rester pauvre. À vrai dire, faire cela permet de créer aussi un réseau, et aide par la suite à s'en sortir. C'est aussi pourquoi l'état doit vraiment aider les pauvres, pour se dire qu'on peut gagner un peu d'argent sans culpabiliser de laisser les autres dans la merde.

Après c'est important de rester minimaliste pour ne pas polluer.

Être pauvre, c'est aussi la peur du lendemain, peur d'être à la rue. C'est ne pas partir en vacances et c'est vivre dans un petit appartement. Ça peut aussi être travailler beaucoup et faire de long trajet en RER. Tout ça fait qu'être pauvre n'est vraiment pas cool!

Il faut pas non plus s’apitoyer sans arrêt sur le sort des pauvres, mais je crois qu'il faut améliorer la situation quand même avec des mesures dont celles que je propose dans les précédents chapitres.

Comment les gens veulent gagner presque rien en travaillant beaucoup et honnêtement alors que d’autres gagnent des milliards en travaillant peu et un peu malhonnêtement? Je crois que c'est un peu ça la question qui taraude de nombreux français et les dégoûte de l'effort.

Des raisons d'être riche

Voici quelques raisons d'être riches auxquelles j'ai pensé:

• Être loueurs de logements. Comme je l'expliquait avant, c'est injuste car c'est le propriétaire souvent déjà riche qui va recevoir un logement offert par le locataire.

• Trouver une réelle invention, un réel service génial qui est utile. Oui mais si on se débrouille bien on gagne tout ou presque l'argent que permet d'économiser cette invention auprès des utilisateurs (car ça correspond au prix maximum auquel on peut vendre le produit).

• Bien négocier son salaire ou ses contrats parfois en mentant, et ça, ça se fait au détriment des autres. Il n'y a pas d'argent magique.

• Être actionnaire. Comme on l'a vu précédemment, apparemment environ 170 milliards d'euro sont reversé chaque année à seulement 39000 foyers en France en 2022, et ça c'est injuste car ils ne font rien.

• Quand une entreprise a une forme de monopole, ce sont les actionnaires qui font les bénéfices! pourquoi c'est ainsi, car l'entreprise ne fait qu'employer des gens sur un domaine dans un marché de travail en concurrence avec les entreprises qui n'ont pas de monopole, du coup les salaires des employés n'est pas élevé.

• Être très très proches de ses sous : même si ça peut être une qualité, par exemple en évitant le gâchis, ça peut être un défaut en allant négocier chaque échange d'argent même avec ses proches, en négociant son salaire, ce qui fait que ceux dans la même entreprise qui négocient pas le salaire ont moins bon salaire.

• Participer aux emplois qui sont nécessaires pour faire les mauvais coups dans les entreprises que j'ai décrits dans le chapitre "Les coups bas des entreprises qui rapportent".

Du coup, il se peut que de nombreux très très riches ne soient pas des gens biens, soient des gens qui font des actions égoïstes sans se rendre compte que c'est mal. Encore une fois, j'aime bien la vérité, donc il faut aller enquêter pour aller vérifier cela plutôt que de l'affirmer simplement.

This document is licensed under the terms of the creative commons BY, which allows others to copy, distribute, display, perform and remix it if they credit my name (Nicolas Bourdon).
Ce document est sous licence selon les termes de Creative Commons BY, qui permet à d'autres de copier, distribuer, afficher, exécuter et modifier si ils créditent mon nom (Nicolas Bourdon).
licence

La justice est sur certains points injuste

Le déséquilibre dans la justice

La justice n'est pas juste, en particulier les très riches, les lobbyistes, peuvent payer tout un tas d'avocats très cher, et pas les pauvres. Ils peuvent aussi payer des détectives privés pour espionner leurs ennemis.

Dans un procès si une des parties a dix avocats payés chers et l'autre un avocat payé au rabais, celui avec 10 avocats payés chers est quasi sur de gagner si il y a ambiguïté (qu'il ait tort ou raison). Après je sais qu'il y a des mécanismes pour empêcher cela, comme l'instance qui contrôle que les gens ayant fait un acte similaire aient une peine similaire. Mais je pense qu'il faut aller plus loin en limitant l'argent alloué aux avocats par les plus riches. Par exemple, si la différence entre les frais d'avocat des deux parties est supérieure à 3 fois, celui payant le plus verra ses frais plafonnés.

De la même manière qu'il y a une sélection sur les entreprises, il y a une sélection sur les cabinet d'avocat, il y a des chances que ceux qui survivent le plus sont ceux qui arrivent à défendre de manière immorale si défendre de manière immorale fait gagner plus de procès.

Un bon avocat ne cherche pas ce qui est injuste, mais dénonçable, illégal, c'est ça qui est inquiétant. ça favorise la progression de ces avocats là dans la profession

This document is licensed under the terms of the creative commons BY, which allows others to copy, distribute, display, perform and remix it if they credit my name (Nicolas Bourdon).
Ce document est sous licence selon les termes de Creative Commons BY, qui permet à d'autres de copier, distribuer, afficher, exécuter et modifier si ils créditent mon nom (Nicolas Bourdon).
licence

Idées en vrac

En politique, il faut cacher la poussière sous le tapis

Quand on est dirigeant politique on a tendance à vouloir cacher la poussière sous le tapis, faire en sorte que les problèmes de l'état ne soit pas dénoncés. Pourquoi? car sinon on fera couler les gens de notre propre parti politique, car on sait que les médias vont reprendre ces problèmes et dire que c'est la faute du président en place alors que ça peut très bien être de la faute des présidents précédents. Effectivement, il est plus simple de mettre des amis à la cours des comptes, plutôt que des gens au hasard (la cours des compte étant l’institution qui vérifie si il y a des problèmes dans l'état). Nos amis vont éviter de dénoncer des choses qui dysfonctionnent, et surtout si on plaçait des neutres ou ennemis, on aurait la responsabilité de tout nos collègues de notre parti politique qui nous diraient qu'on a fait couler le parti. Il vaut mieux sauver notre parti et faire couler la France! C'est pourquoi il faut des médias qui dénonce uniquement les mauvaises actions des politiques et pas les bonnes : si le politique ne cache pas la poussière sous le tapis, on le félicite, sinon le politique aura tendance à cacher la poussière sous le tapis.

Et ils peuvent parfois cacher des problèmes graves y compris que dans certains commissariat il y a de la corruption etc..

Rester sur nos gardes

Même dans une société ou tout a l'air d'aller bien, il ne faut pas penser qu'il ne peut y avoir des dérives dingues qui peuvent arriver. Bien sûr il faut enquêter avant d'agir contre ces choses et il ne faut pas paniquer pour tout. C'est tellement facile de se dire que la corruption existe dans les autres pays et pas chez nous! Même si on est vraiment en démocratie actuellement en France, du moins je l’espère, il ne faut pas baisser la garde. Il faut faire les bonnes mesures pour que ça reste ainsi, en particulier que les médias soient possédés par le peuple, et pas indépendant, car quand ils sont indépendants, ils sont possédés par les entreprises.

Moi, très inquiet, et de bonne volonté

Pour le futur, si on arrive à passer le cap de tout ces dangers, je pense que de temps en temps, il faudra sélectionner des gens très inquiets, de bonne volonté, et assez intelligent pour réfléchir aux dangers du futurs. Il faudra bien-sûr rester très prudent sur les grandes actions qu'on mène. Il faut s’inquiéter des vrais danger si on s'inquiète d'un truc non dangereux, c'est nous le danger.

On pourrait aider les états à devenir démocratique

On pourrait aider les états à devenir démocratiques en échange d'un remboursement 30 ans après si ça va mieux économiquement. Ce pourrait être l'assemblée mondiale dont j'ai parlé qui ferait cela.

La recherche

En général pour la recherche, il faut des chercheurs tirés au sort qu'on laisse faire ce qu'ils veulent sur quoi ils recherchent. En effet il faut rechercher dans plusieurs directions, si c'est la dirigeant d'un institut de recherche qui choisissent la direction, on va chercher que dans une seule direction, c'est du coup très nul. Je connais un peu le milieu de la santé, et j'ai vu qu'il y avait des modes. Il ne faut pas suivre ces modes. Il faut que chaque chercheur puisse faire son bonhomme de chemin. C'est avec la discussion entre chercheurs que ceux ci pourront propager les bonnes hypothèses.

Aussi le système de parcelles d'état appliquée à la recherche est un bon système je le crois.

Je pense que les systèmes de recherche où les scientifiques en haut de la hiérarchie choisissent qui recherchent sur quoi sont des très mauvais système. Il faut plutôt que des scientifiques lisent et se renseignent un peu partout sur les recherches prometteuses et décident de mettre quelques personnes à travailler sur tel sujet prometteur. Éventuellement si le sujet prometteur ne marche pas, il faut que les scientifiques laissent en parti tomber cette voie, en laissant en veille juste quelques personnes dessus. Pour estimer les bons sujets prometteurs, je crois qu'il faut des scientifiques qui raisonnent bien plutôt que ceux qui apprennent par cœur bien.

Apprendre les bonnes notions à l'école

C'est difficile de choisir de manière neutre le contenu des cours d'histoire et d'éducation civique à l'école. Il faudrait peut être tirer au sort les gens qui vont faire le contenu de ces cours, car bien souvent ils sont politisés par le président de la république en place. Éventuellement les politiques en place actuellement pourrait conseiller un peu ces gens.

Apprendre à l'école les vrais fonctionnement des problèmes de la société, de la même manière que moi j'ai appris la raison de la guerre de 39-45 ou les français étaient montés contre les Allemands, donc que les médias ont un rôle important dans la démocratie.

Les SDF

Il faudrait vraiment aider les clochards. Une parti de ces gens ont des problèmes de santé forts, souvent des problèmes psychologiques, dans ce cas ils peuvent bénéficier de l'allocation adulte handicapé et s'en sortir, je crois que des maraudeurs les aide en faisant les démarches pour les aider. Mais parfois ce sont juste des gens sans problème de santé qui se sont retrouvé à la rue, par exemple car ils ont perdus leur travail et leur femme les a mis dehors. Dans ce cas il faut aussi pouvoir agir. Il faudrait faire des blocs de 10 tout petits logements de 10m2 dans à la campagne où l'on hébergerait (définitivement si ils n'arrivent pas à s'en sortir) ces personnes si elles n'ont pas la force de s'en sortir. Le fait de faire cela à la campagne permettrait à la fois d'être économique et permet que les gens se reposent. Ils seraient nourris gratuitement pour pas cher, et on leur fournirait de quoi retrouver un travail (l’accès à internet) et des vêtements. C'est très peu, mais c'est mieux que le rien d'aujourd'hui!

Le haut niveau de perfectionnement des choses

Avec un grand niveau de perfectionnement des choses, telle que la vie, les technologies etc. . Je pense que c'est une bonne idée de garder le chemin qui a permis d’accéder à ce niveau. Ça permettra de modifier la choses sans avoir peur de faire une erreur.

Le mieux est l'ennemi du bien

Le mieux est l'ennemi du bien. Cette phrase est tellement vraie. Les gens qui essaient d'optimiser à fond un système créent souvent des catastrophes, car le système ne sera plus faire autre chose que cela.

Comment réussir à collaborer avec Poutine ou les autres pour qu'ils se soignent

Je pense qu'il faut proposer à ces gens de se soigner, si ils ont vraiment une pathologie, en échange de notre collaboration à lutter contre les injuste que crée les États-Unis (par exemple si on essaie de collaborer avec Poutine) si ils en créent vraiment. Si on arrive à trouver des moyens de soigner ces gens là, et qu'on leur retire leur aveuglement par leur parano, ils comprendront qu'ils pourraient être en parti en tort, et sur quoi ils sont en tort. Je pense qu'il faut avoir un même discours avec les États-Unis.

Il ne faut pas faire de groupe pour aller lutter contre un autre groupe

Par exemple créer les services secrets Américains pour lutter contre les services secrets Russes n'est pas une solution, il faut aller discuter! Parfois on risque de tomber sur des intégristes, mais c'est mieux d'aller discuter tout de même.

Pourquoi il y a que des noirs dans le 18eme arrondissement de Paris?

J'ai remarqué cela en allant dans ce quartier une fois. Ça ne me dérange vraiment pas qu'il y ait des gens noirs dans une ville, même qu'il n'y ait uniquement que des gens noirs, mais je me suis demandé pourquoi il en était ainsi. Et je crois que la raison est que les blancs n'osent pas s'y installer, ils ne s'y sentent pas à leur place. Ce n'est pas une critique des blancs, moi même j'hésiterai franchement à m'y installer, pourtant je n'aime pas le racisme, c'est juste que j'aurais tendance à me dire que si il n'y a uniquement que des gens noirs, je n'y serai pas à ma place. C'est pourquoi il peut arriver des séparations comme ça. Une idée pour lutter contre ces séparations est de donner une aide aux gens blancs voulant s'y installer. Inversement pour les lieux où il n'y a que des blancs, c'est parce que les gens noirs ont peur de s'y installer de peur d'être mal vus.

La complexité d'un système

Regardez le nombre d'astuces importantes pour gérer une société que j'ai mis dans ce livre et cela pour améliorer chaque point de la société. C'est extrêmement compliqué de connaître toutes ces astuces, c'est pourquoi il faut que la société fonctionne sur des principes assez simples sinon personne ne saura la soigner. Il ne faut pas des règles trop recherchées. Il faut aussi que les universités apprennent ces choses.

Il faudrait faire la liste des capacités des savoir à avoir dans certaines situations, face à certaines actions et qui peut les fournir. Ça pourrait être utile dans les états et dans les entreprises pour bien guider à la fois la direction et les plus petites décisions.

Lutter contre l’excès de dépôts de plaintes de manière juste

Je crois qu'on pose les policiers récalcitrant à prendre les plaintes à l'entrée du commissariat. Ça permet de limiter les plaintes, donc le travail des policiers qui sont déjà surchargés et de diminuer virtuellement les chiffres de la délinquance. Le soucis est que le mec aimable comme une porte de prison va aussi empêcher des plaintes graves, c’est assez inadmissible.

Une solution pour éviter l'excès de dépôts de plaintes sainement c'est avant de déposer la plainte avoir l'obligation de discuter avec le policier durant 5 minutes et après si la personne veux toujours porter plainte on fait la plainte et le policier ne discute pas!

Bien organiser les services de l'état pour les membres de l'état

Dans les organisations il faudrait mettre en place des services qui rendent bien services. Par exemple pour les professeur, on peut leur faire un site web qui fourni des ressources pédagogiques fait par les profs et partagé et qu'il soit efficace. Je sais, dans ce cas, que ça existe mais que c'est mal fait.

Aussi un système de journalistes tirés au sort parmi les fonctionnaires dans un milieu de l’état (que ce soit la santé, la justice, la police, l’éducation, l’armée) et qui enquêtent et font des reportages vidéos disponibles sur un site web pour mesurer les vrais problèmes de ce milieu, permettrait de vraiment améliorer la situation, je le crois. Il faut qu'ils puissent interroger les gens anonymement sinon les gens auront peur de parler quand ce qu'ils pensent est mal vu par la direction.

Il faut aussi un système pour détecter une trop grosse ou trop faible charge de travail dans les institutions de l'état et rétablir cela.

Lutter contre l'obésité

Pour lutter contre l'obésité dès l'adolescence, je crois qu'il faut mettre plus d'heure d'EPS dans les écoles.

La pollution

Il faut taxer les activités qui polluent à hauteur des dégâts que ça fait.

Il faut être plus radical sur l'isolation thermique, il faut aller chez les gens et leur proposer de tout gérer pour eux.

La protection des animaux

Je pense aussi aux animaux, qui n'ont pas de voie et qui se défendent pas. C'est vraiment atroce d'avoir à tuer des animaux pour les manger, l'évolution a réussi à façonner notre ressenti pour que si on ne mange pas de viande pendant quelque jours on soit en manque, et même si on sait qu'il faut tuer un animal pour le manger, on oublie vite ça quand on a faim de viande. C'est l'évolution qui sûrement a réussi à nous faire ainsi pour qu'on bénéficie d'une ressource de plus dans notre alimentation quand il y a un manque des autres ressources végétales ou quand ça prend du temps de collecter les autres ressources végétales. Je trouve que c'est atroce de devoir tuer ces animaux, moi je n'arrive pas à m’arrêter, il y a un truc en moi qui m'en empêche. Il faut que si un jour on peut modifier génétiquement les gens pour qu'il n'ait plus ce besoin de viande, alors ceux qui le veulent puissent se modifier génétiquement.

Si on ne se préoccupe pas du sort des animaux, on est autant des salauds que les IA qui pourraient nous tuer en évoluant.

En quoi même si il n'y a pas de monopole, ça n'est idéal non plus.

Pour revenir sur l'idée que la concurrence entre les entreprises sélectionne les entreprises qui se comportent bien quand ça rapporte et mal quand ça rapporte, il faut penser au principe des courbes de Gauss.

Les courbes de Gauss sont des courbes de distribution de critère dans une population. Par exemple la courbe représente le nombre de personnes ayant une tension artérielle comprise entre 12 et 12,1 puis le nombre de personne ayant une tension entre 12,1 et 12,2 et ainsi de suite. Cette courbe est une espèce de bosse centrée sur 11, et sur les valeurs faibles et les valeurs élevée de tensions il y a moins de monde. C'est pareil pour la taille: il y a très peu de gens faisant 2m ou 1m50 mais beaucoup faisant 1m75. En fait ces valeurs sont dues à la somme de la présence ou non de pleins de caractère qui participe à une tension élavées, ou à une taille élevée pour le deuxième exemple. Comme très peu de monde a toutes les caractéristiques génétiques ou autres qui permettent d'avoir une taille élevée, alors très peu de personnes mesurent 2m et vice versa pour 1m50. De très nombreuses personnes ont un nombre moyen de caractéristiques qui augmentent la taille et ces personnes font aux alentours d'1m75.

Et bien c'est pareil pour les entreprises: les entreprises ont tout un tas de caractéristiques dont certaines sont bénéfiques au chiffre d'affaire de l'entreprise et d'autres non. Les entreprises qui ont tout ces caractères sont très rares, mais il est bien possible que petit à petit ça filtre les entreprises qui arrivent à avoir tout ces caractères. Ce sont ceux qui se comportent bien quand ça rapporte et mal quand ça rapporte.

Si il y a une science de cela qui s'installe dans les entreprises, ce sera dangereux car ça favorisera au maximum ces mauvais comportements qui rapportent!

Les travaux d’intérêt généraux

Il faudrait faire en sorte que les gens qui soient nuisibles de manière récurrentes fassent des travaux d’intérêt généraux ou aillent centre de redressement quelques temps car la prison est une école du crime. A force de faire 3 mois de travaux d’intérêt généraux, puis 3 mois de plus en gagnant très peu d'argent les voyous vont céder et ils vont finir par arrêter la délinquance. C'est du bon sens. C'était une idée d'Aberkane qui se passe dans les autres pays du monde. Il faudrait aussi que lors de ces travaux d’intérêt généraux on les encadre en leur incitant à aller voir des psychologues et en retrouvant un travail. Ils faut qu’on trouve des solutions pour eux. Certains font de la délinquance parce qu’ils ont des difficultés à avoir et suivre un travail, d’autres sont là car ils ont un mauvais comportements, dans ces deux cas il y a des solutions qui peuvent vraiment aider dans la médecine. J’ai une connaissance qui vendait de la drogue et qui est devenu alcoolique, il a certainement un important trouble borderline. Si il avait été pris en charge par une équipe de soignant suite à ses faits de délinquance, il n’aurait pas été si longtemps en errance thérapeutique.

À l'issu de ces 3 mois de travaux d’intérêt généraux, ils pourraient toucher l'argent du à ces travaux, alors qu'il toucheraient très peu de cette argent durant la période des travaux. Ça permettrait ainsi d'être une punition, tout en leur permettant qu'ils ne soient pas dans une trop mauvaise position financière à la fin et puisse s'en sortir.

Je vois encore aussi une différence entre la gauche en particulier ceux qui ont pitié pour la délinquance et la droite, en particulier ceux qui n'ont aucune pitié sur la délinquance. Je l'explique et la résous ici. Je vais être un peu méchant envers ces gens de droite, mais bien souvent si ces gens de gauche ne voient pas la délinquance comme mauvaise, c'est parce que ces gens de gauche ne se comportent pas mal, ont une morale assez poussée qui font qu'en général ils n'agissent pas mal et ne s'imaginent pas qu'il est possible de mal se comporter de manière volontaire. J crois que ces personnes de droite auquel je pense, pensent que tout le monde n'a pas de morale un peu comme eux et que quand on peut mal se comporter en y gagnant on le fait. Je crois que tout le monde est un peu différent, qu'il y a des gens qui se comportent mal sans se poser de questions et d'autres qui culpabilisent. Les délinquants, pour une bonne partie d'entre eux, je suppose, n'en n'ont pas grand chose à faire de la loi, c'est pourquoi, effectivement pour eux il faut une menace de sanction. Il faut aussi les aider sur le plan psychologique car c'est efficace et ça les aide.

La délinquance quand on mixe les quartiers riches et pauvres

Il y aurait plus de délinquance quand on mixe les quartiers riches et pauvres, et ça c’est un gros problème car ça pousse à séparer les quartiers riches et les quartiers pauvres.

Je crois que la cause de ce phénomène est la suivante : le loyers des appartements va être augmenté à cause de la présence des gens riches, ce qui va retentir sur les moyens financiers des gens pauvres qui doivent payer un loyer élevé. Ces gens pauvres s’appauvrisseront et n’auront plus le choix que de tomber dans la délinquance. Pour éviter ça, je vois que ce moyen : limiter les écarts salariaux entre les plus riches et les plus pauvres car si on ne fait pas cela on aura des villes de pauvres et des villes de riches.

Favoriser le télétravail pour lutter contre le réchauffement climatique

Lors du confinement pendant le Covid, la pollution au CO2 avait drastiquement diminué en bonne partie du à l’arrêt des trajets au travail.

Mon idée est simple et aurait une impacte colossale sur les émissions de CO2 et le confort des travailleurs: favoriser le télétravail pour éviter les trajets en voiture. Par exemple on peut donner une petite aide financière aux entreprise qui font du télétravail. On peut aussi trouver des moyens à l'employeur de surveiller, sans exagération, son employé à la maison pour s'assurer qu'il travail bien. En effet les entreprises peuvent avoir très peur de perdre du chiffre d'affaire si les employés travaillent moins à la maison, si elles savent qu'elles peuvent surveiller les employés, elles accepteront. Ça peut passer par un système de visioconférence facile d’accès, comme une petite tablette mise sur le bureau de l'employé où de temps en temps les chefs pourraient les joindre pour s'assurer qu'ils travaillent. Les employeurs ont le droit de surveiller que les employés travaillent dans le local de l'entreprise, il me parait logiquement qu'ils aient aussi le droit de faire ça quand l'employé est à la maison. D'ailleurs les employeurs n'utiliseraient surement peu ce système (une à deux fois par jour) de la même manière que souvent ils contrôlent peu leur employés sauf en période de rush il me semble.

This document is licensed under the terms of the creative commons BY, which allows others to copy, distribute, display, perform and remix it if they credit my name (Nicolas Bourdon).
Ce document est sous licence selon les termes de Creative Commons BY, qui permet à d'autres de copier, distribuer, afficher, exécuter et modifier si ils créditent mon nom (Nicolas Bourdon).
licence

Tirage au sort

Je décrie ici un système de tirage au sort des gens dans la population sécurisé et qui permet à la plus part d'entre nous de vérifier qu'il n'y a pas de triche.

Dans mon livre, je propose à plusieurs reprises de tirer au sort les personnes, que ce soit pour une partie des journalistes, une partie des députés, etc. .

Il faut faire attention à ce que ce système de tirage au sort ne puisse pas être piraté par des puissances étrangère ou des lobbyistes.

Un des moyens d'éviter cela est que les journalistes du peuple enquête régulièrement pour voir si il n'y a pas tricherie.

Un autre moyen d'éviter cela est que les tirages au sort soient décalés. En effet, si on tire au sort en même temps tout les journalistes qui doivent être tirés au sort, on ne pourra pas empêcher la tricherie si des services secrets étrangers décident de pirater le système. Par contre si on étale petit à petit les tirages au sort de ces journalistes, on pourra se rendre compte qu'il y a des abus, puis empêcher ces abus pour les suivants. Il n'y aura donc que très peu de gens tirés au sorts par tricherie donc corrompus.

Pour faire ce tirage au sort, je vois un système possible: Il faut que chaque individu français ait d'attribuer un numéro compris entre 0 et le nombre de français. Puis plusieurs groupes d'individus qui se proposent à venir tirer au sort tireront chacun un chiffre de ce numéro. Par exemple le premier groupe tirera le chiffre des unités, le deuxième groupe le chiffre des dizaines, le troisième le chiffre des centaines etc. . Le numéro ainsi formé va permettre de savoir qui va être tiré au sort.

Ça rend déjà beaucoup plus difficile la triche.

Aussi, une partie du tirage au sort de ces chiffres pourra être fait par les services qui tirent au sort habituellement ces gens là (je sais par exemple que ça a déjà été fait pour créer un parlement qui a proposé des idées à propos des rejets de CO2).

Les personnes qui se regroupent pour tirer au sort les chiffre correspondant aux gens tirés au sort, seront des gens qui se proposeront d'eux même de le faire. Ils seront encadrés par un huissier de justice et des policiers dans une salle. La personne qui tirera au sort le numéro sera choisi parmi les bénévoles qui se propose en étant tirés à la courte paille. Le chiffre tiré au sort sera un chiffre dans une urne parmi les 10 chiffres (pour aller jusqu’à 100 millions). Ces gens pourront vérifier visuellement si l'urne n'est pas truquée, ainsi que les chiffres. Il pourrait même être possible qu'une partie de l'urne soit visible à une autre partie de ces personnes, ainsi, quand il y a tirage au sort dans l'urne, il y a peu de chance qu'un mécanisme de triche soit mise en place.

Enfin, il faut que la loi puisse punir et empêcher le tirage au sort si après enquête on se rend compte qu'il y a eu tricherie. Chaque personne ayant participé au tirage au sort pourra dénoncer les tricheries apparentes en portant plainte.

L'avantage que des témoins puissent vérifier cela est que chacun peux vérifier le bon fonctionnement de l'état.

Pour l'attribution des numéros à chaque français, il faut que chaque français puisse vérifier qu'il est dans la liste, pour ça il faut une liste publique. Le soucis c'est que si on fait une telle liste, il n'y aura pas d'anonymat. Pour éviter cela, le nom, prénom et l'adresse de chaque français devront être mis dans cette liste numérotée, mais de manière cryptée. Chaque français recevra son numéro attribué ainsi que son nom et son prénom comme écrit dans la liste. Avec un algorithme simple, chaque français pourra vérifier qu'il est bien dans la liste.

L'état aura la liste non cryptée et l'utilisera pour récupérer le nom et l'adresse à partir du numéro tiré au sort.

Là aussi, il faut que l'état soit obligé d'aller chercher les personnes tirées au sort. Il pourrait y avoir un moyen de porter plainte ou de dénoncer au journalistes du peuple si certains journalistes ou autre personnes tirées au sort n'ont pas été convoquée.

Les journalistes du peuple devront de temps en temps enquêter si il n'y a pas de tricherie possible, par demander à un illusionniste si c'est possible?

Si les députés sont tirées au sort, il faut que les animaux soient représentés, et les étrangers aussi dans l'interface avec les pays étrangers.

This document is licensed under the terms of the creative commons BY, which allows others to copy, distribute, display, perform and remix it if they credit my name (Nicolas Bourdon).
Ce document est sous licence selon les termes de Creative Commons BY, qui permet à d'autres de copier, distribuer, afficher, exécuter et modifier si ils créditent mon nom (Nicolas Bourdon).
licence

Conclusion

Si vraiment vous pensez que mes idées sont d’importance, faites les découvrir aux autres en partageant mon livre.

Aujourd’hui je fini mon livre et je ne sais pas de quoi demain sera fait ni pour moi ni pour l’humanité.

N’hésitez pas à venir sur le forum de mon site : lajusticesociale.fr et y partager vos idées, et surtout, si le projet arrive à se mettre en place, à m’aider à faire mieux connaître toutes ça en particulier aux personnes concernées : les députés, les politiques, la population.

Une des choses les plus importantes dans mon livre est de soigner les médias : qu’ils racontent des problèmes vraies, sans fausses impressions et qu’ils proposent des solutions, qu’ils insistent sur les problèmes les plus importants plutôt que d’aller vers l’audience et que ça soit fait démocratiquement. C’est un premier pas vers une meilleure situation.

Un soucis est qu'on cherche à créer un moyen d'être plus puissant pour résoudre les problèmes, hors si on fait ainsi on ce tel moyen d'être puissant risque d'être un jour contrôlé par des gens mauvais ou mal contrôlé!!! C’est comme ça pour les pays, pour la technologie ou pour les groupes de gens.

C’est pour ça que si on créer un groupe de personnes qui participent à cette quête de faire connaître mes idées, il faut faire en sorte que la mission première de ce groupe reste l’intérêt général.

This document is licensed under the terms of the creative commons BY, which allows others to copy, distribute, display, perform and remix it if they credit my name (Nicolas Bourdon).
Ce document est sous licence selon les termes de Creative Commons BY, qui permet à d'autres de copier, distribuer, afficher, exécuter et modifier si ils créditent mon nom (Nicolas Bourdon).
licence

This document is licensed under the terms of the creative commons BY, which allows others to copy, distribute, display, perform and remix it if they credit my name (Nicolas Bourdon).
Ce document est sous licence selon les termes de Creative Commons BY, qui permet à d’autres de copier, distribuer, afficher, exécuter et modifier si ils créditent mon nom (Nicolas Bourdon).
licence

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *